Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Transport
TLF hausse
le ton avec le
gouvernement
Insupportable. Tel est le titre du communiqué diffusé hier par l'union TLF qui fait état du niveau d'exaspération maximale des chefs d'entreprise de la branche transport face aux décisions « imminentes » susceptibles d'être prises par le gouvernement : la suite donnée à l'écotaxe, le compte personnel de prévention de la pénibilité, la réforme de l'inspection du travail qui crée une nouvelle police anti-entreprises, le temps partiel de 24h hebdomadaires minimum, et la loi sur les stages. Autant de mesures que l'Union des entreprises de transport et de logistique de France juge d'avance pénalisantes pour les entreprises, et susceptibles de générer un climat d'insécurité économique et juridique. TLF alerte le gouvernement sur les conséquences dramatiques pour l'emploi et l'économie qu'auraient les mesures envisagées, ainsi que sur « d'inévitables débordements » si ces décisions étaient confirmées. Le message se conclut par une invitation à un dialogue intelligent, « sans tenir compte des lobbies, pressions et autres idéologies ». Avant de finir par cette phrase, aux faux airs d'ultimatum : « Le mur de l'incompréhension ? où se fracasseront les effets des discours les plus vains, est devant nous. Peut-être est-il encore temps d'essayer de se comprendre ». JLR
 
 
 
 
High tech
Geodis Logistics
gère la
logistique
européenne de
MMD et AOC
MMD Monitors & Displays et AOC International, deux fabricants d'écrans et de moniteurs vidéo appartenant au groupe chinois TPV Technology Limited (ceux de MMD sont vendus sous la marque Philips), ont signé un partenariat stratégique avec Geodis Logistics Benelux portant sur la gestion de leur Supply Chain dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique). La gestion des marchandises entrantes, les services à valeur ajoutée, le suivi des retours, l'entreposage et la préparation des commandes seront réalisés sur le campus Geodis de Venlo, aux Pays-Bas, et la gestion du transport et de la distribution à destination de 36 pays en FTL (lots complets) et LTL (demi-lots) sera pilotée par une équipe basée à Enschede, près de la frontière allemande. « Grâce à notre savoir-faire dans le secteur du high-tech et à la souplesse du concept campus de 110.000 m² que nous avons mis en place à Venlo, nous pouvons garantir à nos clients des services à valeur ajoutée qui les distinguent vraiment de la concurrence », a déclaré Robin Otto, membre du comité de direction de Geodis Logistics en Europe du Nord. JLR
Photo : Robin Otto, membre du comité de direction
de Geodis Logistics en Europe du Nord
 
   
 
TMS
G. Vatinel
attaque la
phase trois avec
DDS Logistics
Ces jours-ci, l'organisateur de transport et commissionnaire en douane G. Vatinel entame la 3ème et dernière étape de son projet TMS (Transportation Management System). La 1ère phase a conduit à la mise en service opérationnel en mars 2013 de la solution DDS Freight en mode Saas de l'éditeur français DDS Logistics pour monter les dossiers de transport, envoyer les avis d'arrivée, facturer et faire un suivi analytique, avec in fine la possibilité d'extraire des statistiques. L'outil a été interfacé aux principales plates-formes du marché (Inttra, Conex, Soget), et a permis au groupe havrais de récupérer les données historiées dans son ancien système d'informations.
La 2ème partie, en cours de finalisation, s'est concentrée sur la collecte d'informations et la constitution d'un tableau de bord. La 3ème phase, qui démarre maintenant, va se focaliser sur les possibilités d'informations supplémentaires à apporter aux clients, comme par exemple le montant de ses droits de douane et de sa TVA acquittés auprès de l'administration des douanes, le niveau de ses stocks flottants ou le nombre de conteneurs réalisés d'une année sur l'autre. Le groupe G.Vatinel (60 collaborateurs pour un CA d'environ 21 M€) est basé au Havre et à Vatry, avec une activité logistique via sa filiale havraise Vatinel Heppner Logistique (11.000 m2 d'entrepôt). JLR
 
   
 
 
 
Sécurité
Un robot vigile
en entrepôt

La start-up française, EOS Innovation, présente sur le salon de la sécurité londonien Ifsec International (17-19 juin) son petit robot autonome et mobile (jusqu'à 10 km/h) dédié à la surveillance des entrepôts et des sites industriels couverts. L'e-vigilante, qui a fait l'objet de tests dans plusieurs entreprises industrielles françaises, entre à présent dans sa phase de commercialisation. D'après David Lemaître, Fondateur et PDG d'EOS Innovation, l'objectif de ce petit engin de 50 cm de haut pour un poids de 50 kg est d'agir de manière complémentaire avec la surveillance humaine, en tandem avec un opérateur de télésurveillance qui garde la main sur les prises de décision lorsque le robot détecte une situation inhabituelle dans sa ronde effectuée au hasard ou de manière préprogrammée. Dotée d'une caméra HD rotative à 360°, l'e-vigilante transmet et enregistre les données audio et vidéo en temps réel, dès qu'un incident est décelé ou une intrusion détectée par son laser longue portée. Il peut même se montrer dissuasif en déclenchant une alarme stridente depuis ses haut-parleurs utilisables à distance par l'opérateur. JLR  
   
 
OMS
Un logiciel
pour piloter les
commandes
dans un réseau
complexe



Hier matin, A-Sis avait organisé, en partenariat avec SCMag, une demi-journée de conférences sur le thème de l'OMS (Order Management System). Après avoir rappelé que Savoye, groupe auquel appartient l'éditeur A-Sis, est spécialisé dans la logistique de détail et le pilotage de systèmes mécanisés, Evelyne Raynaud, Directrice de la BU Produits et développement d'A-Sis, a expliqué pourquoi l'éditeur avait complété d'un OMS sa suite Logistics Manager (WMS, WCS, TMS et APS en partenariat avec Slimstock). « Sur les différents marchés sur lesquels nous sommes présents, nous avons perçu une attente de pilotage de flux », expose-t-elle, en soulignant le développement international de l'éditeur présent dans 15 pays européens, et bientôt en Italie via une filiale à Turin, ainsi qu'aux Etats Unis, en Russie, en Arabie Saoudite, au Maroc, en Asie, en Afrique du Sud et en Australie. « C'est pourquoi nous avons écrit un composant OMS stand alone, qui complète les ERP en donnant la main aux utilisateurs, afin d'orchestrer les flux de distribution aval dans un contexte multi-dépôts et multi-canal. Il y a deux ans, nous avons décidé de le revoir pour lui ajouter un moteur de règles et un tableau de bord de décision », poursuit Evelyne Raynaud. S'appuyant sur deux études récentes (de Redshift Research menée auprès de 4.500 consommateurs dans 9 pays et de RSR Research, qui a interrogé 100 distributeurs aux Etats-Unis), Michel Jardat, Senior Consultant en stratégie d'Evolena a confirmé la forte sensibilité du e-consommateur à la disponibilité produit dans ses actes d'achat et le besoin d'avoir une visibilité complète des stocks pour affecter les commandes en temps réel et répondre au mieux à une demande « qui veut tout, tout de suite ». CP
Photo (de haut en bas) : Evelyne Raynaud, Directrice de la BU Produits et développement d'A-Sis - Michel Jardat, Senior Consultant en stratégie d'Evolena ©C.Polge
 
 
 
OMS (Suite)
3 témoins
et 1
démonstrateur







Pour Roland Tchénio, Président de Toupargel, groupe de VAD et de vente à domicile de produits surgelés, l'intérêt d'une solution OMS serait d'optimiser les stocks de produits à faible rotation sur une plate-forme ou deux (dans un schéma qui en compte aujourd'hui quatre régionales pour desservir 115 agences en France) et les transports amont (2% des achats), mais aussi la productivité, la traçabilité et le services aux clients. Bruno Huaulmé, Directeur de projets chez Geodis, en tant que prestataire logistique, considère l'OMS comme un moyen « d'intégrer des référentiels et des commandes depuis différentes sources, de construire un cycle de vie pour une commande, de gérer des schémas logistiques, de mieux communiquer, de traquer les événements et non-événements et de gérer les sous-traitants ainsi que l'ensemble des stocks (réservations, reliquats...) ». Quant à Lilian Mariani, Directeur de projets de Vente-privée, spécialiste de la vente événementielle qui compte 17 entrepôts en France et en Europe (dont neuf prestés), l'OMS d'A-sis qu'il utilise dans sa 1ère version, est « un outil de coordination logistique en mode centralisé ». Lui donnant de la visibilité des stocks et des flux inter-sites, il permet de suivre les reliquats de commandes. Son moteur de règles est aussi capable de découper les commandes pour ne pas dépasser un certain montant par colis (ex : bijoux) ou de reconnaître les commandes pouvant faire l'objet d'asilage (dépôt d'un prospectus ou d'un échantillon auprès d'une cible, ex : CSP+). Souhaitant réduire ses délais de livraison, Vente-privée va revoir son modèle pour préparer des commandes en cours de ventes. Il envisage aussi de consolider les produits de plusieurs ventes dans un même colis, d'où le besoin de piloter des flux plus complexes. Enfin, Philippe Marquès, Responsable d'activité SCE d'A-Sis a présenté les fonctions stratégiques (modélisation du réseau logistique, affectation des commandes et aide à la décision) et opérationnelles (visibilité de la chaîne logistique, consolidation des stocks, approvisionnement inter-sites et gestion de la pénurie) du logiciel LM Order Manager d'A-Sis à travers divers écrans de démonstration. L'OMS, un bon moyen de compléter les ERP, les WMS et les plates-formes EAI par une couche fonctionnelle dédiée au pilotage dynaique des flux. CP
 
   
  De gauche à droite : Roland Tchénio, Président
de Toupargel -
Bruno Huaulm, Directeur de projets
chez Geodis -
Lilian Mariani, Directeur de projets
de Vente-privée -
Philippe Marquès, Responsable
d'activité SCE d'A-Sis ©C.Polge
 
 
INFOS INTERNATIONALES  
Asie du Sud Est
SDV s'appuie
sur le WMS
Manhattan pour
ses clients
cosmétiques


SDV, prestataire logistique filiale du groupe Bolloré, a déployé le WMS de l'éditeur américain Manhattan Associates pour orchestrer les opérations en Asie du Sud Est de deux de ses clients cosmétiques, Clarins et Séphora. « SDV déploie la solution Warehouse Management de Manhattan – et d'autres composants de sa plate-forme Supply Chain Commerce – à travers le monde. Les implémentations réalisées et réussies pour nos clients Sephora et Clarins ont été des projets modèles qui ont impliqués des équipes mixtes composées à chaque fois de personnels Manhattan, SDV et du client », a déclaré Jean-Yves Gras, Directeur Supply Chain & Logistique chez SDV. Le WMS de Manhattan permet notamment à SDV d'améliorer les processus opérationnels et le picking au sein du centre de distribution régional de Singapour (voir reportage dans SCM N°76) pour Clarins (qui distribue les produits sur toute l'Asie) ainsi que le rangement des produits en fonction des dates de fabrication et de péremption (FEFO). SDV gère également grâce à WM deux entrepôts de Sephora (l'un à Singapour, l'autre en Thaïlande) avec des contraintes d'orchestration de FEFO (sortie du produit par date de péremption la plus proche) et des assemblages de lots pour accélérer la préparation de commandes. JLR
Photo : Jean-Yves Gras, Directeur Supply Chain
& Logistique chez SDV
 
   
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
18 juin 2014

Juin 2014

Mardi 17
Conférence a-SIS
« Comment mieux orchestrer
la distribution
avec un Order
Management
System »

Intervenants :
Michel Jardat,
EVOLENA
Lilian Mariani,
vente-privée.com
Roland Tchenio,
TOUPARGEL
Bruno Huaulme,
GEODIS
Partenaire:
SCMagazine
De 9h00 à 14h30
Hôtel Renaissance
Paris 16


Mercredi 18
COMPLET
Séminaire
+Forum Utilisateurs
BARLOWORLD

« Nouvelle
Approche de
la Planification Intégrée »

Témoignages
clients DIM et
SABENA TECHNICS
Partenaire :
SCMagazine
De 13h30 à 17h30
Centre NCI
Pari
s 10e


Mardi 24
Séminaire
DYNASYS

« Séminaire SC
Performance
Prévision
des Ventes et
S&OP »

Témoignage :
Mapa Spontex
Partenaires :
Viseo, Jarden
Home & Family
SCMagazine
De 8h30 à 12h15
Hôtel du Louvre
Paris 1e
r



Jeudi 26
Conférence
AIR LIQUIDE
ADVANCED
BUSINESS &
TECHNOLOGIES

« Comment
transformer
vos chariots
élévateurs en
nouveaux leviers
de performance
pour votre
entrepôt ? »

Avec HYPULSION
Partenaire :
SCMagazine
De 9h00 à 11h30
Sofitel Marseille
Vieux Por
t




Juillet 2014

Mardi 1er
Conférence CXP
« Enjeux
et objectifs du
Supply Chain
Management.
Résultats
de l'enquête
réalisée par
le CXP et
Supply Chain Magazine »

De 8h30 à 10h30,
A Paris,
Ladurée
Champs Elysée
s



Jeudi 10
FORUM D'ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
Partenaire
ESCP Europe
« Ces Supply Chain
qui préfigurent
l'avenir »

De 8h45 à 18h
ESCP Europe
Paris 11
e




Octobre 2014

Jeudi 16 et
vendredi 17
Formation EURODECISION
« Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
De 9h00 à 17h00
Paris-La Défen
se