Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Agora du SCM
Le 3ème Gala
du Supply Chain
Management
aura lieu jeudi
prochain
Quel est le point commun entre l'Afilog, l'Association de la Supply chain et de la LOGistique, le FAPICS-CPIM de France, l'ECR France et GS1 France, au-delà d'être des associations professionnelles ? Elles soutiennent toutes le Gala du Supply Chain Management qui se déroulera le jeudi 26 juin 2014 au Pavillon de la Porte Dauphine. Pour la 3ème année consécutive les président d'associations professionnelles, les Directeurs Supply Chain de grande entreprise et les dirigeants des principales entreprises prestataires échangeront sur le thème de « La Supply Chain agile : réalité et perspectives ». 250 inscrits dont 75% de décideurs métier souhaitent participer à l'événement incontournable de leur profession.
Plus d'information : CLIQUEZ ICI
 
 
 
 
Identification
et objets
connectés
Après
le rachat de
Motorola EBS,
Zebra dévoile
sa stratégie

Zebra a invité cette semaine ces principaux revendeurs et intégrateurs français pour une journée spéciales partenaires. Quelques semaines après le rachat de Motorola Enterprise Business Solutions, cet événement était également l'occasion pour Thierry Vasseur, Président EMEA Europe du sud, de partager avec son réseau sa vision du futur. « 2013 a été une année importante, nous avons atteint pour la première fois le milliard dollars de chiffres d'affaires » a-t-il déclaré en ouverture. « En 10 ans, la rentabilité des devices a baissé de manière significative, les produits ce sont banalisés. Nous devons suivre une approche différente ». L'avenir de Zebra passera donc par le digital : « L'internet des objets crée une nouvelle tendance, l'environnement évolue, il faut s'adapter, c'est déterminant pour notre succès à long terme », poursuit-il. C'est d'ailleurs clairement dans cette optique que Zebra a entrepris l'acquisition de Motorola Enterprise Business Solutions, une entreprise qui partage pleinement cet engouement pour l'IoT (Internet des Objets). « Ces sont deux sociétés qui ont l'habitude d'innover, leur fusion ne peut être que positive pour les partenaires. L'objectif est de crée une société capable de supporter les évolutions du métier et de proposer des solutions innovantes » a rappelé Thierry Vasseur, « Zebra et Motorola Enterprise Business Solutions ensemble, ce sont 1.700 ingénieurs en R&D, 60 nouveaux produits en 2013, 4.500 brevets... Cette acquisition va nous permettre de faire de l'entreprise connectée une réalité ». Côté commercial, les objectifs, en France comme au niveau monde, sont multiples : développer les grands comptes, la vente de consommables, la RFID, Link OS et Zatar ainsi que la pénétration verticale, notamment l'industrie, la grande distribution et la santé, un domaine dans lequel la France serait selon le dirigeant « très sous-équipée ». PM
Photo : Thierry Vasseur, Président EMEA Europe
de Sud, Zebra
 
 
Identification
et objets
connectés
(suite)
« Les terminaux
Motorola
vont devoir
changer
de nom... »
« Nous n'avons pas acheté Motorola mais Motorola Enterprise Business Solutions. Les terminaux Motorola vont donc devoir changer de nom » a confié Thierry Vasseur laissant entendre qu'il convient désormais de retenir : Link OS et Zatar. « L'accès à l'information en temps réel devient critique sur le marché, Link OS répond à cette demande » déclare pour sa part Jaime Faria, Territory Manager France de Zebra. « Link OS est une boite à outils, un ensemble de fonctionnalités que l'on peut piocher pour répondre aux besoins des clients » ajoute-t-il. Egalement conçu pour faciliter l'intégration, la configuration et la maintenance des devices (imprimantes et terminaux mobiles), Link OS est au cœur de la stratégie de développement des objets connectés. En connectant ces objets à la plate-forme Link OS, disponible sur site ou via le cloud, il devient possible de partager l'information en temps réel, le but étant de faciliter la prise de décision. De plus, connecter les « smart devices » à un « profile manager », l'une des fonctionnalités de Link OS, permet de connaitre l'état de fonctionnement des machines et d'agir pro activement si l'une d'elles a besoin d'un nouveau rouleau d'étiquettes ou de mettre à jour le firmware. Dans un futur très proche, ces machines seront connectées à Zatar, une plate-forme qui intègrera Link OS et que Zebra entend d'ailleurs proposer à toutes sortes de machines, pas uniquement dans le domaine de l'identification. Le constructeur définit Zatar comme une plate-forme cloud destinée à connecter et contrôler des machines intelligentes. Les champs d'application semblent infinis, de la maintenance au reportant en passant par un profil type Facebook. Zatar est actuellement encore en phase de test bien que déjà déployée chez quelques clients. La journée s'est conclue par une cérémonie de remise de prix pour « performances exceptionnelles » au cours de laquelle ont été récompensés Solutys, Zetes, Néopost ID, Eticoncept, V-Ingéniérie et Hub One. PM  
   
  Jaime Faria Territory Manager France, Zebra
et
Thierry Vasseur
 
 
 
 
Départ
Jacky Voisine
se retire
de Timcod
Timcod, intégrateur spécialisé dans les solutions de mobilité et de traçabilité informatique pour le personnel mobile, réorganise son équipe de Direction. Jacky Voisine, Président fondateur, se retire des activités opérationnelles. Il reste toutefois actionnaire majoritaire de l'entreprise dont il conservera la Présidence ainsi qu'un rôle de conseiller stratégique. Il confie la Tête du Groupe à l'actuel directeur général, Christophe Cattoni. Le comité de Direction est complété par Jacques Deckert, directeur commercial et marketing et Samuel Eveillé, directeur technique. JPG  
 
Nomination
Louis d'Arexy
rejoint
IDI Gazeley
IDI Gazeley (Brookfield Logistics Property) annonce la nomination de Louis d'Arexy au poste de Directeur de Développement. A 30 ans ce diplômé de l'ESPI travaillera en étroite collaboration avec le département Acquisitions du Groupe. Basé à Paris Il interviendra sur les rachats d'actifs, ainsi que sur le développement de nouveaux projets logistiques en France. Il apporte avec lui 8 ans d'expérience du marché de l'immobilier logistique français. Dernièrement il occupait le poste de consultant au sein du Département Logistique de JLL. JPG  
 
INVITATION
(rappel)
Résultats
de l'enquête
CXP/
Supply Chain
Magazine
Le CXP et Supply Chain Magazine vous invitent le 1er juillet prochain à la restitution d'une enquête sur les enjeux et objectifs du Supply Chain Management. Cette enquête a mis également en évidence la manière dont les outils informatiques contribuent (ou pas ?) à leur réalisation. Quels logiciels sont les plus utilisés ? Sont-ils à la hauteur de vos attentes ? Des réponses avec les résultats de ce sondage et les commentaires croisés de deux expertes du secteur : Dominique Dupuis, Directrice de la recherche au CXP et Cathy Polge Rédactrice en chef de Supply Chain Magazine. Cette conférence se tiendra au restaurant « Ladurée » 75, avenue des Champs Elysées.
Pour vous inscrire, CLIQUEZ ICI
 
 
ERP/APS
Journées
utilisateurs
QAD








Durant deux jours, le 19 et le 20 juin, l'éditeur d'ERP QAD, qui a acquis l'éditeur d'APS Dynasys en 2012, a invité ses clients à l'hôtel Newport de Disneyland Paris. La 1ère journée a été l'occasion de présenter la vision stratégique du groupe, les nouveautés de l'ERP QAD EE, ainsi que des témoignages clients : Invacare, Lem et Landewyck. La seconde étant consacrée à des ateliers. En début d'après-midi, hier, Ludovic Lezenven, Business Consultant de Dynasys, groupe QAD, a rappelé le credo fondamental des APS : « La qualité des prévisions est à la source de l'augmentation du taux de service et de la marge opérationnelle des entreprises ». Martin Hoffmann, Worldwide Sales Manager Industry de la société Lem, fabricant de composants électriques pour divers domaines industriels. Fondé en Suisse en 1972, Lem emploie plus de 1.200 salariés, compte 14 bureaux de vente et 4 usines de fabrication dans le monde pour un CA 2013/2014 de 250 M$. Client de QAD depuis 1990, Lem gérait les prévisions de ses 3.000 à 4.000 composants sur Lotus Notes et Excel, d'où des erreurs et une difficulté à consolider les informations. En collaboration avec Viseo, Lem a mis en œuvre Demand Planning de Dynasys de janvier à décembre 2013 pour fiabiliser ses prévisions et accélérer le processus. Depuis, 125 utilisateurs (Sales Assistants, Forecast Managers et Regional Manager) travaillent sur le même outil au niveau mondial, ce qui permet de connaître le CA et la marge prévisionnelle (processus budgétaire) et de piloter aisément les flux (S&OP). Paul Alexandre, Project Management Office Manager du groupe Landewyck, fabricant de tabac et de cigarettes basé au Luxembourg (2,8 Md€, 1.852 salariés), a quant à lui témoigné de la mise en œuvre de Demand & SC Planning de Dynasys. « Nous avions 100% de satisfaction clients mais avec des stocks partout ! », résume Paul Alexandre. Après un audit complet des services, le groupe décide de créer une Cellule Support et Coordination de la Logistique Globale (CSCLG), dépendant directement de la Direction Générale, puis de l'outiller via un outil du marché. Au terme d'un processus de sélection poussé de 5 mois, Dynasys l'a emporté mi-avril 2011. La solution supporte tout le processus S&OP mensuel. Elle a contribué à structurer le processus de prévision, à améliorer leur qualité, à réduire les stocks, à optimiser le transport et à mieux prévoir la trésorerie. « La gestion du changement et le sponsor de la direction générale sont les clefs de la réussite d'un tel projet », a conclu Paul Alexandre, qui est aussi en train d'installer la solution d'ordonnancement de Préactor. CP
Photos (de haut en bas) : Ludovic Lezenven, Business Consultant de Dynasys, groupe QAD - Martin Hoffmann, Worldwide Sales Manager Industry, Lem - Paul Alexandre, Project Management Office Manager du groupe Landewyck ©C.Polge
 
 
Prestataires
logistiques
GT Logistics
tenté par la
sous-traitance
industrielle

La branche logistique du groupe GT, qui comprend GT Logistics et L4 Logistics, a connu en 2013 une croissance à deux chiffres de son chiffre d'affaires, à environ 60 M€ (+13%), dont environ 10 M€ pour les activités de logistique e-commerce de L4 Logistics (entre 40 et 50 clients). GT Logistics passe pour la première fois la barre des 50 M€ de CA (+8,8%), conformément à ses prévisions de croissance annoncées dès sa création, en 2001. La société a enregistré en 2013 de nouveaux contrats pour les secteurs automobile, chimie, santé, métallurgie, et verrerie notamment. Désendettée, voire « surcapitalisée » ce qui lui offre une marge de manœuvre intéressante pour l'avenir, GT Logistics mène une démarche autour de sa vision stratégique, et réfléchit à un éventuel élargissement de son champ d'action actuel déjà vaste dans la logistique industrielle : délégation de production, montage, assemblage, kitting, différenciation retardée, contrôle libératoire, re-ingeniering des process, traitement de surface. Aller plus loin dans la sous-traitance industrielle, Eric Sarrat, le PDG de GT Logistics y songe sérieusement : « C'est un challenge très excitant, je pense que nos équipes sont mûres pour ce genre de missions dans un certain nombre de domaine. Cela ne vient pas d'une quelconque insatisfaction du secteur de la logistique dédiée sur site dans lequel nous nous sentons bien, mais nous avons envie d'aller plus loin ». JLR
(voir suite)
Photo : Eric Sarrat
 
 
Prestataires
logistiques
(suite)
Mobilisation
pour retrouver
un avenir au
site de Rives



Si l'activité de GT Logistics reste sur une bonne dynamique pour 2014 (+9% sur les 5 premiers mois et le démarrage de deux nouveaux contrats, Primavista et Verallia), quelques turbulences s'annoncent pour 2015 puisque son client américain Na Pali (groupe Quiksilver Europe), suite à un changement d'actionnariat, a décidé de délocaliser à l'été 2015 sa logistique sur le port d'Anvers, chez le logisticien Katoen Natie. Du coup, 88 emplois sont menacés sur la plate-forme de 30.000 m² de Rives en Isère, entre l'Isle d'Abeau et Grenoble. « Je me battrai avec mes équipes commerciales pour sauver les emplois de nos salariés, qui sont à l'optimum de l'efficacité et qui n'ont jamais démérité » a indiqué Eric Sarrat. « C'est une équipe qui a une grande expérience de la logistique de distribution, de la préparation fine (y compris l'e-commerce), et de la logistique des retours sur laquelle nous avons développé un précieux savoir-faire sur ce site » insiste Damien Crespel, le DG de GT Logistics. Près de 2.000 entreprises françaises auraient déjà été contactées, ainsi que des groupes chinois susceptibles de rechercher une base logistique en Europe. Certaines cellules de la plate-forme de Rives (la plate-forme en compte 5 de 6.000 m² chacune), peuvent même être libérées immédiatement (le bail de Na Pali court jusqu'en 2017). JLR
Photo ci-contre : Damien Crespel
 
 
 
Sécurité
routière
Le groupement
Astre s'engage
dans une
campagne de
sensibilisation
C'est à la plate-forme Astre du Plessis-Pâté (91) qu'a été inaugurée, vendredi 13 juin, la première semi-remorque affichant la nouvelle campagne de sensibilisation à la sécurité routière. Une trentaine de véhicules astriens diffuseront  jusqu'en décembre 2014, en Essonne et partout en France, un message qu'il est impératif de rappeler : la fragilité deux roues et des piétons, et l'attention à leur porter. La préfecture de l'Essonne, à l'origine de cette initiative, s'est rapprochée de la régie publicitaire « Transporteurs d'Images » pour cette campagne. JPG  
   
 
Informatique
Centaurus
Développement
prend le contrôle
d'Agena 3000
Agena 3000, éditeur de progiciels implanté à Cholet (49), change d'actionnariat. Centaurus Développement, présidé par Sébastien Trichet, détient désormais la majorité du capital et conforte ainsi sa stratégie de croissance externe en complétant les activités des sociétés Immostore Immobilier et Keryss Web dans le secteur de l'Internet. Agena 3000 emploie une soixantaine de personnes et réalise un CA de 5,9 M€. JPG  
 
Distribution
spécialisée
Un entrepôt
de 75.000 m²
pour Gifi
GSE construit actuellement un entrepôt de 75.000 m² à Sin le Noble sur une ancienne friche industrielle qui sera ainsi reconvertie en site logistique de dernière génération. Il est destiné au distributeur Gifi (450 magasins en France) et sera presté par Bils Deroo. En plus des fonctionnalités standards des entrepôts, le bâtiment dispose des autorisations administratives pour stocker des aérosols, peintures, parfums, produits d'entretiens notamment. Il sera équipé d'un terre-plein containers pour pouvoir gérer les flux d'importation de marchandises. Le choix de la localisation permet de bénéficier d'une proximité immédiate avec les axes autoroutiers (Autoroutes A1 et A21) et les terminaux de transport combiné (Dourges, Lille, Valenciennes). JPG  
 
Manutention
Aprolis lance
un tableau
de bord
pour la gestion
de parc
Aprolis lance l'« Aprolis Global Service », un tableau de bord en ligne pour une « vision à 360 degrés du parc de matériels de manutention ». Annoncé comme unique sur le marché, cet outil de fleet management supervise non seulement pour les matériels loués et entretenus par Aprolis, mais également les matériels en propriété client, quelle que soit leur marque. Il donne ainsi un accès direct à huit éléments clef : le nombre de matériels gérés par Aprolis, le total des horamètres des matériels sur les 12 derniers mois afin d'évaluer l'activité du parc, une alerte horamètre lorsqu'un matériel dépasse celui prévu dans son contrat, le pilotage des interventions, le nombre d'interventions mensuelles effectuées sur l'ensemble des matériels (contrat et hors contrat), le nombre de VGP (Visites Générales Périodiques) à réaliser dans le mois, les demandes d'intervention en ligne auprès du Service Aprolis, les indicateurs financiers, le total des loyers sur l'année en cours, le total facturation hors contrat et enfin le suivi des devis en cours. Une vidéo de démonstration est disponible sur le site internet d'Aprolis. Aprolis est un loueur français, compte 45 agences dans l'hexagone, 1.000 collaborateurs et réalise un CA annuel de 168 M€. PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
20 juin 2014

Juin 2014

Mardi 24
Séminaire
DYNASYS

« Séminaire SC
Performance
Prévision
des Ventes et
S&OP »

Témoignage :
Mapa Spontex
Partenaires :
Viseo, Jarden
Home & Family
SCMagazine
De 8h30 à 12h15
Hôtel du Louvre
Paris 1e
r


Juillet 2014

Mardi 1er
Conférence CXP
« Enjeux
et objectifs du
Supply Chain
Management.
Résultats
de l'enquête
réalisée par
le CXP et
Supply Chain Magazine »

De 8h30 à 10h30,
A Paris,
Ladurée
Champs Elysée
s



Jeudi 10
FORUM D'ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
Partenaire
ESCP Europe
« Ces Supply Chain
qui préfigurent
l'avenir »

De 8h45 à 18h
ESCP Europe
Paris 11
e




Octobre 2014

Jeudi 16 et
vendredi 17
Formation EURODECISION
« Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
De 9h00 à 17h00
Paris-La Défen
se