Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Votre
Supply Chain
est-elle
résiliente ?
Dans le monde instable et incertain qui est le nôtre, certaines zones géographiques sont plus exposées au risque que d'autres. A partir de ce constat, FM Global, société spécialisée dans la prévention et l'assurance des risques industriels, vient de publier un classement des pays où les Supply Chains sont les plus vulnérables (1). Dans cette liste, la Norvège, la Suisse et le Canada apparaissent comme les pays les plus sûrs. En bas de tableau viennent le Kirghizstan, le Venezuela et la République Dominicaine. La France quant à elle se situe au 16e rang, score honorable qu'elle doit plus à la qualité (perçue) de ses infrastructures (5ème rang mondial) qu'à la solidité de son économie (18ème place). Même s'il parait évident que l'indice de résilience associé au 130 pays du classement est plus élevé dans les pays occidentaux qu'en Irak, Syrie ou Centre Afrique, ce classement possède au moins le mérite de souligner les éléments qui peuvent fragiliser une Supply Chain mondiale. « Catastrophes naturelles, instabilité politique et manque d'uniformité des normes et codes de sécurité : autant de facteurs qui peuvent avoir un impact sur la continuité, la compétitivité et la réputation d'une entreprise », commente Jonathan Hall, vice-Président exécutif de FM Global. Ajoutons cependant que si l'analyse du danger permet d'en limiter les effets, elle ne l'écarte pas complètement. Pour une entreprise grande ou petite, la résilience c'est d'abord et avant tout privilégier la flexibilité et imaginer des solutions alternatives pour faire face à toute éventualité. Car les Supply Chains, y compris les plus robustes en apparence, ont toutes un ennemi commun : l'imprévisible. JPG
(1) Indice de résilience FM Global
 
 
 
 
Transport
L'écotaxe
devient le
« Péage
de transit
Poids Lourd »
Le projet Ecotaxe est donc remplacé depuis ce week-end par le « Péage de transit Poids Lourd ». Selon Manuel Valls cette nouvelle taxe sera mise en application à partir du 1er janvier 2015. Elle sera calculée à partir des informations collectées par Ecomouv. A cette occasion l'Etat pourrait devenir actionnaire de l'organisme collecteur. Les sommes prélevées pourraient atteindre 500 M€ par an, soit près de deux fois moins que le projet Ecotaxe initial. Elles serviraient à financer des infrastructures alternatives à la route sans que l'on sache précisément lesquelles. Côté écolos les premières réactions font état d'une taxe « au rabais » ou encore d'un projet « qui ne va pas assez loin ». Côté Bonnets Rouges on continue à dénoncer toute forme de péages même si pour le gouvernement la portion de route concernée (St Lô – Nantes) constitue une taxation « à la marge ». De nouveaux débats houleux en perspective ! JPG  
 
Vendredi
27 juin à Arras
Une journée
pour parler de
la Supply Chain
Agroalimentaire
durable
Dans le cadre du Projet SCALE (Step Change Agri-food Logistics Ecosystems) cofinancé par le programme Européen Interreg IVB North-West Europe (NWE), une conférence sera organisée autour de la supply chain agroalimentaire durable. Elle se déroulera vendredi 27 Juin à l'Université d'Artois, 9 rue du Temple 62030, Arras, France. Ce projet de trois ans est porté par un consortium de 5 partenaires: Cranfield School of Management, DHL, EFFP, Université d'Artois et Wageningen University. Les thèmes abordés durant la conférence seront : la prise en compte du développement durable dans la gestion et l'optimisation de la Supply Chain agroalimentaire et la mutualisation pour la Supply Chain agroalimentaire durable. Une table ronde sur 'La Mutualisation' sera animée en partenariat avec l'Aslog (Association française de la Supply Chain et de la Logistique).
Plus d'informations : CLIQUEZ ICI
(via le site internet de Say Partners)
 
 
 
 
Conseil
Stratégies
Supply Chain
et immobilière
cohabitent
désormais
chez JLL


Avec l'acquisition en France du cabinet GCL la société JLL (52.000 personnes dans le monde) se dotait d'un nouveau département capable de détecter les projets immobiliers très en amont. Patrick Remords, Directeur de Supply Chain Consulting (la division conseil) considère que cette alliance est pleine de bon sens : « En réunissant stratégie Supply Chain et stratégie immobilière, notre projet est de devenir un acteur incontournable du marché. L'idée est de pouvoir accompagner les entreprises tant en termes d'organisation (par exemple à travers leurs schémas transport et logistique) qu'en termes de solutions immobilières : à partir des flux et de la caractéristique des produits nous dimensionnons l'entrepôt et proposons la meilleure réponse. C'est une offre véritablement unique qui associe des expertises extrêmement complémentaires. Ce que nous faisons en France existe déjà depuis 7 ans aux Etats-Unis et correspond parfaitement à l'attente des entreprises à la recherche de solutions globales incluant le volet immobilier ». Pour Patrick Remords, les avantages d'un tel rapprochement peuvent également s'inscrire dans une vision prospective du marché : « Nous pensons que le monde de l'entrepôt va considérablement évoluer au cours des prochaines années. Avec JLL nous travaillons déjà sur de nouveaux modèles économiques comme par exemple de s'affranchir des baux traditionnels et de ne faire payer les utilisateurs à l'usage (nombre de colis expédiés, nombre de palettes stockés…). C'est une autre façon d'imaginer ce que sera la logistique de demain... ». Patrick Remords et JLL seront présents au prochain Forum d'été organisé par Supply Chain Magazine. Le consultant participera à la Table Ronde et pourra confronter cette vision très avant-gardiste à celle des autres participants, mais aussi à celle du public. JPG
Photo : Patrick Remords
 
 
Relation Client
Feu Vert
appuie sur
l'accélérateur
du digital
Feu Vert met en place la plateforme cross canal d'animation commerciale et marketing Generix Collaborative Customer. « La digitalisation de Feu Vert est en marche et c'est une véritable réponse cross-canal que nous déployons dans l'ensemble de nos centres succursalistes et franchisés », commente Pascal Fraumont, Directeur marketing et Communication de l'enseigne, « Avec 15 millions de visites par an sur notre site web, le digital est une véritable opportunité pour générer de la croissance sur un secteur automobile des plus compétitifs. Le web est tremplin d'innovation : ainsi, depuis fin 2013, tous les produits achetés sur Internet, y compris les pneumatiques, sont disponibles dans les deux heures dans centres auto. Cette logistique permet à Feu Vert de faire la différence en ajoutant du service à la seule vente de produits sur le Web. Nous tenons à être accessibles sur tous les canaux tout en générant du trafic en point de vente ; il s'agit de proposer au client des bons plans, quel que soit son point d'entrée. Nous sommes convaincus que la satisfaction client passe par la personnalisation de la relation. Enrichir et personnaliser la connaissance client en fonction de leurs habitudes d'achat, afin de leur offrir un programme de fidélité de qualité (espace fidélité, coupons, offres spéciales, etc.) est un point crucial ». Avec près de 450 centres auto, 6 millions de clients, dont 1,5 millions possédant une carte de fidélité, Feu Vert entend se positionner comme l'un des acteurs majeurs de l'équipement et de l'entretien automobile en Europe. JPG  
 
 
 
Visite de site
Wilo regroupe
ses activités
logistiques
à Louverné




Suite au rapprochement des marques Wilo et Salmson, deux filiales du groupe allemand Wilo, Wilo-Salmson France a regroupé ses activités commerciales à Chatou (78) ainsi que l'ensemble de ses activités logistiques à Louverné (53), à deux pas de Laval. Ce fabricant de pompes industrielles vient d'inaugurer un entrepôt de 12.000 m² qui regroupe trois anciens sites situés en Mayenne. Le déménagement s'est étalé sur cinq semaines entre octobre et novembre 2013. D'une capacité de17.000 palettes, ce bâtiment contient deux cellules dont l'une est dédiée aux composants alimentant la production et l'autre, au stockage de pièces de rechange. Un espace de 650 m², et qui grandit chaque année, est réservée aux retours, c'est-à-dire essentiellement aux procédures de réparation et reconditionnement de pompes. La première problématique pour Wilo Salmson est de stocker sur une même plate-forme des pompes pouvant peser jusqu'à 86 tonnes... et les expédier : « Nous livrons 90% des commandes en J+2 maximum. Deux jours en plein hiver, quand le client n'a plus de chauffage... c'est très long ! » commente Pierrick Auguste, responsable logistique de la plate-forme. « Nous utilisons 4 modes de transports adaptés aux différents types de commandes, tous sont disponibles en express et en régulier ». Au total 150 à 200 palettes sont expédiées chaque jour vers la France entière, environ 2,5 camions vers l'Allemagne auxquels s'ajoutent 17 camions vers la Russie chaque semaine. La seconde problématique est de stocker des pièces de rechange pour des machines ayant une durée de vie moyenne de 10 à 15 ans, voire le double pour les très gros modèles. Et pourtant, 85% des plus de 10.000 références sont en stock, le reste pouvant être reproduit (sur plan) sur demande. Tous les transporteurs sont interfacés avec l'ERP SAP, Wilo-Salmson France assurant ainsi un suivi des commandes en temps réel, et une totale transparence auprès de ses clients. Ce groupe industriel compte 7.200 collaborateurs et des clients dans 105 pays, son siège est établi à Dortmund en Allemagne. PM
Photo ci-contre : Pierrick Auguste,
Photo ci-dessous : site logistique de Wilo-Salmson France
 
   
 
Transport
maritime
Un module
TiContract
pour connaître
les prix
du marché
Transporeon France a profité de la troisième édition de son E-Logistics Networking, organisée le 18 juin à Rueil-Malmaison, pour présenter à sa communauté de clients (chargeurs et transporteurs) la dernière nouveauté de son offre TiContract de gestion des appels d'offres et des achats transport, jusqu'à la préfacturation. Il s'agit d'un nouveau module baptisé TiContract Tender Benchmark, qui donne accès en temps réel, pour 14.000 destinations (zones Europe, Amérique du Nord et Asie), à des informations de tarifs négociés par d'autres chargeurs avec les compagnies maritimes pour le trafic conteneurisé : meilleur prix (best in class) et prix moyen du marché (market average). Cet outil d'aide à la décision et à la négociation s'appuie sur une base de données alimentée au quotidien, pour chaque ligne concernée, par au moins 5 tarifs réellement négociés communiqués de manière anonyme par d'autres clients de la communauté. « Notre base progresse rapidement, elle comptait 250 clients enregistrés il y a un mois, et ils sont désormais 500 » a déclaré Stefanie Assel, Business Development Manager chez TiContract. Cette offre ne concerne pour le moment que le fret maritime, un marché réputé opaque où il est souvent malaisé de négocier les tarifs. « A terme, Transporeon a le souhait d'offrir le même type de service sur le transport routier, mais du fait des contraintes sur les types de produits et les véhicules, c'est plus long à mettre en place que pour le fret maritime » a fait remarquer Frédéric Coquard, également Business Development Manager chez TiContract. JLR  
   
  Photos (de gauche à droite) : Stéphanie Assel et Frédéric Coquard, Business Development Managers chez TiContract  
 
Engins
de manutention
Un transpalette
autoporté
qui rime avec
sécurité
Le constructeur italien OMG renforce son offre de transpalettes autoportés avec le 325 P5.ac, en mettant l'accent sur la sécurité et le confort pour l'opérateur. Conçu pour la logistique dans les grands entrepôts, cet engin de 2,5 t de capacité peut atteindre une vitesse de 12 km/h. Il est équipé d'un système de renvoi de force qui garantit l'adhérence au sol de la roue motrice quelles que soient la charge et la configuration du sol, ainsi que d'un ralentisseur en courbes. Côté confort, le 325 P5.ac est doté de bras de protection latéraux rabattables en mousse épaisse ainsi que d'un double système amortissant et réducteur de vibrations. Une plateforme fixe avec dosseret lombaire est proposée en option. En revanche, l'extraction de la batterie par le côté, est désormais de série. JLR  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  
Maroc
Still
fait confiance
à A.PSV
Diffusion
Pour son développement en Afrique du Nord, Still a choisi de s'associer à A.PSV Diffusion, un spécialiste de l'intralogistique basé à Casablanca. Ce distributeur revend sur tout le Maroc quatre familles de produits : stockage, manutention, mobilier industriel et cloisons. Il compte parmi ses clients des prestataires comme Geodis, Daschser, TNT ou encore Logicold et parmi ses partenaires Provost, AR Storage et désormais Still. Il propose également des services de stockage, de transport et d'installation complète de sites logistiques. Pour le constructeur allemand, Casablanca est le point d'entrée clef pour les marchandises en Afrique du Nord, faisant de cette ville un marché potentiel important et l'endroit idéal pour démarrer une activité commerciale dans la région. En guise de consécration de cette union, Still et A.PSV Diffusion ont exposé sur un stand commun au salon Logismed qui s'est déroulé en mai dernier à Casablanca. PM  
 
Intralogistique
TVH rachète
EPW
TVH, spécialiste mondial de la pièce de rechange pour chariots élévateurs, annonce le rachat d'EPW. Cette société américaine, implantée depuis 2001 à Fresno (Californie) est un revendeur reconnu en Amérique du Nord dans le domaine de la pièce de rechange pour les nacelles et autres équipements de levage. EPW deviendra une division commerciale de TVH et poursuivra ses activités de vente de pièces détachées et de location d'équipements de levage. A travers cette acquisition, TVH fait un nouveau pas en avant dans sa stratégie d'élargissement de gamme de produits. « Nous avons saisi l'opportunité d'acquérir EPW dont le profile s'intègre bien avec la stratégie de notre entreprise qui est d'élargir notre sélection de produits vers les équipements industriels » déclare Dirk Von Holt, Vice-Président de TVH. Ce distributeur belge, fondé en 1969, est aujourd'hui présent dans 172 pays représentant 32 langues et compte 3.900 collaborateurs dont 750 sur le continent américain. PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
23 juin 2014

Juin 2014

Mardi 24
Séminaire
DYNASYS

« Séminaire SC
Performance
Prévision
des Ventes et
S&OP »

Témoignage :
Mapa Spontex
Partenaires :
Viseo, Jarden
Home & Family
SCMagazine
De 8h30 à 12h15
Hôtel du Louvre
Paris 1e
r


Juillet 2014

Mardi 1er
Conférence CXP
« Enjeux
et objectifs du
Supply Chain
Management.
Résultats
de l'enquête
réalisée par
le CXP et
Supply Chain Magazine »

De 8h30 à 10h30,
A Paris,
Ladurée
Champs Elysée
s



Jeudi 10
FORUM D'ÉTÉ
Organisé par
SCMagazine
Partenaire
ESCP Europe
« Ces Supply Chain
qui préfigurent
l'avenir »

De 8h45 à 18h
ESCP Europe
Paris 11
e




Octobre 2014

Jeudi 16 et
vendredi 17
Formation EURODECISION
« Méthodes et pratiques de la prévision des ventes »
De 9h00 à 17h00
Paris-La Défen
se