Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Conseil
Metis
Consulting
accompagne
La Redoute dans
sa stratégie


Depuis 2013, le cabinet Metis Consulting accompagne La Redoute sur la définition de sa stratégie logistique et de service, et sur la conception de son nouveau centre de distribution. Situé sur la commune de Wattrelos (59), ce site entrera en fonctionnement mi-2016. (cf. NL 1895 du 12 septembre). Pour atteindre des niveaux de service et de productivité très élevés, les solutions retenues par La Redoute mettent en oeuvre les technologies automatisées les plus avancées (Miniloader, Multi-Shuttle, Pocket Sorter, postes Goods-To-Man ergonomiques...). Grâce à ces moyens, le traitement des commandes devrait être ramené à 2 heures. Patrice Fitzner, Directeur des Opérations La Redoute se félicite de la collaboration avec le cabinet conseil : « Depuis le début de ce projet, en partant du diagnostic et du benchmark de notre outil logistique actuel, Metis Consulting nous a soutenu dans toutes les phases de la démarche. Aujourd'hui et demain, nous allons poursuivre avec cette même équipe qui va nous apporter un support d'assistance à la maîtrise d'ouvrage sur tous les sujets d'automatisation de notre nouveau centre de préparation de commandes ». Jean-Marc Soulier et Frédéric Mancion, respectivement Président et Directeur associé de Metis Consulting estiment que le projet en cours « va permettre à La Redoute de disposer d'un véritable avantage concurrentiel en phase avec les attentes de ses clients ». Par ailleurs le cabinet, qui vient de signer plusieurs autres dossiers dans le domaine de l'omnicanal, animera mercredi 26 novembre lors de Supply Chain Event une matinée « Retail et CPG » sur le thème : « combiner performance opérationnelle, excellence du service, agilité et limitation des risques ». Participeront également à cette matinée, Vincent Barral, Directeur Supply Chain de Louis Vuitton, Rémy Malchirand, DG de Manhattan Associates France, Jean-François Moulin, Directeur Supply Chain international des divisions produits professionnels et cosmétique de L'Oréal, et François Papini, DG de C-Log (groupe Beaumanoir). Pour participer à cette matinée de conférences réservez dès maintenant votre place.
Pour obtenir gratuitement votre badge d'accès
au salon CLIQUEZ ICI
Photo : Jean-Marc Soulier, Président de Metis Consulting
 
 
 
 
Nomination
Patrice
Le Franc,
Responsable
des Services
EMEA de
Dynasys
DynaSys, division de QAD Inc. annonce la nomination de Patrice Le Franc au poste de Responsable des Services EMEA. Il aura en charge d'accroitre et d'accompagner la stratégie de croissance de l'éditeur au niveau européen, et notamment, la gestion des équipes de consultants ainsi que le développement du réseau de partenaires. Avant de rejoindre DynaSys, Patrice Le Franc était Directeur EMEA du pôle conseil et service d'Apriso, une société du groupe Dassault System. Avec plus de 17 ans d'expérience dans le conseil BtoB et plus particulièrement dans les environnements complexes et internationaux, ce diplômé de l'Insa (et certifié Apics) s'est spécialisé en PLM (Product Lifecycle Management), Manufacturing Operations Management et Supply Chain. JPG
 
 
Supply Chain
Network
BASF
sélectionne
Cast, le logiciel
de modélisation
de réseau
logistique de
Barloworld SCS
BASF a choisi le logiciel de modélisation de réseau logistique Cast de Barloworld Supply Chain Software pour l'aider à rationaliser le positionnement de ses centres de distribution à l'échelle européenne. Avec près de 385 sites dans le monde, ainsi que des clients et des partenaires dans presque tous les pays, le géant de l'industrie chimique recherchait une solution pour améliorer son efficacité opérationnelle. « Nous voulions simplifier notre réseau européen de distribution comportant plus de 220 sites », déclare Markus Bölke, Senior Manager of European Logistics and Supply Chain Consulting'' pour BASF. Rappelons que le logiciel Cast sert à évaluer et identifier la configuration optimale d'une Suppy Chain et à en calculer l'impact financier. L'outil effectue ses calculs en s'appuyant notamment sur des bases de données contenant des informations cartographiques, les emplacements et le réseau de transport pour toute combinaison de pays : « La mondialisation augmente la complexité pour une entreprise, ce qui rend de plus en plus nécessaire un logiciel pouvant tenir compte de tous les composants de la Supply Chain », explique Ewan French, Chief Operating Officer de Barloworld Supply Chain Software. JPG  
 
 
 
Cercle
Prospectif
de la SC
Développer
l'écosystème
fournisseurs
Mercredi 15 octobre, une dizaine de hauts responsables de la Supply Chain de grands groupes (Airbus, Aperam, Boulanger, Coca Cola, Fresenius Kabi France, In Vivo, Krys, Safran, Siemens et SNCF) se sont réunis dans le cadre du Cercle prospectif de la Supply Chain animé par Deloitte Consulting et Supply Chain Magazine. Le thème des débats de cette matinale était le suivant : « La Supply Chain, le chef d'orchestre du développement de l'écosystème fournisseurs, entre performance et responsabilité sociétale ». En guise d'introduction, Pierre Maillet, Directeur Industriel et Supply Chain chez SNCF, a rebondi sur la notion de Chef d'Orchestre en citant Newton : « Les hommes construisent trop souvent des murs et pas assez de ponts. Et de souligner : Notre rôle est de faire converger des intérêts qui ne le sont pas ». Il a également insisté sur les échanges à établir avec les fournisseurs clefs : « Nous attendons de nos fournisseurs qu'ils nous aident à transformer notre chaîne d'approvisionnement en chaîne de valeur. Nous avons aussi des leçons à recevoir d'eux : il faut être à l'écoute ». Plusieurs participants ont également déclaré avoir entamé des démarches de collaboration pour aider leurs fournisseurs à évoluer et à innover. « Notre responsabilité est déjà de leur permettre de travailler dans de bonnes conditions, à commencer par des contrats long terme de 3 à 5 ans dans lesquels on organise le progrès », indique un participant. En plus de s'inscrire dans le temps, d'autres démarches simples et peu coûteuses peuvent aussi créer de bonnes conditions de collaboration et de développement : payer son fournisseur au comptant ou à 15 jours, intervenir en conférence en tant que client pour l'aider à conquérir de nouveaux marchés, lui donner un retour sur son positionnement par rapport aux autres, lui faire part de problèmes à résoudre ensemble... CP
Photo : ©C.Polge
 
   
 
Cercle
prospectif
de la
Supply Chain
(suite)
« Il est plus
facile d'évoluer
quand tout
va bien que
dans
l'urgence… »
Certaines sociétés nomment des responsables dédiés au challenge des fournisseurs, d'autres des consultants pour les aider à progresser. Des entreprises peuvent aller jusqu'à racheter leurs fournisseurs pour les aider à développer une technologie innovante en leur garantissant une sécurité financière. Maintenant, il ne s'agit pas non plus de faire dans l'angélisme : d'une part, il faut choisir les fournisseurs à aider (pas de  « perfusion » inutile) et d'autre part, la pression sur les coûts imposée par certains acheteurs peut ruiner les efforts de progrès et d'innovation par des conditions intenables. « Il est plus facile de dire aux gens d'évoluer quand tout va bien que dans l'urgence », relève un participant. De même, il faut aussi avoir chez son fournisseur un interlocuteur capable de relayer en interne les souhaits et directives du client. Sur le plan de la Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE), un participant déclare : « La Chine est le 1er pays à investir dans la RSE parce qu'il n'a pas le choix. Même l'usine du monde ne peut plus produire si elle a une pénurie d'eau ! La RSE n'est pas que pour les pays développés et les fabricants de haute technologie : c'est une question de survie ». D'où l'intérêt aussi selon lui d'oser prendre le risque de changer de fournisseur pour un plus soucieux de qualité dans le respect des règles RSE. Et un participant de conclure sur le rôle du Supply Chain Manager : « On a l'orchestre qu'on mérite. Dans notre métier, le client tire notre entreprise vers le haut et nous devons faire de même avec nos fournisseurs, qu'ils soient internes ou externes. La bonne question à se poser est : que pouvons-nous créer ensemble ? ». CP
Photo : ©C.Polge
 
   
 
 
 
Pneus
Continental
Tires se dote
de JDA pour
une stratégie
de service plus
segmentée
Le fabricant allemand Continental Tires a sélectionné la solution JDA Manufacturing Planning Suite pour accompagner la transformation de sa Supply Chain au niveau international. L'objectif pour l'industriel est de mieux répondre à la variabilité de la demande et surtout d'apporter des services différenciés en fonction de certaines typologies de clients ou de marchés : « En tant que fournisseur international, nous devons répondre à un grand éventail de besoins et considérons qu'une Supply Chain hautement performante est un avantage compétitif clé. A titre d'exemple, nous servons désormais plus de centres auto que jamais auparavant, chacun d'entre eux ayant des besoins propres. Comprendre ces clients et être capable de les servir efficacement est un élément fondamental de notre stratégie SCM 2.0 et de notre future croissance », commente Marc Schürer, Directeur de la logistique mondiale des Pneus chez Continental Tires. Avec un chiffre d'affaire de 33,3 milliards d'euros en 2013, Continental fait partie des plus grands fournisseurs mondiaux dans le domaine de la fabrication de pneumatiques. Sa division Tires possède 73 sites répartis dans 42 pays. JPG  
 
e-commerce
Prodex
mécanise
le pure player
Alltricks.fr
Alltricks.fr, société de vente en ligne spécialisée dans l'équipement du vélo a décidé en 2014 de mécaniser une partie de sa plate-forme logistique de 6.000 m², située à Maurepas (78). La société Prodex (filiale de savoye) a été retenue pour implanter un circuit de convoyeur composé de rouleaux motorisés, d'une scotcheuse automatique et d'un système de tri à 5 sorties par transporteur.
Cette entreprise traite en moyenne 1.500 commandes/jour, pour un stock de 200.000 produits. Mais, au moment du Tour de France, elle doit affronter des pics (comme les coureurs) de 2.500 commandes ! Cette nouvelle installation lui permettra de doper ses capacités de traitement pour gérer jusqu'à 3.500 colis/ jour avec possibilité d'une livraison éclair en moins de 15 heures après la validation de la commande. Alltricks est également reconnue pour son service client à valeur ajoutée avec des conseillers qui répondent aux demandes 7 jours sur 7. Elle dispose également d'une solution « click-to-chat » pour échanger avec d'autres clients et offre la possibilité de recevoir un conseil en magasin grâce à son show-room et ses 70 magasins partenaires. Avec 30 M€ de CA, cette start-up crée en 2008 connait une croissance de 80% en 2014. JPG
 
   
 
 
 
Automatisation
Système U
ouest retient
Syleps pour
automatiser
son site de
Ploufragan
La société Syleps a remporté un appel d'offre lancé par Système U Ouest pour l'automatisation de sa plate-forme de Ploufragan (près de de Saint-Brieuc) dédiée aux produits « épicerie-droguerie ». La société lorientaise aurait été retenue « pour son positionnement expert sur l'agroalimentaire, sa capacité à mener des innovations de rupture et sa maîtrise de la palettisation hétérogène : « grâce au développement d'un algorithme informatique qui calcule la meilleure combinaison possible », précise l'équipementier. La préférence a également été donnée à cette entreprise bretonne pour « avoir le meilleur de la technologie à portée de main et pour faciliter les échanges et les décisions ». Syleps réalisera 25 M€ en 2014 pour un effectif de 180 collaborateurs. JPG   
 
Mécanisation
Une nouvelle
génération
de convoyeurs
chez Mecalux
Mecalux lance une nouvelle génération de convoyeurs pour charges légères. L'objectif de ces produits est de contribuer à l'efficacité des opérations logistiques, en fournissant des solutions automatisées qui réduisent au minimum la manipulation du matériel et permettent une gestion optimale de tous les processus au sein de l'entrepôt. Parmi les améliorations apportées le fabricant souligne la nouvelle conception du rail ou guidage latéral qui réduit le coefficient de frottement de la charge et donc la dépense énergétique. A noter également le regroupement par zones des armoires électriques qui permet de diviser leur nombre par deux, ainsi que le développement d'un bus de communication des données plus intelligent qui contrôle tous les éléments de l'installation (scanners et pupitres de zone par exemple).
Ces innovations seront à voir lors du salon Manutention (hall 5a – stand H159) qui se tiendra du 17 au 20 novembre à Paris Nord Villepinte. JPG
 
 
INFOS INTERNATIONALES  
USA
Google contre
Amazon,
championnat
du monde en
e-commerce
catégorie poids
lourds
Google Shopping Express, le service de vente en ligne du premier moteur de recherche au monde, change de nom pour devenir Google Express. Ceci doit refléter sa stratégie commerciale qui doit le démarquer un peu plus de celle de son nouveau concurrent : Amazon. Ainsi, le service de livraison en jour J (J+1 en Californie) est accessible aux USA soit via un abonnement mensuel (de 10$) ou annuel (de 95$), soit contre 4.99$ pour toute commande au-delà de 15$. En face, le service Amazon Prime n'est disponible que via un abonnement annuel (99$) mais propose une livraison gratuite en J+2 en plus de l'accès à un contenu vidéo en ligne pléthorique. Pour appuyer son offensive, Google ne cesse d'étoffer son offre tant du point de vue géographique qu'au niveau de ses clients locaux et nationaux : Barnes & Noble (librairie), PetSmart (soin des animaux domestiques) et Nine West font partie des dernières références. Avec l'extension du service aux villes de Chicago, Boston et Washington DC ces deux derniers mois, plus de 7 millions d'américains peuvent désormais être livrés en J+0, à quoi s'ajoutent 12 millions de californiens livrables en J+1. « Beaucoup de gens pensent que notre principal concurrent est Bing ou Yahoo. Mais vraiment, notre plus grand concurrent en matière de recherche sur internet est Amazon », a confirmé Eric Schmidt, Chairman de Google. La guerre est déclarée. PM  
   
 
Europe
de l'Est
PointPark
Properties
acquiert
 467 000 m2
d'entrepôts
en Pologne et
en Roumanie
L'investisseur, promoteur et gestionnaire spécialisé en immobilier logistique PointPark Properties (P3) a signé une promesse de vente pour l'acquisition auprès de CA Immobilien Anlagen AG de trois parcs logistiques d'une surface totale de 467.000 m². Ce portefeuille se compose de deux sites en Pologne dont celui de 177.000 m² à Blonie, à 30 km de Varsovie sur l'autoroute A2 et celui de Piotrkow, fort de 77.000 m² près de Lodz en Pologne centrale. Outre le fait d'être occupés par des locataires de renom comme IBM, FM Logistic, Orange ou encore Kuehne+Nagel, ces parcs présentent l'avantage de disposer de réserves foncières importantes. Le troisième actif, Bucarest Park, représente près de 215.000 m² presque entièrement loués sur une surface de 40 ha. Il s'agit selon P3 d'une plate-forme majeure pour ses utilisateurs puisqu'elle bénéficie d'un accès direct à l'autoroute A1 et comprend des installations de manutention de fret, au cœur du couloir ferroviaire pan-européen reliant Dresde et Nuremberg à Istanbul. Il comprend aussi bien des locataires de la grande distribution (Carrefour), que des spécialistes de l'e-commerce (e-Mag) et des groupes tels que Tibbett Logistics, Gebrüder Weiss et Interbrands. PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
21 octobre 2014

NOVEMBRE 2014


Mardi 4
Conférence et
table ronde SC de
LLamasoft et Deloitte
« Supply Chain Design :
une approche
pour réduire
les coûts de votre Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
De 9h00 à 11h00
Neuilly-sur-S
eine


Mercredi 5
Matinée B2G
« Comment définir
une stratégie Supply Chain
gagnante
pour les pays
émergents ? »

Partenaires :
SCB et
SCMagazine
De 8h30 à 12h30 Hôtel
Prince de Galles

Paris 8e



Jeudi 6
Journée OFP
« Réformes,
conférences...
que deviennent
le fret ferroviaire
et les OFP ? »

De 8h30 à 18h
Salon d'honneur
Mairie
de Levallo
is



Jeudi 13
Séminaire du Club
de la logistique
de Seine-et-Marne
« Innovation et
emploi
logistique en
Seine-et-Marne »

De 15h00 à 17h30
à l'IUT
de Sénart

Fontainebleau


Mercredi 26 et
jeudi 27
Supply Chain
Event

au CNIT de
Paris La Défense
Pour obtenir votre badge gratuit
CLIQUEZ IC
I



DECEMBRE 2014

Mercredi 3 au
vendredi 5
SIMI
« Le Salon de l'immobilier d'entreprise »
Près de 25 000 professionnels et
440 exposants
Palais
des Congrès
Porte de Maillot

Paris