Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook

Innovation
BSL utilise des
robots mobiles
pour préparer
ses
commandes

« Où suis-je ? Où vais-je ? Vers quelle étagère ? » Telles sont les questions que se pose constamment Oscar, l'un des 3 robots mobiles installés chez BSL (Bretagne Logistique Services). En effet, le prestataire breton vient de mettre en œuvre la toute première installation de la société Scallog : un système de préparation de commandes qui transporte, via des éléments motorisés, les étagères de préparation vers l'opérateur (et non le contraire). Ce « good to man », qui gère actuellement les produits cosmétiques de L'Oreal Paris, a pour avantage, non seulement de réduire le temps de parcours des préparateurs, mais aussi de permettre à la deuxième armoire d'arriver vers la station de travail pendant que le picking s'effectue sur la première. Malgré le rôle central de la technologie, Rolf Meyer, Président de BSL, se défend d'avoir cédé au charme et à la magie de l'automatisation : « nous adaptons en permanence notre façon de travailler et notre principe a toujours été d'organiser avant de mécaniser. Nous privilégions l'analyse des données du client et l'organisation découle naturellement du flux de commandes et de l'ordo. Le système Scallog s'inscrit dans le cadre de ce principe fondamental et apporte des réponses non seulement en termes de productivité et de gain de temps, mais aussi d'évolutivité car le process est configurable selon nos besoins. Actuellement seules trois machines sont en fonctionnement. Mais on peut étendre la préparation à d'autres références ou absorber une volumétrie plus forte en agrandissant le périmètre et en rajoutant d'autres robots ». Pour cet ancien patron de plate-forme Yves Rocher, le secret de la réussite passe par une adéquation entre des impératifs de qualité et de bonne maîtrise des coûts : « notre enjeu est de fournir la prestation la plus économique possible dans le respect des KPI ». BSL, entreprise très présente dans le e-commerce et la préparation de détail dispose de 35.000 m² d'entrepôts. Elle compte une quarantaine de clients, réalise 15M€ de CA et vient d'ouvrir une filiale en Pologne ».JPG
Photo ci-contre: Rolf Beyer
 
   
   
  Les petits engins motorisés se glissent sous les armoires, les soulèvent et les transportent vers le poste de préparation  
 
 
 
Innovation
(suite)
Scallog, une
autre façon de
concevoir la
préparation de
commandes


Créée par Olivier Rochet, la jeune société Scallog a développé un système (1) qui permet, à partir d'une station de travail, de déplacer des étagères contenant des articles, vers le préparateur. Celui-ci sélectionne les références à prélever. Il envoi l'ordre au système et les meubles viennent se positionner devant lui. Il n'a plus qu'à prélever les articles et à les placer dans les bacs de préparation. Il valide. L'engin motorisé surmonté de son étagère repart pour faire place à une autre étagère, et ainsi de suite. « L'avantage de ce système est qu'il est entièrement configurable et évolutif », explique Olivier Rochet. « Les chemins que suivent les robots transporteurs sont des fils fixés au sol. Contrairement à un système automatisé classique, ils peuvent s'adapter facilement à la disposition de l'entrepôt et évoluer en fonction du nombre de références et de colis à préparer. Chaque robot dispose d'une autonomie d'une journée et peut soulever des charges de 650 kg ». Pour créer cette nouveauté, Olivier Rochet ne cache pas qu'il s'est inspiré d'une autre technologie en place sur certaines plates-formes Amazon. Mais le géant américain a racheté la technologie, sans doute pour obtenir un avantage concurrentiel. « Nous avons donc conçu et développé un nouveau produit pour permettre à tous les acteurs du e-commerce de bénéficier d'un concept comparable, mais avec un produit entièrement original, protégé par des brevets et très innovant par rapport à tout ce qui existe sur le marché ». Car le cœur de l'innovation est moins dans la mécanique que dans l'électronique. L'essentiel des travaux réalisés par la jeune équipe de développeurs porte sur les algorithmes qui permettent aux engins motorisés d'effectuer leurs missions dans un certain ordre et en respectant certains trajets. Même si la partie logicielle est moins visible que le très fascinant ballet des robots, l'intelligence du système est plus dans le pilotage plus que dans le matériel d'exécution. Cette invention ouvre de nouvelles perspectives pour la préparation de détail (e-commerçants, prestataires, distributeurs...), mais pourrait également avoir des applications dans les drive.
Scallog serait actuellement en discussion avoir un équipementier pour concevoir une solution commune. Ce qui est certain c'est que cette start-up, qui attend une prochaine levée de fonds, va soulever de nombreuses interrogations et apporter de nouvelles réponses en matière de picking et de préparation de commandes. A noter que Rolf Beyer, utilisateur de Scallog interviendra le 27 novembre lors d'une conférence sur l'innovation à Supply Chain Event. Quant à l'équipe Scallog elle sera également présente sur le salon et pourra répondre à vos questions. JPG
(1) Scallog a reçu le prix de l'innovation lors
de la dernière SITL

Photo ci-contre: Olivier Rochet chez BSL
 
   
  Une opératrice devant la station de préparation de commandes : les produits sont prélevés depuis les armoires qui se déplacent automatiquement vers la préparatrice. Ils sont ensuite placés dans des bacs en carton. Une vague de 100 préparations peut être ainsi réalisée.  
   
  Un écran guide en permanence l'opératrice dans l'exécution des mouvements  
 
Rappel
Diffusion
exceptionnelle
pour
Supply Chain
Magazine
en novembre
Ne ratez surtout pas Supply Chain Magazine du mois de novembre qui comportera le guide des nouveautés présentées les 26 et 27 novembre dans le cadre de Supply Chain Event. Dans ce même numéro une grande enquête sur le secteur automobile, une Table Ronde « Chariots élévateurs » et un dossier immobilier logistique. En outre, ce magazine de 118 pages bénéficiera en plus de sa diffusion normale aux abonnés d'une distribution sur les salons Manutention/Emballage, Supply Chain Event et SIMI. Pour être associé en tant qu'annonceur à ce numéro vraiment exceptionnel de par sa diffusion et son contenu :
Audrey Zugmeyer : 01 42 78 31 41
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
 
 
Nomination
Alloga France
a trouvé son
Directeur
Général


Alloga France, société du groupe Alliance Boots spécialisée dans la distribution pharmaceutique (prestataire logistique), a officialisé la nomination de Stéphane Grenon en tant que Directeur général de la société, ainsi que de Skills in Healthcare, la marque commerciale d'Alloga France pour la relation officinale. Entré en fonction en juin dernier, il remplace Peter Hasselden, Directeur financier régional chez Alliance Boots qui assurait jusque-là les fonctions de DG France par intérim. « Alloga France possède une expertise indéniable et reconnue. C'est une force sur laquelle nous allons nous appuyer pour conquérir un marché caractérisé par une concurrence agressive. Mon équipe et moi-même avons mis au point un plan stratégique ambitieux qui, nous l'espérons, nous permettra d'atteindre rapidement nos objectifs de croissance » a déclaré Stéphane Grenon. Son parcours professionnel a débuté en 1993 chez Coca-Cola Enterprises, en tant que KAM, puis chez Charal et Douce France (groupe Bourgoin), avant de devenir consultant, pendant 5 ans, chez Kreno Consulting. A partir de 2005, Stéphane Grenon s'oriente vers le secteur pharmaceutique, d'abord chez SSL Healthcare France (directeur des ventes), puis chez Boehringer Ingelheim Consumer Healthcare (directeur commercial et KAM Europe). Alloga France dispose de cinq sites et emploie environ 600 personnes dans l'Hexagone. JLR
Photo : Stéphane Grenon, Alloga
 
 
Energie
Un TMS pour
fiabiliser
les approvision-
nements en bois
de la future
centrale
de Provence
E.ON France met actuellement en place le TMS de Transwide (Wolters Kluwer Transport Services) pour optimiser ses flux de transports, notamment ses livraisons de combustibles à destination de l'unité biomasse de la Centrale de Provence. Située en PACA, « Provence 4 Biomasse » est, à ce jour, le plus important investissement de conversion d'une centrale thermique au charbon en une unité de production biomasse. E.ON s'est donné comme défi quotidien de l'approvisionner en combustibles, de manière régulière et fiable, tout en maîtrisant la fluidité de la circulation et l'empreinte carbone liée au transport. Opérationnelle en décembre 2014, la solution Transwide s'articulera autour de 5 modules : twFormat pour les interfaçages avec les différents systèmes d'information d'E.ON, twCall-Off pour la communication via internet des ordres de transport aux fournisseurs de bois, twSlot pour la gestion des prises de rendez-vous en ligne et twFlometrics, outil de Business Intelligence d'Oracle pour le suivi des performances transport. Le module twControl permettra à E.ON d'être notifié de façon pro-active en cas de dysfonctionnement.
« Pour l'équipe en charge de l'approvisionnement en bois, la solution Transwide est un outil fondamental permettant non seulement de piloter les livraisons mais aussi d'assurer, d'une part, une traçabilité géographique des produits, nécessaire au suivi du plan d'approvisionnement et, d'autre part, de diminuer l'empreinte carbone liée au transport de bois en accompagnant nos fournisseurs par une optimisation de la charge énergétique transportée, et un investissement dans du matériel roulant moins émetteur de CO² »
, confie Antoine Mugnier, Responsable approvisionnement Biomasse chez E.ON France. JPG
Photo : ©Faust Favart
 
   
 
 
 
INVITATION
(rappel)
Quelle stratégie
pour les pays
émergents ?
Vous avez été très nombreux à répondre à l'invitation du cabinet B2G Consulting et et de Supply Chain Magazine pour participer le 5 novembre à une matinée de conférences sur le thème « Comment définir une Stratégie Supply Chain gagnante dans les pays émergents ? » Compte-tenu du nombre de places limité, cette matinée est réservée en priorité aux responsables de l'industrie et de la distribution. Participeront à ces échanges : Georges de Gaulmyn, Vice President Supply Chain Strategy et Transformation d'Essilor, Francois Peignès, Vice President Operations et Supply Chain d'Areva ainsi que d'autres spécialistes de Supply Chains globales vous feront partager leurs expériences. Débat animée par Cathy Polge,Rédactrice en chef de Supply Chain Magazine.
Programme complet
et inscription en ligne
 
 
Planification/ ordonnancement
Un nouveau
souffle pour
La Française
de Plastique
La Française de Plastique vient de mener un projet de planification. Cette société familiale spécialisée dans la transformation de matières plastiques par extrusion, gonflage et injection plastique, devait faire face à une forte volumétrie de clients avec des petites séries et un fort volume de commandes. Elle avait également deux ateliers à gérer avec des métiers différents : extrusion et injection, avec une nécessité de flexibilité et de réactivité forte... « Bref, cela devenait trop complexe à gérer, avec un planning manuel tributaire d'une seule personne » confie Laurent Eusen, Responsable Achat et Logistique. « Nous avons donc lancé un projet de consultation en 2012 et retenu Ortems pour sa structure française bien implantée qui nous assurait un service de proximité et une solution standard ne nécessitant pas de développements spécifiques. Notre enjeu était de pouvoir passer un cap et de sortir de cet état de saturation avec une solution éprouvée. Nous souhaitions également une solution facilement utilisable par une nouvelle personne. Désormais nous avons deux personnes qui travaillent au planning et à l'ordonnancement, ce qui apporte aussi une polyvalence à ce poste. Un autre objectif était de pouvoir gagner en visibilité et en réactivité face aux variations des demandes de nos clients. La solution Ortems nous permet de prendre du recul et de prendre les bonnes décisions. Nous travaillons sur une période figée de 3 ou 5 jours mais que nous sommes amenés à décaler en fonction des contraintes exceptionnelles ou d'urgences. Notre problématique majeure aujourd'hui est d'être en limite capacitaire, ce que nous allons résoudre avec le déploiement d'un nouveau site, un bâtiment de 7.000 m² pour augmenter nos capacités de production et accompagner notre croissance ». JPG  
   
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  
Allemagne
Verdi remet
la pression sur
Amazon dans
5 entrepôts
A l'appel du syndicat Verdi, un certain nombre de salariés de cinq entrepôts et centres de distribution Amazon en Allemagne se sont mis en grève depuis hier. Les revendications portent sur les salaires et les conditions salariales. Les débrayages concernent les sites de Bad Hersfeld, Leipzig, Graben, et Rheinberg (jusqu'à demain), ainsi que celui de Werne (jusqu'à ce soir). Selon Amazon, cette grève n'aurait aucun impact sur les activités et la livraison de ses clients. Ce n'est pas la première fois que le syndicat Verdi cherche à mettre la pression sur le géant du e-commerce pour que ce dernier accepte d'appliquer une convention collective déjà négociée avec le secteur postal et la grande distribution. Souvent à l'approche des fêtes, des mouvements de grèves ont déjà été organisés en avril et décembre 2013, puis à nouveau en avril 2014. L'Allemagne constitue le deuxième plus gros marché derrières les Etats-Unis pour Amazon, qui y emploie 9.000 personnes et 14.000 intérimaires. JLR  
   
 
Transport
Fedex attend
290 millions
de colis pour
les fêtes
Fedex prévoit de battre un nouveau record pour les fêtes de fin d'année avec plus de 290 millions de colis (+8,8% vs 2013) dans le monde entre le « Black Friday » (le lendemain de Thanksgiving) et le réveillon de Noël, soit une augmentation de 8.8% par rapport au volume global enregistré à la même période l'an passé. La saison devrait être soutenue par trois pics de volumes en décembre avec plus de 20 M de colis prévus les trois premiers lundis du mois. D'après ses estimations, le 15 décembre sera le jour le plus chargé de l'histoire de la société, avec 22.6 millions de colis qui devraient transiter dans le monde entier, soit le double du pic enregistré en 2007. En plus des 50.000 emplois saisonniers prévus pour digérer ce surplus d'activité, Fedex compte tirer parti de l'effort d'investissement consenti ces cinq dernières années : agrandissements, déménagements, rajeunissement de la flotte aérienne (pour une meilleure fiabilité et une consommation de carburant moindre), 2,5 Md$ ont financés 250 projets pour augmenter les capacités de FedEx Ground. 70 autres projets sont également au programme pour 2015, une ardoise de 1,2 Md$. Les équipes du géant américain tourneront sept jours sur sept dans le but de lisser les pics, d'éviter tout retard et de livrer les destinataires en J+3. PM  
 
Prospective
Les ventes
d'imprimantes
3D vont doubler
chaque année
jusqu'en 2018
Après avoir cité l'impression 3D comme l'un des 10 facteurs qui allaient impacter les organisations IT lors du SymposiumITxpo 2014 d'Orlando en début de mois (cf NL1913), Gartner annonce le doublement annuel des ventes d'imprimantes 3D jusqu'en 2018. Le cabinet américain prévoit en effet 108.000 ventes en niveau mondial en 2014, 217.000 en 2015 et 2,3M en 2018. Si ces chiffres vous paraissent optimistes, notez que l'auteur de cette prévision Pete Basiliere, Research Vice President du Gartner prévoyait il a tout juste un an 98.000 ventes pour 2014, une estimation qui s'avère être au deçà de la réalité aujourd'hui. « Aussi radicale que cette prévision puisse paraitre, gardez à l'esprit que 2,3 M d'acheteurs ne représente qu'une fraction du marché potentiel qui compte particuliers, entreprises et organismes publiques » rappelle ce dernier. Selon lui, le marché serait composé de sept technologies différentes dont celle de l'impression par extrusion de matériau, la plus accessible financièrement et principalement destinée aux particuliers et PME pour les phases de prototypage notamment. Elle devrait représenter le gros des ventes soit 789 M$ (622 M€) en 2015 et 6,9 Md$ (5,4 Md€) en 2018 pour un marché total qui devrait avoisiner les 1,6 Md$ (1,3 Md€) l'an prochain et 13,4 Md$ (10,6 Md€) dans quatre ans. PM  
 
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
FORMULAIRE D'ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
28 octobre 2014

NOVEMBRE 2014


Mardi 4
Conférence et
table ronde SC de
LLamasoft et Deloitte
« Supply Chain Design :
une approche
pour réduire
les coûts de votre Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
De 9h00 à 11h00
Neuilly-sur-S
eine


Mercredi 5
Matinée B2G
« Comment définir
une stratégie Supply Chain
gagnante
pour les pays
émergents ? »

Partenaires :
SCB et
SCMagazine
De 8h30 à 12h30 Hôtel
Prince de Galles

Paris 8e



Jeudi 6
Journée OFP
« Réformes,
conférences...
que deviennent
le fret ferroviaire
et les OFP ? »

De 8h30 à 18h
Salon d'honneur
Mairie
de Levallo
is



Jeudi 13
Séminaire du Club
de la logistique
de Seine-et-Marne
« Innovation et
emploi
logistique en
Seine-et-Marne »

De 15h00 à 17h30
à l'IUT
de Sénart

Fontainebleau


Vendredi 14
à Dijon
de 8h30 à 14h0
« Automatisation, mutualisation et
performance »

Matinée Aslog
avec
Laboratoire Urgo,
Union Blasons
de Bourgogne,
Miste
r Auto…


Mercredi 26 et
jeudi 27
Supply Chain
Event

au CNIT de
Paris La Défense
Pour obtenir votre badge gratuit
CLIQUEZ ICI




DECEMBRE 2014

Mercredi 3 au
vendredi 5
SIMI
« Le Salon de l'immobilier d'entreprise »
Près de 25 000 professionnels et
440 exposants
Palais
des Congrès
Porte de Maillot

Paris