Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Acquisition
Adaméo
rachète FIL
La société Adaméo, spécialisée dans le conseil et la mise en œuvre de solutions informatiques vient d'acquérir FIL (France Ingénierie Logistique) un cabinet conseil en recrutement et RH. « J'ai décidé voici un an de passer la main », nous a confié le fondateur de FIL, Marc Pietra. Celui-ci restera néanmoins dans l'entreprise en qualité de directeur général, aux côtés de Bruno Coste, président d'une société qui devient désormais Adaméo-Fil. Cette acquisition peut sembler inattendue, mais pour Bruno Coste, elle s'inscrit dans la suite logique du développement de l'entreprise : « Au départ Adaméo était très orientée « Systèmes d'information ». Mais à présent nous intervenons de plus en plus en amont sur des missions de conseil et en aval pour la mise en œuvre des solutions. C'est là que bien souvent se pose le problème des ressources humaines », explique le dirigeant. Créé en 2011, Adaméo a connu un développement soutenu, notamment autour de l'installation des WMS chez les prestataires logistiques et les distributeurs : « Nous travaillons avec tous les outils du marché » s'empresse de préciser cet ancien DSI (Wincanton, ID Logistics...), « mais nous intervenons aussi sur des projets d'optimisation ou de rationalisation. Avec le rachat de Fil  notre volonté est clairement de rapprocher le monde des projets logistiques avec celui du recrutement, l'objectif étant d'avoir le bon profil au bon moment. A présent lorsque l'on va voir un client on peut entrer soit par la porte des ressources humaines, soit par celle des systèmes d'information. Mais très souvent ces deux entrées se rejoignent ». Créé en 1980, Fil opère entre 120 et 150 recrutements par an en France et à l'international. Adaméo réalise 1,5 M€ de CA et emploie actuellement une quinzaine de collaborateurs. JPG
Photo : Bruno Coste et Marc Pietra
 
   
 
 
 
Formation
La montée en
puissance du
MBA de l'EST


Voici un an, l'Ecole Supérieure des Transports lançait son Executive M.B.A. « Global and Domestic Transport Management » à destination des cadres et dirigeants du Transport et de la Logistique, chargeurs et prestataires. Un an plus tard, ce programme, conçu comme un accélérateur de carrière pour ses participants, connait un vrai succès. Christophe Rodier, Gérant de filiale au sein du groupe STVA fait partie de la première promotion et manifeste une réelle satisfaction : « J'ai pris la décision de suivre cette formation pour renforcer mes connaissances avec une ouverture vers l'international. Le déroulement du MBA, organisé par module, couvre l'ensemble des compétences à connaître pour diriger une BU ou tenir une fonction de Supply Chain Manager. A ce titre, les objectifs que je m'étais fixés sont pleinement atteints ». Chaque participant est soumis à une évaluation continue, sous forme de mise en situation et de cas pratiques, effectuée à la fin de chaque module. Cela permet d'en valider l'acquisition. « Parallèlement la réalisation d'un business plan présenté en soutenance donne la possibilité de valider l'ensemble des compétences dans un exercice unique », précise encore Christophe Rodier, qui par ailleurs se félicite des échanges entre les intervenants et les masterants : « la diversité des profils créait une émulation très propice à l'apprentissage et aux challenges ». Jean Damiens, Directeur de l'EST et initiateur de ce MBA, manifeste également sa satisfaction. Il pense déjà à la prochaine promotion et au partenariat qu'il doit nouer avec les entreprises qui soutiennent cette formation. En s'appuyant sur le succès de cette première année il entend faire de ce MBA une référence au plan international. La prochaine promotion démarre le 13 janvier prochain. L'E.S.T. nous indique qu'il est encore temps pour y postuler. JPG
Photo : Christophe Rodier
 
 
 
 
Evénement
Aslog (rappel)
Réussir son
implantation
en Russie
L'Aslog organise, en partenariat avec Supply Chain Magazine une matinée de conférences sur le thème « réussir son implantation en Russie ». En tant que membre éminent des « BRIC », le marché russe reste en plein développement. Les distances et la concentration de l'activité dans les principales villes (principalement à l'ouest de l'Oural) en font un marché en pleine évolution... qui reste sous-équipé. Ce qui en fait une opportunité pour les entreprises occidentales et françaises qui souhaitent exporter leur savoir-faire dans un pays en plein développement. D'autant que la France a plutôt une bonne image de marque. Pour déterminer les « do & don't » d'une implantation réussie et vous faire votre propre opinion, venez assister aux témoignages d'éminents analystes du marché local. Ces analyses seront relayées par le témoignage de FM Logistic Russia, présent depuis 1994, qui est devenu leader du marché. Venez donc découvrir analyses, témoignages, conseils... pour préparer (ou pas) votre implantation russe ! Cette matinale sera animée par Cathy Polge, Rédactrice en chef, Supply Chain Magazine, avec la participation de Ludmila Simonova, Analyste principal (présentation en anglais), RBK, Svetlana Domnina, Présidente, Guilde des opérateurs russes, Didier Navel, Corporate Projects Director de FM Logistic, Andrey Vinogradov, Deputy Dean for International Educational Projects de la national Research University (Présentation en anglais) Jean-Charles Deconninck, Président, Generix Group. Matinée gratuite pour les membres Aslog, participation pour les non-membres.
Programme complet, renseignements
et inscription
 
 
 
 
 
Club Logistique
de la Seine
et Marne
«Innovation
et emploi
logistique en
Seine et Marne»





Hier après-midi s'est tenu dans les locaux de l'IUT Sénart, à Lieusaint, le 2ème séminaire annuel du Club de la Logistique de Seine et Marne, organisé par Seine et Marne Développement et l'EPA Sénart, en partenariat avec Supply Chain Magazine. Animé par Michel Savy, Professeur à l'Ecole des Ponts ParisTech et à l'Université Paris XII, ce séminaire avait pour thème : « Innovation et emploi logistique en Seine et Marne ». Après une courte allocation de bienvenue d'Antoine Meter, Directeur de l'IUT Sénart, Christophe Lamy, Responsable des relations extérieures de Fedex a évoqué le programme de People Service Profit (PSP) mis en œuvre dans sa société. L'expressiste américain accorde en effet une grande importance à la formation de ses salariés, à leur bien-être dans l'entreprise et à leurs perspectives d'évolution de carrière. « 75% de nos Managers sont entrés comme employés », souligne Christophe Lamy. Autres caractéristiques : le SFA, une enquête de satisfaction anonyme des employés vis-à-vis de leur supérieur hiérarchique, la priorité donnée aux recrutements en interne et des « Awards » individuels, en plus des primes et salaires, pour récompenser les individus (fidélité, participation, etc.). Jean-André Lasserre, Directeur des relations institutionnelles et des études à l'AFT, a ensuite donné quelques grands repères chiffrés sur les métiers du transport et de la logistique et sur ce qui les caractérise. « Ce secteur représente 1,8 million d'emplois, rappelle-t-il. Les emplois logistiques sont très polarisés, d'où une forte sensibilité aux évolutions du marché ». Il note aussi « un phénomène de professionnalisation massif » (43% des ouvriers sont qualifiés contre 4 à 5% il y a 20 ans), avec un vrai succès du Bac Pro Logistique, au détriment des autres formations. Par ailleurs, 50% de ceux qui travaillent en logistique ont entre 20 et 39 ans, d'où une certaine « jeunesse ». Et d'ajouter : « Il y a 20 ans, les préoccupations des dirigeants étaient techniques et réglementaires. Aujourd'hui, il s'agit de faire connaître davantage le contexte de l'entreprise, de favoriser le travail en équipe et de mieux faire comprendre les consignes reçues ». Maurice Copet, DRH de CSP, insiste lui aussi sur la volonté de son entreprise « de donner une compétence logistique aux opérateurs de manière à ce qu'ils connaissent leur place dans la chaîne ». Il fait face à des difficultés de recrutement (extension des recherches sur l'Oise face à un bassin d'emploi « asséché » sur Roissy) et à la nécessité de faire cohabiter deux populations : une d'une moyenne d'âge de 40/45 ans avec 15/20 ans d'ancienneté avec une population très jeune. « En tant que prestataire logistique, nous devons nous adapter en permanence aux fluctuations journalières et l'Interim est un mode de recrutement fort pour nous ». Il souligne également une tendance à l'internationalisation croissante avec des répercussions sur les compétences attendues : « Certains laboratoires internationaux voudraient que toutes les opératrices sachent lire l'anglais ». CP
Photos de haut en bas :
Christophe Lamy
, Responsable des relations extérieures de Fedex ©C.Polge
Jean-André Lasserre, Directeur des relations institutionnelles et des études à l'AFT ©C.Polge
Maurice Copet, DRH de CSP ©C.Polge
 
 
 
 
Club Logistique
de la Seine
et Marne (suite)
Une vision
pragmatique





Après ces premières thématiques prospectives ont été abordées celles de l'organisation, des métiers et de l'insertion professionnelle. Pour Valérie Macrez, Déléguée Générale de l'Aslog : « La fonction logistique est un véritable levier de performance et de compétitivité des entreprises et dans ce contexte, le mot formation a tout son sens ». Estimant que les métiers logistiques et Supply Chain ne sont pas encore suffisamment reconnus, l'Aslog, membre de l'ELA, sollicite ses membres pour organiser une journée portes-ouvertes le 16 avril 2015, afin de faire mieux connaître la profession au grand public et de susciter des vocations. François Bruckner, Responsable de l'organisme de formation interne et des relations écoles de Kuehne+Nagel a exposé les disparités existant en Seine et Marne en termes de bassins d'emplois : pas de problème pour recruter au Sud (Lieusaint, Corbeil), bien desservi de plus par le RER ; beaucoup plus compliqué au Nord/Est. « A 30 km d'écart, sur le même territoire, il existe de fortes disparités au niveau bassin d'emplois et transport », observe-t-il. A noter que les critères d'implantation des clients du prestataire portent plus sur le barycentre de leurs activités ou sur les conditions locatives favorables que sur la capacité du prestataire à recruter... Face à une forte saisonnalité, K+N recourt aussi pour 20 à 25% aux intérimaires, mais aussi à la modulation des horaires, ainsi qu'à la polyvalence. Pour attirer les profils, François Bruckner recommande aussi l'alternance. Marc-Alain Mucret, Responsable emploi et services au MDEF Sénart, a mis en avant une autre solution : les Groupements d'Employeurs Logistiques (GEL). Existant depuis quatre ans à Sénart, ils visent à mutualiser les moyens (tâches administratives et juridiques) et à limiter les emplois précaires par des embauches en CDI. Le principe étant que les salariés détachés sont embauchés en CDI au sein de GEL (Association loi 1901) à temps plein. Le GEL de Sénart se compose de six adhérents : Geodis, Samada, ID Logistics, CGE Distribution, DPDJ groupe Staci et Wincanton.
Depuis, deux autres pôles ont été créés sur Paris Est, regroupant près de 150 salariés et une trentaine d'entreprises adhérentes. Gérard Eude, Président
de seine et Marne Développement et Michel Bisson, Président de San de Sénart et Maire de Lieusaint, ont conclu les interventions en rappelant respectivement que « Sénart est un territoire de la logistique mais aussi de sa montée en gamme par la création de valeur », et que « Sénart et la Seine et Marne ont fait le choix de la logistique avec un contrat de développement du territoire portant sur l'innovation et l'éco-développement ». CP
Photos de haut en bas :
Valérie Macrez, Déléguée Générale de l'Aslog ©C.Polge 
François Bruckner, Responsable de l'organisme
de formation interne et des relations écoles
de Kuehne+Nage ©C.Polgel
Marc-Alain Mucret, Responsable emploi et services au MDEF Sénart ©C.Polge
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  
Algérie
Renault ouvre
une usine à
Oued Tlelat
Renault, premier constructeur automobile en Algérie avec une part de marché de plus de 25% vient d'ouvrir une usine de production à Oued Tlelat dans la région d'Oran. L'inauguration s'est déroulée en présence du Premier Ministre algérien Abdelmalek Sellal et du Ministre de l'Industrie et des Mines Abdesselam Bouchouareb, ainsi que de Laurent Fabius, Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International, Emmanuel Macron, Ministre de l'Economie de l'Industrie et du Numérique et Carlos Ghosn, PDG du groupe Renault. Elle produira, essentiellement pour les besoins locaux, la Symbol au rythme de 25.000 unités par an dans un premier temps, avant d'atteindre 75.000 unités après avoir notamment donné le temps à l'écosystème de fournisseurs locaux de monter en cadence. Selon nos confrères d'Automotive Logistics, 220 conteneurs provenant de Roumanie viendront chaque semaine alimenter les chaines de production après un périple à travers la mer noire et la méditerranée, résultant en un délai d'approvisionnement de huit semaines. Toujours selon Automotive Logistics, une petite partie de la production (sièges, panneaux de plastique injecté) serait locale mais cette part devrait croitre graduellement, d'autres partenariats étant à l'étude en ce moment-même, sans doute dans le but de raccourcir les délais de mise sur le marché. L'usine appartient à Renault Algérie Production, une société détenue à 49% par Renault, à 34% par la SNVI (Société nationale des véhicules industriels), le reste étant la propriété du fonds d'investissement FNI. PM  
   
 
Textile
FashionPartner
Group lance
la livraison
sur cintre
FashionPartner Group, membre du consortium de spécialistes européens de la logistique et des transports dédiés au monde de la mode et appelé Fashionet (cf NL 1726), lance une offre inédite de livraison d'articles de mode et de prêt à porter sur cintre. Celle-ci peut être effectuée à domicile, pour les clients plus pressés ou via un réseau de pressings partenaires « experts du textile ». Dans le second cas, l'acheteur sera informé par SMS de la livraison de sa commande au pressing le plus proche. Ce service sera dans un premier temps proposé en région parisienne avant d'être déployé sur la France entière. « 57% des acheteurs-internautes (chiffres Fevad 1er trimestre 2014) font le choix de la livraison en point relais. En partant de ce constat, il nous fallait sortir cette offre super premium qui allie qualité et rapidité de la livraison, deux 'must' pour les produits Mode et Textile, et fortement revendiqués par les particuliers », explique Hervé Merck, Directeur Marketing et Communication de FashionPartner Group. Alors que 49% des achats en ligne concernent des produits textiles (chiffres Fevad 1er trimestre 2014), FashionPartner Group s'attaque à un marché inoccupé et potentiellement juteux. PM  
 
ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
14 novembre 2014

NOVEMBRE 2014


Vendredi 14
à Dijon
de 8h30 à 14h0
« Automatisation, mutualisation et
performance »

Matinée Aslog
avec
Laboratoire Urgo,
Union Blasons
de Bourgogne,
Miste
r Auto…


Mercredi 26 et
jeudi 27
Supply Chain
Event

au CNIT de
Paris La Défense
Pour obtenir votre badge gratuit
CLIQUEZ ICI



DECEMBRE 2014

Mercredi 3 au
vendredi 5
SIMI
« Le Salon de l'immobilier d'entreprise »
Près de 25 000 professionnels et
440 exposants
Palais
des Congrès
Porte de Maillot

Paris



Mardi 9
Conférence
DIAGMA
« E-commerce
et VAD :
comment gagner
en réactivité
Supply Chain
pour répondre
au mieux à
une demande
plus exigeante
et diversifiée ? »

Témoignage de
la société RAJA
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h0
0
Paris 5e