Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Emballage-Manutention
ouvre
ses portes
Depuis ce matin, les salons de l'Emballage et de la Manutention ont ouvert leurs portes à Paris-Nord Villepinte. L'occasion pour les milliers de visiteurs de découvrir les nouveautés pendant ces 4 jours, et de réfléchir à leurs prochains investissements. Si les constructeurs de chariots élévateurs, moins nombreux qu'autrefois, semblent désormais privilégier le salon allemand de référence, les acteurs du stockage et de l'automatisation sont quant à eux bien présents (Cf. le dossier spécial dans le numéro d'octobre de Supply Chain Magazine). Si vous avez l'intention de vous rendre cette semaine du côté de Villepinte, peut-être aurons-nous l'occasion de nous croiser entre un trieur haute cadence et un ballet d'AGV. Ou alors nous verrons-nous dans une des salles lors d'une conférence sur les palettes cartons, la prévention du risque ou l'incidence du e-commerce sur les machines d'emballage. Et si nous n'arrivons pas à nous rencontrer sur le stand d'un fabricant de rayonnage ou près d'un fournisseur de caisses mobiles, alors il y a un endroit où nous serons certains de nous retrouver : le stand de Supply Chain Magazine. JPG
 
 
 
 
Automatisation
Scapalsace
inaugure
la première
plate-forme
automatisée
Leclerc



Scapalsace, la société qui gère les achats et la logistique de distribution des magasins E.Leclerc sur 10 départements du Grand Est (46 hypers, 24 supermarchés Leclerc express et 28 drive), a inauguré officiellement jeudi dernier le premier centre automatisé de commandes de l'enseigne. Baptisé PERLE (pour Premier Entrepôt Robotisé Leclerc), cet entrepôt est basé à Niederhergheim, à quelques kilomètres de Colmar où se trouve le siège de Scapalsace. D'une surface de 32.000 m² divisée en six cellules, avec 35 quais de chargement, le bâtiment a été construit par BEG Ingénierie. La partie automatisation, qui comprend notamment 10 machines de palettisation, 5 dépalettiseurs, un magasin de 360.000 emplacements colis et un magasin à palettes de 41.000 emplacements qui culmine à 32 m de hauteur, a été réalisé par l'entreprise bavaroise Witron, sélectionnée à l'issue d'un appel d'offres auquel ont participé notamment SSI Schaefer, Dematic, Vanderlande et Savoye. « Witron avait la capacité de proposer une solution avec plusieurs modules de préparation automatisée, palettes complètes, par couches et colis individuels, et c'était le seul qui a pu nous prouver sa capacité à gérer jusqu'à 12.000 références différentes » nous a confié Saïd Bindou, Directeur de Scapalsace. (voir suite ci-dessous) JLR
Photos : ©Jean-Luc Rognon
 
 
 
Automatisation
(suite)
L'objectif
premier de
Perle n'est pas
la productivité
« Mes cher collègues adhérents, bravo pour votre audace qui permet à notre centrale d'investir 60 M € dans un projet aussi innovant, dans un contexte économique difficile. Au-delà de l'aspect technologique, c'est avant tout une très belle expérience humaine » a déclaré Daniel Prunier, le Président de Scapalsace. L'entrepôt Perle, dont la mise en exploitation date de mai 2014, est actuellement en phase de montée en puissance et a déjà atteint 70% de sa performance nominale. C'est une véritable usine logistique: il est opérationnel 21 h sur 24 (les trois heures restantes étant dédiées à la maintenance préventive) et gère actuellement 11.000 références en PGC non périssables à température ambiante. Sa capacité de préparation peut atteindre 254.000 unités en période de pointe, soit une progression de 30% des volumes traités. L'ensemble du processus de traitement des commandes, de la dépalettisation jusqu'à la préparation des expéditions (dans un buffer), est entièrement automatisé. Pour autant, la dimension humaine du projet n'a pas été oubliée : sur les 120 personnes qui travaillent sur le site, environ la moitié sont de nouveaux emplois. Un plan de formation interne a été mis en œuvre pour accompagner certains ex-collaborateurs du centre de distribution de Colmar (34.000 m² et une plate-forme produits frais de 30.000 m²), qui ne ferme pas pour autant ses portes puisque diverses activités jusque-là prestées, ont été réinternalisées. Par ailleurs, Witron a créé et formé sa propre équipe d'une quinzaine de personnes pour la maintenance sur le site. D'ailleurs, la productivité ne figure pas officiellement parmi les multiples objectifs du projet qui sont : améliorer le travail et la sécurité des hommes et des femmes, réduire la pénibilité, augmenter la qualité de service magasin et la traçabilité produits, optimiser le transport (les palettes réalisées automatiquement permettent de gagner entre 15 et 30% en remplissage des camions) ainsi que l'occupation des sols (la même plate-forme non automatisée occuperait non pas 32.000 mais 90.000 m²). JLR
(voir suite ci-dessous)
Photos : ©Jean-Luc Rognon
 
   
   
 
 
 
Automatisation
(suite)
Leclerc va
investir 1 Md €
d'ici 2016
principalement
en logistique

Présent lors de l'inauguration de l'entrepôt Perle, le PDG de l'enseigne Michel-Edouard Leclerc a tenu à exprimer ses félicitations à Scapalsace pour ce « mouvement pionnier ». « C'est un formidable exploit, pas simplement dans le fait d'investir, pas seulement parce qu'il a fallu régler les problèmes techniques mais parce que vous avez su constituer une équipe formidable pour animer ce projet » a-t-il insisté. L'enseigne, qui représente globalement près de 600 adhérents chef d'entreprises, ne va pas s'arrêter sur cette lancée. « Sur 2014, 2015 et 2016, les centres Leclerc vont investir plus de 1 Md € dans la logistique, le développement de nos drives, la modernisation de nos hypermarchés et le développement de l'Internet marchand » a-t-il ajouté. « Dans la période actuelle, les investisseurs qui se lancent avec un tel programme ne sont pas légion. Nous investissons non seulement aujourd'hui parce que nous croyons à la sortie de crise mais aussi pour être des acteurs positifs de cette sortie de crise ». La prochaine SCA (Société Centrale d'Approvisionnement) de Leclerc à inaugurer un centre automatisé sera la Scapest, à Châlons-en-Champagne, en 2015, également avec Witron. JLR
Photo : Michel Edouard Leclerc
 
 
Automobile
ZF Lenksysteme
Vendôme confie
sa logistique
à Norbert
Dentressangle
Basé à Vendôme, ZF Systèmes de Direction Nacam, qui fait partie de la société allemande ZF LenkSysteme GmbH, a signé un accord de partenariat d'une durée de 3 ans avec Norbert Dentressangle pour la gestion de ses flux Supply Chain (logistique et transport). ZF Systèmes de Direction Nacam est un équipementier automobile de rang un spécialisé dans la fabrication de colonnes de direction.
L'ensemble des flux (préparation de commandes, gestion des emballages vides, activités opérationnelles et administratives) est désormais traité par une cellule dédiée de 4.000 m² de la plateforme Norbert Dentressangle de Tours - Parçay-Meslay. 45 navettes en partent chaque semaine à destination de la France ou de l'Europe. Ce partenariat a permis de créer 6 nouveaux emplois. JLR
 
   
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  
Chine
Jungheinrich
China fête
ses 10 ans

2014 marque les 10 ans d'existence de la filiale Jungheinrich China, l'occasion de retracer le parcours de la marque allemande dans la future première puissance économique mondiale. Si les premiers chariots élévateurs Jungheinrich y ont été vendus en 1997 par l'intermédiaire de quelques revendeurs, c'est en 2004 que la filiale chinoise a été créée. Une usine d'assemblage a été acquise 2006 avant d'être remplacée, en aout 2013, par une véritable usine de production de 40.000 m², d'une capacité de 10.000 unités par an, à Quingpu dans la banlieue de Shanghai. « À Qingpu, nous développons et produisons des chariots de manutention modernes et économes en énergie selon les normes de qualité européennes » indique Armin Holzner, membre de la Direction de Jungheinrich en Chine. Cette année, la marque hambourgeoise devrait y vendre 4.000 chariots élévateurs électriques, la seule motorisation qu'elle propose dans l'empire du milieu. Les commandes pour l'année en cours sont d'ailleurs en progression d'environ 20 % en valeur. Selon le constructeur, le marché chinois représente environ 250.000 chariots élévateurs par an, dont 55.000 en électrique. PM  
   
 
Autriche
Spar inaugure
le Pick-it-Easy
Move
de Knapp

C'est dans son centre régional Maria Saal, dans le Sud
de l'Autriche, près de la frontière slovène, que le distributeur Spar Autriche a installé le premier système semi-automatique Pick-it-Easy Move, réalisé par Knapp.
Ce système ergonomique de prélèvement d'articles lourds et à forte rotation des palettes se caractérise par le fait que la palette source et le support de manutention cible sont réglables en hauteur, ce qui permet à l'opérateur de pousser les charges et non plus de les soulever, réduisant ainsi considérablement la charge de travail physique.Le centre régional de Maria Saal livre environ 150 supermarchés Spar, Eurospar et Interspar en Carinthie et Tyrol oriental.
La  prochaine installation de postes de travail Pick-it-Easy Move est déjà prévue dans le nouvel entrepôt de distribution que Spar va ouvrir à Ebergassing, près de Vienne. JLR
 
   
 
 
 
Allemagne
Ratiodata
choisit le WMS
de viastore
L'Allemand Viastore, qui s'est fait surtout connaître dans l'Hexagone pour ses installations d'automatisation, est également un éditeur de progiciel de gestion d'entrepôt (WMS). Son dernier client en date, Ratiodata GmbH, spécialisée dans la fourniture d'équipements et de services informatiques aux banques, assurances, et autres prestataires de services financiers, a choisi viad@tWMS pour piloter toute sa logistique, à l'occasion de la réorganisation de son site de Mülheim-Kärlich, à 80 km au nord ouest de Francfort. Connecté à l'ERP, le logiciel gère également la communication avec les dispositifs RF embarqués des chariots élévateurs ainsi que le contrôle et le pilotage de deux stockeurs verticaux Lean Lifts fournis par Hänel pour le stockage de petites pièces. JLR  
   
 
Thaïlande
Tesco fidélise
ses clients
grâce au digital
et au
code-barres 2D

Tesco Lotus Thailand est passé à l'ère du digital pour
mieux fidéliser ses clients. Dans ce pays ou le taux d'équipements en smartphone est largement supérieur à celui de la France (plus d'un par personne), les clients ayant préalablement téléchargé l'application idoine peuvent en effet recevoir sur leur « device » des coupons électroniques pour profiter de promotions, éventuellement de dernière minute. Le téléphone remplace par ailleurs la carte de fidélité ainsi que la carte bancaire ou de crédit, les transactions (points engrangés et argent débité sur un compte dédié) étant déclenchées par la lecture de codes-barres 2D affichés sur l'écran du portable. C'est le lecteur Honeywell Xenon 1900g qui se charge de les lire et de renvoyer les informations vers le compte du client, une opération effectuée par les caissières juste après avoir scanné les différents articles avec ce même lecteur. Résultat : une meilleure productivité en caisse et un marketing plus efficace. « Nous sommes très satisfaits des résultats observés grâce au Xenon 1900g d'Honeywell » commente Saroj Prombut, IT Manager chez Tesco Lotus Store and Retail Service. PM
 
 
Australie
Kuehne+Nagel
renforce
sa présence à
Sydney
C'est dans le hub logistique d'Eastern Creek, à deux pas de Sydney en Australie, que Kuehne+Nagel vient d'ouvrir sa dernière plate-forme logistique. Construit pour faire face à une demande locale croissante, ce bâtiment de 20.000 m² intégrerait les dernières technologies, notamment la radiofréquence et le voice picking afin de réduire les temps de préparation de commandes. Reflétant la mentalité australienne, très à cheval sur la protection de l'environnement, l'entrepôt se veut axé développement durable et est certifié « 4 Star Green Star As-Built » par le Green Building Council of Australia. PM  
 
ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
17 novembre 2014

NOVEMBRE 2014


Mercredi 26 et
jeudi 27
Supply Chain
Event

au CNIT de
Paris La Défense
Pour obtenir votre badge gratuit
CLIQUEZ ICI



DECEMBRE 2014

Mercredi 3 au
vendredi 5
SIMI
« Le Salon de l'immobilier d'entreprise »
Près de 25 000 professionnels et
440 exposants
Palais
des Congrès
Porte de Maillot

Paris



Mardi 9
Conférence
DIAGMA
« E-commerce
et VAD :
comment gagner
en réactivité
Supply Chain
pour répondre
au mieux à
une demande
plus exigeante
et diversifiée ? »

Témoignage de
la société RAJA
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h0
0
Paris 5e