Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
INVITATION
Pour une
Supply Chain
e-commerce
plus réactive
Le cabinet Diagma et Supply Chain Magazine vous invitent mardi 9 décembre de 8h30 à 11h à Paris (Terrasse Kardinal près de Jussieu), à une matinée de conférences sur le thème : « e-commerce et VAD, comment gagner en réactivité pour répondre au mieux à la demande ». Outre la présentation des experts du cabinet Diagma, vous pourrez également entendre le témoignage de Jean-Michel Dubois, Directeur logistique du groupe Raja, spécialiste de la distribution d'emballage, qui vous fera partager son expérience dans la mise en place d'un projet de transformation pour gagner en réactivité et en productivité. Un débat animé par Jean-Philippe Guillaume, Directeur des rédactions de Supply Chain Magazine, permettra de creuser un certain nombre de questions comme : comment améliorer l'agilité d'une Supply Chain ? Quels moyens pour répondre au besoin croissant de performance, de délais et de flexibilité ? Comment animer des projets d'amélioration en entrepôt ? Comment piloter une Supply Chain étendue sur un périmètre européen ?
Programme complet
et inscriptions en ligne
 
 
 
 
ASLOG
Réussir son
implantation
en Russie
Hier matin, dans les locaux de l'Essec au Cnit de Paris La Défense, l'Aslog a initié un cycle de conférences destinées à éclairer les SC Managers sur les opportunités offertes par divers pays : Russie, Chine, Brésil, Portugal... Cette matinale intitulée « 5 clefs pour réussir son implantation en Russie » a été l'occasion d'échanges très riches avec des représentants russes qui s'étaient déplacés à Paris pour porter un message d'ouverture envers les entreprises françaises. En guise d'introduction, Jean-Michel Guarneri, Président de l'Aslog, et Jean-Charles Deconninck, Représentant de l'ELA, ont rappelé que la Russie et la France entretiennent des relations de longue date et que notre culture est proche de celle de ce vaste pays de 143,7 M d'habitants et aux 9 fuseaux horaires. Liudmila Simonova, Analyste RBK, a ensuite dressé un portrait du marché des services transport & logistique en Russie. Il en ressort qu'il est composé essentiellement de petites sociétés 2PL et qu'il a une large marge de progrès pour réduire ses coûts logistiques (19% du PIB contre 11,6% en moyenne dans le monde), compte-tenu également de la croissance du e-commerce. « Le marché russe a besoin des compétences européennes pour progresser », a soutenu Liudmila Simonova, indiquant que DHL, Gefco, FM Logistics et Finnish Itella s'y employaient déjà en répondant à une tendance croissante à l'externalisation. Créée en 2005, la Guilde des opérateurs logistiques réunit 70 entreprises de la région de Moscou. Elle vise à mettre en commun les ressources de ces sociétés pour fournir des services de logistique intégrée. « La région de Moscou est le principal consommateur de services logistiques », a déclaré Svetlana Domnina, Présidente de la Guide des opérateurs russes, sachant que cette région dispose de 9,65 M de m2 d'entrepôts et qu'elle continue d'en construire en périphérie (1.900.000 m² en 2014). Andrey Vinogradov, Deputy Dean for International Educational Projects, National Research University Higher School of Economics a évoqué la formation logistique en Russie qui se développe pour répondre à une forte demande. Didier Navel, Corporate Projects Director, FM Logistics a présenté une implantation réussie. Le prestataire a démarré en 1994 dans la région de Moscou. Il réalise aujourd'hui 310 M€ de CA, emploie 8.005 employés (incluant FM Fresh, issu du rachat d'Univeg) et compte 520.000 m2 d'entrepôts de St Pétersbourg à Vladivostok. Une table ronde intégrant Didier Granger, CEO d'OEM Services, Jean-Charles Deconninck, Président de Generix Group, Didier Navel, Svetlana Domnina et Liudmila Simonova a permis de passer en revue divers points d'ordre pratique (sécurité, douanes, RH, culture...) et de résumer les points clefs pour réussir en Russie : « Il faut être volontaire, constant, faire preuve d'ambition, ne pas trahir la confiance des interlocuteurs russes, réévaluer régulièrement les risques, et surtout : aimer la Russie », qui vous le rendra bien ! CP
 
   
  Jean-Michel Guarneri, Président de l'Aslog, et
Jean-Charles Deconninck, représentant de l'ELA ©C.Polge
 
   
  Liudmila Simonova, Analyste RBK ©C.Polge  
   
  Svetlana Domnina, Présidente de la Guide des opérateurs russes ©C.Polge  
   
  Andrey Vinogradov, Deputy Dean for International
Educational Projects, National Research University Higher School of Economics ©C.Polge
 
   
  Didier Navel, FM Logistic ©C.Polge  
   
  Table ronde Aslog ©C.Polge  
 
 
 
 
Logistique
portuaire
Le menu
chargeur
d'AP+ ouvert
aux projets
pilotes



« Si vous voulez être acteurs du pilotage de votre logistique, aidez-nous à vous aider » a lancé François Mahé des Portes, aux nombreux distributeurs et industriels présents le 19 novembre à Paris à une conférence organisée par l'AUTF (Association des utilisateurs de transport de Fret). Le Président du directoire de MGI et de SOGYP leur a lancé un appel à rejoindre la phase pilote du projet « Menu chargeur », ouverte depuis octobre et qui se prolongera jusqu'en juin 2015. Il s'agit d'un module du Cargo Community System portuaire AP+ (développé par MGI, Soget et leur filiale commune Sogyp) conçu à partir des besoins d'un panel de 20 chargeurs français. Cette extension du périmètre d'AP+ vers les chargeurs (en plus des accès manutentionnaires, transitaires, agents maritimes, armateurs et des connexions au NSTI et Delta pour la Douane) offre des perspectives intéressantes en matière de pilotage des flux administratifs et douaniers et de suivi et de traçabilité (track & trace) en temps réel des marchandises, à l'import comme à l'export. Plusieurs sociétés ont déjà démarré des pilotes pour tester et adapter ce module à leurs besoins, que ce soit au Havre (avec Soget) ou à Marseille (avec MGI). C'est le cas de LTR Industries (groupe SWM), un industriel du tabac dont toutes les importations passent par Le Havre et qui a l'objectif de réduire ses coûts administratifs, en particulier celui de l'établissement du titre de transit  (environ 140 k€ par an), en développant une interface entre le menu chargeur et son ERP Oracle. Monoprix a également commencé les tests début octobre dans le cadre d'une PFM (Procédure Ferro-Fluvio Maritime), qui va simplifier les formalités administratives pour ses marchandises entre Le Havre et son entrepôt de Combs la Ville (via Gennevilliers). Selon ses calculs, l'entreprise pourrait économiser 30 k€ par an par la suppression du titre de transit. Ikea teste également le menu chargeur afin d'avoir une meilleure visibilité temps réel de ses flux imports (7.400 conteneurs par an entre Fos et Saint Quentin Fallavier) qui lui permettra de mieux lisser son activité lors des périodes de pics et d'améliorer sa réactivité dans la gestion des dédouanements. Le dernier exemple présenté lors de cette matinée de l'AUTF concerne l'amidonnier Roquette, premier exportateur du Nord Pas de Calais (vers 80 pays) et dont 25% des exportations passent par Dunkerque (contre 50% via Anvers). Roquette n'a pas encore démarré de pilote mais il attend d'AP+, via une interface EDI avec son système de déclaration, la réduction de moitié de ses frais d'apurement, actuellement facturés par les transitaires portuaires français entre 25 et 67 € à chaque déclaration (alors qu'ils sont gratuits dans les ports belges). En 2013, ces frais d'apurement ont représenté pour Roquette un coût de 242.000 € ! JLR
Photo : François Mahé
 
 
 
 
Partenariat
Interlog
Services
devient
représentant
et intégrateur
du TMS
BestTransport
L'éditeur de TMS BestTransport (voir NL 1770) annonce aujourd'hui la signature d'un partenariat stratégique avec Interlog Services. Cette société basée en France, en Inde et aux USA, propose des services de Freight Audit, de pilotage de plan transport, de progiciels spécifiques et de gestion des litiges et pénalités pour des grands groupes en Europe. L'accord prévoit qu'Interlog Services prendra en charge les aspects marketing et ventes de la solution informatique pour la France. Interlog Services jouera aussi le rôle d'intégrateur de système pour l'Europe incluant en particulier le support client de BestTransport dans de nombreux pays. Ce qui du reste était déjà le cas pour des clients tels qu'Alcoa et Verallia. Jean-Marie Mascarenhas, Président d'Interlog Services voit dans ce partenariat de réelles opportunités de développement : « BestTransport est un fournisseur de solutions TMS avec un nombre important de clients dans le monde. L'addition de nos expertises du monde de la logistique, la large couverture des marchés Européens, va créer un impact majeur dans le monde du TMS, en France et au-delà ». JPG  
 
Pilotage
Transport
Log'S
s'appuie sur
DDS Logistics
pour lancer une
activité 4PL
Comme nous vous l'avons annoncé dans la NL 1909 : le prestataire logistique Log'S lance une nouvelle activité 4PL pour amener à ses clients une expertise de pilotage de leurs Supply Chains complexes et devenir un réel partenaire stratégique. Ce que nous n'avions pas encore précisé, c'est que cette nouvelle PME du groupe (Link Pilot) s'appuie sur le TMS (Transport Management System) DDS Shipper de DDS Logistics en mode SaaS. Le prestataire logistique a décidé de se doter d'une solution éprouvée et complète pour proposer à ses clients – TPE, PME, ETI, grande-distribution – l'optimisation du pilotage de leurs flux logistiques et transports. L'ensemble des modules seront progressivement mis en place : le groupage, la gestion du plan de transport, la traçabilité des flux, la pré-facturation, la simulation achat, la solution décisionnelle – DDS Dashboard –, la gestion des étiquetages et la nouvelle application de suivi de transport DDS Mobile Tracking. « L'ergonomie de l'outil, la capacité du moteur de recherche du meilleur transporteur, le portail web interactif, l'application mobile, le mode SaaS... furent des éléments importants dans le choix de la solution. » explique Marc Bot – Directeur de l'Organisation Transports Groupe. L'objectif de Link pilot en tant que 4 PL est de proposer un service innovant dédié à l'optimisation des flux de marchandises.
Rappelons que le groupe Log'S a développé différentes expertises dans le e-commerce et le multicanal, les services aux industriels, les transports alternatifs, la distribution. En 2014, l'entreprise a réalisé un CA de 56 M€ pour un effectif de 500 collaborateurs. Il compte plus de 500.000m2 d'entrepôts, répartis sur plus de 16 sites en France dont 2 campus logistique sur Valenciennes et Lille. JPG
 
   
  L'équipe Linkepilot (de gauche à droite sur la photo)
Elodie Douillot, Franck Grimonprez (PDG), Marc Bot
et
Damien Vincendon
 
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  
Ferroviaire
DB Schenker
achemine pour
Siemens
un conteneur
de la Chine
à Duisbourg
par le train
L'agence de DB Schenker Strasbourg vient d'assurer l'expédition de son premier conteneur depuis la Chine en empruntant la ligne ferroviaire Yuxinou, l'une des plus longues au monde. Le conteneur de 40 pieds, chargé de matériel industriel pour le compte du client Siemens, a été expédié de Chongqing en Chine jusqu'à Duisbourg en Allemagne en seulement 17 jours. Le train porte-conteneurs a ainsi parcouru 10 800 km depuis Chongqing, en passant par le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie et la Pologne avant d'arriver à Duisbourg en Allemagne. Le conteneur a ensuite été livré par camion à Haguenau en Alsace, sous 48h. DB Schenker a coordonné et pris en charge l'ensemble de l'expédition, du départ de l'usine du fournisseur à Xinzhou en Chine, avec le positionnement du conteneur, jusqu'à sa livraison chez son client en Alsace. « Siemens nous a choisi pour acheminer des pièces depuis la Chine pour un projet stratégique de grande envergure. La notion de délai de transport a été un facteur déterminant dans ce choix », explique Gilbert Kistner, Directeur du développement de la région est de la France. En effet, ce service a permis de réduire la durée du trajet d'environ 15 jours, là où il faut compter plus d'un mois par bateau. JPG  
 
Etats-Unis
Les autorités
durcissent
leur position
contre
les drones
Les médias américains ne parlent que de ça : la National Transportation Safety Board (NTSB), organisme qui entend les appels en jugement de la Federal Aviation Administration (FAA), vient de donner raison à cette dernière dans l'affaire Raphael Pirker, cet étudiant condamné à payer une amende de 10.000$ USD pour avoir fait voler son drone dans le campus de l'Université de Virginie de façon « dangereuse et inconsciente ». Selon la NFSB, un drone est un aéronef, de fait soumis aux régulations de vol de la FAA. Le problème est que ce jugement laisse libre court à l'interprétation de ce qui constitue un comportement « dangereux et inconscient » mais aussi de ce qu'est un aéronef. Quid des avions télécommandés ? Pour la NTSB, tout ce qui vole est un aéronef, tout simplement. Ce durcissement de la position des autorités américaines intervient alors que plusieurs pilotes de lignes se sont plaint de la proximité des drones des avions et zones aéroportuaires, l'un d'entre eux aurait même vu passer un drone à 30 cm de l'aile de l'avion qu'il tentait de faire atterrir à New York. Ne devrait-on pas commencer pas interdire l'usage dans un certain périmètre autour des aéroports ? Pendant ce temps, Amazon, qui semble avoir senti le vent tourner, multiplie ses tests dans le Commonwealth, notamment en Inde et en Angleterre. PM  
 
ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
21 novembre 2014

NOVEMBRE 2014


Mercredi 26 et
jeudi 27
Supply Chain
Event

au CNIT de
Paris La Défense
Pour obtenir votre badge gratuit
CLIQUEZ ICI



DECEMBRE 2014

Mercredi 3 au
vendredi 5
SIMI
« Le Salon de l'immobilier d'entreprise »
Près de 25 000 professionnels et
440 exposants
Palais
des Congrès
Porte de Maillot

Paris



Mardi 9
Conférence
DIAGMA
« E-commerce
et VAD :
comment gagner
en réactivité
Supply Chain
pour répondre
au mieux à
une demande
plus exigeante
et diversifiée ? »

Témoignage de
la société RAJA
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h0
0
Paris 5e