Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Un gâteau de
320 milliards
d'euros
« Le ferroviaire entre la Chine et l'Europe représente un formidable enjeu économique », affirme le cabinet conseil TNP qui vient de réaliser une étude sur le sujet. Partant du constat que le transport trans-eurasiatique représente un gâteau de 320 milliards d'euros que les compagnies maritimes se gloutonnent à près de 95%, le cabinet voit pour le rail une opportunité d'autant plus prometteuse que le contexte évolue en sa faveur. En effet, l'ouverture à la concurrence et la mise en place de corridors de fret pourraient faciliter l'usage du train de marchandise, un mode finalement très compétitif en termes de délais (entre 18 et 20 jours, contre 35 à 40 pour la mer), mais aussi d'émissions de CO² : 0,24 tonnes, contre 2 tonnes pour les porte-conteneurs et 70 tonnes pour l'aérien. Même si les difficultés techniques subsistent, des expériences menées par de grands opérateurs comme DHL ou encore DB Schenker et son client Siemens (Cf. la NL de vendredi), prouvent qu'elles peuvent être surmontées avec succès. Face à ces initiatives réussies, le cabinet TNP estime que les géants du fret auraient tout intérêt à mieux collaborer en Europe et en Russie pour proposer une offre de transport cohérente et efficace en réponse à la saturation des ports chinois et aux contraintes de flux de plus en plus tendus. Reste qu'ils devront également bénéficier du soutien des Etats et des politiques plus souvent motivés par le court terme que par l'aménagement du territoire européen. La slovène Violeta Bulc, toute nouvelle commissaire européen au transport, aurait dans ses priorités de faire émerger un consensus commun et de faciliter le fret ferroviaire au sein de l'EU. En aura-t-elle vraiment la force et les moyens ? L'avenir nous le dira. JPG  
 
 
 
INVITATION
Une
Table Ronde
organisée
par l'Aslog à
Supply Chain
Event
Dans le cadre du Salon Supply Chain Event  qui aura lieu mercredi et jeudi prochain au Cnit de La Défense, l'Aslog Ile de France vous propose une table ronde autour d'un thème d'actualité : « Les clés de la réussite pour être à la fois omni-canal et multi-pays ». Cette orientation vers l'international constitue une vraie opportunité de croissance mais aussi un vrai challenge au niveau de la Supply Chain. Comment maximiser les chances de succès et éviter de coûteuses impasses ? Plusieurs professionnels de la Supply Chain partageront leurs expériences et leurs idées  dans la mise en place à l'international d'organisations multicanales. Le débat sera animé par Augustin Gueldry avec la participation d'Olivier Moreau (Viapost), Jean luc Jarrin (Supply Chain Manager expert de la parfumerie sélective), Sandrine Malavielle (Chronopost), Philippe Bailly, (Metapack) et de Christophe kuhner (Generix Group).
Programme complet
et inscription gratuite à Supply Chain Event

 
 
Alliance
JDA et IBM
s'associent
dans
l'omnicanal




Le produit au bon endroit, au bon moment, au meilleur
prix, mais aussi via le canal choisi par le consommateur.
C'est pour répondre du mieux possible à cette problématique dite « omnicanale » qu'IBM et JDA ont concrétisé la semaine dernière un accord de partenariat visant à mettre en place une offre intégrée destinée aux grossistes, distributeurs et fabricants de PGC. Il s'agit de synchroniser l'enregistrement et la gestion des commandes avec une planification précise de la distribution, une productivité optimale des ressources humaines et des processus d'approvisionnement et d'exécution intelligents. L'objectif ? Optimiser en temps réel à la fois la satisfaction client et la rentabilité opérationnelle. L'association des solutions JDA Intelligent Fulfillment et Labor Productivity et d'IBM Commerce and Order Management, doit permettre de connaitre le coût réel du traitement d'une commande (en prenant en compte les coûts de stock et les coûts des ressources humaines liés à la commande) et d'aider à prendre les bonnes décisions, en termes de service et de rentabilité, sur la manière de traiter la commande (préparation en entrepôt ou magasin).
« Avec le partenariat entre JDA et IBM, les entreprises vont pouvoir orchestrer des processus avancés de traitement des commandes et apporter une vraie valeur ajoutée à leurs clients, tout en réduisant les coûts et les points d'inefficacité »
a résumé Charles Chu, vice-Président B2B & Commerce chez IBM. L'offre intégrée sera disponible d'ici à la fin du printemps 2015, sous forme de licence ou via le cloud. « L'initiative annoncée aujourd'hui ouvre la voie au sourcing intelligent, et va permettre à nos clients prendre en compte des facteurs tels que le statut du planning et de l'exécution sur la Supply Chain, les événements planifiés tels que les promotions et les discounts, et la disponibilité des vendeurs sur le point de vente pour optimiser la rentabilité des opérations et la satisfaction des clients » a pour sa part déclaré Wayne Usie, vice-Président senior en charge du Retail chez JDA Software. JLR
Photos de haut en bas : Charles Chu, vice-Président B2B & Commerce chez IBM et: Wayne Usie, vice-Président senior en charge du Retail chez JDA Software
 
 
 
 
Santé
Nemera confie
sa logistique
amont et aval
à Rhenus
Le spécialiste des solutions d'administration de médicaments Nemera, anciennement Rexam Healthcare Devices, a choisi Rhenus Logistics pour gérer les flux amont et aval de son usine de la Verpillière, près de Lyon. Depuis le mois de juillet dernier, le logisticien réceptionne et stocke les matières premières, réalise des prélèvements de contrôle de matières, et assure le transport quotidien par navette de sacs palettisés entre son entrepôt de Saint-Quentin-Fallavier et l'usine de Nemera, située dans la commune limitrophe. Rhenus Logistics vient aussi de démarrer la logistique des produits finis pour Nemera, principalement des dispositifs d'injection (compte-gouttes, seringues) et inhalateurs destinés aux laboratoires pharmaceutiques français. Rhenus assurera la distribution internationale avec prestation de picking et organisation du transport pour une gamme plus limitée de produits. JLR  
   
 
Manutention
Stepper
un EMER qui
garde les pieds
sur terre
Centaure, le concepteur et fabricant français d'équipements d'accès en hauteur en aluminium, sort sur le marché un nouvel équipement de mise en rayon (EMER) dénommé Stepper, destiné à la grande distribution et aux dépôts de grossistes. Extrêmement maniable grâce à ses quatre roulettes pivotantes, c'est un produit léger, qui a été élaboré pour favoriser les conditions de travail des manutentionnaires (conçu en collaboration avec la Cramif) et améliorer la productivité. Mais la principale avancée de Stepper, c'est justement qu'il n'avance ni ne recule lorsque l'utilisateur se trouve sur sa plate-forme grâce à un astucieux mécanisme de verrouillage du roulage (les roues se soulèvent et des patins antidérapants prennent appui sur le sol afin d'éviter tout basculement) par l'ouverture et la fermeture du garde-corps. Le Stepper est disponible en deux versions, 1 ou 2 marches pour un accès en hauteur jusqu'à 1,46 m (12,3 ou 13,3 kg) aux prix conseillés respectifs de 455,50 € HT et de 484,00 € HT. JLR  
   
 
 
 
Gestion
des stocks
Acteos présente
sa solution
intégrée sur
Supply Chain
Event


Cette année la société Acteos sera présente sur le Salon Supply Chain Event. En avant-première, Joseph Felfeli, président de l'entreprise nous explique l'intérêt d'une « logistique intégrée ». « Quel que soit le maillon de la Supply Chain, (de l'origine à destination), et le canal de distribution, pour être vendu, le produit doit être disponible. Une rupture c'est d'abord une vente manquée mais surtout un client mécontent. Dans le e-commerce où l'on surfe en quelques clics sur plusieurs sites, une rupture c'est un client perdu ! Et comme le stock a un coût que l'on doit intégrer dans le prix de vente, le surstock impacte le taux de satisfaction client de la même manière que la rupture. Par ailleurs il augmente considérablement les risques d'obsolescence par conséquent, la casse ou les déchets. Quand on sait que chaque consommateur achète, stocke et met à la poubelle des produits pour une valeur annuelle moyenne de 135€ à 250 € par an (Europe, USA) et que les pertes tout au long de la SC sont estimées au triple de cette valeur, on comprend l'impact socio-économique et environnemental de la désynchronisation de l'offre et de la demande. L'optimisation des stocks, qui consiste à synchroniser l'offre et la demande dans un réseau de plus en plus complexe d'approvisionnement, de distribution et de vente, est devenue l'enjeu primaire dans la compétition internationale. Depuis sa création Acteos a précisément construit sa solution autour de ce concept à savoir, l'optimisation du coût de la disponibilité des produits pour augmenter le taux de satisfaction client et générer de la valeur pour ses clients. Avec cette offre intégrée et modulaire tous les processus de la Supply Chain peuvent être synchronisés et optimisés en temps réel à partir d'une prévision unique et multi-échelon basée sur les données élémentaires, générées par le réseau ». A voir stand B31.
Photo : Joseph Felfeli
 
 
INFOS INTERNATIONALES  
e-commerce
Nouvelles
références
textile pour
Hermes NexTec
Le spécialiste du e-commerce Hermes NexTec annonce la signature d'un nouveau contrat avec les marques de jean's Lee et Wrangler. Ces deux marques du groupe VF Corporation, qui possède également The North Face, Eastpak, Timberland et Vans, ont fait le choix d'externaliser leur activité e-commerce au prestataire qui prendra en charge le site marchand, l'infrastructure IT, la gestion de contenu, la performance marketing ainsi que l'entreposage et la distribution des marchandises en Europe. Les spécificités locales telles que le moyen de paiement les plus utilisés dans les différents pays et les équivalences de taille seront prises en compte, Hermes s'appuyant sur son logiciel propriétaire Qmerce déjà utilisé pour gérer les opérations d'autres clients textiles comme Wolford, Escada ou encore Cadenzza. Le prestataire a été sélectionné, suite à un appel d'offres d'envergure européenne, pour sa capacité à fournir une solution complète avec de surcroit un effet de synergie important entre les marques. PM  
 
Logistique
DHL
Supply Chain
investit
massivement
en Chine
113 M€, c'est la somme supplémentaire que DHL Supply Chain (DSC) prévoit d'investir en Chine d'ici 2020 soit, avec les 105 M€ déjà engagés en 2013, un total de 218 M€ sur sept ans. DSC, qui vient tout juste d'ouvrir le Chengdu Logistics Centre, une plate-forme de 54.000 m² dans le district de Xindu, prévoir ainsi d'étendre son réseau chinois avec la construction de nouveaux entrepôts à Guangzhou, Hangzhou, Wuhan, Shenyang, Shenzhen et dans la zone sous douane de Shanghai Waigaoqiao. Son but est d'augmenter ses surfaces d'entreposage ainsi que ses capacités de transport de 50% en Chine à un horizon trois ans et de poursuivre sa couverture géographique par la suite, y compris sur la zone Asie-Pacifique ou le prestataire a établi pas moins de 12 nouvelles structures cette année, soit 436.000 m² de surface. Cinq autres bâtiments, totalisant 110.000m², sont prévus d'ici fin 2015 dans cette région dans laquelle DSC vient d'investir 500 M€ ses deux dernières années. La société entend ainsi aider non seulement leurs clients internationaux à se développer en Chine et chez ses voisins mais également accompagner un nombre grandissant de donneurs d'ordres chinois en plein développement international. PM  
   
 
ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
24 novembre 2014

NOVEMBRE 2014


Mercredi 26 et
jeudi 27
Supply Chain
Event

au CNIT de
Paris La Défense
Pour obtenir votre badge gratuit
CLIQUEZ ICI



DECEMBRE 2014

Mercredi 3 au
vendredi 5
SIMI
« Le Salon de l'immobilier d'entreprise »
Près de 25 000 professionnels et
440 exposants
Palais
des Congrès
Porte de Maillot

Paris




Mardi 9

Conférence
DIAGMA
« E-commerce
et VAD :
comment gagner
en réactivité
Supply Chain
pour répondre
au mieux à
une demande
plus exigeante
et diversifiée ? »

Témoignage de
la société RAJA
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h0
0
Paris 5e