Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Traçabilité
UBI Solutions
en phase
ascensionnelle
grâce à
la RFID
Créé en 2003, UBI Solutions a été historiquement l'intégrateur RFID d'un grand distributeur d'articles de sports. Et depuis quelques années, cette société d'une vingtaine de personnes fait état d'une forte croissance de près de 60% par an, revendique 300 déploiements RFID UHF réalisés et plus d'un milliard d'événements traités par an dans son système de traçabilité informatique UBI Cloud. Forte d'une récente augmentation de 1 M€ sur fonds propres, UBI Solutions a embauché 5 ingénieurs ces six derniers mois et prévoit huit nouvelles arrivées d'ici la fin du premier semestre 2015. « Nous avons l'intention de devenir le leader de la RFID et du Track&Trace en France, avec un effectif d'une trentaine de personnes d'ici fin 2015 » nous a confié son DG, Fabrice Zerah. Parmi les réalisations les plus marquantes figurent notamment la traçabilité en RFID des duvets des trains couchettes au niveau national avec Geodis Logistics (déploiement en 2012) ou celle du linge de l'AP-HP (40 établissement concernés et deux blanchisseries), dont le déploiement est en cours. JLR  
   
 
 
 
Impression de
codes à barres
Sato met
l'accélérateur
sur
l'international
Le groupe japonais Sato, spécialisé dans l'impression de codes à barres, l'étiquetage et les solutions RFID vient de créer officiellement Sato International, qui sera localisée à Tokyo. La raison d'être de cette entité est d'accélérer sa stratégie de croissance et d'augmenter sa part de marché au niveau mondial dans le domaine des solutions complètes d'identification automatique et de collecte de données. Sato possède actuellement des bureaux dans 24 pays et une présence commerciale dans plus de 90 pays. La part de son CA à l'international s'élève aujourd'hui à 29% (28,3 Mds¥ soit environ 210 M€). L'objectif que s'est fixé Sato est d'atteindre 40% des ventes hors Japon pour 2020, avec un CA de 60 Mds ¥ (environ 450 M€) provenant des marchés en Amérique, Europe et Asie Pacifique. A encore plus long terme, la société espère s'implanter dans de nouvelles régions et réaliser 70% de ses ventes hors du Japon. JLR  
   
 
Nomination
Thierry Auger
rejoint
les équipes
Supply Chain
d'Oracle
En ce début d'année, les équipes
Supply Chain d'Oracle France ont accueilli un nouveau collaborateur en la personne de Thierry Auger, qui devient Responsable des activités commerciales pour les suites logicielles Value Chain Planning (VCP) et Distributed Order Orchestration (DOO) de l'éditeur américain. Thierry Auger possède une large expérience de la commercialisation de solutions expertes en Supply Chain qu'il a acquise ces quinze dernières années chez différents éditeurs, aussi bien dans le domaine de l'exécution que de la planification. Il était notamment depuis 2008 en charge d'un portefeuille grands comptes sur l'industrie, le retail et la distribution alimentaire chez Generix. JLR
 
 
 
 
Véhicules
industriels
ND investit dans
530 camions
« origine France
garantie »
Renault Trucks a remis à Norbert Dentressangle les clés des 100 premiers exemplaires d'une commande de 530 véhicules labellisés « Origine France Garantie ». Après un test en conditions réelles d'exploitation, le transporteur aurait été séduit par « les qualités techniques des véhicules, leur fabrication française et les performances environnementales des moteurs DTI Euro 6 ». L'acquisition porte sur le Renault Trucks D et le Renault Trucks T, véhicule élu Camion international de l'année 2015. Hervé Montjotin, président du Directoire de Norbert Dentressangle a expliqué son choix : « La réception de la nouvelle gamme Renault Trucks Euro 6 est pour moi l'opportunité de rappeler que Norbert Dentressangle reste investisseur dans son métier historique de transport. Le choix du camion est majeur car il concrétise nos engagements, de qualité envers nos clients, de confort et de sécurité envers nos conducteurs et enfin de respect de l'environnement avec des moteurs sobres et propres. Au-delà, nous sommes fiers de contribuer à la promotion, partout en Europe, d'un produit industriel « Origine France Garantie » construit dans notre région historique. » JPG  
   
  Herve-Montjotin, President du Directoire
de Norbert Dentressangle SA
 
 
Transport de
marchandises
Les prix
des camions
ont augmenté
de 7% en 2014
En France, en moyenne, les prix des véhicules industriels (VI) ont augmenté de 7% chez les concessionnaires, avec l'arrivée de la nouvelle norme Euro VI (même si beaucoup de clients ont bénéficié d'importantes remises commerciales). C'est l'un des résultats de l'étude de l'Observatoire du véhicule industriel réalisée par BNP Paribas Rental Solutions et présentée à la presse hier matin. 7%, c'est aussi le montant de la baisse des carnets de commandes des distributeurs de VI entre 2013 et 2014, sur les véhicules tracteurs surtout (-11,2%), mais aussi les porteurs (-2,9%). Sur ce marché de renouvellement à 92%, les seuls carnets de commandes qui augmentent concernent les véhicules utilitaires légers (VUL), avec +4%, et une croissance des immatriculations de +2,9% avec 37.566 unités. Par rapport à ses voisins, le marché hexagonal n'est décidément pas florissant : alors que sur l'ensemble des pays européens, la croissance des immatriculations de VI neufs atteint +11,6% sur 12 mois glissants (de octobre 2013 à octobre 2014), la France fait figure d'exception avec une chute de -11% à 31.922 unités (hors cars et bus), mais reste tout de même à la troisième place européenne derrière l'Allemagne (+6%) et l'Espagne (+28,1%). Là encore, ce sont les tracteurs accusent la plus forte baisse (-12,8%) devant les porteurs (-7,6%). Les ventes annuelles de véhicules industriels d'occasion dans l'Hexagone souffrent également : à fin octobre 2014, elles s'élevaient à 39.820 unités, un niveau qui n'a jamais été aussi faible depuis début 2000. Côté carrosserie, la baisse est de 7,9% sur l'année sur les VI carrossés, à 16.500 unités (notamment -14% pour les rideaux coulissants et -25,7% pour le frigorifique). En revanche, le seul point positif de ce bilan fort sombre vient de « l'effet de rattrapage » des remorques et semi-remorques : +15,3% à novembre 2014 alors que le recul était de 6,2% en 2013. JLR
Photo : ©Renault Trucks
 
   
 
Textile
Mim s'appuie
sur sa nouvelle
chaîne
de préparation
pour affronter
la période
des soldes
Komoto a conçu la nouvelle chaîne de préparation de commandes au détail pour Mim. L'enseigne de mode et de vêtements féminins dispose aujourd'hui d'un outil évolutif pour ses commandes web, à l'origine de nouveaux process ergonomiques pour ses opérations de picking, ventilation et colisage. Autour de la technologie « put to light », deux innovations sont au cœur de cette nouvelle chaîne de préparation : un chariot de prélèvement multi-commandes et une étagère mobile. La mise en production de la nouvelle chaîne de préparation pour les commandes BtoC de Mim est opérationnelle depuis mai avec des cadences jusqu'à 8.000 commandes web par jour ! « Cette réactivité de Komoto en compétition avec d'autres fournisseurs a été déterminante. Elle correspond à l'ADN logistique de Mim qui traite 25 millions de pièces textile pliées par an via deux canaux de distribution : 24 millions de pièces en BtoB à travers un réseau de 360 magasins, 1 million en BtoC complété depuis cette année par une offre de retrait en magasin à l'aide de nos points de vente », explique Philippe Lafon, Directeur Systèmes d'information et Organisation de Mim. « En moins de 24 h, ces flux sont traités selon une organisation cross-dock. L'autre moitié de nos volumes BtoB est consacrée au réassort avec la même tension sur les flux puisque le temps de stockage moyen est inférieur à 6 semaines ». Une organisation qui prend tout son sens dans les moments de surchauffe comme les fêtes de fin d'année ou en ce moment, la pleine période des soldes. JPG  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  
UK
Tesco
veut stopper
l'hémorragie
Face à des résultats trimestriels médiocres, Tesco annonce des mesures drastiques. Avec des ventes groupe en recul de 2,3% (hors carburant) au Q3 de l'année fiscale 2014-2015 (ventes UK -2,9%, Asie -4,6%, Europe +1,2%) le retailer prévoit de fermer 43 magasins jugés non-rentables dont une majorité de petites surfaces appelées Tesco Metro. Mais ce n'est pas tout : exit le projet de construction de 49 hypermarchés de campagne, exit aussi le siège de Cheshunt (en 2016) qui sera relocalisé à Welwyn Garden City près de Londres, réduction des dépenses d'investissement d'1 Md£, vente des filiales Tesco Broadband et Blinkbox au groupe Talk Talk, restructuration des frais fixes et de la structure managériale des magasins, good bye les dividendes de la fin de l'année (fiscale 2014/2015) et hello le « nouveau plan de commissionnement ». Enfin un nouveau CEO prendra ses fonction au 1er juin, il s'agit de Matt Davies, actuellement CEO d'un grand distributeur de pièces auto et vélo du nom de Halfords. De nouveaux consultants vont également rejoindre le groupe afin de d'explorer de nouveaux axes stratégiques, mais dans l'immédiat, les économies réalisées seront utilisées comme munitions dans la guerre des prix avec les concurrents, notamment les discounters Lidl et Aldi. PM  
 
Hong Kong
Uber veut
sa part
du gâteau
Après Lalamove et GoGoVan, Uber dégaine et se lance à son tour dans la livraison urbaine via une application pour smartphone. Selon nos confrères de techcrunch.com, la société américaine déjà connue pour son application uberTaxi serait en train de tester uberCargo à Hong Kong, ville-Etat dans laquelle les réflexions autour de la logistique semblent décidément foisonner ces jours-ci. Il convient, toutefois pour le moment, d'observer ces initiatives à travers un prisme plus grand public et que logistique. Uber comme et ses concurrents ne fait en effet aucune distinction entre les besoins B2B et B2C, leurs services de « camionnette à la demande » permettant aussi bien de faire livrer un colis que d'envoyer un canapé chez un ami pour une soirée ou encore d'aller se promener avec son (gros) chien à l'autre bout de la ville. Uber est actuellement présent dans 200 métropoles dont 35 en Asie Pacifique, on peut donc s'attendre à voir ce concept s'étendre rapidement à d'autres grandes villes du monde. Si toutefois la législation lui permet. PM  
 

UK
Manhattan
Associates
prend soin de
Mothercare

Dans l'optique de faciliter sa transformation vers une Supply Chain réellement multicanal, le retailer britannique Mothercare a choisi les solutions Distributed Order Management (DOM) et Store Inventory and Fulfillment (SIF) de Manhattan Associates. Specialisée dans la distribution d'articles en rapport avec la maternité et de jouets pour enfants en bas âge à travers ses deux marques phares (Mothercare et Early Learning Centre), cette société emploie en effet trois canaux de distribution : magasins, direct (web) et VAD. « Cet investissement global stratégique dans la solution de Manhattan Associates va nous aider à transformer notre entreprise. Nous mettons en place les capacités pour fournir une expérience multicanale « best in class », c'est-à-dire offrir aux clients ce qu'ils veulent, quand ils le veulent et comme ils le veulent » commente Matt Stringer, COO de Mothercare. Basé à Watford (Herfordshire), la société Mothercare est présente dans 60 pays et compte 1.300 boutiques à travers le monde. Elle a sélectionné Manhattan Associates pour sa vaste expérience en matière de commerce multicanal. PM  
 
ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
9 janvier 2015

JANVIER 2015

Jeudi 15
FORUM DES ROIS
DE LA
SUPPLY CHAIN
« Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour
les Trophées »

De 8h à 17h
Salons de l'Aveyron
Paris 12e



Les partenaires

DU FORUM
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
2015
Les partenaires
de la cérémonie
de remise
DES TROPHEES 
DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN
2015

Jeudi 29

Événement
CITWELL
« VP Supply Chain
Globale chez
Sanofi, un rôle
stratégique et
tactique dans
un groupe
pharmaceutique
international »

De 8h30 à 12h00
Hôtel Raphaël

Paris 16e