Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 

Le SDIS 81
remporte
le Trophée
et montre
l'exemple




En luttant contre les incendies ou en portant secours
aux blessés les pompiers arrachent chaque jour de belles victoires. Mais celle que le SDIS du Tarn a décroché
jeudi soir aux Rois de la Supply Chain revêt un caractère singulier : avec le concours de l'Ecole des Mines d'Albi et de l'éditeur informatique Kimoce, le groupe logistique du Commandant Florent Courrèges a réussi à déployer les méthodes du Lean Management et à mettre en place une véritable Supply Chain au profit de ses clients intermédiaires que sont les centre de secours et des « clients finaux » (comprenez les victimes prises en charge tout au long de l'année). Un véritable exploit dans un contexte peu préparé à une telle révolution ! Pour y parvenir il aura fallu convaincre les équipes en interne, mais aussi se montrer persuasif auprès des autorités de tutelle. Après des mois d'effort les résultats sont spectaculaires : une plus grande réactivité, une nette amélioration du « service client » et un retour sur investissement très significatif. Lors de la remise du Trophée, Bertrand Régnauld, Directeur Supply Chain, division industrie des Mousquetaires, a souligné le côté exemplaire d'une telle réalisation en insistant, d'une part, sur le bouleversement culturel au sein d'un service public, mais aussi sur les gains obtenus par la collectivité toute entière : « et là je parle en tant que contribuable et potentiel utilisateur du service des pompiers », a-t-il précisé. Il reste à espérer que le SDIS 81 fera des émules « à grande échelle » et servira de modèle aux collectivités comme aux établissements désireux d'améliorer leurs performances pour la plus grande satisfaction des usagers et la maîtrise des deniers publics. Un grand bravo pour cette victoire qui a véritablement enflammé le public du théâtre Mogador jeudi soir. JPG
Photo : Le Commandant Florent Courrèges
 
 
 
 
Nomination
Sylvie Bourden
rejoint Vinci
Consulting
en qualité de
Senior Manager
de la practice
Opérations
Vinci Consulting, cabinet de conseil spécialisé dans les domaines de la Supply Chain et de l'amélioration de la performance opérationnelle, annonce l'arrivée d'une nouvelle Senior Manager, Sylvie Bourden. Cette Diplômée de l'ENSIC Nancy (Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques) et titulaire d'un doctorat en Génie Chimique (Toulouse) a travaillé plus de 15 ans au sein du cabinet PEA Consulting après avoir passé 10 ans dans l'ingénierie (SGN). « Sylvie Bourden rejoint la practice Opérations pour renforcer l'expertise Supply Chain planning (prévisions de vente et DRP) et exécution (optimisation des entrepôts et des flux, externalisation) ainsi que pour contribuer au développement du cabinet notamment dans les secteurs des laboratoires et des hôpitaux », précise-t-on chez Vinci Consulting. JPG
 
 
Ports
Dunkerque-Port
retrouve
le chenal de la
croissance
Le trafic 2014 de Dunkerque-Port est en croissance de 8% (+3,4 M de tonnes) par rapport à 2013, avec un tonnage cumulé de 47 M de tonnes transportées par un total de 6.160 navires (+7%). Une situation inverse de celle de l'année précédente, puisque le trafic accusait une baisse de 8,5%, en raison notamment de la chute des trafics de charbon dus à la fermeture de la centrale thermique britannique E.oN de Kingsnorth. Comme en 2013, le trafic conteneurs est en hausse en 2014, de + 7% en tonnage à 2,9 MT (contre +12% en 2013), avec un nouveau record établi à 312 000 EVP (dont 177.000 EVP de conteneurs pleins, +6%). Records battus également pour les marchandises diverses (+12% avec 17,8 MT soit un trafic légèrement supérieur à celui du port de Marseille Fos), les céréales (+48% à 2,3 Mt) et le trafic roulier (+13% à 13,9 Mt).
Les trafics de minerais et vracs solides sont également en croissance, respectivement de +13% et de +9%. Les baisses en 2014 concernent le trafic de charbon (-7%), les produits pétroliers (-4%) et les autres vracs liquides (-23%). JLR
 
   
 
 
 
Ports
(suite)
Les projets
de Dunkerque
2015
Avec un programme d'investissements de 39,3 M€, 2015 est la deuxième année de la nouvelle période quinquennale du Projet Stratégique 2014-2018 de Dunkerque-Port, actuellement en cours d'évaluation par l'Autorité Environnementale nationale. L'objectif de ce Projet Stratégique est entre autres de faire de Dunkerque le « Port Nord de France », en consolidant son hinterland naturel sur le segment du conteneur, en développant des logistiques sécurisées et à température dirigée, et en optimisant les transports massifiés. 2015 verra notamment l'aboutissement du réaménagement du terminal Transmanche, l'amélioration des accès routiers, la création d'un nouveau poste d'inspection (PIF) frontalier au Port Ouest, et le démarrage des travaux d'amélioration des accès nautiques au port Ouest pour améliorer la qualité de service aux plus gros navires minéraliers et porte-conteneurs. A noter également une meilleure desserte de l'Asie à l'import : le 12 février prochain, le Port de Dunkerque accueillera la 1ère escale d'un service Asie-Europe du Nord dénommé FAL3 pour CMA CGM, AEX4 pour China Shipping et AEC7 pour UASC (dans le cadre de la nouvelle alliance Ocean 3 entre CMA CGM, China Shipping Container Lines et UASC). Cette nouvelle liaison, qui touche cinq ports chinois (Tianjin, Dalian, Qingdao, Shanghai, Yantian), un port sud-coréen (Busan) et un port malaisien (port Kelang), présentera un « transit time » amélioré de sept jours par rapport à la situation existante à Dunkerque. JLR
 
   
 
Planification
DynaSys
à présent
disponible
dans les pays
scandinaves
DynaSys, division de QAD, annonce la signature d'un contrat de partenariat avec le Groupe Minerva pour la distribution de sa solutions DSCP sur le marché Scandinave. A présent les clients de l'industrie, de la distribution et du négoce auront accès à ses solutions de Demand & Supply Chain Planning au Danemark, en Suède et en Norvège. Le groupe Minerva sera la première société à distribuer les solutions DynaSys sur le marché scandinave. Thierry Asger, PDG du groupe Minerva se réjouit de cet accord : « les industriels, tout comme les distributeurs et les négociants scandinaves vont pouvoir bénéficier d'une solution de planification performante et éprouvée, leur permettant de mieux accompagner leur compétitivité sur le marché mondial ». JPG  
 
Gestion
d'entreposage
Hardis Group
finalise
le déploiement
de Reflex WMS
chez Atrya
Afin d'accompagner une forte croissance à l'échelle européenne, Johannes Tryba, fondateur de la société éponyme, avait initié en 2009 un vaste projet visant à homogénéiser les pratiques et les outils logistiques. Objectifs : harmoniser les méthodes de travail, augmenter les synergies entre les différents sites de production, accroître la qualité de service auprès des clients et du réseau de distribution, et enfin améliorer le suivi et la traçabilité des lots transportés. Pour atteindre ces objectifs, 4 projets avaient été entrepris simultanément : définition d'un schéma logistique, gestion des commandes Web, gestion des transports (TMS), et enfin gestion des entrepôts (WMS). Pour la partie WMS, c'est la solution Reflex WMS qui a été retenue pour répondre aux spécificités de l'industriel, notamment la production à la commande et l'expédition de menuiseries personnalisables. Dès 2010, Atrya et Hardis Group travaillent alors sur la définition des besoins techniques et des processus opérationnels spécifiques, en particulier, la gestion de la production à la commande et l'orchestration des transports différents selon la typologie de clients (grande distribution spécialisée, artisan, particulier…). « Certaines de nos contraintes n'étaient pas nativement prises en charge par Reflex WMS. Notre modèle de production à la commande nous oblige à identifier chaque produit individuellement, et non par gamme standardisée, et à recalculer à la volée le métrage pour les transporteurs, précise Thierry Heinrich, Responsable Logistique du groupe Atrya. Nous avons donc confié à Hardis Group le développement d'un algorithme spécifique à nos activités, qui a ensuite été intégré au WMS. » Le déploiement de Reflex WMS a commencé en 2012 sur 3 sites. A ce jour, il est en place dans une dizaine d'usines et compte près de 125 utilisateurs. « L'outil nous permet aujourd'hui de mieux piloter les opérations, de réduire le nombre d'erreurs grâce à des alertes, et de gagner en réactivité et en souplesse dans le traitement des commandes », indique Jean-Michel Louche, Responsable Logistique Tryba Industrie. JPG  
   
   
   
 
INFOS INTERNATIONALES  
Canada
Target manque
sa cible et
jette l'éponge
Après un an de cauchemar, l'aventure prend fin pour Target qui a décidé jeudi dernier de totalement se retirer du Canada, fermant ses 133 magasins aussi vite qu'il les avait ouverts. Après avoir perdu un milliard de dollars dans les six premiers mois de l'année 2014 (voir NL 1853), et prévoyant de continuer d'être déficitaire jusqu'en 2021, le Retailer de Minneapolis préfère donc arrêter les frais. « Target a fait toutes les erreurs possibles » a déclaré Anthony Karabus, CEO du cabinet HRC Advisory à nos confrères de Supply Chain 247. A commencer par l'ouverture simultanée de 3 centres de distribution et de 124 magasins plutôt que d'avoir procédé à un déroulement par étapes. Cela a par ailleurs impliqué l'embauche et la formation de 17.600 collaborateurs, une tâche tout aussi ardue dans un lapse de temps très court. Coté marketing, Target aurait également mal géré ses promotions, mal étudié le marché, vendant souvent les mêmes marchandises que ses concurrents à des prix supérieurs et mal estimé les gouts et les besoins des acheteurs canadiens, visiblement différents de ceux de leurs voisins du sud. Tout avait pourtant si bien commencé. De nombreux canadiens ayant pour habitude de franchir la frontière pour faire leurs achats dans les Target des USA, l'enseigne n'avait plus qu'à cueillir des clients déjà acquis à sa cause. Mais comme si toutes ses erreurs de jugement ne suffisaient pas, la Supply Chain de Target a également souffert de problèmes chroniques, jamais résolus. A Noël encore, de nombreux rayon étaient à moitié vide, achevant de dégouter les consommateurs, y compris les plus farouches supporters. Enfin, les concurrents l'attendaient de pied ferme. Walmart, Lablaw et consorts s'étaient « focalisés sur l'amélioration des opérations en magasin, la baisse des prix et l'arrivée de nouvelle gammes » remarque Stewart Samuel, analyste chez IGD, leur coupant ainsi l'herbe sous le pied.
Ce cas d'école d'une mauvaise stratégie commerciale
et SC restera l'un des plus grands échecs et l'une
des plus importantes vagues de licenciement jamais vus
au Canada. PM
 
   
 
Supply Chain
Excellence
Les 5 règles
d'or de JDA
Selon l'éditeur américain JDA, la complexification de l'environnement commercial ces dernières années oblige les industriels à tendre vers la « Supply Chain Excellence ».
Il préconise pour cela de suivre les principes de base
suivants :
1. Adopter la « client-centricité » : mieux comprendre qui
sont les clients, ce qu'ils achètent - et comment- pour mieux les servir.
2. Différencier les services grâce à une SC segmentée,
les bénéfices d'une bonne segmentation dépassant
la complexité accrue de la SC.
3. Développer une SC Agile, ce qui implique de mettre
en place un programme de formation facilitant cette
plus grande flexibilité.
4. Atteindre une synchronisation de bout-en-bout,
interne comme externe, avec le déploiement systématique
d'un plan S&OP.
5. Utiliser les techniques et technologies d'optimisation
de la SC sans oublier de former le personnel
voire de recruter de jeunes talents au fait des dernières
avancées technologies. PM
 
 
ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
19 janvier 2015

JANVIER 2015

Jeudi 29
Événement
CITWELL
« VP Supply Chain
Globale chez
Sanofi, un rôle
stratégique et
tactique dans
un groupe
pharmaceutique
international »

De 8h30 à 12h00
Hôtel Raphaël

Paris 16e


MARS 2015

Mardi 31 au
jeudi 2 avril
SITL Europe
« Semaine
internationale
du Transport et
de la Logistique »

Paris Porte
de Versailles
Pavillon 7
.2