Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Immobilier
Barjane
vise la Grande
Bretagne




Après une année 2014 marquée par l'obtention de plusieurs distinctions (Grand Prix du Simi, label Lucie...) et la concrétisation de nouveaux projets, le développeur immobilier Barjane a l'intention d'ouvrir un bureau en Grande-Bretagne. « Nous avons déjà quelques projets à l'étude pour accompagner nos clients Outre-Manche », nous a confié Léo Barlatier, son Président. « Ce marché est très attractif notamment dans les domaines de la distribution et du e-commerce. Aujourd'hui notre volonté est de nous imprégner de la culture UK, par exemple en adaptant les normes françaises au contexte britannique et inversement. Nous pensons être en mesure de concrétiser des réalisations dans les 18/24 mois. C'est notre première étape sur la voie de l'internationalisation avec un marché très porteur (2,9 millions de m² placés contre 2,4 pour la France) et à la pointe de l'innovation. Voilà pourquoi nous souhaitons prendre position sur ce territoire qui par ailleurs compte un nombre important de décideurs internationaux ». Les derniers mois ont été particulièrement chargés pour Barjane : livraison de la plate-forme Carrefour sur le parc des Bréguières (Arc sur Argens), en collaboration avec le constructeur abcd et le prestataire ID Logistics, démarrage du site Auchan (52.000 m²), actuellement en cours de construction à Marne la Vallée en bordure de l'A4, et arrivée de Chronopost sur le Parc Saint Charles, non loin d'Aix en Provence. Enfin Barjane, qui a recruté 5 nouveaux collaborateurs l'an passé, a pris position sur un terrain à Belleville sur Saône où il serait sur le point d'obtenir les autorisations administratives. Créée en 2007 l'entreprise emploie désormais une trentaine de collaborateurs. JPG
Photo : Léo Barlatier
 
 
 
 
Value Chain
Summit 2015
Oracle prêt
pour l'impact
à Twickenham
les 10
et 11 mars
Après Cologne en 2013 et Amsterdam en 2014, le géant américain Oracle a choisi cette année le stade londonien de Twickenham pour organiser la troisième édition de son évènement européen dédié à la Supply Chain, l'OEVCS 2015 (Oracle European Value Chain Summit). Plusieurs centaines de personnes de la communauté Supply Chain et des directions informatiques des industriels, distributeurs et logisticiens de toute l'Europe sont attendues les 10 et 11 mars dans le centre de conférences de ce temple du rugby pour échanger leurs points de vue concernant l'impact de l'économie digitale sur leurs Supply Chains. Depuis le développement et la conception de produits jusqu'aux appros et aux services après-ventes. Au menu, citons notamment les présentations du CERN (simplification de son processus de gestion du cycle de vie produits ou PLM), de Mazda Europe (problématique d'amélioration du CX, qui ne désigne pas comme on pourrait le croire, le coefficient de traînée d'un véhicule, mais la sacrosainte « Customer eXperience »), de Plantronics, de Sorin Group (santé), de Specsavers (optique) ou du fabricant de pompes Tecumseh (planification de la différenciation retardée). A noter également une alléchante table ronde animée par le Directeur du développement des solutions Supply Chain chez Oracle France, Lionel Albert, sur la vision de la Supply Chain du retail dans les 10 prochaines années. La cinquantaine de sessions seront organisés en trois thèmes : innovation à 360 degrés (plutôt orienté PLM), Supply Chains centrées sur le client (plutôt orienté APS) et traçabilité et conformité réglementaire (« compliant network », plutôt orienté Supply Chain Execution). Evidemment, ce sera aussi l'occasion rêvée pour l'éditeur de faire un point complet sur l'évolution technologique de ses offres Value Chain Planning et Value Chain Execution, qui couvrent de la prévision de la demande jusqu'à l'exécution du transport, en passant par la planification des opérations et la gestion de l'approvisionnement. JLR
Pour faire partie du « pack » français,
il reste encore 15 jours pour s'inscrire
à cet évènement sur le site

Contact : lionel.albert@oracle.com
 
   
 
Palettes
Palembal
se lance dans
le Lean !
Palembal, société spécialisée dans l'emballage en bois sur mesure, a initié avec l'appui de l'Ecole du Lean de Strasbourg un projet Lean, baptisée « Castor », afin que ses flux de production soient en phase avec ceux de ses clients. En effet, cette PME d'une trentaine de personnes a la particularité de collaborer avec de grandes entreprises qui ont déjà intégré une démarche Lean. D'où ce projet qui permet à cette PME, non seulement de se mettre au diapason des plus grandes, mais également de gagner en efficacité, comme le souligne Jean-Daniel Bernold, son Directeur Général : « Le projet Castor apporte une réelle plus-value à Palembal : motivation accrue des équipes, réduction très significative des stocks et gains en surface de production. Comme quoi, la démarche Lean n'est pas réservée aux grands groupes ! »
Rappelons que cette société produit des chevalets, des caisses en bois et des palettes hors normes. Elle dispose de 2 sites de production, l'un à Réding et l'autre à Longeville-lès-Saint-Avold en Moselle. JPG
 
   
 
 
 
Avant-première SITL/
Intralogistics
Manitou dévoile
sa nouvelle
gamme de
chariots
électriques


Sur Intralogistics Europe 2015 Manitou dévoilera ses nouveautés dans le domaine de la manutention avec, en avant-première, sa gamme de chariots électriques, notamment le nouveau chariot ME POP 316 équipé de commandes hydrauliques de type mini-leviers. « Cette technologie est déclinée à l'ensemble de notre gamme électrique avec prochainement de nouveaux design chariots. Une évolution qui accompagne une demande forte du marché en faveur de matériels de manutention performants, confortables et économiques », commente Laurent Cerio Responsable des ventes. Egalement exposée sur le stand Manitou, la nouvelle génération de chariots articulés EMA qui s'adresse aux opérations de magasinage en allée étroite ou en environnement contraint, ainsi que dans les entrepôts produits finis des usines de production. Une autre nouveauté attend les visiteurs d'Intralogistics Europe avec, pour la première fois sur ce salon, une nacelle électrique. Conçue à l'attention des loueurs et pour une grande diversité d'entreprises, cette nacelle est capable de lever deux personnes jusqu'à 10 m de hauteur de travail en toute sécurité. A voir stand E71. JPG  
 

 
Agroalimentaire
Automatiser la
transformation
de volailles
sans se faire
plumer
Pour atteindre ses objectifs de productivité, l'un des plus grands groupes français de transformation de volaille situé à St Pol de Léon met en place une nouvelle plate-forme automatisée. Celle-ci va être développée par Probia Ingénierie qui va y installer deux trieurs Crossbelt mécanique haute cadence Interroll de 65 mètres de long chacun. Grâce à une conception éco énergétique, les deux trieurs consommeront seulement 0.04 € pour 1.000 articles triés. Avec une vitesse de tri de 1.25 m/s, jusqu'à 6.000 colis par heure et par trieur pourront être traités, dans une ambiance à température dirigé de +4 ⁰C. Avec un niveau sonore inférieur à 68 db, le trieur limite les nuisances pour les opérateurs travaillant à proximité. « En prenant en compte un investissement raisonnable, un design compact et un encombrement réduit, des coûts de maintenance réduit au minimum et une consommation d'énergie optimale, ce trieur crossbelt mécanique apportera une vraie valeur ajoutée à son utilisateur », indique-t-on chez Interroll. JPG  
 
INFOS INTERNATIONALES  
Ukraine
Gefco fait dans
le multimodal
pour
ArcelorMittal
A la demande du sidérurgiste ArcelorMittal, Gefco Ukraine a récemment acheminé plus de 170 tonnes de matériaux depuis la Chine jusqu'à l'usine de Kryvyi Rih, située au centre du pays. Le transport a dû être effectué dans un délai le plus réduit possible afin d'assurer la continuité du fonctionnement du haut fourneau de l'usine. La réponse de Gefco est venue sous la forme d'une solution multimodale intégrant l'expédition par voie aérienne de pièces volumineuses depuis la Chine, vers les aéroports européens de Luxembourg et d'Amsterdam. La filiale des chemins de fer russes a ensuite assuré le transport routier vers l'usine d'ArcelorMittal en seulement 18 jours. « La confiance témoignée par ArcelorMittal illustre parfaitement la valeur ajoutée de notre offre multimodale. Gefco déploie pour ses clients un service exemplaire en termes de qualité, coûts et délais, permettant à ses clients d'optimiser leurs opérations et par conséquent d'accroître leur productivité » souligne Lyudmyla Mukhina, Responsable commerciale de Gefco Ukraine. PM  
 
Etats-Unis
Vers une fin
de crise dans
les ports de
la côte ouest
La situation n'avait cessé d'empirer à partir de la fin juillet 2014, date depuis laquelle les quelques 20.000 dockers des ports de la côte ouest américaine, représentés par l'ILWU (International Longshore and Warehouse Union), opérent sans contrat. Mais le conflit opposant l'ILWU à la PMA (Pacific Maritime Association représentant les opérateurs et terminaux maritimes), et portant essentiellement sur la rémunération des dockers, devrait bientôt prendre fin. Les deux syndicats annoncent en effet avoir signé vendredi dernier un accord de principe qui devrait régulariser les choses pour les cinq années à venir. En attendant que les deux parties ratifient cet accord, la situation sur la côte ouest reste chaotique. Il y aurait, aux abords des plus grands ports et selon la PMA, plusieurs dizaines de navires en attente entraînant d'énormes délais aussi bien à l'import qu'à l'export. Le groupement d'exploitations agricoles West Coast Fruits Growers indique par exemple avoir perdu plus de 500 M$ depuis novembre, les exportateurs de viande de la Meet Industry Group annoncent une perte de 85 M$ par semaine et plusieurs constructeurs automobile, dont Honda et Subaru, ont dû mettre des usines au chômage technique par manque de pièces. Dans l'hypothèse même que l'accord soit rapidement entériné, plusieurs semaines de travail seront encore nécessaires pour rétablir une situation normale, tant les retards se sont accumulés. PM  
 
ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
24 février 2015


MARS 2015

Mardi 17
Webinaire
QUINTIQ

« GPS pour
le Business :
le S&OP en
temps réel »

avec Alain Perrot
à 11h
(durée 40 m
n)


Jeudi 19
TXT Thinking
Retail Symposium
  Avec la
participation de
Miroglio, Pandora
et Sephora
De 10h à 17h
Westin Paris-Vendôme
Pari
s 1er



Mercredi 25
HAROPA
Ports du Havre-
Rouen-Paris
« Le port naturel
de Rungis pour vos
imports/exports
sous température
dirigée »

Avec la
participation
du Ministère de
l'Agriculture, de
la Direction
Régionale des
Douanes du Havre
et de SDV, STEF, CAPGEL, General MILLS, Transit MEAL, FINDUS…
A partir de 10h30
à l'Espace Ru
ngis



Jeudi 26 et
vendredi 27

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvision-
nements pour
une meilleure
gestion
des stocks ? »

Durée 2 jours
(14 heures)

Versailles


Mardi 31 au
jeudi 2 avril
SITL Europe
« Semaine
internationale
du Transport et
de la Logistique »

Paris Porte
de Versailles
Pavillon 7
.2