Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Chariots
automatisés
Balyo signe
un accord
historique avec
Linde MH
Linde Material Handling et Balyo, le spécialiste des solutions d'automatisation des flux logistiques, ont conclu un partenariat stratégique. Cette coopération va permettre à Linde MH d'intensifier ses activités de chariots de manutention automatisés et de renforcer ainsi son expertise dans ce domaine – tandis que Balyo verra la pénétration de sa technologie augmenter significativement sur ce même marché. Les deux sociétés prévoient de collaborer dans le développement, la fabrication et la commercialisation sous le nom de « Linde Robotics » et « Fenwick Robotics » pour la France. « Notre objectif est d'étendre notre offre d'automatisation afin de pouvoir proposer à nos clients des solutions intégrant différents niveaux d'exigence, explique Christophe Lautray, Directeur Général des ventes chez Linde MH. Notre plan est d'intégrer la technologie de Balyo dans nos chariots. » Rappelons que le système de navigation Balyo n'impose aucun balisage spécifique de l'infrastructure. Les chariots utilisent leur propre système de navigation laser embarqué qui s'appuie directement sur les caractéristiques structurelles de l'environnement. L'entrepôt est d'abord cartographié, puis les données sont converties en carte bidimensionnelle. Il ne reste plus qu'à définir les itinéraires au sein de l'entrepôt, ainsi que les missions assignées au chariot robotisé. « Avec Linde MH, nous allons pouvoir proposer à nos clients communs des solutions totalement novatrices afin d'optimiser leurs flux logistiques et de réaliser d'importantes réductions de coûts », a commenté Fabien Bardinet, Directeur Général de Balyo. JPG  
   
  Christophe Lautray, Chief Sales Officer Linde MH
et
Fabien Bardinet, Directeur Général de Balyo
 
 
 
 
Accélérateur
de PME
BA Systèmes
au nombre des
PME les plus
prometteuses

Emmanuel Macron, Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, a rencontré hier la 1ère promotion du programme « Accélérateur PME ». Celui-ci vise à accompagner des dirigeants de PME pour faire croître ces dernières et les aider à devenir des ETI, une catégorie insuffisamment représentée dans le tissu économique national. Il s'agit de la 1ère promotion du dispositif, qui en comptera au moins deux. Il est financé par l'Etat à hauteur de 61% et mis en œuvre par Bpifrance. Parmi les heureux sélectionnés, signalons la présence de Bernard Controls (Rois de la SC 2015) et de la société Bretonne BA Systèmes (constructeur de chariots de manutention automatisés) qui était hier représentée par son Président, Jean-Luc Thomé. « Accélérateur de PME » doit faciliter l'émergence de nouveaux leaders. JPG  
   
 
Automatisation
Fives
automatise
l'entrepôt
Intermarché
(90.000 m²)
de Montbartier
(Tarn et
Garonne)




L'équipementier français Fives vient d'achever à Montbartier l'automatisation d'une plate-forme logistique de 90.000 m² (dont 40.000 m² en température dirigée à +4°), prestée par Stef pour le compte d'Intermarché. Ce site a pour vocation de desservir 116 magasins de la région en produits frais (crèmerie, charcuterie, salades...). Conçu pour gérer une logistique en flux en tendu, le système automatisé de type cross-belt et ses 232 sorties permettront de préparer 200.000 colis/jour, soit près de 10 fois plus que dans un entrepôt classique non mécanisé. Détail intéressant : le distributeur a installé à Béziers, sur un site identique mais géré en propre, un système automatisé fourni par un autre constructeur. Les résultats des deux installations seront comparés et analysés. Le bilan permettra ensuite au groupement des Mousquetaires de choisir la meilleure solution et de la déployer sur les autres plates-formes. Mais il se pourrait que la dimension technique de la réalisation n'entre que pour partie dans la décision finale de l'enseigne... Pour Philippe Verne, Directeur Général de Fives, l'accompagnement du client est au moins aussi important que la performance du système : « La Supply Chain est au cœur de la stratégie de nos clients. Ce qui signifie que l'on n'a pas le droit à l'erreur. Comme les applications sont de plus en plus capacitives, les pannes sont de plus en plus graves et coûtent de plus en plus cher. D'où la nécessité d'élever le service et de garantir une sécurité maximum à l'utilisateur ». Et pour illustrer son propos, Philippe Verne souligne qu'à Montbartier Fives ne s'est pas contenté de livrer une installation clé en main. « Nous avons également accompagné Intermarché sur le profil technique des opérateurs sélectionnés. Nous leur avons assuré une formation complète, non seulement pour qu'ils puissent intervenir au niveau de la maintenance, mais également pour qu'ils soient en mesure de donner à la production une information précise en cas d'incident ». Chez Fives, la notion de service est au centre du dispositif. C'est Sylvie Martin qui en a la charge : « Nous avons actuellement une soixantaine d'installations avec des contrats de service. Le taux de renouvellement est de 100%. Chaque année, nous réalisons des enquêtes de satisfaction auprès de nos clients pour inscrire cette activité essentielle dans une démarche d'amélioration continue ». Une vision très largement portée par le directeur général qui considère que les équipementiers se concentrent trop souvent sur la technique et insuffisamment sur le service : « Il faut d'abord comprendre où le client à mal avant de lui apporter le remède » et considérer que cette écoute donne la possibilité d'aller au-delà du besoin exprimé : Le dessin de la solution permet de répondre à un besoin. Mais le service accompagne l'utilisateur dans la durée et lui donne plus que ce qu'il a acheté. Et si cet accompagnement est technique il doit également être humain, car l'automatisation c'est bien... à condition que l'opérateur trouve parfaitement sa place ». JPG
Photos de haut en bas : Philippe Verne, Directeur Général de Fives, Sylvie Martin, Directrice Services de Fives
 
 
 
 
Ressources
Humaines
Martin Brower,
1ère entreprise
logistique
à obtenir la
labellisation
« Top Employer
France »
Prestataire logistique de McDonald's en France depuis
plus de 20 ans, Martin Brower vient de recevoir la certification « Top Employer 2015 », aux côtés de son client. Obtenue à l'issue d'un audit poussé de ses pratiques RH, cette labellisation constitue une reconnaissance des efforts constants de l'entreprise pour favoriser l'insertion, développer la formation, faciliter les évolutions de carrière via la promotion interne, améliorer les conditions de travail, récompenser les profils méritants, ou encore promouvoir son secteur pour le rendre plus attractif auprès de candidats potentiels. Martin Brower emploie 774 personnes sur ses neuf sites répartis sur l'ensemble du territoire (Aix-en-Provence, Beauvais, Bordeaux, Fleury-Mérogis, Lisses, Lyon, Nancy et Rennes et Toulouse). Ayant une volonté d'exemplarité vis-à-vis de son client, l'entreprise a mis en place une politique RH ambitieuse, pour donner à chaque collaborateur les outils à même de favoriser son développement personnel, tout en stimulant l'évolution de ses compétences. Martin Brower a en effet besoin d'attirer des expertises pointues : des approvisionneurs, des planificateurs et des gestionnaires de flux pour gérer la Supply Chain ; des responsables d'entrepôt, des responsables de distribution, des responsables d'exploitation, des chefs d'équipe, des exploitants, des conducteurs et des agents polyvalents d'entrepôt dans le domaine opérationnel ; des profils fonctionnels en ressources humaines, contrôle de gestion, finance, informatique et qualité, sécurité et environnement, pour ce qui est des fonctions transverses. Pour Bruno Boutet, Directeur des Ressources Humaines « Cette labellisation va permettre de souder encore davantage nos équipes et de renforcer le sentiment d'appartenance. Chacun peut retirer de notre certification Top Employer un motif de fierté et une véritable reconnaissance de la qualité du travail réalisé au quotidien pour livrer les 1.340 restaurants de notre client en France ». JPG
 

 
Récompense
Philco
International
élu meilleur
agent européen
2014 par PCN
(Project Cargo
Network)
Philico vient d'être désigné « meilleur agent européen »
par le réseau Project Cargo Network spécialisé
dans le projet industriel, les transports exceptionnels
et les colis lourds. Il compte plus de 230 membres
qui emploient plus de 12.000 personnes réparties
dans 107 pays.Philco International en est un des membres fondateurs et son seul représentant sur la place du Havre.
« Après une vive compétition sur les membres européens,
je suis fière aujourd'hui de vous remettre, au nom de PCN
et de tous ses membres, le trophée 2014 du meilleur agent.
Il récompense une très bonne communication au sein du réseau, une fiabilité sans faille et des offres compétitives »
,
a déclaré Rachel Humprey, C.E.O du réseau PCN,
en remettant le trophée à Philippe Coadou, Directeur de Philco International. JPG
 
   
  Rachel Humprey (PCN)
et
Philippe Coadou (Philco International)
 
 
Erratum
Vitronic
présentera
un nouveau
système DWS
à la SITL

Dans la NL 2010 de mercredi, nous avons fait une regrettable confusion au sujet du système DWS qui sera présenté par le constructeur allemand Vitronic sur la SITL 2015 (31 mars - 2 avril 2015, Paris Porte de Versailles). DWS désigne le nom générique (Dimension Weigh Scan) des solutions « trois en un » permettant d'identifier automatiquement les codes-barres et des codes 2D sur les six faces des colis tout en mesurant simultanément leur volume et leur poids. Contrairement à ce que nous indiquions, la gamme actuelle de systèmes DWS de Vitronic, dont l'un des modèles sera présenté sur le salon, n'a pas a été développée dans le cadre d'un partenariat, désormais obsolète, avec OCS Checkweighers, Sick et Accu-Sort. Cette nouvelle gamme comprend trois modèles de machines, conçues pour différentes typologies d'objets : petits colis, objets plats et documents/colis convoyables/palettes. Ce type d'équipements est d'ailleurs en cours d'installation dans une centaine de sites TNT en Europe, en vertu d'un contrat annoncé par Vitronic en novembre dernier. Le système qui sera présenté à la SITL, en combinaison avec un système de tri de type « put-to-light », est la version conçue pour les petits objets. JLR
A découvrir du 31 mars au 2 avril stand N91
 
 
MES
Apriso MPI 4.0
disponible
avec des KPI
pour la
logistique
Daussault Systèmes annonce la sortie du logiciel Delmia Apriso Manufacturing Process Intelligence (MPI) en version 4.0. Ce MES intègre plus de 700 KPI (Key Performance Indicators) regroupés en sept packs dont, c'est nouveau, des packs Maintenance, Logistics et Warehouse Intelligence (informations en entrepôts), soit 200 nouveaux KPI au total. Ces packs sont préconfigurés pour une mise en oeuvre rapide et sont, selon Dassault Systèmes, suffisamment détaillés pour faire gagner en visibilité et en efficacité dans tout type d'entreprise et toutes sortes d'industries manufacturières. Ils viennent compléter les packs existants que sont Production, Machine, Labor et Quality Intelligence. Branche informatique du Groupe Dassault, Dassault Systèmes a acheté Apriso en mai 2013. Elle compte actuellement plus de 190.000 clients à travers le monde et une présence dans quelque 140 pays. PM  
 
INFOS INTERNATIONALES  
ETATS-UNIS
Target veut
économiser
2 Md$
Branle-bas de combat chez Target. Après sa débâcle canadienne qui lui a coûté environ 2 Md$, le distributeur de Minneapolis lance un vaste plan d'économie et d'investissement qui devrait lui rapporter... 2 Md$. L'un des volets de ce programme concerne la Supply Chain (gestion des stocks, assortiments, analyse de données) avec de plan d'investissement d'1 Md$ prévu sur la technologie et des focus sur l'amélioration des opérations, des process et du sourcing. Côté marketing, Target souhaite lancer une approche « channel-agnostic » du commerce afin de fournir à ses clients une approche globale en magasin, en ligne et sur mobile, les clients utilisant une combinaison de ces canaux de distribution rapportant trois fois plus que les autres. Target veut aussi intensifier l'ouverture de petites surfaces en centre-ville, les TargetExpress et les CityTarget, et enfin mettre l'accent sur l'assortiment des magasins pour mieux répondre aux goûts et aux attentes des différentes démographies existantes dans les diverses régions du pays.
Le distributeur semble donc avoir retenu la leçon canadienne, ses clients du nord de la frontière lui ayant clairement signifié leur mécontentement devant cette grossière négligence. Enfin, un tel programme ne saurait être complet sans un plan de restructuration. Le siège de Minnepolis se sera donc pas épargné, des milliers de licenciements étant prévu dans les deux années à venir afin de créer des équipes plus lean, plus flexibles, organisées autour de centres d'expertise et travaillant plus efficacement dans un environnement moins complexe. Target entent ainsi économiser entre 2 et 2,2 Md$ dans les deux années à venir. PM
 
 
ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
6 mars 2015


MARS 2015

Mardi 17
Webinaire
QUINTIQ

« GPS pour
le Business :
le S&OP en
temps réel »

avec Alain Perrot
à 11h
(durée 40 m
n)


Jeudi 19
TXT Thinking
Retail Symposium
  Avec la
participation de
Miroglio, Pandora
et Sephora
De 10h à 17h
Westin Paris-Vendôme
Pari
s 1er



Mercredi 25
HAROPA
Ports du Havre-
Rouen-Paris
« Le port naturel
de Rungis pour vos
imports/exports
sous température
dirigée »

Avec la
participation
du Ministère de
l'Agriculture, de
la Direction
Régionale des
Douanes du Havre
et de SDV, STEF, CAPGEL, General MILLS, Transit MEAL, FINDUS…
A partir de 10h30
à l'Espace Ru
ngis



Jeudi 26 et
vendredi 27

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvision-
nements pour
une meilleure
gestion
des stocks ? »

Durée 2 jours
(14 heures)

Versailles


Mardi 31 au
jeudi 2 avril
SITL Paris
« Semaine
internationale
du Transport et
de la Logistique »

Paris Porte
de Versailles
Pavillon 7
.2



AVRIL
2015

Mercredi 8
Séminaire
AMBER ROAD
« Commerce
International
et Grand
Export »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 18h
Les Salons de
l’Aéro-Club
de France
Paris
16e