Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Supply Chain
Magazine
Découvrez en
avant-première
le numéro
de mars !
Supply Chain magazine de mars est en ligne et en accès libre dans son intégralité à partir d'aujourd'hui. Dans ce numéro de 158 pages, largement consacré au salon SITL, vous trouverez également un dossier « Transport Routier » qui annonce la fin du « tout diesel » (notre couverture) ainsi qu'une grande enquête sur les cabinets conseil. A la rubrique internationale, le projecteur est braqué sur le Maroc « un pays en pleine mutation », avec témoignages d'acteurs locaux et de sociétés implantées. Dans ce même numéro vous pourrez trouver une étude sur les Supply Chain Collaboratives et une tribune de Capgemini Consulting qui explique comment l'Internet des Objets va révolutionner la logistique et le transport. Ne ratez pas non plus la table Ronde APS qui a réuni les principaux acteurs du marché ni les reportages réalisés chez Murphy Warehouse Company, l'Ugap ou encore Geodis Logistics. Bonne lecture à tous !
Pour accéder directement à la version en ligne
de Supply Chain Magazine
 
 
 
 
Forum Isli
La SC
de demain
commence
aujourd'hui
Pour sa 25ème édition, Kedge Business School avait placé le Forum Supply Chain de l'Isli qui s'est déroulé hier à Talence, près de Bordeaux, sous le thème : « Comment planifier ensemble la SC de demain ». Après un mot de bienvenue de Jacques Olivier Pesme, Directeur Associé et de Dominique Estampe, Directeur de l'Isli, Kedge BS, le Dr. Shoumen Datta, Professeur et Chercheur au MIT, a assuré la conférence d'ouverture intitulée : « L'Internet des systèmes transforme les paradoxes en paradigms ». A grands renforts d'exemples, il s'est évertué à montrer que si un invariant est que le consommateur ne voudra jamais payer plus que ce qu'il pense devoir, tout le reste change. Les fabricants de matériels informatique se tournent vers le logiciel. L'impression 3D va supprimer les stocks en permettant de fabriquer les produits à la demande. Les drones vont délivrer les colis, reléguant à terme le parc d'avions d'un Fedex au musée. Les fabricants de voitures s'installant tous dans la Sillicon Valley attestent que ces véhicules deviennent des « smartphones avec des roues », etc. « Le vieux monde du commerce de produits est mort. Avec l'internet des objets et les nouvelles technologies, chaque produit devient un service et tout devient dépendant des données », résume le Dr. Shoumen Datta. Et de recommander aux étudiants présents pour mieux s'adapter à ce nouveau contexte : « You need to boil the Ocean ! ». CP  
   
  Jacques-Olivier Pesme, Directeur Associé Kedge BS Dominique Estampe, Directeur de l'Isli, Kedge BS
Dr. Shoumen Datta
, Professeur et Chercheur eu MIT. ©C.Polge
 
 
Forum Isli
(suite)
Caravelle met
le cap sur
de nouveaux
horizons chez
Carrefour
France

Après cette entrée en matière tonitruante, Jérôme Le Bleis, Directeur Supply Chain de Carrefour France a ramené tout le monde sur terre en présentant ce que le projet Caravelle de transformation de la SC du distributeur se propose de réaliser en trois ans : « Créer une valeur ajoutée pérenne et différenciante pour répondre aux enjeux de demain ». La SC de Carrefour France emploie plus de 10.000 salariés, travaille avec 3.000 fournisseurs, compte 68 entrepôts (soit 1,8 M m² de stockage) et dessert chaque jour, au moyen de 4.000 camions, quelque 4.600 magasins (100.000 SKU). Pour atteindre ses objectifs, Jérôme Le Bleis envisage : de simplifier et d'optimiser les flux de produits et d'information des usines aux magasins, d'optimiser les accords relatifs aux niveaux de services rendus aux magasins dans une approche de bout en bout, de développer une approche collaborative avec les fournisseurs pour générer de la valeur de bout en bout qui puisse être partagée équitablement, de transformer le réseau de distribution composé d'entrepôts organisés par type de produit et par format de magasins en sites multi-format et multi-produit, de réduire de près de 25% les distances entre les entrepôts et les magasins, de donner accès à un large assortiment à tous les formats de points de ventes, d'adapter l'organisation du transport au multi-format, d'optimiser le taux de remplissage des camions et d'étendre la flotte de véhicules propres. « Pour ce faire, nous allons impliquer tout le monde. Il faut que les 10.000 salariés viennent travailler le matin en sachant en quoi ils contribuent à la qualité, au service et à la performance de la SC. Si on veut changer les choses, il faut que cela ait du sens pour les gens », assène le Directeur SC de Carrefour France, qui veut aussi créer de la valeur par une meilleure collaboration avec ses partenaires, miser sur le Lean & Green et mettre en œuvre de nouvelles technologies et innovations. « La disponibilité en rayon est un bon sujet de collaboration. Partager les données des points de ventes avec un nombre significatif de fournisseurs peut faire gagner 1 à 2 points de CA, ajoute-t-il, avant de conclure : Dématérialisation des produits, Big Data… tout cela arrive très vite et nous n'en sommes qu'au commencement. Qu'est-ce que le consommateur est prêt à payer ? Voilà la question qui doit tous nous faire réfléchir à l'avenir ». CP
Jérôme Le Bleis, Directeur SC
de Carrefour France ©C.Polge

 
 
 
 
Forum Isli
(Suite)
La SC durable,
par volonté et
par obligation
La suite des interventions s'est effectuée sous forme de tables rondes en parallèle, imposant aux participants de choisir leurs sujets. Louis-François Gombert, Président du Club Déméter, a rappelé les enjeux d'une SC durable et présenté des exemples d'initiatives collaboratives portées par son club (collaboration Auchan-Bel et Auchan- Pierre Schmidt sur la disponibilité en rayon, livraisons de nuit dans le Grand Lyon…). « On peut faire plein de micro-projets pour avancer ensemble dans le développement durable », a-t-il soutenu. De son côté, Kausik Singha Ray, General Manager Sales & Marketing d'Alstom India a montré l'intérêt croissant (volontaire ou contraint par les réglementations) des groupes internationaux pour le développement durable et son intégration dans les SC. Alstom dépense 11 Md$ auprès de 40.000 fournisseurs répartis dans le monde, dont les BRICS, avec tous les risques que cela suppose, d'où sa volonté de collaborer avec eux, y compris sur l'environnement, l'éthique et le social. CP  
   
  Louis-François Gombert, Président du Club Déméter
Kausik Singha Ray, General Manager Sales & Marketing Alstom India. ©C.Polge
 

 

Forum Isli
(Suite)
Une approche
asiatique
tournée
vers les

nouvelles
technologies

Dans une autre session dédiée au contrôle de la SC dans un contexte de plus en plus complexe sont intervenus Vincent Barale, Directeur Logistique et Supply Chain de Louis Vuitton, Sherrine Lee, Directrice SC de Huawei Singapour et Eugene Rim, CEO, EUSU d'Hanjin Logistics. A la lumière des échanges avec la salle, il est apparu que l'approche asiatique était résolument tournée vers les nouvelles technologies pour mieux percevoir les besoins des clients (ex : tendance à la personnalisation des produits pour Huawei, tour de contrôle de bout en bout et temps réel afin d'améliorer la réactivité et de rendre les stocks circulants pour Hanjin Logistics) et y répondre efficacement. « In my business, everything is virtual », lançait Sherrine Lee. « L'intégration de la transformation digitale à la Supply Chain, ce n'est pas quelque chose qui nous tracasse aujourd'hui », répondait Vincent Barale. CP  
   
  De gauche à droite : Vincent Barale, Directeur Logistique et SC de Louis Vuitton, Eugene Rim, CEO, EUSU Hanjin Logistics et Sherrine Lee, Directrice SC Huawei. ©C.Polge
 
 
 
 
Forum Isli
(Fin)
La révolution
est en marche
Une « table ronde » était également dédiée aux nouvelles technologies : le Big Data, porté par Arnaud Izar, Responsable Analyse Business chez Rexel, l'impression 3D, exposée par Marc Ferrey, Principal chez Capgemini Consulting et les drones, représentés par François Rochet, Associé de Diagma. « Au-delà de l'amélioration des prévisions et des prises de décisions via le Big Data, le challenge va être de trouver les bons profils », prévient Arnaud Izar. « Avec l'impression 3D, on peut déjà fabriquer 10 maisons par jour à 5.000 €, des pistolets de 15 à 20 coups indétectables dans les aéroports, des chocolats comme des cellules vivantes…, détaille Marc Ferrey, qui poursuit : cette technologie, qui va révolutionner les modèles traditionnels de fabrication sur un continent et de consommation sur un autre, permet déjà de réduire les coûts de 40 à 80%, les cycles de 60 à 80% et les poids/espaces de 50 à 60% ». Et François Rochet d'élargir le débat : « Les drones s'inscrivent dans un processus d'automatisation extérieur à l'entrepôt, à l'instar des véhicules sans chauffeurs de Mercédès, Google ou Baidu. La technologie existe et est totalement banalisée. Le problème de son expansion est plus d'ordre réglementaire ». S'il estime que les drones sont tout à fait adaptés aux livraisons sur des iles et qu'ils pourraient voler entre 50 et 150 m d'altitude, il ne pense pas néanmoins qu'ils vont faire disparaître les autres modes de livraison. Jacques Fougerousse, Directeur de JFC Conseil, était chargé de faire la synthèse des diverses tables rondes avec les étudiants. Il en ressort qu'une formidable révolution est en marche et que la capacité non seulement à s'y adapter mais surtout de la devancer va être crucial à l'avenir pour les sociétés françaises, dont certaines en sont tout juste à découvrir les bienfaits du Supply Chain Management… CP  
   
  De gauche à droite : Arbaud Izar, Responsable Analyse Business Rexel, François Rochet, Associé Diagma et
Marc Ferry
, Principal Capgemini Consulting. ©C.Polge
 
 
Logistique
Arvato
réaffirme
ses ambitions
en France

Le prestataire logistique allemand arvato, filiale du groupe de de média et services Bertelsmann a la volonté de positionner la France « au tout premier plan de sa dynamique internationale » initiée l'année dernière avec son projet Focus. Il s'agit de développer une offre différenciante sur les marchés historiques d'arvato que sont le high-tech/ Entertainment, les PGC et la santé. Selon Bruno Leyvastre nommé cet été Directeur du Développement Commercial Supply Chain Management chez arvato France, « le triple objectif est de promouvoir sur le territoire des centres de distribution EMEA à valeur ajoutée intégrant des fonctions fortes de tour de contrôle transport, de soutenir l'implantation européenne d'acteurs majeurs des pays émergents, et de se positionner clairement sur toutes les activités « Re » dont l'essor ne cesse de croître, notamment avec l'évolution du e-commerce: reCommerce, reverse, reMarketing, etc . Notre vision pour la France est d'offrir à nos clients de telles plateformes B2B et B2C supportant leur activité logistique omnicanal mais aussi de les accompagner dans l'analyse et la gestion du parcours de leur propre client » précise cet ancien Directeur Grands Comptes de Geodis. JLR
Bruno Leyvastre, Directeur du Développement Supply Chain Management d'arvato France
 
 
Formation
L'EST fête
sa 67ème
promotion
de diplômés
L'E.S.T. (Ecole Supérieure des Transports) vient
de fêter les diplômés de la 67ème promotion de son cycle Manager Transports et Logistique sous le parrainage de Fabien Esnoult, Directeur Délégué à l'innovation de GeoPost Group. L'occasion pour ce réseau de professionnels du Transport bien connu (depuis 1945) d'intégrer ces diplômés 2014, par la voie de l'alternance, de la formation continue et de la VAE. JPG
 
   
  Ivana Krulisova – Major de la promotion – entourée (de gauche à droite) par Jean-Luc Lebascle, son directeur de mémoire de fin d'étude, Pierre Enderlé, Président de l'E.S.T., Fabien Esnoult, Directeur Délégué à l'innovation de Geopost Group – Parrain de la promotion, Annie Zakka Responsable des relations internationale du Lycée Jehanne d'Arc de Tourcoing – où Ivana a suivi sa formation initiale avant l'E.S.T.  
 
Chariots
Une centaine
d'AGV Emegin
chez L'Oréal
Afin d'automatiser et de fluidifier ses flux internes, L'Oréal s'est équipé ses dernières années d'une centaine d'AGV (chariots autoguidés) de marque Egemin, faisant du constructeur belge son premier fournisseur en la matière. Présents sur six sites dans le monde, dont deux en France et un en Allemagne, ces chariots ont pour fonction principale d'amener les articles de conditionnement tels que les pots, flacons, couvercles, cartons, bouchons et étiquettes depuis le stock jusqu'aux lignes de conditionnement puis, lorsque les cartons complets sont palettisés, d'amener les palettes vers une filmeuse. D'autres tâches leurs sont toutefois confiées ponctuellement telles que : retirer du stock les emballages qui ne sont plus utilisés, alimenter en palettes vides les fins de lignes ou retirer les cartons qui peuvent être recyclés. Sur certains sites de production, des AGV assurent également le transport de produits finis vers le magasin ainsi que le stockage et le déstockage dans le magasin, tout cela contribuant à lisser l'activité et par conséquent, à améliorer la sécurité sur les sites de production. « L'installation de ces équipements a permis d'accroître le confort et la sécurité des opérateurs » observe Markus Moch, Chef de Projet chez l'Oréal Karlsruhe. « La standardisation de ces process nous a permis de lisser les différents flux et le magasin des emballages est bien plus soigné. Pour éviter les accidents, les AGV suivent toujours le même circuit, sur une zone dédiée, clairement délimitée et dont ils ne sortent jamais. De plus, ils s'arrêtent automatiquement dès qu'ils rencontrent un obstacle ou lorsque le personnel traverse leur zone de travail. Les opérateurs de lignes de production n'ont plus besoin d'appeler un collègue en renfort, comme ils pouvaient le faire auparavant, en cas de surcharge de travail. Les AGV n'impliquent pas nécessairement une accélération des opérations, mais permettent de lisser la charge de travail, de la rendre plus sécurisée et donc plus agréable » constate M. Moch. Détail intéressant, ces AGV sont équipés de systèmes d'échange automatique de batteries, l'opération ne nécessitant aucune intervention humaine. PM  
   
 
Transport
Scania France
livre
son premier
tracteur gaz
Euro 6 à GTA
C'est la cellule d'affrètement GTA (Gestion Transport Affrètement) qui a reçu les clés du premier tracteur gaz Scania, le 12 mars dernier. Ce tracteur de 340 ch est destiné à assurer la desserte des métropoles et illustre la démarche éco-responsable de cette entreprise qui met ses compétences au service de Coca-Cola. « L'acquisition de ce tracteur gaz s'intègre dans notre démarche de développement durable et témoigne de notre forte ambition de minimiser l'empreinte environnementale de nos activités. Il s'agit également pour GTA d'offrir à chacun de ses clients les solutions les mieux adaptées à leurs attentes de performance opérationnelle, économique et environnementale » déclare le dirigeant Luc Degrave. Créée en 1997, GTA est le résultat de l'association de partenaires et transporteurs qui ont souhaité mettre leurs compétences au service du client Coca-Cola. Basée à Bousbecque dans le Nord, GTA affiche clairement son intention de réduire l'impact carbone de son activité. JPG  
   
 
ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
18 mars 2015


MARS 2015

Jeudi 19
TXT Thinking
Retail Symposium
  Avec la
participation de
Miroglio, Pandora
et Sephora
De 10h à 17h
Westin Paris-Vendôme
Pari
s 1er


Mercredi 25
HAROPA
Ports du Havre-
Rouen-Paris
« Le port naturel
de Rungis pour vos
imports/exports
sous température
dirigée »

Avec la
participation
du Ministère de
l'Agriculture, de
la Direction
Régionale des
Douanes du Havre
et de SDV, STEF, CAPGEL, General MILLS, Transit MEAL, FINDUS…
A partir de 10h30
à l'Espace Ru
ngis



Jeudi 26 et
vendredi 27

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvision-
nements pour
une meilleure
gestion
des stocks ? »

Durée 2 jours
(14 heures)

Versailles


Mardi 31 au
jeudi 2 avril
SITL Paris
« Semaine
internationale
du Transport et
de la Logistique »

Paris Porte
de Versailles
Pavillon 7
.2



AVRIL
2015

Mercredi 8
Séminaire
AMBER ROAD
« Commerce
International
et Grand
Export »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 18h
Les Salons de
l’Aéro-Club
de France
Paris
16e



JUIN 2015

Jeudi 4
et vendredi 5

Formation
EURODECISION
« Méthodes et
pratiques de la
prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense
(session sui
vante
8-9 octobre)