Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Prestataires
logistiques
SNCF Geodis
devient
SNCF Logistics


La branche de logistique et de transport de marchandises de la SNCF s’appelle désormais SNCF Logistics. « Les clients ne comprenaient pas bien l’ancien nom SNCF Geodis et s’imaginaient parfois qu’il s’agissait d’une société commune entre SNCF et Geodis » a fait remarquer Alain Picard lors d’une conférence de presse hier. Le Directeur général de SNCF Logistics et Président du Conseil de surveillance de Geodis a par ailleurs précisé les objectifs « ambitieux mais pas déraisonnables » de cette entité de 45.000 personnes et de 9 Mds€ de CA, en augmentation de +0,7% (contre une baisse de -1,8% en 2013). « La difficulté est de concilier croissance et rentabilité et le facteur clé de notre succès est la satisfaction client. En termes de chiffres d’affaires, l’objectif est de réaliser +20% entre 2014 et 2020, avec une croissance annuelle d’environ 3% par an (ndlr : +3,6% par an à partir de 2016). En ce qui concerne l’EBITDA (excédent brut d’exploitation), qui était égal à zéro en 2009, il s’élève aujourd’hui à 430 M€ et l’objectif, valable aux conditions économiques actuelles, est d’atteindre les 800 M€ en 2020 ». Rappelons que SNCF Logistics regroupe quatre activités : Geodis (CA de 6,8 Mds€), le fret ferroviaire (1,6 Md€ avec Fret SNCF qui représente 10% du CA de SNCF Logistics, mais aussi VFLI, Viia, Captrain et Naviland Cargo), la logistique de véhicules finis (STVA avec un CA de l’ordre de 300 M€) et des activités de location de conteneurs, de wagons et de locomotives (Emewa et Akiem, pour un CA d’environ 500 M€).Pour retrouver le chemin de la croissance, l’accent est mis notamment sur le développement international. Alors que sa croissance à l’international est supérieure à 5%, le CA France de SNCF Logistics est en baisse de -1,6% en 2014. Il représente aujourd’hui 52% du CA total mais cette part hexagonale devrait être comprise entre 40 et 45% en 2020. (voir suite ci-dessous). JLR
Photo ci-contre : Alain Picard, Directeur Général
de SNCF Logistics et Président du Conseil de surveillance
de Geodis
©SNCF
Photo ci-dessous: ©JL.Rognon
 
   
 
 
 
Prestataires
logistiques
(suite)
Les ambitions
de la nouvelle
identité de
Geodis


L’abandon du nom SNCF Geodis a laissé les coudées franches à Geodis, qui représente 75% du CA de SNCF Logistics, pour réaliser le grand travail de « toilettage » annoncé tout début mars (Cf NL n°2009). Adieu à la centaine de marques déposées et à la quarantaine de marques commerciale. Disparus les Calberson, Wilson et autres BM pour céder la place à une marque unique : Geodis. Sauf pour France Express, qui est un GIE dont la marque l’appartient pas à Geodis. Le logo modernisé, la nouvelle identité visuelle seront progressivement déployés sur l’ensemble des bâtiments (sur plus d’un an) et sur les 10.000 véhicules du groupe (sur plus de 7 ans), les vêtements de travail et les supports de communication. L’approche est de présenter au marché une expertise unique au sein d’une offre globale qui s’étend du freight forwarding à la logistique contractuelle en passant par le transport terrestre, la distribution, et l’optimisation de la Supply Chain, regroupant 31.000 personnes dans 67 pays. « Selon l’ancien paradigme, entre 2008 et 2013, les clients attaquaient leur problématique d’amélioration des performances de leur Supply Chain par une réduction des coûts obtenue principalement en négociant sur les prix. Nous pensons qu’un plancher a été atteint, et qu’il y a une prise de conscience de la nécessité d’une optimisation de la Supply Chain, avec le besoin d’un partenaire logisticien qui va non pas travailler sur les prix mais sur une meilleure organisation des processus » a déclaré Marie-Christine Lombard, Présidente du Directoire de Geodis. C’est la nouvelle approche du groupe : s’intéresser dans le détail aux flux mondiaux de ses clients pour pouvoir mieux organiser et optimiser leurs Supply Chains. Geodis a notamment dénombré parmi ses clients 54 grands comptes pour lesquels son ambition est de doubler le CA réalisé avec chacun d’entre eux d’ici 2018. « Leurs dépenses en transport et logistique pèsent entre 5 et 8% de leur chiffre d’affaires, et nous n’en représentons aujourd’hui qu’une toute petite partie » fait remarquer Marie-Christine Lombard. JLR
Photo : Marie-Christine Lombard, ©Geodis
 
 
Emplois
et formations
21ème édition
de l’étude AFT


Du 12 janvier au 12 février 2015, l’AFT a enquêté auprès de 467 établissements de 100 salariés et plus et de 87 établissements de 50 à 99 salariés pour connaître les besoins en emplois et formations dans la logistique sur 2014-2015. Cette 21ème édition, menée par Valérie Castay, Chef de projet études et Jean-André Lasserre, Directeur des relations institutionnelles et des études, AFT est riche d’enseignements. « En 2014, la conjoncture a été assez mitigée, voire morose. Plus l’entreprise est petite, plus elle est sensible aux baisses d’activités. Nous observons l’émergence des préoccupations environnementales, qui nécessitent de nouvelles compétences. Nous assistons aussi à une extension de la robotisation. La situation de l’emploi est contrastée avec un recours accru à l’intérim et à l’apprentissage. Les niveaux de recrutements sont assez affirmés en termes de qualification et de diplômes, avec donc des besoins accrus en formation », a résumé Jean-Paul Deneuville, Président Délégué Général de l’AFT depuis le 1er janvier 2015. L’enquête comporte cinq grands volets d’analyse : la conjoncture, les stratégies et l’organisation, la gestion des emplois et des recrutements, les politiques de qualification et celles de formation continue. « Nous avons fait un focus sur quatre nouveaux thèmes : les émissions de CO2, l’automatisation et la robotisation, la politique de logistique urbaine et les risques professionnels », complète Jean-André Lasserre. Ainsi, dans une conjoncture  jugée globalement plutôt morose, les prestataires transport et logistiques sont sceptiques quant à l’évolution des volumes qui vont leur être confiés en 2015. CP
Photo : Jean-Paul Deneuville, Président Délégué Général
de l’AFT ©C.Polge
 
 
 
 
Emplois
et formations
(suite)
Une meilleure
prise en compte
des risques
professionnels


Au niveau des évolutions de l’organisation, l’AFT constate que 70% des établissements en BtoC vendent via le net. De plus, les préparations de commande tendent à s’automatiser, avec à la clef une réduction de la pénibilité et une augmentation de la sécurité. La reconnaissance vocale ferait également une percée chez les prestataires transport et logistique (16% l’ayant adopté contre en moyenne 6% des établissements de 100 salariés et plus). En outre, les problématiques environnementales et énergétiques génèreraient de nouveaux emplois spécifiques chez les 3PL. En 2014, en raison d’une baisse d’activité le plus souvent, davantage d’établissements ont détruit des emplois que ceux qui en ont créé. Et les perspectives 2015 ne sembleraient pas plus favorables. Au niveau des recrutements, les agences d’Intérim ont été plébiscitées pour fournir des opérateurs logistiques. Les contrats d’apprentissage sont aussi de bons tremplins vers des CDD ou des CDI (17% des établissements de plus de 100 salariés y ont eu recourt). Et de manière récurrente, 34% des établissements déclarent faire face à des difficultés de recrutement, principalement en raison de leur éloignement du bassin d’emploi. « Les risques professionnels s’inscrivent de manière plus importante dans les entreprises », reprend Jean-André Lasserre, d’où des créations de postes dédiés et des formations renforcées pour les prévenir. Un effet du compte pénibilité ? Enfin, au niveau de la qualification, les Bac Pro pour les opérateurs et les formations Bac+5 pour les cadres ont la faveur des recruteurs.
« Nous enregistrons un repli du pourcentage de femmes dans les recrutements, d’où le lancement avec l’OPCA du projet PETALE (promotion de l’égalité dans les transports et les activités logistique pour l’emploi) pour préparer l’avenir », conclut Jean-André Lasserre. CP
Photo : Jean-André Lasserre, Directeur des relations institutionnelles et des études, AFT ©C.Polge
 

 
Croissance
ID Logistics
confirme ses
bons résultats
2014
C’est hier que le Conseil d’administration d’ID Logistics a arrêté ses comptes 2014. Il en ressort que le chiffre d'affaires consolidé a atteint 874,5 M€ en progression de 19% par rapport à l'exercice précédent. Le Groupe conserve donc un rythme de croissance soutenu, avec une progression de 11,4% à données comparables. En France, le CA s’établit à 497,6 M€ (+19,2%). L’activité est en croissance de 9,3% à données comparables en raison d’un bon niveau d’activité en volume et du démarrage de plusieurs nouveaux dossiers au cours de l’exercice. A l’international, le CA s’élève à 376,9 M€ en progression de 18,7% (+14,4% à données comparables). Soulignons que l’international est tiré principalement par la croissance des marchés émergents, notamment en Amérique du Sud, en Afrique du Sud et en Pologne.
La part des activités internationales se maintient à 43% du CA global du Groupe. JPG
 
 
 
 
I love
Supply Chain
Retrouvez
l’équipe de
Supply Chain
magazine
sur le Salon
SITL !
La semaine prochaine Supply Chain Magazine sera présent Porte
de Versailles sur le salon SITL.
Vous pourrez rencontrer les journalistes et l’équipe commerciale sur le stand P61 (au centre du salon). L’occasion également de
vous procurer l’indispensable T-shirt
« I love Supply Chain » qui vous permettra d’afficher fièrement votre appartenance à la communauté Supply Chain. Un moyen également de promouvoir la Supply Chain le 16 avril à l’occasion de la journée européenne organisée par l’ELA et soutenue en France par l’Aslog.
La SITL aura lieu les 31 mars, 1er et 2 avril.
Photo : Pierre Monceaux, journaliste
à Supply Chain Magazine
 
 
Avant-première
SITL
Réalité
augmentée
pour l’aide à
la palettisation
Zebra présente en avant-première sur son stand S111 une solution innovante dédiée à l’aide à la palettisation par réalité augmentée grâce à un démonstrateur. Cette solution, conjointement mise au point par les sociétés ID Logistics et Robocortex, avec la tablette ET1 de Zebra Technologies, apporte une aide visuelle en 3D à l’opérateur de préparation de commandes pour la constitution de la palette suivant une palettisation  optimisée. Elle nécessite des matériels performants et est basée sur des algorithmes puissants développés sur un savoir-faire métier terrain.  Selon les concepteurs, les bénéfices de cette solution seraient nombreux : intégration plus efficace du personnel nouveau, amélioration de la qualité des supports constitués par une stabilité accrue et une prise en compte de la résistante et du poids des colis, dépose du colis en une seule manipulation et réduction des espaces laissés vides entre les cartons. Ce projet est actuellement en cours de développement avec une forte implication des  trois sociétés qui, chacune, joue un rôle majeur dans sa réalisation. Romain Dellamonica, responsable Innovation chez ID Logistics, commente : « Le principe de fonctionnement est simple.  La commande à préparer est analysée par l’algorithme de palettisation qui va prédéterminer l’emplacement optimal de chaque colis sur la palette. L’opérateur, à chaque prise d’un colis, se voit proposer visuellement en 3D la place que doit prendre le colis. Les éventuels changements de chemin de picking sont identifiés en temps réel, permettant ainsi un nouveau calcul de palettisation avant le colis suivant. Des premiers tests seront menés dans des entrepôts d’ID Logistics dans le courant de l’année pour réaliser une « proof of concept » concrète. »
A voir Stand S111.
 
   
 
Express
Ciblex, devient
membre
du réseau de
transport
Eurodis
Ciblex (groupe EHDH), spécialiste du transport Express en France, devient membre du réseau de transport européen Eurodis. Ce sont maintenant vers 34 pays européens que le groupe indépendant français pourra proposer des solutions de transport à l’international.  Eurodis est un réseau de partenaires unis par des procédures communes. Le réseau réalise 140 millions d’expéditions par an. Pour sa part Ciblex propose en France et au Benelux une solution de transport Express de nuit, et le matin avant 8 heures, avant 9 heures et avant 12 heures. EHDH opère en complément un réseau spécialisé (Euro Temp Network) dans les produits pharmaceutiques sous température +2°C +8°C et en ambiant +15° +25°C. Pour Stéphane Baudry, Président de Ciblex, « ce partenariat va permettre de répondre à une demande croissante notamment sur les gros volumes à transporter.  Pour nous c’est une alliance historique avec les postes autrichienne, italienne, hollandaise mais aussi avec des opérateurs nationaux performants tels que UK mail, Redur, Bonafide ou encore trans-o-flex ». JPG  
 
Conseil
Karistem
célèbre ses
dix ans avec
ses clients
Le cabinet conseil Karistem vient de célébrer ses dix ans au cours d’une soirée, dans ses nouveaux locaux du 9ème arrondissement, avec une quarantaine de ses clients. D’abord spécialisé dans l’industrie, le cabinet a su se développer et se diversifier notamment dans les RH.  En 2011 il rachète le cabinet de conseil en achats Factea et se rapproche en 2013 d’Austral, cabinet de conseil en Supply Chain qui opère désormais sous la marque Karistem. « Cette soirée a été l’occasion pour les anciens et les nouveaux interlocuteurs de découvrir l’étendue de l’offre de Karistem, véritable partenaire de la transformation des organisations, toutes fonctions confondues », note Hervé Borensztejn, Directeur associé. Karistem entend poursuivre son développement dans les prochaines années, que cela en termes d’expertises fonctionnelles ou de présence à l’international. JPG  
   
  De gauche à droite : Melchior de Bary et Thomas Moreau  
 
INFOS INTERNATIONALES  
USA
Penske
Logistics
rachète
Transfreight
Le 3PL américain Penske Logistics annonce la signature d’un accord avec Mitsui pour le rachat d’un autre 3PL, Transfreight North America. « Cette acquisition apporte un complément à notre mix services ainsi qu’une équipe ayant une culture client très développée. Les clients de nos deux sociétés vont bénéficier de vos forces et de nos expertises combinées, de nos technologies, de nos capacités et de l’étendue de nos solutions logistiques et Supply Chain » déclare Marc Althen, Président de Penske Logistics. Transfreight North America est basé à Erlanger dans le Kentucky et présent en Amérique du Nord via 27 implantations aux USA, au Canada et au Mexique. Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé. PM  
 
ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.
 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
25 mars 2015


MARS 2015

Mercredi 25
HAROPA
Ports du Havre-
Rouen-Paris
« Le port naturel
de Rungis pour vos
imports/exports
sous température
dirigée »

Avec la
participation
du Ministère de
l'Agriculture, de
la Direction
Régionale des
Douanes du Havre
et de SDV, STEF, CAPGEL, General MILLS, Transit MEAL, FINDUS…
A partir de 10h30
à l'Espace Ru
ngis


Jeudi 26 et
vendredi 27

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvision-
nements pour
une meilleure
gestion
des stocks ? »

Durée 2 jours
(14 heures)

Versailles


Mardi 31 au
jeudi 2 avril
SITL Paris
« Semaine
internationale
du Transport et
de la Logistique »

Paris Porte
de Versailles
Pavillon 7
.2



AVRIL
2015

Mercredi 8
Séminaire
AMBER ROAD
« Commerce
International
et Grand
Export »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 18h
Les Salons de
l’Aéro-Club
de France
Paris
16e



JUIN 2015

Jeudi 4
et vendredi 5

Formation
EURODECISION
« Méthodes et
pratiques de la
prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense
(session sui
vante
8-9 octobre)