Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Ferroutage
Le
gouvernement
renonce
à l'Autoroute
ferroviaire
Atlantique
Ce n'est pas par le biais d'un communiqué officiel mais lors d'une interview sur les ondes de France Bleu Gascogne que le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies a choisi hier de révéler que le gouvernement renonçait au projet d'autoroute ferroviaire Atlantique, dont la mise en œuvre était prévue début 2016. « Je vous informe que l'Etat ne va pas signer ce contrat pour la mise en œuvre de l'autoroute ferroviaire » a-t-il déclaré, pour des motifs notamment liés à sa non-rentabilité et au fait que l'enquête publique qui a été menée « n'a pas suffisamment pris en compte les conséquences en matière de l'environnement ». « L'équilibre total de ce dossier m'a amené à constater qu'il y avait des conséquences pour les populations, que ce projet n'était pas financièrement équilibré et qu'il y avait un gros risque pour l'Etat » a indiqué le secrétaire d'Etat. Rappelons que la construction de cette autoroute ferroviaire de 1.000 km entre Dourges (Pas de Calais) et Tarnos (dans Les Landes), qui supposait 375 M€ de financement public, avait été annoncée en 2013 à grand renfort de communication (voir NL n°1686) par le Ministre des Transports de l'époque, Frédéric Cuvillier. Comme l'a souligné hier Alain Vidalies, le projet a reçu un avis défavorable du commissariat général à l'investissement, qui a relevé sa « rentabilité négative ». Rappelons également qu'en juillet 2014, l'ARAF (Autorité de Régulation des Activités Ferroviaires) avait également donné un avis défavorable au projet d'accord-cadre entre le futur exploitant VIIA Atlantique (filiale de SNCF) et RFF (maintenant SNCF Réseau) pour trois raisons :
1. l'absence d'éléments pour mesurer l'impact des services subventionnés de cette nouvelle autoroute ferroviaire sur les opérateurs privés exploitant d'autres dessertes sur le même axe Atlantique (notamment Novatrans, entre Bayonne et Dourges) ;
2. des problèmes de disponibilité des sillons sur l'axe Atlantique, déjà saturé par endroits ;
3. des dispositions contractuelles jugées déséquilibrées tant sur la durée du contrat avec VIIA que sur les fortes pénalités imposées à RFF en cas de non délivrance des sillons prévus au contrat. JLR
 
 
 
 
Ferroutage
(suite)
La FNAUT
fait part de son
incompréhension
Dans un communiqué, la Fédération nationale des associations des usagers des transports juge incompréhensible la décision du gouvernement d'abandonner un projet « susceptible d'absorber un trafic de 85.000 poids lourds par an, soit 7 % du trafic entre le Pas‐de‐Calais et les Landes ». Et de rappeler que les 375 M€ d'argent public représentent « moins de la moitié de la somme qui sera versée par l'Etat à la société Ecomouv suite à l'abandon de l'écotaxe » et « qu'un centime de taxe additionnelle sur le gazole peut rapporter 400 millions d'euros par an à l'Etat ». Au sujet de la non-rentabilité, la Fnaut estime que le calcul n'a pas pris en compte la réduction d'une partie des coûts externes (congestion de la voirie, accidents, bruit et pollution de l'air, émissions de gaz à effet de serre) engendrés par le trafic des poids lourds et assumés par la collectivité. Elle s'étonne par ailleurs de l'argument sur l'impact environnemental évoqué par Alain Vidalies eu soulignant qu'en 2014, le projet avait pourtant été reconnu par le ministère de l'Ecologie comme étant « d'intérêt général, bénéfique pour l'environnement et la sécurité ». JLR
 
 
Froid
Stef maintient
sa croissance
au premier
trimestre
Avec un chiffre d'affaires de 659,8 M€ le Groupe Stef maintient une croissance de 1,8% (+1,3% à périmètre constant) sur le premier trimestre. La consommation alimentaire est en légère amélioration dans tous les pays où le spécialiste du froid est présent. Le CA du Transport France, fléchit de 2,6% à périmètre constant. Un recul qui s'explique par la baisse du prix du carburant, répercutée en pied de facture. L'impact s'élève à 9.4 M€ entre le premier trimestre 2014 et 2015. Les volumes transportés sont restés stables. En logistique (France) ce premier trimestre est marqué par un niveau d'activité soutenu dans les produits frais et par la bonne dynamique des activités GMS, suite à l'ouverture d'un nouveau site du groupe dans le Sud-Ouest depuis juin 2014. En revanche, l'activité de Restauration Hors Domicile serait impactée par la baisse de la consommation dans les restaurants. JPG  
   
 
 
 
Auto ID
Zebra
Technologies
en ordre
de marche
Après le rachat en octobre dernier de la division Enterprise de Motorola Solutions (pour 3,45 milliards de dollars), c'est au pas de charge que Zebra Technologies a mis en place une nouvelle organisation. Thierry Vasseur, ex patron EMEA de Zebra devient Senior Director (France et Benelux) du nouvel ensemble et se réjouit de la vitesse à laquelle s'est opéré le changement. « Tout ceci s'est passé en moins de 3 mois. La complémentarité des équipes et des marchés a permis la mise en place d'une organisation commerciale à la fois plus efficace et plus simple pour nos clients, lesquels auront désormais un interlocuteur unique. Cet interlocuteur pourra le cas échéant les mettre en relation avec des spécialistes par produit (scanning, voice, printing...) pour répondre à des besoins précis. Grâce à cette nouvelle manière de gérer la relation-client, nous sommes passés d'une approche « produit » à une logique « solution ». C'est une différence fondamentale et un grand changement culturel qui s'accompagne de gros efforts de formations ». Le challenge est de taille pour Zebra Technologies qui intègre au niveau monde 4.500 collaborateurs Motorola, soit plus du double de son propre effectif. JPG  
   
  De gauche à droite : Stéphane Loyer et Thierry Vasseur  
 
Auto ID
(suite)
Du changement
dans le vocal
chez Zebra
Pour les mois à venir, il ne devrait pas y avoir de grandes transformations au niveau des produits. « Toutes les gammes sont maintenues. L'idée étant de continuer à innover notamment en radio et dans l'impression », précise Stéphane Loyer, ex Motorola, aujourd'hui Senior Account Manager. Pourtant dans les prochaines semaines, l'entreprise devrait remplacer les solutions vocales Vocollect (désormais dans le périmètre du concurrent Intermec-Honeywell) par sa propre technologie le Tech Speech Pro. Côté partenaires-intégrateurs, là encore des changements sont envisagés : « pour le moment nous conservons les deux réseaux. D'ailleurs 80% d'entre eux sont agréés par les 2 marques. L'année prochaine, les arbitrages porteront sur les 20% restant », poursuit Thierry Vasseur. Concernant les perspectives de développement, le dirigeant évoque l'international « avec nos solutions multimarques nous pouvons désormais dupliquer des solutions pour un même client partout dans le monde », et pour ce qui est des marchés : « nous voyons de belles opportunités dans la santé et le Retail avec notamment l'arrivée de produits très innovants ». Pour ce qui est des tendances à venir, Thierry Vasseur considère que le digital et l'émergence de technologies extrêmement pointues vont contribuer à élever le niveau de technicité des acteurs. Par ailleurs les modèles économiques pourraient eux aussi évoluer : « l'achat de matériel diminue au profit d'une utilisation à la demande ». JPG  
 
Nomination
Hans De Sutter
devient
Directeur des
Ventes pour
TGW Logistics
au Benelux
TGW Logistics Group, société spécialisée dans la conception, la fourniture et l'installation de solutions logistiques automatisées, a ouvert une filiale au Benelux. Hans De Sutter en devient directeur des ventes. Sa mission sera de développer les activités commerciales de TGW dans cette région. Il bénéficie d'une expérience de la vente de systèmes automatisés notamment chez Savoye dans un poste similaire qu'il a exercé d'aout 2005 à décembre 2014. JPG  
 
Formation
Un nouveau
logo pour
Promotrans
Après l'AFT (cf. la Newsletter du 24 avril) c'est le groupe Promotrans et toutes ses entités se dotent d'un nouveau logo. Celui-ci symboliserait les 7 domaines d'activité du groupe de formation : transport de marchandises, transport de personnes, logistique & maintenance, Supply Chain, maintenance de véhicules industriels, bâtiment & travaux publics, sécurité au travail. « L'objectif de cette évolution en profondeur consiste à produire une dynamique collective pour un réseau d'avenir. Le nouveau Promotrans suscite plus de cohérence de marque et labellise une image commune. Tous les établissements convergent dans la même direction », nous apprend un communiqué de l'organisme. Promotrans représente 30 centres implantés sur toute la France pour 45.000 stagiaires ou étudiants. JPG  
 
Composants
automobiles
Un outil pour
optimiser
les expéditions
de NSK Europe
Descartes Systems Group vient d'annoncer que NSK Europe, l'un des principaux fabricants mondiaux de roulements et de composants automobiles a implémenté sa solution « cloud » Transportation Manager IS. « Notre culture d'entreprise est à la base de notre recherche permanente de la perfection. La solution de Descartes nous aide à atteindre cet objectif de qualité en nous offrant la visibilité, l'aide à la prise de décision et la souplesse opérationnelle dont nous avons besoin », explique Ronald Cune, Responsable support et planification chez NSK Europe. « Cette solution nous permet de gérer quotidiennement un grand volume d'expéditions et de sélectionner les prestataires logistiques. De plus, grâce à une visibilité en temps réel et de bout en bout, nous sommes en mesure de tenir nos clients informés du statut de leurs expéditions ». JPG  
 
INFOS INTERNATIONALES  


Allemagne
Gerry Weber
se dote
d'un nouvel
entrepôt
à Leipzig
La société textile Gerry Weber International AG construit actuellement un nouveau centre logistique à Ravenne Park près de Leipzig en Allemagne. Il a pour vocation d'approvisionner 1.000 boutiques, 2.800 points de vente, 280 franchisés et de gérer les commandes en lignes de l'e-shop. Le système de gestion d'entrepôt inconsoWMS X a été choisi pour piloter tous les processus logistiques. Ceux-ci concernent les articles sur cintre et en carton, ainsi que les articles Outlet qui sont déjà passés par différents prestataires logistiques. Ces articles sont répartis sur trois halls et deux bâtiments principaux et peuvent être stockés et préparés pour les livraisons ou commandes B2B et B2C. Le centre logistique hautement automatisé dans sa partie grande hauteur possède un shuttle avec des emplacements de picking automatisés et des machines adaptées pour les vêtements sur cintre. A noter que depuis 2010, tous les articles sont pourvus de puces RIFD. Gerry Weber peut ainsi réaliser un suivi des produits pour chaque étape de préparation et de fabrication mais aussi pour le traitement des retours. Le projet a débuté en novembre 2014 et devrait s'achever en décembre 2015. JPG  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
30 avril 2015


MAI 2015

Jeudi 21
Conférence
DIAGMA
« Libérer
la performance de
votre entrepôt par
la connaissance
de votre
portefeuille
de commandes »

Témoignage
Lacoste
Partenaire
SCMagazine
De 9h à 12 h
Terrass'Kardinal
Paris
5e



Jeudi 28
Petit-déjeuner
Hardis, IBM
et Vinci Consulting

« Distribution omnicanal :
enjeux et opportunités »

de 9h à 13h
IBM Client Center
Bois-Colombes



JUIN
2015

Mercredi 3
Séminaire
DYNASYS
Supply Chain
Performance

« Planification :
du S&OP
à l'ordonnan-
cement »

Retour
d'expérience :
Essilor
Partenaire :
SCMagazine
de 8h30 à 12h
Hôtel du Louvre
Paris
1er



Jeudi 4
et vendredi 5
Formation
EURODECISION

« Méthodes et
pratiques de la
prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense
(session sui
vante
8-9 octobre)



Jeudi 4
Conférence
CEREZA
« Les solutions
de traçabilité
dans le transport :
enquête et
témoignage »

Témoignages :
IER Blue Solutions
Gefco
Partenaire :
SCMagazine
DE 8h30 à 11h
Eurosites George V
Paris 8e



JUILLET
2015

Jeudi 9
FORUM D'ÉTÉ
SCMagazine
En partenariat
avec
ESCP Europe
« La Green
Supply Chain
Avons-nous encore
le choix ? »

De 8h45 à 18h
ESCP, Paris 11e
INSCRIPTION :
à partir
du 1er juin