Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Logistique
urbaine
Muses
a six mois pour
pérenniser
son avenir

Cela peut sembler paradoxal. C'est dans la période où elle engrange enfin les commandes pour ses véhicules électriques de livraisons Mooville, à raison de une par semaine, que la société française Muses a été placée en redressement judiciaire sous la protection du tribunal de commerce de Versailles. La procédure prévoit une période d'observation de 6 mois (jusqu'au 7 novembre) durant laquelle l'entreprise va poursuivre son activité sans avoir à gérer le passif lié à ses investissements, avec l'objectif de trouver un acteur capable de l'accompagner sur le moyen long terme et de lui apporter une visibilité de financement sur 3 ou 4 ans. Muses, qui a réalisé en 2014 un CA de 330.000 € pour un effectif de 26 personnes (y compris les deux dirigeants), a dû consentir à de gros investissements ces dernières années pour passer du prototype à un véhicule industrialisé, avec le support adapté aux besoins de grands clients, notamment les loueurs (catalogue de pièces détachées, organisation, etc). « Avec nos actionnaires, nous avons investi au total une grosse douzaine de millions d'euros ces 5 dernières années pour assurer le développement de la société, avec de nouvelles tranches tous les 6 à 12 mois. Aujourd'hui, nous atteignons un point d'inflexion, et nous estimons qu'il reste à injecter 5 M€ de financement supplémentaires pour pouvoir exister sur le moyen long terme, sur un marché qui sera demain à forts volumes, mais qui est lent à démarrer », nous a confié Patrick Souhait. Pour le PDG de Muses, le profil idéal du repreneur n'est pas seulement financier. Il doit être avant tout « un acteur qui comprend les enjeux et qui a une capacité d'offre sur le marché du dernier kilomètre ». Des discussions seraient déjà en cours. « L'ensemble de nos clients, que nous avons avertis de cette situation, nous ont témoigné des marques d'intérêt pour nous accompagner dans cette phase » a-t-il ajouté. Jusqu'à présent, Muses a déjà livré une quinzaine de véhicules (avec des clients tels que Fraikin ou Véhiposte) et son carnet de commandes fermes compte une « petite dizaine » d'unités supplémentaires. Des volumes insuffisants pour gérer ses coûts financiers, le seuil de rentabilité étant estimé à 250 véhicules par an environ. JLR  
   
  Patrick Souhait, le PDG de Muses, devant un véhicule Mooville siglé « La Poste », au dernier SITL. ©JL.Rognon  
 
 
 
Messagerie
Un nouveau
centre de tri
capable de
traiter jusqu'à
100.000
colis/jour
Dans le cadre de la croissance de son activité (plus de
59 millions de colis livrés en 2014), DPD France a repensé l'organisation de son centre situé à Saint-Pierre-des-Corps et l'a déplacé de 24 kilomètres à Sublaines (37), sur un site HQE doté d'une chaîne de tri ultra-performante. En activité depuis le 2 mars après 6 mois de travaux, ce nouveau centre traite les flux d'envoi Ouest – Sud-Ouest – Paris qu'il adresse parfaitement depuis son implantation près de l'échangeur autoroutier de l'A85. « L'ensemble des collaborateurs de Saint-Pierre-des-Corps a rejoint le nouveau site de Sublaines, où il peut exercer son métier sur un nouvel espace d'activité aux fonctionnalités entièrement repensées et optimisées. Nous savons trier chaque nuit ici près de 60.000 colis, qui seront ensuite dispatchés vers une quarantaine de nos agences », déclare Yannick Frumin, Directeur des centres de Saint-Pierre- des- Corps et de Sublaines. Construit sur un terrain de 7 hectares, le bâtiment d'une surface de 8.000 m² dispose de 60 sorties et de 14 portes de déchargement. Le pilotage des flux aux portes s'effectuent par des agents de tri via des écrans tactiles. JPG
 
   
 
Messagerie
Un Geni ultra
performant
pour trier
11.000
colis/heure


DPD France a retenu le trieur cross-belt de l'entreprise française Fives Cinetic, le "Geni-belt", conçu pour le tri automatisé à haute cadence et le traitement de colis hétérogènes à partir de 10 mm de haut et de quelques grammes jusqu'à 50 kg. Le système, piloté par le WCS Trace de Fives Cinetic, sera en outre doté de 7 caméras hautes résolution permettant d'identifier le colis sur 5 faces. Au total, 14 lignes d'introduction branchées par 2 sur un injecteur (7 au total) alimenteront le trieur, d'une capacité de 11.000 colis heure. En sortie, les marchandises seront ensuite dispatchées vers 60 sorties de rechargement, toutes reliées à des équipements télescopiques motorisés. Les colis hors normes seront détectés et transférés automatiquement depuis les postes de déchargement sur un carrousel dédié. Cette capacité majeure pourra être renforcée par l'extension de cette chaîne dans un bâtiment annexe complémentaire. « Avec ce hub, nous préparons les 15 prochaines années de notre activité dans la perspective de sa croissance sur le segment de l'e-commerce et des particuliers, pour le traitement des petits colis mais aussi de ceux plus volumineux », conclut Yannick Frumin. JPG  
 
 
 
 
Nomination
Fabien
Grattepain,
nouveau
Directeur
commercial
d'Azap
Azap, annonce l'arrivée de Fabien Grattepain à la tête de son équipe commerciale. A 40 ans, cet ingénieur INPG 1997 sera chargé d'élaborer et d'appliquer la nouvelle stratégie commerciale de l'éditeur APS, en étroite collaboration avec Dominique Bourgoin, DG de l'entreprise. Après une première expérience en Asie chez ST Microelectronics, Fabien Grattepain a développé des compétences en SCM chez Ernst & Young Conseil au travers des premiers projets réalisés sur SAP APO au début des années 2000. Recruté fin 2001 par IDS Scheer France en tant qu'ingénieur d'affaires, il mène pendant 5 ans des actions de développement commercial autour des solutions SAP. Son expérience éditeur s'est enrichie par la suite dans des fonctions commerciales au sein de DynaSys. Depuis 2010, il occupait la fonction de directeur commercial chez Applium, DVA (Distributeur à Valeur Ajoutée) SAP. « Son intégration au sein d'Azap correspond parfaitement à notre besoin actuel de réorganiser notre équipe commerciale et avant-vente pour satisfaire les ambitions d'Azap en termes de développement commercial », a commenté Dominique Bourgoin. JPG  
 
INVITATION
(rappel)
Dernières
places
disponibles pour
la conférence
de jeudi avec
Lacoste
Il reste encore quelques places pour la conférence organisée jeudi 21 mai par Diagma et Supply Chain Magazine sur le thème : « libérer la performance de votre entrepôt par la connaissance de votre portefeuille de commandes ». Cette matinée se déroulera à Paris avec la participation de Thierry Le Berre et de Gérard Mallet, respectivement Groupe SC Projects & Operating Excellence Manager et directeur des sites Solodi du groupe Lacoste. Dans le cadre des projets entrepôts de la marque au crocodile, ces professionnels de la Supply Chain évoqueront la mise en place d'organisations générant des gains de productivité. Olivier Dubouis et François Rochet apporteront également leur éclairage en matière de modèles de simulation au service d'une organisation optimisée. Animation et débat : Jean-Philippe Guillaume, directeurs des rédactions de Supply Chain Magazine.
Programme complet
et inscriptions.
 
 
Planification et
ordonnancement
Quies,
laisse tomber
Excel au profit
d'Ortems

Lorsque Quies est allé trouver Ortems pour l'accompagner dans son développement, l'éditeur français n'a pas fait la sourde oreille. Stéphane Eurin, DG Opérationnel raconte : « Nous avons beaucoup diversifié notre gamme de produits depuis 2 ans en doublant nos références notamment dans les produits d'hygiène et en développant l'export. Nous utilisions précédemment Excel et étions à la recherche d'un outil plus adapté à cette évolution. C'est ainsi que nous avons sélectionné Ortems, une solution de planification fiable totalement intégrée à notre Sage X3 ». Selon le DG opérationnel les principaux bénéfices enregistrés seraient une baisse du niveau de stock et impact sur stock de matières premières, une augmentation du taux d'occupation des machines, une optimisation des temps de changement de format d'environ 30%, une optimisation de la taille des lots et enfin une souplesse sur le planning des effectifs. Stéphane Eurin conclut « Ortems a permis de soutenir le développement de notre activité d'une production confrontée à la multiplication de nouvelles références. Ce que nous faisons aujourd'hui serait impossible sans un outil d'ordonnancement et de planification fiable. Pour le même résultat il aurait fallu 2 planificateurs et 2 approvisionneurs pour gérer les à-coups et nos fournisseurs sont dans le même cas car eux aussi sont en flux tendus d'où une nécessité de réactivité très forte que seule une solution comme Ortems apporte. Nous avons également apprécié que le projet soit bien cadré en terme de jours et raisonnable pour une PME comme la nôtre. Je note que l'intégration avec Sage X3 fut extrêmement facile ». Désormais le spécialiste de la protection auditive peut dormir sur ses deux oreilles. A bon entendeur... JPG
Photo : Stéphane Eurin
 
 
Erratum
Hardis Group
emploie
190 personnes
pour son activité
Supply Chain
Nous avons fait une petite erreur de chiffres dans la présentation des intervenants de la retranscription de notre Table Ronde « Les WMS se déchaînent », publiée dans le numéro 94 du magazine qui vient de paraître. Dans l'encadré page 76 présentant Jean-Yves Costa, Directeur Adjoint des Solutions SC en charge des alliances & partenariats chez Hardis Group, il fallait lire que l'activité supply chain de la société emploie non pas 110 mais 190 collaborateurs. Le nombre 110 représente les recrutements prévus dans tout le groupe pour l'année 2015. JLR  
 
Logistique
urbaine
TCS Lille
se lance dans
la livraison
de pains
En vue de diversifier ses activités et de s'adapter aux besoins d'un nouveau secteur, l'agence TCS Lille a mis en place des tournées régulières de livraison de pains auprès d'une dizaine de magasins de produits biologiques de la région Nord Pas-de-Calais, clients du Fournil Bio de « Saveurs et Saisons ». « Cette collaboration est très stimulante pour TCS Lille et ses équipes. Nous faisons profiter au secteur alimentaire biologique de notre savoir-faire en termes de process logistiques et de méthodes acquis auprès du secteur bancaire : collecte tardive à J (dans la nuit) et livraison à J+1 dès 6h/8h. Nous proposons également une traçabilité optimale grâce à plusieurs outils : étiquettes avec codes-barres, chauffeurs équipés de PDA géolocalisés et suivi des livraisons sur un portail Internet. Il en résulte un service efficace pour nos clients régionaux dans le bio » souligne Damien Moluri, Directeur d'exploitation de TCS Lille. TCS collecte différents types de pain biologique à 4h30 chaque matin, auprès de « Saveurs et Saisons », l'un des seuls fournils 100% bio de la région, basé à Villeneuve d'Ascq (59). La navette TCS livre des cartons et des bacs de pain biologique le même jour avant 10h à 11 magasins d'alimentation biologique, dans le Nord (59) et le Pas de Calais (62).
Cette livraison tôt dans la journée a pu être mise en place grâce aux accès de nuit dont dispose TCS dans les magasins à livrer. Les quantités transportées varient entre 1 et 8 caisses et sont en moyenne de 2,2 caisses par magasin et par course, sur 11 magasins. JPG
 
   
   
 
INFOS INTERNATIONALES  


Pays-Bas
DHL livre
les colis en
« Cubicycle »
L'expressiste allemand DHL a introduit un nouveau véhicule dans sa flotte de messagerie des Pays-Bas, le « Cubicyle ». Construit à Dronten et utilisé à une demi-heure (de voiture) de là dans la ville d'Almere près d'Amsterdam, ce quadricycle semble parfaitement adapté à la logistique urbaine au pays du vélo. Derrière le cycliste-livreur se trouve une boite d'un mètre cube aux dimensions d'une palette Euro (80x120x100 cm) qui ne perturbe pas les procédures d'expédition de l'expressite et qui permet de transporter jusqu'à 125 kg de colis. « Le Cubicyle est confortable et étonnamment agile avec un rayon de braquage très court. Malgré sa boite volumineuse, il tient parfaitement dans une voie de piste cyclable. Sa hauteur a été étudiée pour ne pas obstruer la vue des autres cyclistes, c'est un aspect clef du Cubicycle comparé aux autres triporteurs existants » indique Kees le Lange, Vice-Président des Opérations de DHL Express aux Pays-Bas. Grâce à un système d'assistance électrique qui facilite surtout les démarrages, le livreur devrait pouvoir parcourir une distance de 50 km par jour. Cette innovation s'inscrit dans l'initiative GoGreen, le programme de protection de l'environnement du groupe Deutsche Post DHL qui vise à réduire de 30% ses émissions carbone entre 2007 et 2020. Il se situe actuellement à 23% de réduction. PM  
   
   
 


Etats-Unis
Toolsgroup
lance un outil
d'analyse
rétroactive
A l'occasion de la Gartner Supply Chain Conference, qui a eu lieu le 11 mai dernier à Phoenix en Arizona, l'éditeur américain Toolsgroup a annoncé la commercialisation d'un nouvel outil de simulation baptisé « Instant Replay ». Pensé pour promouvoir l'amélioration continue des process de planification, il donne au planificateur la possibilité d'analyser un évènement passé et de comparer différents scénarii aux niveaux jour, client, référence et localisation. Ce dernier peut alors visualiser trois types de scénario : « Actual », ce qui s'est réellement passé, « Planned », ce qui devait se passer et « Potential », des recommandations d'optimisation basées sur l'ensemble des circonstances au moment de l'évènement. Cet outil est ainsi capable de corréler un incident précis et son impact sur l'atteinte des KPI, encourageant et facilitant l'agilité et l'amélioration continue des process. « Instant Replay est né de la demande croissante d'outils pour analyser a posteriori les évènements et les isoler. Nous encourageons nos clients à améliorer continuellement les résultats de leur planification en utilisant au maximum des données granulaires dans leurs procédures de planification » résume Joseph Shamir, CEO de Toolsgroup. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
20 mai 2015


MAI 2015

Jeudi 21
Conférence
DIAGMA
« Libérer
la performance
de votre
entrepôt par la
connaissance
de votre
portefeuille
de commandes »

Témoignage
Lacoste
Partenaire
SCMagazine
De 9h à 12 h
Terrass'Kardinal
Paris
5e


Jeudi 28
Petit-déjeuner
Hardis, IBM
et Vinci Consulting

« Distribution omnicanal :
enjeux et opportunités »

De 9h à 13h
IBM Client Center
Bois-Colombes



JUIN
2015

Mercredi 3
Séminaire
DYNASYS
Supply Chain
Performance

« Planification :
du S&OP
à l'ordonnan-
cement »

Retour
d'expérience :
Daher et Essilor
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h
Hôtel du Louvre
Paris
1er



Jeudi 4
et vendredi 5
Formation
EURODECISION

« Méthodes et
pratiques de la
prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense
(session sui
vante
8-9 octobre)



Jeudi 4
Conférence
CEREZA
« Les solutions
de traçabilité
dans le transport :
enquête et
témoignage »

Témoignages :
IER Blue Solutions
Gefco
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h
Eurosites George V
Paris 8e



Vendredi 12
Conférence
SCMagazine
et Master
Supply Chain
« International
Trade
Compliance »

Partenaire :
DDS Logistics
De 14h00 à 17h00
Université
Paris-Dauphine



Mercredi 17

Olasi – Nantes
« Les enjeux de
la Supply Chain
collaborative »

Organisé avec
le Pôle Achat SC
Atlantique
Partenaires :
Aslog, CDAF, EMC2,
Nov@log
et SCMaga
zine



JUILLET
2015

Jeudi 9
FORUM D'ÉTÉ
SCMagazine
En partenariat
avec
ESCP Europe
« La Green
Supply Chain
Avons-nous
encore
le choix ? »

De 8h45 à 18h
ESCP, Paris 11e
INSCRIPTION :
à partir

du 1er juin