Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Traçabilité
Transport
Cereza dévoile
les résultats de
son enquête
Hier matin, devant un parterre d'une soixantaine de participants, Cereza a dévoilé les résultats de l'enquête menée en partenariat avec SCMag sur les solutions de traçabilité dans le transport. « Dans un contexte où les SC se complexifient (internationales, multimodales) et où les exigences réglementaires (T°, contrefaçon...) et celles des clients se renforcent, des solutions de traçabilité transport basées sur de nouvelles technologies apparaissent. Il nous a paru important de faire un état des lieux de ces solutions sur ce maillon indispensable de la chaîne de valeur qu'est le transport », a justifié Nicolas Recapet, Manager de l'activité Supply Chain chez Cereza. D'où le lancement d'un questionnaire auprès des lecteurs de la Newsletter de SCMag. 52 réponses, essentiellement de sociétés de plus de 500 M€ de CA, ont pu être exploitées. Les principales attentes d'un outil de traçabilité dans le transport sont de mieux satisfaire le client. Ce sont les transporteurs qui sont le plus équipés (79%), devant les distributeurs qui y viennent (54%) et loin devant les industriels (16%). Tendances que confirme Sandrine Ressayre, DGA Marketing d'IER. Boîtiers embarqués, PDA, Smartphones, serveurs vocaux, téléphone, portail web… les solutions sont disparates et aucune ne couvre tout le spectre de la traçabilité orientée gestion de flotte et de celle du suivi des opérations.
Le téléphone reste une référence, assorti le plus souvent de PDA ou de boîtiers. Les smartphones poursuivent leur progression. CP
Photo : ©C.Polge
 
   
 
 
 
Traçabilité
Transport
(suite)
La majorité
des projets
prennent
moins d'un an
Sans surprise, plus les moyens de transport sont en propre, plus la remontée d'information est maîtrisée, avec les difficultés à l'inverse sur les moyens affrétés, surtout en spot. L'interopérabilité des systèmes est le principal problème pour ceux qui n'ont pas adopté de solution de traçabilité de transport à ce jour. « Rien qu'en Europe, nous avons recensé 70 fournisseurs de solutions télématiques. Les plates-formes de concentration de données issues de solutions télématiques différentes sont une solution émergente d'interopérabilité entre ces systèmes », relève Nicolas Recapet. Mais pour le moment, l'absence de standards fait cruellement défaut (une mission pour GS1 ?) dans un univers où les informations sont d'une grande diversité et les acteurs, nombreux. De plus, l'émergence des solutions sur Smartphones favorise le développement de solutions propriétaires... En termes de fonctionnalités, ce sont essentiellement la géolocalisation pour le suivi des moyens et la sécurisation du transfert de propriété pour le suivi de marchandises qui sont demandées à ces outils. Enfin, la majorité des projets, de la conception au déploiement, prennent moins d'1 an (57%) ou moins de 2 ans (82%), avec des R.O.I. de moins de 2 ans. La conduite du changement est encore le principal frein à l'équipement. « Nous referons cette enquête chaque année pour mesurer les évolutions de ce marché », a promis Nicolas Recapet. Une présentation plus détaillée des résultats de cette étude est à paraître dans le numéro de Juillet/Août de SCMag. CP  
   
  Sandrine Ressayre, IER (à droite) et Nicolas Recapet, Cereza (à gauche)  
 
Traçabilité
Transport
(suite et fin)
Un panel
de solutions
chez Gefco
Overland
A l'issue de la présentation des résultats de l'étude Cereza et d'échanges avec la salle, Bruno Rivoallan, Directeur Corporate Overland de Gefco est venu apporter son témoignage. L'activité « route internationale » chez Gefco représente 1,1 Md€ d'achats de prestations transport, 12 M d'expéditions par an, soit 26 M de t/an. Le réseau de groupage, composé de 120 agences dans 17 pays pour plus de 2.000 tournées par jour, compte pour 30% de l'activité Overland ; les 70% restants étant du transport de lots avec des moyens propres (500 camion loués à l'année avec chauffeurs), des affrétés réguliers (3.000 voyages /j) ou des affrétés spot (2.000 voyages/j). La 1ère activité pour laquelle les clients de Gefco ont demandé de la traçabilité a été le groupage, sachant que « la tendance arrive très fortement pour le transport de lots », indique Bruno Rivoallan. Diverses solutions ont été mises à disposition par Gefco : des PDA pour les chauffeurs du groupage (avec des interfaces de SI à SI pour les prestataires en sous-traitance), des boîtiers GPS reliés au chronotachygraphe et à un écran tactile dans la cabine pour les moyens gérés et une application Smartphone (GEFC@Link) pour les affétés réguliers et spot. Enfin, une plate-forme de collecte de données et d'interopérabilité a été installée. Elle relie 30 fournisseurs de solutions télématiques GPS, permet de suivre 160 sous-traitants ainsi que 40.000 voyages/mois sur 11 pays en cible. Une solution web complète le dispositif dans les zones où Gefco n'est pas présent directement. Elle sert aussi de back up en cas de problème SI. Gefco s'est fait accompagner par Cereza durant 3 ans pour trouver les solutions du marché et développer les solutions spécifiques répondant à ses besoins. Chacune de ces solutions ayant fait gagner en fiabilité et en productivité. « Les difficultés majeures que nous avons rencontrées sont : le manque de collaboration entre les différents fournisseurs de solutions et l'absence de standard marché, la mise à jour des informations transporteurs (ex : affectation des bonnes plaques d'immatriculation aux boîtiers) pour l'utilisation de la solution collecteur-interopérabilité et la conduite du changement pour l'utilisation de solutions Smartphone (le taux d'équipement professionnel étant encore faible, les problèmes de roaming en Europe, non résolus...) », liste le Directeur Corporate Overland. A terme, Gefco envisage de renforcer sa visibilité globale (suivi de la prestation transport, gestion des stocks roulants, partage de l'information sur des sites collaboratifs), de poursuivre la digitalisation de ses processus (facturation, litiges...), d'offrir une plate-forme collaborative globale à ses sous-traitants et d'optimiser les « Big Data » collectées. CP  
   
  Nicolas Recapet, Cereza (à droite) et Bruno Rivoallan, Gefco (à gauche)  
 
 
 
Enquête
GS1 lance
une étude avec
Cereza sur
l'interopérabilité
des systèmes
dans le secteur
transport
Dans le prolongement de l'enquête menée avec Supply Chain Magazine, GS1 France et Cereza Conseil (Groupe Talan), lancent une étude pour identifier les besoins, sans cesse en mutation, d'interopérabilité des systèmes dans le monde du transport. L'étude, menée auprès de représentants transporteurs, industriels et distributeurs, définira les nouvelles actions d'accompagnement que mènera GS1 France auprès des acteurs du transport et de la logistique pour répondre aux enjeux de la Supply Chain de demain : transport multimodal, logistique urbaine, mise en place de réseaux de distribution partagée, logistique interconnectée…
« Apporter des solutions aux contraintes d'aujourd'hui et de demain dans le monde du Transport et contribuer à mettre en œuvre une Supply Chain vertueuse, efficiente et connectée constitue un des axes majeurs de réflexion pour GS1 France. Cette étude, qui sera menée dans les semaines à venir auprès de différents acteurs de références constitue une première étape cruciale dans notre démarche d'un usage toujours plus important des standards », indique Stéphane Cren, Responsable Innovation GS1 France. JPG
 
 
INVITATION
Forum d'Eté
2015,
inscrivez-vous
dès
maintenant !
Le programme complet du Forum d'été 2015 est en ligne et les inscriptions sont ouvertes. Rappelons que la « Green Supply Chain » sera le thème central de cet événement annuel qui se tiendra le 9 juillet prochain dans le grand amphi de l'ESCP-Europe, 79 Avenue de la république à Paris. Cette manifestation organisée par Supply Chain Magazine et l'ESCP-Europe va aborder ce sujet en s'appuyant sur des expériences concrètes : réduction du CO2 dans le transport grâce à la mutualisation ou à l'optimisation des trajets, les modes alternatifs au transport routier, la prise en compte des paramètres environnementaux dans la conception d'un entrepôt, la réduction de la facture énergétique grâce aux technologies nouvelles, l'économie circulaire, la logistique urbaine... autant de sujets qui seront traités en profondeur par des directeurs Supply Chain et des experts. Cette grande journée de conférences, d'échanges et de débats est entièrement gratuite.
Programme complet, renseignements pratiques
et inscription en ligne
 
 
Manufacturing
Execution
Système
Epicor lance
un MES nouvelle
génération
Epicor Software annonce aujourd'hui la disponibilité d'Epicor Mattec, système de gestion des processus industriels de nouvelle génération. Ce MES (Manufacturing Execution System) intègre une nouvelle interface homme-machine pour garantir l'optimisation de la productivité et de la réactivité des opérateurs industriels. Celle-ci permet aux industriels de connecter, gérer et superviser les processus et les systèmes sur n'importe quel appareil équipé d'un navigateur. Résultat : un meilleur contrôle de la production grâce à une visibilité en temps réel s'appuyant sur des mesures, des informations sur l'état des machines, des instructions, des alertes et des notifications. Grâce à ces éléments, opérateurs, cadres et ingénieurs sont informés sur l'ensemble des opérations de fabrication. « Sans nécessiter le moindre téléchargement de logiciel, cette nouvelle interface offre la possibilité aux équipes d'atelier de gérer le fonctionnement de l'usine de la façon la plus efficace et réactive possible », affirme l'éditeur informatique, qui ajoute : « Les informations essentielles étant facilement accessibles, le risque de non-conformité est limité, voire éliminé. Parallèlement, la fiabilité, l'efficacité et la disponibilité des processus, ainsi que le flux de production sont optimisés ». JPG  
 
Préparation
de commandes
Une solution
qui combine
WMS et pesage
chez Orientis
Gourmet
Initialement scindé en trois organisations industrielles et logistiques distinctes et indépendantes, le groupe Orientis a fait le choix en 2013 de fusionner ses entités en créant Orientis Gourmet. Côté logistique, les équipes étaient également fortement cloisonnées avec leur process respectifs. Le rassemblement de ces 3 départements totalise actuellement 40 personnes et devrait atteindre 60 personnes à fin 2015. Avec 6.000 m² potentiellement extensible, Orientis Gourmet regroupe au sein d'un entrepôt la gestion d'environ 4.000 références. L'ERP en place gère la production mais ne permet pas de piloter finement l'activité logistique d'où le besoin d'intégrer une solution WMS pour atteindre les objectifs escomptés. L'équipe de direction a donc sélectionné 4 solutions parmi celles de 10 fournisseurs potentiels. Après avoir retenu 2 solutions, le choix final s'est porté sur Logitrack WMS de H-LOG. « H-LOG a répondu à l'ensemble de nos demandes en présentant une solution simple et cohérente et a su apporter l'accompagnement que nous recherchions. C'est d'ailleurs grâce à nos multiples et fructueux échanges que nous avons pu réfléchir ensemble à une solution pour intégrer la pesée à notre ligne d'emballage et choisir les solutions de pesage Mettler Toledo. Une fois l'ensemble de la solution déployée, nous avons pu attaquer sereinement la fin de l'année en absorbant la montée en charge significative de cette période et permettre à nos agents de travailler dans un environnement plus confortable et sécurisant » commente pour sa part Sébastien DUHO, Directeur du site. Le déploiement de la solution Logitrack WMS couplée aux solutions de pesage Mettler Toledo a permis de passer de 500 à 1.500 commandes jour. La prochaine étape qui est actuellement mise en œuvre serait l'intégration d'une solution de TMS pour gérer les expéditions et gagner encore en productivité et en performance sur les lignes de commandes. Cette ultime étape devrait permettre d'atteindre l'objectif de 2.000 commandes/jour et d'optimiser le choix du transporteur en fonction du lieu de livraison. Un projet de création de base de données articles va voir le jour avec la solution de mesure dimensionnelle et d'identification Mettler Toledo CSN110, ce qui permettra d'anticiper l'optimisation de la taille des colis. JPG  
 

INFOS INTERNATIONALES

 


UK
Les échanges
franco
britanniques
menacés par
l'immigration
clandestine ?
Selon la BIFA, l'association du fret britannique, une augmentation sans précédent du nombre de sans-papiers qui tentent, depuis Calais, de traverser clandestinement la Manche en se cachant dans les camions prêts à passer l'Eurotunnel, serait une sérieuse menace pour les échanges franco-britanniques. Les procédures de contrôle nécessaires pour essayer de contenir ce flux illégal, et sauver des vies humaines, ralentiraient le transit dans des proportions inquiétantes. « Cela peut entraîner de longs retards de livraison dans les dépôts des membres de l'association et engendrer d'importantes perturbations dans leur planification du transport. De plus, les transporteurs qui traversent régulièrement la Manche sont directement visés par les migrants ce qui nuit à la sécurité des conducteurs, des véhicules et des marchandises » commente Robert Keen, DG de la BIFA. « Sans action immédiate de la part des autorités françaises et britanniques, tout porte à croire que la situation perdurera, et les sous-traitants de transports international pourraient commencer à refuser d'opérer sur le marché France-UK afin d'éviter les pertes financières les risques qu'ils font prendre à leurs équipes ». La BIFA souligne toutefois l'action d'Eurotunnel qui a converti son aire de stationnement sur le terminal en une zone de pré-contrôle étendue afin d'accueillir en sécurité environ 150 camions supplémentaires. L'association se réjouit également de l'annonce par Eurotunnel de la prochaine ouverture d'une zone de stationnement sécurisé élargie ce qui devrait encore réduire la capacité des migrants à monter à bord des véhicules. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
5 juin 2015


JUIN
2015

Jeudi 4
et vendredi 5
Formation
EURODECISION

« Méthodes et
pratiques de la
prévision
des ventes »

De 9h00 à 17h00
Paris-La Défense
(session sui
vante
8-9 octobre)


Jeudi 4
Conférence
CEREZA
« Les solutions
de traçabilité
dans le transport :
enquête et
témoignage »

Témoignages :
IER Blue Solutions
Gefco
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h
Eurosites George V
Paris 8e



Vendredi 12
Conférence
SCMagazine
et Master
Supply Chain
« International
Trade
Compliance »

Partenaire :
DDS Logistics
De 14h00 à 17h00
Université
Paris-Dauphine



Mercredi 17

Olasi – Nantes
« Les enjeux de
la Supply Chain
collaborative »

Organisé avec
le Pôle Achat SC
Atlantique
Partenaires :
Aslog, CDAF, EMC2,
Nov@log
et SCMaga
zine



CONFERENCES
ZEBRA
Technologies
Location
Solutions
« Dopez votre
Supply Chain
avec la RFID »
Partenaire :
SCMagazine
Le 18 à LILLE
de 10h00 à 14h00
Le 23 à TOULOUSE
de 10h00 à 14h30
Le 25 à LYON
de 9h30 à 14h
30



JUILLET
2015

CONFERENCES
ZEBRA
Technologies
Location
Solutions
« Dopez votre
Supply Chain
avec la RFID »
Partenaire :
SCMagazine
Le 1 à PARIS
de 10h00 à 12h30
Le 2
à STRASBOURG

de 10h00
à 13h30

Jeudi 2
Matinée Colibri
Table ronde
« Quels bénéfices tirent les entreprises de
leur prévision
des ventes ? »

Retour
d'expérience :
Novacyl
et Tesa
Partenaire :
SCMagazine
De 9h00 à 12h00
Château
de Montchat
Lyo
n


Jeudi 9

FORUM D'ÉTÉ
SCMagazine
En partenariat
avec
ESCP Europe
« La Green
Supply Chain
Avons-nous
encore
le choix ? »

De 8h45 à 18h
ESCP, Paris
11e