Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Et revoilà
l'Ecotaxe…

On la croyait définitivement enterrée mais hier, lors d'une émission télévisée, Ségolène Royal est revenue sur l'idée d'une écotaxe pour les poids lourds en transit. Reprenant l'idée de Chantal Jouanno, Sénatrice UDI, favorable à un moratoire sur le démantèlement des portiques, la ministre voudrait ainsi « donner aux collectivités territoriales une possibilité supplémentaire d'agir contre la pollution ». Les partisans de l'écotaxe ne manqueront pas de saluer cette énième tentative de faire payer ces vilains pollueurs que sont les camions, tandis que les opposants ne pourront s'empêcher de souligner le caractère fallacieux d'une taxe supplémentaire sans effet réel sur le trafic et les émissions de CO2. En attendant que le débat reprenne de plus bel autour d'un sujet particulièrement sensible, peut-être y aurait-il moyen de promouvoir des solutions qui allient vertus écologiques et avantages économiques. Le 9 juillet prochain le Forum d'été de Supply Chain Magazine sur la « Green Supply Chain » abordera à l'ESCP-Europe la question sous cet angle. Notre ministre de l'environnement, qui ne manque jamais de rappeler son opposition à une « écologie punitive », pourrait d'ailleurs venir y puiser de nouvelles sources d'inspiration. JPG  
 
 
 
Logistique
Une plate-forme
« écolo »
pour Carrefour
en Paca
Carrefour vient d'inaugurer sur le Parc des Bréguières,
aux Arcs sur Argens (83), une plate-forme logistique de 43.000 m² de haute qualité architecturale et environnementale, certifiée Iso 14001 sur un périmètre complet (conception, réalisation gestion). Développée par la société Barjane elle a déjà été primée pour son engagement environnemental : traitement alternatif des eaux pluviales, architecture harmonisée pour une meilleure intégration paysagère, actions en faveur de la biodiversité et une centrale photovoltaïque en toiture, d'une puissance de 3MWc permettant de produire l'équivalent de la consommation annuelle de 1.200 foyers. De plus, ce site destiné à approvisionner les magasins des départements du Var, des Alpes Maritimes et des Alpes de Haute-Provence est raccordé à la voie ferrée Marseille-Vintimille. Jérôme Le Bleis, Directeur Supply Chain de Carrefour France souligne la dimension stratégique de ce nouvel outil : « le site des Arcs-sur-Argens répond parfaitement à nos besoins opérationnels et représente un atout considérable pour Carrefour en région PACA ». Cette construction s'inscrit dans une démarche de simplification et de modernisation de la Supply Chain de l'enseigne pour approvisionner différents formats de magasin (projet Caravelle) tout en réduisant les coûts de transports et limitant l'impact environnemental. JPG
 
   
  L'inauguration de la plate-forme Carrefour.  
 
Distribution
ID Logistics
va gérer
la nouvelle
plate-forme
Carrefour des
Bréguières
C'est la société ID Logistics qui a été retenu par carrefour pour la gestion de cette nouvelle plate-forme, la 100ème du prestataire en France. Les deux Groupes français se connaissent bien et collaborent déjà ensemble dans de nombreux pays dont la France, l'Argentine, le Brésil, l'Espagne, la Pologne, le Maroc (Franchise Carrefour), l'Indonésie (Franchise Carrefour) et Taiwan. A ces différentes occasions l'enseigne s'est appuyée sur les d'ID Logistics pour l'intégration et la mise en place de solutions de gestion des entrepôts, notamment avec le déploiement du logiciel Infolog de Generix et la mise à disposition de la technologie de préparation par commandes vocales. Eric Hémar, Président Directeur Général d'ID Logistics déclare : « Nous sommes particulièrement fiers de la confiance que continue de nous accorder Carrefour en accompagnant l'ouverture de cette nouvelle plateforme logistique en PACA. Nous sommes heureux que l'ouverture de notre 100ème plate-forme en France soit dans cette région où notre groupe est né, il y a 14 ans, à Cavaillon ». Le site logistique emploie aujourd'hui environ 150 CDI avec possibilité d'augmenter de 50% les effectifs en saison. Rappelons que Carrefour est présent en France au travers de 4 formats de points de vente (hypermarché, supermarché, proximité et cash&carry) soit plus de 4 500 magasins. JPG  
   
  Le site des Bréguières.  
 
 
 
Grande
distribution
Auchan Villabé
va généraliser
Mercareon sur
l'activité gros
électro-
ménager
Depuis trois mois, le site logistique d'Auchan à Villabé teste Mercareon, la plate-forme partagée de prise de rendez-vous de livraison et de suivi d'activité en temps réel commercialisée par Transporeon. Ce pilote concerne le gros électro-ménager, avec une quinzaine de fournisseurs dont Bosh, Samsung, Candy, Beko, Daewoo, Indesit, LG, Haier, Whirlpool, ou encore Brandt. « Auparavant, les prises de rendez-vous s'effectuaient par téléphone, par mail ou via Excel, avec des aller retours parfois longs entre planificateurs et fournisseurs, notamment en cas d'anomalies constatées à la réception, un temps d'attente parfois long pour les transporteurs qui ne pouvaient pas optimiser leurs ressources en choisissant l'horaire de leur rendez-vous et pour l'entrepôt une difficulté à anticiper la mise en place de ressources pour faire face aux pics d'activité » a déclaré Adeline Tiétard, Responsable d'activité logistique pour Auchan du site de Villabé, lors de l'évènement client Transporeon, organisé mercredi dernier à Rueil Malmaison. Avec Mercareon, les fournisseurs ou leurs transporteurs prennent directement rendez-vous sur la plate-forme en entrant le numéro de commande Auchan et en renseignant la quantité livrée et les références des marchandises. Les résultats sont très positifs : 93% de ponctualité chargeur (à plus ou moins 30 min) et 95% des temps d'attente sur la plate-forme sont inférieurs à 1h30 (56 minutes de temps d'attente moyen sur site).
Auchan a une vraie volonté de déployer la solution pour la fin de l'année sur l'ensemble électro-ménager « blanc brun et gris » sur le site de Villabé (presté à Geodis), et de l'étendre en 2016 aux activités bazar maison et loisir. JLR
 
   
  Adeline Tiétard, Responsable d'activité logistique pour Auchan du site de Villabé, Thierry Sibade, Responsable logistique non alimentaire IDF pour Auchan, et Christophe Rolleau, Responsable Appro Organisation chez Auchan. ©JL.Rognon  
 
Conférence
à Dauphine
International
Trade
Compliance :
Pourquoi ?
Comment ?
Vendredi 12 juin s'est tenue à l'université Paris-Dauphine une conférence sur le thème de « l'International Trade Compliance ». Anne le Rolland, PDG d'Acte International, a entamé les débats en offrant sa définition de ce terme difficilement traduisible en français. « La trade compliance dépasse les obligations légales et règlementaires du commerce international, d'où les notions de « hard law » : règlementations internationales, règles et accords entre différents pays, législations et pratiques internationales ; et « soft law » : règles non-écrites que les entreprises s'engagent à respecter. Lorsqu'elles ne sont pas respectées, elles finissent le plus souvent par se transformer en hard law » explique Anne le Rolland. Et de poursuivre : « La Supply Chain internationale est une chaine humaine dont les acteurs sont nombreux : les négociateurs (acheteurs et commerciaux export), les ouvreurs de marché (intermédiaires utilisés pour accéder au sourcing), les fournisseurs et clients, les administrations et autorités de contrôle, les sous-traitants et, dernier maillon, les prestataires tels que les transitaires et commissionnaires en transport, transporteurs et logisticiens ». D'où le besoin de veiller à leur solidité et à ce qu'aucun d'entre eux ne soit sujet à la corruption. « La corruption est présente dans la majorité des pays, et la France n'en est pas exempte » prévient-elle. PM  
   
  Anne Le Rolland, PDG d'Acte International.  
 
 
 
Conférence
Université
Dauphine
(suite)
Les enjeux de
l'International
Trade
Compliance
Le sujet du choix du prestataire et de son rôle était ensuite évoqué en détail par Manal Sakr, Director Trade Compliance Europe d'Expeditors. « Il ne faut jamais travailler seul, et ceci est d'autant plus vrai pour les petites structures. Parce qu'elles font peu de transactions, les PME s'imaginent moins à risque que les autres, or c'est tout le contraire. A la moindre défaillance c'est l'entreprise entière qui est en jeu. Vous devez vous entourer d'un prestataire qui saura vous poser les bonnes questions, analyser en détails vos process et trouver des solutions avec vous. Vous devez être proactif. Nous travaillons avec les douanes en permanence pour rester au courant des dernières actualités et pour vous éviter de vous retrouver en porte-à-faux. Avec des situations comme celle de l'Ukraine, tout peut changer du jour au lendemain » explique-t-elle. « Il n'y a jamais eu autant de conflits dans le monde » renchérit Jean-Christophe Cuvelier, Directeur Conseil et Business d'Alis-International, « En 1900, il existait 50 pays dans le monde contre 200 aujourd'hui, et nous échangeons de plus en plus. La complexité du commerce international ne fait qu'augmenter. Il faut donc en accepter les règles et intégrer la dimension règlementaire dans la stratégie business de l'entreprise afin d'éviter les goulots d'étranglement et de s'assurer que celle-ci tienne la route » préconise-t-il. Cette complexité créerait un « effet ciseaux » selon Paul-Simon Tomas, Country Manager d'Amber Road : « Les procédures et droits en douane ont été simplifiées en Europe mais en dehors, non assistons à une multiplication des accords de libre-échange. Le nombre de black-lists prolifèrent et les entreprises doivent faire leur due diligence. La technologie est là pour les aider à automatiser les tâches répétitives et à rester « compliant ». Désormais, le gendarme international étend sa juridiction au-delà des frontières et la notion de traçabilité devient essentielle. Heureusement, les autorités évoluent et travaillent volontiers avec les entreprises » conclut-il. Cette conférence était animée par Jean-Philippe Guillaume, Directeur des rédactions de Supply Chain Magazine avec la collaboration et le soutien de Régis Bourbonnais, directeur du Master Supply Chain de Paris Dauphine. PM  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  


USA
Kuehne+Nagel
transportera
la bière Duvel
Duvel Moortgat USA, filiale américain de Duvel Moortgat, a sélectionné Kuehne+Nagel pour assurer le dédouanement des cargaisons de la marque de bière belge ainsi que le transport vers les entrepôts et les en direct vers les distributeurs. KN Drinks Logistics basé à Jersey City dans le New Jersey, gèrera les flux maritimes transatlantiques est et ouest (import et export) ainsi que les flux trans-pacifiques ouest (export), Duvel Moortgat USA étant en effet propriétaire de deux brasseries, à Cooperstown (New York) ainsi qu'à Kansas City (Missouri). « Nous avons choisi de nous associer à Kuehne+Nagel en raison de son réseau mondial, ses capacités logistiques, sa solide réputation, ainsi que ses tarifs compétitifs. Avec ses excellents services, Kuehne+Nagel répond à nos besoins logistiques pour nos opérations d'importation et d'exportation » explique Kim White, Supply Chain Manager de Duvel Moortgat USA. Le système de suivi « KN Login » fournira au brasseur une visibilité sur le web et en temps quasi réel. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
15 juin 2015


JUIN
2015

Mercredi 17
Olasi – Nantes
« Les enjeux de
la Supply Chain
collaborative »

Organisé avec
le Pôle Achat SC
Atlantique
Partenaires :
Aslog, CDAF, EMC2,
Nov@log
et SCMaga
zine


CONFERENCES
ZEBRA
Technologies
Location
Solutions
« Dopez votre
Supply Chain
avec la RFID »
Partenaire :
SCMagazine
Le 18 à LILLE
de 10h00 à 14h00
Le 23 à TOULOUSE
de 10h00 à 14h30
Le 25 à LYON
COMPLET




JUILLET
2015

CONFERENCES
ZEBRA
Technologies
Location
Solutions
« Dopez votre
Supply Chain
avec la RFID »
Partenaire :
SCMagazine
Le 1 à PARIS
COMPLET
Le 2
à STRASBOURG

de 10h00
à 13h30


Jeudi 2
Matinée Colibri
Table ronde
« Quels bénéfices tirent les entreprises de
leur prévision
des ventes ? »

Retour
d'expérience :
Novacyl
et Tesa
Partenaire :
SCMagazine
De 9h00 à 12h00
Château
de Montchat
Lyo
n


Jeudi 2
Congrès Fapics
« 4e finale
The Fresh
Connection »

Patronage :
Emmanuel Macron
Ministre de
l'économie
De 9h à 17h30
Campus
Euralogistic
Dourges
(15mn de L
ille)


Jeudi 9

FORUM D'ÉTÉ
SCMagazine
En partenariat
avec
ESCP Europe
« La Green
Supply Chain
Avons-nous
encore
le choix ? »

De 8h45 à 18h
ESCP, Paris
11e