Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Les clés d'une
Supply Chain
collaborative
réussie


Construire dans la durée un partenariat solide avec les acteurs d'une même Supply Chain suppose de grandes qualités d'organisateur et de fédérateur. Mais par-dessus tout, une volonté à toute épreuve. C'est l'un des enseignements du colloque qui s'est déroulé mercredi dernier à Nantes autour du thème « Supply Chain Collaborative » (1). Car si les orateurs qui ont pris la parole à la tribune ont tous célébré le caractère vertueux d'une collaboration réussie, ils n'en n'ont pas moins évoqué de nombreux obstacles : réticences culturelles, difficultés techniques, organisationnelles, problèmes de coordination, incompatibilité de caractères, différences de niveaux de maturité... Autant d'écueils qui ne peuvent être surmontés sans donner au préalable une définition précise des enjeux et des perspectives de gains équitables. La clé du succès ? Une grande détermination de la part de toutes les parties prenantes, une volonté d'écoute et de dialogue, un réel désir d'avancer ensemble autour d'un projet commun. Et beaucoup de persévérance ! Aussi, qu'elle soit interne à l'entreprise (par ex. dans le cadre d'un S&OP) ou externe, qu'il s'agisse d'un projet de fusion, de mutualisation, de centre de consolidation ou d'une Supply Chain industrielle étendue à des sous-traitants, dans tous les cas le profit d'une collaboration fructueuse... ça se mérite !
Car même s'il est passionnant, le chemin qui y conduit n'est jamais parsemé de pétales de roses. JPG
(1) Colloque Olasi organisé le 17 juin à la Cité des congrès de Nantes avec la CCI de Nantes, la Cdaf, l'Aslog, l'Ecole des Mines, SCM...
 
 
 
 
Rachat
Cosmo Consult
rachète Knk
Ingénierie
Le groupe Cosmo Consult, partenaire ERP de Microsoft Dynamics en Europe rachète Knk Ingénierie France et du même coup renforce sa présence en France et sur les marchés Francophones. Fondé en 1998 par Pierre Cochat, knk Ingénierie propose des solutions ERP et BI haut de gamme pour le marché de l'industrie et du négoce. « La complémentarité de nos solutions et de nos équipes est une grande opportunité pour nos clients. Ensemble, en tant que Cosmo Consult nous allons devenir l'un des plus importants intégrateurs et architectes de solutions basées sur les technologies Microsoft », commente Pierre Cochat. Cosmo Consult emploie 450 collaborateurs. L'entreprise propose des offres sectorielles mais aussi les solutions Microsoft et QlikView. JPG
 
 
Dernier
kilomètre
De nouveaux
terminaux
mobiles sur
le réseau
Colis Privé
Le renouvellement chez Colis Privé d'une flotte de
2.000 terminaux mobiles est effectif depuis quelques mois. Son réseau national de 1.800 livreurs de proximité a été totalement équipé l'année dernière de PDA durcis de type RP1300 construits par le Sud-coréen Gen2Wave et commercialisés en France par la société Athesi, qui en assure également la maintenance et la réparation depuis son centre situé en région parisienne. 200 terminaux sont par ailleurs conservés en stock tampon pour les futurs déploiements. Parmi les nouveautés figure l'option GPS, mais aussi l'accès à la téléphonie mobile avec la solution « Click2Call », qui donne la possibilité aux livreurs de contacter le destinataire du colis quand cela est nécessaire. « La mise en place de Clik2Call sur le terminal mobile RP1300 a permis de réduire immédiatement de 10% le taux de mise en instance des colis (dépose d'un avis de passage dans la boîte aux lettres). En effet, nous avons pu constater qu'un appel téléphonique systématique du destinataire augmente significativement le taux de livraison à la première tentative lorsqu'il s'agit par exemple d'un colis volumineux qui ne peut pas être déposé directement dans la boîte aux lettres ou d'un colis avec remise contre signature ou contre remboursement » a déclaré Laurent Baillet, Directeur des systèmes d'information chez Colis Privé. Le projet se poursuit, avec la migration, sans impact sur le travail des livreurs, du système d'exploitation des terminaux de Windows vers Android, en collaboration avec l'éditeur de l'application métier, Danem. D'autres fonctionnalités devraient voir le jour, comme la prise de photo en cas de colis endommagé, l'aide à la navigation par GPS, ou encore l'utilisation du terminal pour effectuer des encaissements bancaires dans le cas de contre-remboursements (par carte bleue ou technologie NFC). JLR
 
   
  Laurent Baillet, Directeur des systèmes d'information
chez Colis Privé
 
   
 
Salon
Paris Retail
Week :
du 2 en 1

Du 21 au 23 septembre 2015 se tiendra au Pavillon 1, Paris Expo Porte de Versailles, le salon Paris Retail Week. Cette nouvelle marque ombrelle couvre le regroupement de deux salons préexistants : E-commerce et Digital Store, tous deux organisés par Comexposium. Et mi-septembre 2016, Equipmag viendra à son tour consolider cet édifice dédié au commerce 360°. « Véritable pont entre le commerce on-line et off-line, l'édition 2015 de Paris Retail week se positionne comme l'événement retail le plus important d'Europe », souligne Sophie Lubet, Directrice du Pôle Retail, Comexposium. Près de 500 exposants (dont une quarantaine dans la logistique) et 35.000 visiteurs professionnels sont attendus lors de cette manifestation qui préparera les entreprises au passage du commerce cross-canal au responsive retail.
Deux Store Tours, une soirée Networking ainsi qu'un blog complèteront le dispositif de communication et d'échanges au-delà du salon. CP
Photo : Sophie Lubet, Directrice du Pôle Retail,
Comexposium. ©C.Polge
 
 
Paris Retail
Week (suite)
Vers
le Responsive
Retail


« Créer de la valeur dans le commerce aujourd'hui suppose d'entrer dans l'ère du « responsive retail » : un commerce qui prend acte de l'hétérogénéité et de la diversité des attentes des consommateurs, qui s'adapte à des comportements d'achats marqués par une agilité croissante et qui s'inscrit dans les tendances sociétales qui portent les ressorts immédiats de l'acte d'achat », explique Philippe Moati Co-Fondateur en 2011 avec Nathalie Damery et Robert Rochefort, de l'ObSoCo, société d'étude et de conseil en stratégie. En effet, en réseaux et mieux informés, les consommateurs veulent reprendre la main sur la relation commerciale. Au-delà des besoins, leur consommation est plus de l'ordre du désir et de l'hédonisme (importance accordée au vécu et au ressenti plus qu'à la possession), d'où l'importance de l'expérientiel (les émotions, les sensations … du parcours client, d'autant plus complexe à satisfaire qu'il faut les renouveler fréquemment pour contrer le phénomène de banalisation...). Par ailleurs, les consommateurs se caractérisent par leur fuite des contraintes (ex : les courses en hyper sont perçues comme une corvée, d'où la croissance des drives) mais aussi par une certaine impatience (attendre le plaisir promis est grisant mais également frustrant !). Néanmoins, suite à une étude menée dernièrement par le cabinet, la livraison en 48h reste plébiscitée par la majorité (37%), suivie par celle en 24h. « L'impatience a ses limites, surtout lorsqu'elle a un prix ! », tempère Philippe Moatti, qui admet cependant que si un leader donnait le la pour une réduction des délais, la norme pourrait aussi rapidement évoluer. Autres résultats de cette enquête, si le prix reste le 1er critère d'achat des consommateurs (74% le considèrent très important), la disponibilité produit vient immédiatement derrière (très important pour 38% des répondants et assez important pour 48%). « Une logistique au cordeau est nécessaire, en déduit Philippe Moati. Les hauts revenus étant les plus allergiques à l'indisponibilité des produits ». En outre, les promotions et l'offre de produits personnalisés sont aussi déclencheuses d'achats. « Cette conséquence de l'individualisation devrait redonner sa vocation au point de vente physique en tant que lieu de production de la personnalisation finale », prévoit le Professeur à l'Université Paris Diderot. Enfin, il estime que le besoin de contrer le développement du showrooming (venir voir en magasin pour acheter ailleurs, voire chez la concurrence) va pousser le commerce vers les marques-enseignes (ex : Ikea, Decathlon...), le produit n'étant disponible que dans l'enseigne considérée... CP
Philippe Moatti, Co-Fondateur de l'ObSoCo et Professeur à l'Université Paris Diderot ©C.Polge
 
   
  Principaux critères d'achats, Source ObSoCo ©C.Polge  
 
Paris Retail
Week (fin)
3 sociétés
observent
l'arrivée rapide
du m-commerce
Une table ronde a ensuite fait réagir trois experts et praticiens du e-commerce : Frédéric Krebs, Directeur Marketing Cinémas Gaumon Pathé, François Loviton, Digital, E-Commerce et CRM Director de Celio et Gérard Spatafora, E-Commerce Manager de Millesima (14 sites de vente en ligne de vin haut de gamme, panier moyen de 2.000 € + 3 boutiques). « Pour nous qui avons 50 millions de clients et 70 cinémas, le Responsive Retail est un défi », lance Frédéric Krebs, soucieux de générer des expériences positives avant, pendant et après la projection. Une application vient d'ailleurs d'être développée sur Smartphone pour faciliter l'acte d'achats de billets (possibilité de scanner un code datamatrix sur une affiche pour voir s'afficher sur son Smartphone l'heure de la prochaine séance, commander ses billets et payer en ligne). « Nous avons fait des tests durant 6 mois dans nos cinémas pour nous assurer que les clients puissent afficher le code de leur billet lors du contrôle en toutes circonstances (disponibilité ou pas de Wifi ou de 3G), car c'était un des principaux freins à l'utilisation de cette application, admet le Directeur Marketing des Cinémas Gaumont, qui ajoute : Nous sommes passés en 5 mois de 14% à 20% d'interface Smartphone ! ».
Même constat chez Celio : « La croissance des trafics et des achats on line est désormais à 100% tirée par les mobiles. Un retailer doit donc penser sa communication, ses interactions clients, son CRM, ses contenus de marque d'abord à travers le mobile : c'est le canal N°1 de l'interaction avec ses clients ». François Loviton insiste par ailleurs sur la nécessité des organisations de devenir vraiment « Connected Customer Centric » en transformant leur culture, leurs SI, etc.
Et Gérard Spatafora de relever l'importance de la complémentarité des canaux : « L'internet ne suffit pas pour nouer des liens de confiance avec les clients », d'où la création de 3 boutiques, proposant des dégustations dans un cadre privilégié. Et tous les 3 d'insister sur l'importance de la data et du renouvellement de l'expérientiel client. « L'effet « Waouh » est à renouveler sans cesse », indique Frédéric Krebs. « L'analyse de la data va révolutionner en profondeur le secteur textile. Nous avons d'ailleurs recruté un ingénieur au marketing », illustre François Loviton.
« Le Responsive Retail veut dire aujourd'hui que nous devons sans cesse évoluer pour satisfaire des clients qui changent avec la technologie »
, estime pour sa part Gérard Spatafora. Nul doute : « Ceci est une révolution ! » CP
 
   
  Table ronde faisant intervenir de gauche à droite : Gérard Spatafora, E-Commerce Manager de Millesima, Frédéric Krebs, Directeur Marketing Cinémas Gaumon Pathé et François Loviton, Digital, E-Commerce et CRM Director de Celio. ©C.Polge  
 
Livre du mois
La révolution du
Merchandising,
la nécessaire
transformation
du Retail

Voici un ouvrage particulièrement intéressant dans la mesure où il fait le lien entre deux univers distincts : le Merchandising et la Supply Chain. Les auteurs, Philippe Lachaize et Marc Lemarignier, établissent une vraie convergence en soulignant d’une part comment le Merchandising impacte toute la SC du Retail et en montrant l’intérêt de réunir les deux métiers : « ils sont responsables de la mise en œuvre d’une base de données produits, commune à l’entreprise, ils garantissent l’optimisation de l’approvisionnement, la présence des produits de la gamme obligatoire, ils définissent en collaboration avec le commerce, les circuits logistiques, ils élaborent en collaboration avec l’exploitation le processus de passation des commandes... ». Sans apporter véritablement de recettes nouvelles, cet ouvrage a le mérite de décrire une transformation singulière qui s’opère avec la montée en puissance de l’omnicanal et du big data : « Le temps est venu de couper le cordon avec le Marketing dont le Merchandising est issu pour acquérir une autonomie susceptible d’augmenter sa valeur ajoutée (...) On peut attendre d’une intégration du Merchandising et de la Supply Chain qu’elle garantisse la réponse produit/service aux besoins du client dans tous les cas de figure : magasins, web to store, livraison à domicile ». Une photographie qui permet de mieux comprendre les interactions des différentes fonctions et le rôle essentiel d’une Supply Chain étendue au point de vente.
La révolution du merchandising, éditions Eyrolles,
140 pages, 26 euros.
 
 
Transport
combiné
Transports
Marmeth
signe avec
Combiwest
Combiwest, l'opérateur de transport combiné filiale de la Sica de Saint-Pol-de-Léon vient de signer un contrat commercial avec un nouveau client, Transports Marmeth. Basé à Nantua dans l'Ain, ce dernier est spécialisé dans le transport de produits chimiques en citerne, de livraisons sur chantier avec des véhicules auto-déchargeables et de livraisons à domicile de produits lourds ou volumineux (abri de jardin, piscine, serre, volet de piscine...). Le contrat avec Combiwest porte sur le transport de citernes 20 pieds de produits chimiques sur la liaison ferroviaire Mâcon – Rennes, à raison de 5 livraisons par semaine. JLR  
   
 
INFOS INTERNATIO?NALES  


Afrique du Sud
Ackermans
gère le cycle
de vie
des produits
avec Centric
Ackermans, acteur sud-africaine spécialisé dans le textile à petit prix, a choisi le PLM Centric 8 pour améliorer la gestion du cycle de vie de ses produits. Le spécialiste de la mode utilisera le PLM américain « dans les secteurs de la distribution, de la mode, de la chaussure, du luxe et des biens de consommation pour améliorer le processus d'approvisionnement avec un déploiement du logiciel aussi bien en interne qu'en externe », explique Renee Jain, Responsable des Systèmes Supply Chain chez Ackermans. « Les avantages de Centric 8 PLM en matière de développement produit permettront à Ackermans d'honorer ses engagements en proposant constamment des prix attractifs et des produits au meilleur rapport qualité-prix », souligne Chris Groves, PDG de Centric. Et d'ajouter : « L'opportunité qui est donnée à Centric et Ackermans de collaborer dans cette région du monde représente une valeur inestimable ». PM  
 


USA
Seegrid signe
un parteraniat
avec Topper
Industrial


Seegrid, fabricant américain de chariots et tracteurs guidés automatiquement par vision 3D (appelés VGV pour Vision Guided Vehicles), vient de signer un partenariat avec Topper Industrial, un fabricant de chariots, de conteneurs et de systèmes de levage utilisés dans l'industrie manufacturière, basé à Sturtevant dans le Wisconsin. « Topper Industrial fournit des chariots de manutention sans fourche et destinés aux applications de Lean Manufacturing, qui augmentent l'automatisation et minimisent les interventions humaines dans le processus d'alimentation des lignes d'assemblage », explique Chris Visnic, Vice President of Sales and Services chez Seegrid. Fondé en 2003 à Pittsburg, Seegrid commercialise depuis 2008 des véhicules guidé par une vision 3D de leur environnement, vision grâce à laquelle ils en établissent une carte, d'où leur nom « See – grid ». PM  
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
22 juin 2015


JUIN
2015

CONFERENCES
ZEBRA
Technologies
Location
Solutions
« Dopez votre
Supply Chain
avec la RFID »
Partenaire :
SCMagazine
Le 23 à TOULOUSE
de 10h00 à 14h30
Le 25 à LYON
COMPLET


JUILLET 2015

CONFERENCES
ZEBRA
Technologies
Location
Solutions
« Dopez votre
Supply Chain
avec la RFID »
Partenaire :
SCMagazine
Le 1 à PARIS
COMPLET
Le 2
à STRASBOURG

de 10h00
à 13h30


Jeudi 2
Matinée Colibri
Table ronde
« Quels bénéfices tirent les entreprises de
leur prévision
des ventes ? »

Retour
d'expérience :
Novacyl
et Tesa
Partenaire :
SCMagazine
De 9h00 à 12h00
Château
de Montchat
Lyo
n


Jeudi 2
Congrès Fapics
« Master class RH des SC internationales »
Patronage :
Emmanuel Macron
Ministre de
l'économie
De 9h à 17h30
Campus
Euralogistic
Dourges
(15mn de L
ille)


Jeudi 9

FORUM D'ÉTÉ
SCMagazine
En partenariat
avec
ESCP Europe
« La Green
Supply Chain
Avons-nous
encore
le choix ? »

De 8h45 à 18h
ESCP, Paris
11e




SEPTEMBRE 2015

Mercredi 16
Webinaire MRO/
Pièces détachées
BARLOWORLD
SUPPLY CHAIN
SOFTWARE
« Sabena
Technics : Optimisation des
stocks de pièces
de rechange pour
développer les
Services Clients et
créer un levier de
productivité »

Retour
d'expérience :
Sabena Technics
Rendez-vous 11h
Duré
e 1h




OCTOBRE 2015

Jeudi 15 et
Vendredi 16

FORMATION
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Animé par
Régis Bourbonnais
De 9h00 à 17h00
Paris
La Défe
nse