Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Le philosophe,
la Supply Chain
et le Big Data

Le sujet n'a pas été proposé aux lycéens de terminale la semaine dernière lors
de l'épreuve de philo du bac, mais
à Luc Ferry, philosophe, écrivain et ancien ministre de l'Education Nationale et de la Recherche : « L'avenir de l'homme dans la Supply Chain ». Le candidat n'avait qu'une vingtaine de minutes pour exposer oralement son point de vue. Autant dire que les 200 professionnels réunis jeudi soir au Gala de l'Agora du SCM l'attendaient au tournant : comment allait-il s'en sortir ? Quelle vision cet esprit brillant pouvait-il donner d'un monde aussi distant des Ors de la République et des cercles intellectuels parisiens ? Mais la philosophie a réponse à tout. Et Luc Ferry l'a une fois de plus démontré en replaçant la question dans un contexte plus global, celui d'une révolution en marche qui va transformer nos vies : le digital. (Voir compte-rendu ci-dessous). Certes l'homme politique n'a pu s'empêcher quelques digressions frôlant parfois le hors-sujet. Mais très vite, se raccrochant au tumulte des taxis parisiens qui manifestaient leur colère à grand renfort de klaxons aux abords du Pavillon Dauphine, il put illustrer son propos en évoquant « l'ubérisation » de la société et la disparition de certains modèles économiques au profit d'autres formes d'organisations rendues possibles par la connectivité des objets et le Big Data. Et si au cours de cet exposé le philosophe n'aura prononcé qu'une seule fois le mot « Supply Chain », nous serons tolérants devant la difficulté de l'exercice et lui reconnaitrons un exceptionnel talent oratoire, une capacité certaine à anticiper le changement, un sens aigu du raccourci et de la formule qui fait mouche. Allez, accordons-lui 15/20 ! JPG
 
 
 
 
Gala Agora
du SCM
« Le Futur de
l'Homme dans la
Supply Chain »
Près de 200 invités, parvenus pour la plupart à braver
les barrages des chauffeurs de taxi en colère sur les routes comme dans les gares, ont eu la chance de participer
au 4e Gala du Supply Chain Management organisé par l'Agora du SCM au Pavillon Dauphine, à Paris, le 25 juin au soir. Le thème de ce gala portait sur « Le Futur de l'Homme dans la Supply Chain ». Le 1er temps fort de cette soirée était une table ronde sur ce thème animée par Martial You, Rédacteur en Chef au service économie de RTL, faisant intervenir Luc Ferry, écrivain et philosophe, ancien Ministre de la Jeunesse, de l'Education Nationale et de la Recherche, Jean-Christophe Machet, Président de FM Logistic, Nicolas Bouvet, Managing Director d'Accenture Strategy et Laurent Sabatucci, Directeur Associé d'EOL. « Dans les 30 ans qui viennent, nous allons connaître plus d'évolutions que durant 3.000 ans », a lancé Luc Ferry, pour qui la relance de la consommation en donnant plus aux bas salaires ne peut fonctionner dans une économie ouverte. « C'est l'innovation qui tire la croissance, assène-t-il. Mais elle oblique à acheter de nouveaux produits en rendant obsolètes les anciens. La structure fondamentale du capitalisme est la mode, dont la seule finalité est de... démoder ! ». Selon lui, les innovations se heurtent à de puissants freins intrinsèques : elles créent des inégalités et du chômage avant de récréer des emplois, mais différents et plus tard. Et de poursuivre : « Les NBIC (Nano et Bio-technologies, Informatique – dont le Big Data et les objets connectés – et le Cognitif-ou Intelligence Artificielle-) vont avoir des conséquences inimaginablement positives. De même, la naissance de l'économie collaborative ou participative (cf. UberPop, BlablaCar, AirBnB... le crowfounding) va bouleverser la donne. L'uberisation dans le monde va arriver dans tous les secteurs. Aucun ne sera à l'abri. Il faut donc se préparer à cette évolution, si l'on ne veut pas mourir », recommande Luc Ferry. CP
 
     
  Salle du Gala SCM ©C.Polge  
 
Gala Agora
du SCM
(suite)
La révolution
des
10 prochaines
années
« Les 10 prochaines années vont révolutionner nos entreprises, reprend Jean-Christophe Machet, Président de FM Logistic, qui a créé un programme sur 10 mois faisant intervenir des experts du digital. Nous sommes beaucoup à réfléchir sur les Ubers de demain. Mais nous menons ces réflexions dans des incubateurs à part, pour ne pas risquer de les freiner par l'organisation existante. Et de lancer une piste : En Europe, 35% des capacités des véhicules sont non utilisées. C'est une économie qui mobilise beaucoup de coûts fixes ». Laurent Bouvet, Managing Director d'Accenture Strategy a quant à lui mis en avant l'évolution des métiers, tirés vers le haut, et l'arrivée de nouvelles fonctions comme les Data Scientists. « 40% des bâtiments logistiques en IDF font plus de 40.000 m2 contre 20% en 2010, souligne pour sa part Laurent Sabatucci, pour qui le Supply Chain Manager doit désormais presque être un bâtisseur. Il a mis l'accent sur la nécessité d'innover (ce qui est fait dans l'immobilier logistique, notamment via les normes environnementales), mais aussi sur les barrières de protection que peuvent représenter les réglementations. « Mettre des barrières pour endiguer un flux naturel ne marche pas longtemps, prévient Jean-Christophe Machet. On a longtemps soutenu que livrer le dernier escalier ne coûtait rien, ce qui est économiquement faux ». « A l'instar des Drives qui sont passés de 0 à 2.500 en 5 ans, il faut revoir les modèles en profondeur », acquiesce Nicolas Bouvet.
« Des communautés qui n'existaient pas auparavant se mettent en place. Le digital fait tomber des barrières et des frontières, observe Jean-Christophe Machet. Nous devons faire bouger les lignes et nous faire challenger par les jeunes et les experts pour avoir un regard juste sur ce qui est en train de se passer ». Et Luc Ferry d'avoir le mot de la fin : « Le patron de Google France, Nick Leeder, me disait quelque chose d'extrêmement profond : « Nous réfléchissons au service rendu au consommateur et dans ce cadre, le Big Data, c'est formidable ». Tandis qu'en Europe, nous avons la CNIL et pensons protection de la vie privée et du citoyen. Deux attitudes fondamentalement différentes qui expliquent sans doute pourquoi l'innovation est américaine tandis que nous avons nos boulets syndicaux... ». CP
 
   
  Table ronde animée par Martial You (RTL) debout
avec de gauche à droite :
Laurent Sabatucci (EOL),
Jean-Christophe Machet
(FM Logistic), Luc Ferry et
Nicolas Bouvet (Accenture) ©C.Polge
 
 
 
 
Gala Agora
du SCM
(fin)
Coup de cœur
pour Shippeo
Après de sympathiques discussions avec leurs voisins de table autour d'un bon dîner, les convives ont pu assister à la présentation des résultats d'un sondage réalisé en début de soirée sur tablettes sur « Les révolutions impactant des métiers de la Supply Chain » par Clémentine Mermet des Granges, membre du Comité de pilotage de l'Agora SCM. L'orientation client et le Big data sont perçus comme les plus impactants, à l'inverse des réseaux sociaux, bons derniers du classement. Thierry Sicard, Directeur SC de Sto, qui a trouvé l'ordre des réponses, a gagné un repas au restaurant ! Ensuite, Guillaume Prenot, Vice-Président de l'Agora du SCM, a décerné le coup de cœur 2015 du Comité d'organisation du Gala du SCM à Lucien Besse de Shippeo, éditeur d'une plate-forme de traçabilité du transport à l'international, utilisée notamment pas FM Logistic. En invité surprise, Patrick Trotignon, Conseiller du Président du Paris FC, est venu inviter les membres de l'Agora du SCM à assister à un prochain match au stade Charletty et vanter les mérites des aspects sociaux de son club pour certains jeunes défavorisés. Enfin, Michaël Lejard, Co-Président d'Agora Fonctions, a prié les représentants des Associations de Supply Chain Management de monter sur scène pour souligner l'importance d'œuvrer conjointement à promouvoir le SCM. La soirée s'est terminée par des échanges conviviaux entre les participants au son d'un orchestre de jazz. CP  
   
  Clémentine Mermet des Granges (Warner Music France) et Thierry Sicard (Sto) ©C.Polge  
   
  De gauche à droite : Guillaume Prenot (20th Century Fox Pathé Europa), Lucien Besse et Pierre Khoury (Shippeo)©C.Polge  
   
  Patrick Trotignon (Paris FC) et Michaël Lejard (Agora Fonctions) ©C.Polge  
   
  De gauche à droite : Friedrich Laubscher (Agora SCM Rhône-Alpes), Pascal Dezoteux (Agora SCM Lille-Belgique), Valérie Macrez (Aslog), Nadia Taleb (GS1 France), Caroline Mondon (Fapics), Marc de la Fons (Agora SCM), Nathalie Ortet (Afilog) et Xavier Hua (ECR France). ©C.Polge  
 
Flux physiques
et flux
financiers
Le Big Data
au service du
financement des
Supply Chains
GT Nexus et le fournisseur de solutions de financement commercial, Seabury TFX, viennent de lancer un programme innovant. Celui-ci propose d'ouvrir les flux de capitaux en fondant les décisions de financement sur l'historique des performances des partenaires commerciaux au lieu de la solvabilité de l'acheteur ou du fournisseur. GT Nexus fournit un cadre juridique et un moteur de conformité. Robert Lin, président et PDG de Seabury TFX explique : « Contrairement aux programmes traditionnels qui fonctionnent en collaboration avec des banques ou des fournisseurs individuels pour chaque transaction, le financement de ce programme est assuré par un ensemble de transactions sur la plateforme ». Harry Gaffney, Directeur financier de Charles Komar & Sons, complète : « Ce type de programme réduit à la fois les coûts et les risques. Nos fournisseurs peuvent bénéficier d'un financement pour gérer leur entreprise lorsqu'ils en ont le plus besoin, à des étapes clés du cycle de vie des transactions, et ce dès la commande. L'accès à des liquidités à ces moments cruciaux garantit un flux d'approvisionnement ininterrompu ». Le financement est accordé hors bilan. Les fournisseurs peuvent obtenir des liquidités au même taux et selon les mêmes conditions pour tout acheteur référencé sur la plateforme.
« Nous n'avons plus besoin d'attendre l'approbation d'une facture », précise Adam Sutton, Président de Highland Belts & Fine Leather Goods. « La visibilité sur les flux de trésorerie et la garantie de paiement nous permettent de mieux prévoir notre croissance. Nous pouvons avancer sereinement, sachant que nous obtiendrons les fonds nécessaires pour acheter des matériaux et honorer de nouvelles commandes ». « Le Big Data révolutionne le monde de l'entreprise dans tous les secteurs et tous les segments, et nous participons à cette transformation », conclut Sean Feeney, PDG de GT Nexus. JPG
 
 
 
 
Ports
Le Port
du Havre
donne
la priorité aux
conteneurs
Orienter prioritairement l'action sur l'activité conteneurs est l'un des grands piliers du projet stratégique 2014-2019 qui a été approuvé vendredi dernier par le Conseil de Surveillance du Port du Havre. L'un des objectifs est de faire passer la part du trafic conteneurisé dans le trafic global du port de 35% aujourd'hui à 50% à l'horizon 2020, pour atteindre un trafic entre 3,5 et 4,5 M de conteneurs EVP (contre 2,6 M EVP en 2014). Ce plan vise également une augmentation de 10 points de la part des acheminements fluviaux et ferroviaires de conteneurs pour atteindre les 25%.
Concernant les autres filières, le GPMH compte ouvrir 500 ha d'offre foncière (dont près de 200 ha en reconversion) pour favoriser le développement d'activités logistiques et industrielles. Le port compte sur l'augmentation des volumes et l'adaptation de sa politique tarifaire domaniale pour améliorer ses recettes et retrouver une capacité d'autofinancement. Le programme d'investissement, qui a reçu le soutien de l'Etat et de la Région Haute-Normandie dans le cadre des Contrats de Plan régional et interrégional (et fait l'objet de demandes de subventions européennes), prévoit l'engagement de 385 M€ d'investissements sur la période 2014-2019, avec plus de 200 M€ de nouveaux développements (dont 87 M€ pour les terminaux et 40 M€ pour la création de parcs logistiques). JLR
 
   
 
Express
Un nouvel ELU
Chronopost
à proximité
du centre de
Toulouse
Chronopost a choisi de déménager son agence précédemment installée en Zone Industrielle Sud et son ELU (Espace Logistique Urbain) situé Place St-Georges, pour relocaliser ses activités sur un site unique à 6 km du centre-ville de Toulouse. Cette nouvelle situation géographique permet à l'expressite d'optimiser le traitement de son fret et de fiabiliser la qualité de service sur les livraisons avant 8h, 9h ou 10h, en anticipant de plus d'1/2 heure les départs en collecte et distribution des colis. Une nouvelle implantation qui permet de massifier ses flux au départ des hubs de Chilly-Mazarin, Roissy, Montpellier, Poitiers et Corbas (acheminement des colis) tout en se rapprochant au plus près de ses destinataires, avec notamment l'utilisation d'une flotte de véhicules en mode « doux » pour la livraison en hyper-centre. Ainsi sur les 12 tournées de livraison qui desservent le Centre-ville, 10 sont réalisées en véhicules électriques et vélos et 2 en véhicules GNV. Selon Chronopost, cette nouvelle organisation réduirait le nombre de kilomètres parcourus ainsi que les émissions polluantes estimées à 42 tonnes par an pour l'agglomération. JPG  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
29 juin 2015


JUILLET
2015

CONFERENCES
ZEBRA
Technologies
Location
Solutions
« Dopez votre
Supply Chain
avec la RFID »
Partenaire :
SCMagazine
Le 1 à PARIS
COMPLET
Le 2
à STRASBOURG

de 10h00
à 13h30


Jeudi 2
Matinée Colibri
Table ronde
« Quels bénéfices tirent les entreprises de
leur prévision
des ventes ? »

Retour
d'expérience :
Novacyl
et Tesa
Partenaire :
SCMagazine
De 9h00 à 12h00
Château
de Montchat
Lyo
n


Jeudi 2
Congrès Fapics
« Master class RH des SC internationales »
Patronage :
Emmanuel Macron
Ministre de
l'économie
De 9h à 17h30
Campus
Euralogistic
Dourges
(15mn de L
ille)


Jeudi 9

FORUM D'ÉTÉ
SCMagazine
En partenariat
avec
ESCP Europe
« La Green
Supply Chain
Avons-nous
encore
le choix ? »

De 8h45 à 18h
ESCP, Paris
11e




SEPTEMBRE 2015

Mercredi 16
Webinaire MRO/
Pièces détachées
BARLOWORLD
SUPPLY CHAIN
SOFTWARE
« Sabena
Technics : Optimisation des
stocks de pièces
de rechange pour
développer les
Services Clients et
créer un levier de
productivité »

Retour
d'expérience :
Sabena Technics
Rendez-vous 11h
Duré
e 1h




OCTOBRE 2015

Jeudi 15 et
Vendredi 16

FORMATION
EURODECISION
15e SESSION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Animé par
Régis Bourbonnais
De 9h00 à 17h00
Paris
La Défen
se