Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Immobilier
Panhard
signe pour le
développement
de 300.000 m²
d'entrepôts au
Havre et à
Port Jérôme
Le Groupe Panhard conclut simultanément deux accords de partenariat pour le développement de parcs logistiques dernière génération : le premier avec Haropa-Port du Havre pour 135.000 m2 d'entrepôts logistiques, le second, à Port Jérôme, avec la Communauté de Commune de Caux vallée de Seine (CVS) pour 175.000 m2 d'entrepôts. La partie du parc logistique du Pont de Normandie II comprendra 3 bâtiments. Les travaux devraient démarrer mi-2016, le temps de déposer et d'obtenir l'ensemble des autorisations administratives propres aux bâtiments, pour une mise en exploitation mi-2017. Situé au coeur des infrastructures portuaires et en prise directe avec la nouvelle plateforme multimodale, cette zone a pour vocation de proposer des services premium destinés aux activités traitant d'importants volumes de conteneurs dans des délais optimisés, tant à l'import qu'à l'export. Le parc logistique de Port-Jérôme développera également 3 bâtiments dans un calendrier identique. Situé à la sortie du canal et au pied du pont de Tancarville, bénéficiant d'un bord à quai opérationnel et d'une zone de dépôt conteneurs, il est implanté pour capter du trafic route, barge ou même « short-sea ». Il pourra accueillir des bases de distribution nationale, voire européenne, regroupant l'ensemble des activités à valeur ajoutée en amont ou en aval du transport maritime. JPG  
   
  De gauche à droite : Hervé Martel, Directeur général Haropa-Port du Havre, Alain Panhard, Président du Groupe Panhard, et Jean-Claude Weiss, Président de la Communauté de communes Caux Vallée de Seine.  
   
  Partie du parc logistique Pont de Normandie  
 
 
 
Forum d'Eté
2015
du 9 juillet à
l'ESCP-Europe !
La barre des
800 inscrits
est dépassée !
A l'heure où le thermomètre bat des records de températures et qu'il devient urgent d'agir pour le climat, le Forum d'Eté atteint lui aussi un record, dépassant aujourd'hui les 800 inscrits. Organisée sur le thème : « Green Supply Chain : avons-nous encore le choix ? », cette journée d'échanges et de débats propose de dresser un état des lieux précis sur les actions menées par les industriels, les distributeurs et les prestataires logistiques pour réduire leur empreinte environnementale : véhicules moins polluants, économie d'énergie dans les bâtiments logistiques, réduction des nuisances, modes alternatifs à la route, optimisation du transport, recyclage des produits, logistique urbaine, le « green » vu de la Chine... L'occasion également d'identifier les initiatives vertueuses et peut-être reproductibles au sein même de votre entreprise. Le Forum d'Eté est organisé par Supply Chain Magazine en partenariat avec ESCP-Europe. Faisons de ce Forum d'été 2015, la grande Conférence Climat de la communauté Supply Chain !
Programme complet, renseignements pratiques
et inscription en ligne.
 
 
Logistique
urbaine
Urbismart
renforce son
tour de table

Un nouvel actionnaire fait son entrée dans le capital d'Urbismart, la société fondée par Thierry Bruneau, Jean-Paul Rival (tous deux dirigeants de Concerto European Developer), Michel Rascol (Directeur Général du 4PL Intologistics) et Pierre Orsatelli (Consultant), et dont le lancement commercial a été annoncé sur la dernière SITL (Voir NL n°2032). Il s'agit du promoteur et constructeur immobilier Kaufman & Broad, qui a racheté en décembre dernier Concerto European Developer au groupe Affine (également actionnaire d'Urbismart). Affine et Kaufman & Broad possèderont désormais chacun 17% du capital de la start-up, le reste étant détenu par les quatre fondateurs. « Nous sommes convaincus que la solution d'Urbismart peut être une réponse à la problématique du dernier kilomètre de livraison en répondant aux attentes en matière de pollution et de circulation des villes. Ceci est parfaitement en ligne avec nos ambitions sur les problématiques de l'urbanisme de demain, et vient encore élargir notre offre » ajoute Nordine Hachemi, PDG de Kaufman & Broad. Rappelons qu'Urbismart a pour ambition d'orchestrer pour ses clients chargeurs le dernier kilomètre de livraison dans les villes selon le principe « un camion, une rue » et en s'appuyant sur un outil informatique d'optimisation dynamique. Le démarrage opérationnel de la phase de test, qui devait initialement avoir lieu en juin, est prévu pour début septembre à Bordeaux. L'objectif pour 2018 est d'étendre le projet à 35 enseignes sur 45 villes, avec à terme 50 à 100 plates-formes péri-urbaines à développer. JLR
Photo : Nordine Hachemi, PDG de Kaufman & Broad.
 
 
 
 
Digitalisation
Bientôt une
plate-forme
pour les PME
du transport et
de la logistique
NOSCIFeL, pour Norm@Fret Services Connecteur Intelligent pour le Fret Et la Logistique. Ce programme collaboratif de trois ans, labellisé par les pôles de compétitivité i-Trans et Nov@log, vient de s'achever officiellement le 1er juillet. Son objectif était de développer des outils sécurisés d'échange de messages normalisés (UN/Cefact) et de nouveaux services dématérialisés comme leviers de compétitivité pour les PME et des TPE du transport et de la logistique. Le résultat tangible de ce programme est une plate-forme open source développée sous le pilotage de ChronoServices (filiale de l'Imprimerie Nationale qui délivre entre autres les cartes de chronotachygraphes) et avec le soutien de la Caisse des Dépôts et Consignations dans le cadre du PIA (Programme Investissements d'Avenir). Parmi les partenaires figurent l'Union TLF qui a participé à l'analyse des besoins, et les éditeurs informatiques MGI, GLS et Effisys. Cette plate-forme, accessible 24h/24 et 7j/7 et facilement connectable aux systèmes douaniers et aux WMS, propose différents services dont la vocation est de faciliter les échanges d'information entre les opérateurs de la chaine logistique et le suivi des évènements : prise de rendez-vous transporteur avec les quais portuaires et les entrepôts, traçabilité en temps réel avec notifications automatiques, calcul d'émissions CO2 pour des lots de marchandises transportés par la route, gestion des opérations groupage/dégroupage de conteneurs, échange sécurisé et archivage de documents. Une extension pour tablettes et smartphones a même été développée. Une commercialisation des différents modules, avec un abonnement et un paiement à la consommation, est envisagée dès la rentrée. JLR  
   
 
Alternative
au diesel
Sotradel
va recevoir
en fin d'année
le premier
porteur GNC
Renault Trucks
Historique ! C'est le premier porteur full gaz GNC Renault Trucks vendu à un transporteur pour compte d'autrui. Le bon de commande, auprès du distributeur local de la marque, d'un porteur full gaz D19 Wide Distribution CNG (320 cv) a été signé il y a exactement une semaine par Sotradel Transports. A partir de la fin de l'année, ce camion sera exploité sur le territoire du Grand Lyon, pour des missions de type « distribution ». Il sera par ailleurs équipé par le CRMT (Centre de Recherches en Machines Thermiques de Dardilly) d'une série de capteurs qui collecteront les données nécessaires au Projet Equilibre, qui associe les transporteurs Megevand, Magnin, Prabel, Sotradel, Jacky Perrenot et Transalliance dans une expérimentation de nouvelles technologies en vue de remplacer le gasoil par le GNV (Gaz Naturel de Véhicule), que ce soit le GNC (Gaz Naturel Comprimé) ou le GNL (Gaz Naturel Liquéfié). JLR  
   
  Nicolas Barrale, Directeur exploitation Sotradel Transports et Mathias Cornier, Directeur commercial Bernard Trucks.  
 
 
 
Transport
Thermo King
va convertir
toute sa gamme
au R-452A
d'ici 2016
Filiale du groupe américain Ingersoll Rand et constructeur de groupes froids pour le transport, Thermo King s'est lancé cette année dans un vaste chantier de conversion progressive, d'ici à 2016, de toute sa gamme de groupes frigorifiques à l'utilisation d'un nouveau fluide frigorigène, le R-452A, fruit de trois années d'un travail en commun avec le groupe Dupont. La raison : la lutte contre le réchauffement climatique. Par rapport au R-404A utilisé actuellement, le R-452A présente un potentiel de réchauffement global (PRG ou GWP en anglais, pour Global Warming Potential) de 1.940 contre près de 4.000. Le PRG d'un gaz est le rapport entre les effets de réchauffement global causés par la libération d'une masse donnée de ce gaz et ceux causés par la même masse de CO2 (c'est pourquoi le PRG du CO2 est toujours égal à 1). Cette mesure est aussi une façon d'anticiper les exigences de la Commission européenne, qui prévoit d'interdire d'ici 2020 tout fluide frigorigène avec un GWP supérieur à 2.500, même si cela ne concernerait que les groupes froids utilisant plus de 10 kg de réfrigérant (ce qui n'est pas le cas pour les équipements frigorifiques dans les camions). PM  
 
Nos lecteurs
ont la parole
80.000
kilomètres
avant de
rebondir sur
le gazon de
Wimbledon


Au moment où les matchs de Wimblenon sont regardés dans le monde entier, Laurent Lefouet, Directeur Général EMEA d'Anaplan nous raconte l'histoire d'une balle de tennis. Il nous livre par la même occasion ses réflexions sur la complexité des Supply Chains internationales :
« 80.000 kilomètres ! C'est la longueur du chemin parcouru par les différents composants d'une balle de tennis. Cette distance a été calculée par Mark Johnson, professeur agrégé de gestion à la Warwick Business School en Angleterre (1). En effet, la production de ces balles (de la marque Slazenger) a lieu à Bataan aux Philippines. L'argile vient des Etats-Unis (14.000 km) et est envoyé directement à Bataan. La laine est récoltée en Nouvelle-Zélande puis expédiée à Stroud, au Royaume-Uni, pour y être cardée (19.000 km) avant de repartir à Bataan (10.800 km). La Chine fournit du naphtalène de pétrole (3.355 km), la Corée du Sud des produits soufrés (2.620 km), la Thaïlande de l'oxyde de zinc (2.150 km), la Grèce de la silice (9.600 km) et le Japon du carbonate de magnésium (3.025 km). Une partie du caoutchouc utilisé provient de Malaisie (2.420 km), l'autre provenant d'une partie des Philippines située à 960 km de l'usine. Une fois que les balles de tennis sont produites, elles sont expédiées en Indonésie (2.800 km) pour finalement être expédiées, prêtes à l'emploi à Wimbledon. Cette dernière partie du voyage représentant 10.720 km. Cet exemple démontre la complexité des Supply Chains. Dès lors quelles solutions permettent de s'affranchir d'une telle complexité exacerbée par la demande finale ? Force est de constater que les ERP manquent cruellement de capacité collaborative et fonctionnent généralement en silo. La solution ad hoc passe par le cloud, sur une plateforme hautement collaborative, où les divers acteurs de la Supply Chain peuvent travailler ensemble. De cette manière, les approvisionnements connaissent les contraintes des outils de production ; le marketing et la distribution en sont conscients, de même que tous les acteurs de la chaîne logistique, du chef d'entrepôt au patron de la facturation. Et si la demande finale diminue ou accélère, les bonnes actions pourront être décidées quasiment à la volée, et non pas trois ou six mois après le constat, quand il est trop tard ». LL
Ajoutons qu'au-delà des réflexions sur la gestion collaborative des flux, on peut également s'interroger sur la pertinence de ces kilomètres parcourus au regard de nos responsabilités vis-à-vis de la planète.
(1) Son étude,
disponible en ligne
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
3 juillet 2015


JUILLET
2015

Jeudi 9
FORUM D'ÉTÉ
SCMagazine
En partenariat
avec
ESCP Europe
« La Green
Supply Chain
Avons-nous
encore
le choix ? »

De 8h45 à 18h
ESCP, Paris
11e


SEPTEMBRE 2015

Mercredi 16
Webinaire MRO/
Pièces détachées
BARLOWORLD
SUPPLY CHAIN
SOFTWARE
« Sabena
Technics : Optimisation des
stocks de pièces
de rechange pour
développer les
Services Clients et
créer un levier de
productivité »

Retour
d'expérience :
Sabena Technics
Rendez-vous 11h
Duré
e 1h




OCTOBRE 2015

Jeudi 15 et
Vendredi 16

FORMATION
EURODECISION
15e SESSION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Animé par
Régis Bourbonnais
De 9h00 à 17h00
Paris
La Défen
se