Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Forum d’Eté
2015
du 9 juillet à
l’ESCP-Europe!
Fermeture des inscriptions aujourd'hui à 15 heures !
Les inscriptions pour la journée de conférences « Green Supply Chain : avons-nous encore le choix ? » seront closes à partir de 15h. Si vous souhaitez participer à cette grande journée de rencontres et de débats qui se tiendra jeudi 9 juillet dans les locaux de l'ESCP-Europe, il ne vous reste plus que quelques minutes.
Programme complet, renseignements pratiques
et inscription en ligne.
 
 
 
 
Omnicanal
Damart
investit dans
sa logistique
Damart poursuit la révolution de son modèle : après avoir modernisé son offre, fait évolué sa communication, repensé son site web marchand et son concept magasin, l'entreprise investit 5 M€ dans la modernisation de sa plate-forme logistique à Hem (56.000 m²), près de son siège social. Objectif : développer ses performances opérationnelles (+25%) et réduire le délai de fabrication de la majeure partie de ses colis à une journée. A l'intérieur du bâtiment le projet consiste en la mise en place d'un système de type « trieur à pochette » de la marque Dürkopp. Les travaux dureront 9 mois. Le site logistique Damart est dédié à tous les canaux de vente et à toutes les marques du groupe (Damart, Damart Sport, Happy D, Sedagyl, Jours Heureux). « La mécanisation accrue permettra aux 450 salariés de la plateforme de bénéficier de meilleures conditions de travail », affirme le VADiste dans un communique. Le site devrait être opérationnel en mars 2016. Son ouverture permettra d'absorber la croissance de l'enseigne qui va déployer un nouveau concept de magasins éphémères au cœur des grandes villes. D'ici 8 ans, le réseau Damart devrait compter plus de 125 implantations en France, contre 85 aujourd'hui. L'entreprise nourrit également de nouvelles ambitions à l'international, qu'elle présentera à l'occasion de l'inauguration officielle de son nouveau flagship européen au cœur de l'Avenue Louise, à Bruxelles, le 17 septembre prochain. JPG  
   
 
Supply Chain
Event
Une zone
entièrement
consacrée
à l'omnicanal

Elle est née du comité de pilotage de Supply Chain Event et s'appellera E-Retail Connect. Cette allée de 120 m² et d'une capacité de 18 stands, va accueillir une offre exclusivement dédiée à l'omnicanal : du fullfilment aux consignes automatisées, en passant par la livraison, les équipements d'entrepôts, les éditeurs et les intégrateurs. En synergie totale avec le reste de l'évènement, E-retail connect complètera l'offre de ce salon qui se tiendra à la Porte de Versailles les 17 et 18 novembre prochains. Les stands seront aménagés de manière homogène et didactique avec unité de couleur et affichage bannière haute. Des visites guidées avec un animateur sont également prévues. « A l'heure où les entreprises industrielles ou commerciales revoient leur stratégie de distribution il est logique qu'un salon comme Supply Chain Event mette en exergue les offres qui correspondent à ces nouveaux besoins », explique David Puech, Directeur marketing de Supply Chain Event. Un besoin plébiscité par les visiteurs selon une enquête visiteurs réalisée en février 2015 et comme l'exprime très simplement Kathleen Deslauriers, Logistics and Supply Chain Manager de Brandalley, membre du comité de pilotage : « quel que soit le degré d'avancement de mes projets, Supply Chain Event est le lieu de rencontre et d'information du marché. Une seule visite doit permettre de retrouver des fournisseurs ou d'en rencontrer de nouveaux. C'est également un outil de veille et de benchmark lorsque les projets à venir sont plus éloignés». Les e-commerçants, les distributeurs traditionnels ou les industriels pourront désormais trouver dans E-Retail Connect, les solutions et technologies couvrant l'ensemble des besoins d'une Supply Chain Omnicanal. Charlotte de Boyer, Chef de projet Supply Chain Event, sera présente jeudi au Forum d'été qui se déroule à l'ESCP-Europe. Les exposants de l'édition 2015 pourront en débattre avec elle sur le stand SCE à cette occasion ou la contacter
(Tel : 01 47 56 67 75) charlotte.de.boyer@reedexpo.fr
 
   
 
Stratégie
nationale
logistique
La révolution
numérique
laisserait
entrevoir
des gains
de 80 Mds €


« La logistique doit devenir un levier de performance pour notre pays tout autant que pour d'autres, que ce soit au sein des entreprises mais aussi au sein de l'administration des services publics. Diverses études estiment d'ailleurs que pour la France, cela représente un gain de 20 à 80 Mds€ » a déclaré hier le député EELV François-Michel Lambert lors du discours d'ouverture de la deuxième édition de l'IPIC (International Physical Internet Conference). Cette conférence réunit jusqu'à demain à l'Ecole des Mines près de 300 personnes venues du monde entier, issues du monde de la recherche ou de l'industrie, pour faire le point sur le concept d'Internet physique, un système logistique hyperconnecté permettant la consolidation des flux et le partage des ressources, sur le modèle d'Internet. Dans son discours, François-Michel Lambert en a surtout profité pour évoquer en avant-première les travaux d'une autre manifestation, la Conférence Nationale sur la logistique, dont il est le président, et qui se tiendra mercredi après-midi. « Il s'agit pour la France de se doter d'une stratégie nationale logistique. L'absence de gouvernance nous est très préjudiciable avec une sous-performance qui place la France au 13e rang mondial, au huitième rang européen » a-t-il constaté. « En laissant aller les flux, notre pays a perdu de son efficacité et est rentré dans une fuite en avant dangereuse et non soutenable » a lancé ce logisticien de formation (Cret-Log). « Au début, en termes d'approches novatrices, je pensais que viser les 20 Mds€ de gains, c'était déjà un challenge raisonnable, avec la mise en place d'une politique de formation dans les entreprises, en particulier les PME, la montée des compétences, l'articulation des maillons de la chaîne logistique, la mise en place d'une gouvernance territoriale partagée, l'amélioration des réglementations, l'investissement dans les technologies. Mais aujourd'hui, quand je mesure ce qu'est la révolution numérique, j'estime que nous devons viser en France, mais c'est valable pour les autres pays, les 80 Mds€ de performances pour l'ensemble de l'économie » a-t-il lancé. Pour lui, la puissance du numérique devrait permettre d'accroître très sensiblement la productivité des infrastructures et des moyens mobilisés. Dans sa conclusion, François-Michel Lambert a déclaré qu'il considérait l'Internet physique (le sujet de l'IPIC) non plus comme une vison lointaine mais bien comme une réalité, comme « un changement à prendre en compte dès à présent que nous devons mettre en œuvre, nous les politiques, en accompagnant vos initiatives et vos travaux ». JLR
Photo : François-Michel Lambert, Député EELV
et Président de la Conférence nationale
sur la logistique ©DR
 
 
Salon
Innorobo
Les robots
arrivent
discrètement
(mais sûrement)
en logistique



Présenté par la société BA Systèmes lors du salon innorobo, Stamina est un projet Européen pour la mise au point d'un système robotique mobile. Destiné à de la préparation de kits de pièces automobile, il se compose d'une plate-forme de type AGV, d'un robot polyarticulé embarqué (bras 6 axes), muni d'une pince polyvalente. L'ensemble est piloté par une supervision spécifique qui lui permet d'assurer les tâches de picking depuis des box ou des palettes ou de kitting-préparation de commandes. Ce projet collaboratif devrait être opérationnel en 2017 pour son utilisateur PSA Peugeot-Citroën. Lors de ce salon lyonnais, BA Systèmes a également présenté Robo-K une innovation au service des professionnels de la rééducation. Pas de doute, l'âge d'or de la robotique ne fait que commencer ! JPG  
   
 
Testeurs,
échantillons
et PLV
Comment
mieux gérer
les flux non
marchands de
la Parfumerie
Sélective
Les distributeurs et industriels du secteur de la parfumerie sélective poursuivent la démarche engagée pour améliorer l'efficacité des pratiques opérationnelles sous l'égide d'ECR France et des deux fédérations professionnelles du secteur : la Fédération Française de la Parfumerie Sélective (FFPS) et la Fédération des Entreprises de la Beauté (FEBEA). Un groupe projet travaille ainsi depuis plusieurs mois pour définir et harmoniser les processus de gestion des produits non marchands (testeurs, PLV, échantillons, ...), qui aboutit aujourd'hui à la publication du « Guide de bonnes pratiques logistiques des flux non marchands ». Les participants se sont efforcés de formaliser des processus de gestion en fonction de la typologie de flux utilisée pour les produits non marchands : les flux tirés en entrepôt ou en point de vente, à l'initiative du distributeur, et les flux poussés en entrepôt ou en point de vente, à l'initiative de l'industriel. Les travaux ont abouti en pratique aux résultats suivants : une recommandation pour les flux tirés en entrepôt ou en point de vente, la description d'un processus cible pour les flux poussés en entrepôt et des pistes de réflexion pour les flux poussés en point de vente. À date, le processus cible pour les flux poussés en entrepôt fait appel à des techniques et des messages non encore déployés dans le secteur de la parfumerie sélective, mais semble être le plus adapté pour ce type de flux. Concernant les flux poussés en point de vente, le guide détaille les pistes de réflexion qui permettront d'identifier des solutions innovantes, en lien avec les autres travaux d'ECR, notamment sur les objets connectés. Il convient de rappeler que la mise en place des recommandations et solutions envisagées dans ce guide se déroule nécessairement dans le cadre d'un accord bilatéral entre les acteurs. JPG
Le guide de bonnes pratiques logistiques des flux
non marchands est téléchargeable dans
la médiathèque du site

 
 
INFOS INTERNATIONALES  


UK
Tesco reconduit
son partenariat
avec
XPO Logistics
pour 5 ans
Le distributeur britannique Tesco vient de renouveler son contrat avec XPO Logistics (anciennement ND), qui porte sur la gestion de 12 unités de recyclage (Recycling Service Units ou RSU) au Royaume-Uni et en Irlande, ainsi que sur la maintenance de son parc d'équipements de transport et de manutention. « Cette reconduction reflète l'expertise de XPO Logistics en reverse logistics, notamment la qualité de ses systèmes informatiques de gestion des retours, ainsi que les synergies créées avec les opérations de recyclage de Tesco », souligne le prestataire. Constitué en 1995, le réseau RSU gère l'ensemble des équipements de transport et de manutention et des déchets d'emballage de plus de 2.700 magasins Tesco au Royaume-Uni et en Irlande. Ceux-ci sont acheminés par les véhicules de livraison des magasins de l'enseigne et de ses fournisseurs jusqu'aux unités de recyclage, pour la plupart installées à proximité des sites de distribution Tesco. Avec un effectif de près de 700 collaborateurs, cette activité traite chaque semaine l'équivalent de 17.500 véhicules assurant les retours. Dans le cadre de sa mission de maintenance, XPO Logistics est également en charge de plus d'un million de rolls utilisés pour les retours, ainsi que de plateaux et petits conteneurs, ce qui contribue à la longévité du matériel, assure une disponibilité optimale et permet une réduction des coûts de remplacement. Parmi les projets récents et à venir menés dans le cadre de ce contrat figurent le développement et la mise en place d'un système de suivi de données en temps réel ainsi que le test d'un système de tri visant à améliorer la qualité et la valeur des déchets plastiques. JPG  
 


Vocal
Voiteq prend
le contrôle
de Smilog en
Allemagne
Voiteq, spécialiste des solutions vocales pour les entreprises annonce une prise de participation majoritaire dans Smilog, intégrateur spécialisé dans les systèmes vocaux. Cette acquisition confirme la volonté d'expansion de Voiteq sur le marché Européen et renforce les résultats record affichés l'an dernier dans l'ensemble des filiales. L'organisation allemande sera désormais connue sous le nom Voiteq-Smilog et fera partie du groupe Centriq. Une opération similaire avait été effectuée en France en 2013 avec Voiteq-Teknix. Les deux sociétés offrent déjà des solutions vocales basées sur la technologie Vocollect d'Honeywell, leader mondial des solutions vocales. JPG  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
7 juillet 2015


JUILLET
2015

Jeudi 9
FORUM D'ÉTÉ
SCMagazine
En partenariat
avec
ESCP Europe
« La Green
Supply Chain
Avons-nous
encore
le choix ? »

De 8h45 à 18h
ESCP, Paris
11e


SEPTEMBRE 2015

Mercredi 16
Webinaire MRO/
Pièces détachées
BARLOWORLD
SUPPLY CHAIN
SOFTWARE
« Sabena
Technics : Optimisation des
stocks de pièces
de rechange pour
développer les
Services Clients et
créer un levier de
productivité »

Retour
d'expérience :
Sabena Technics
Rendez-vous 11h
Duré
e 1h




OCTOBRE 2015

Jeudi 15 et
Vendredi 16

FORMATION
EURODECISION
15e SESSION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Animé par
Régis Bourbonnais
De 9h00 à 17h00
Paris
La Défen
se