Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Douane
40 mesures
pour booster
les entreprises
à l'international
Proactive et dynamique. C'est l'image qu'a souhaité donner la Douane française devant plus de 500 entrepreneurs et professionnels du commerce international réunis à Bercy pour la présentation du nouveau Code des Douanes de l'Union (CDU), qui sera mise en application le 1er mai 2016. L'exemple le plus frappant est le dédouanement centralisé, le changement phare de ce CDU, qui permettra de dissocier les flux déclaratifs douaniers et les flux physiques et de regrouper les formalités auprès d'un seul bureau. Non seulement la Douane française n'attendra pas 2019 pour permettre aux opérateurs de faire du dédouanement centralisé au niveau national, mais la France va au-delà de ce que prévoit le CDU puisque cette option sera même accessible aux opérateurs qui ne sont pas OEA et qui pourront en faire la demande dès le 1er mai 2016. Par ailleurs, Christian Eckert, Secrétaire d'Etat chargé du Budget, a présenté le plan « Dédouanez en France » dédié à l'accompagnement des entreprises à l'international et favoriser l'attractivité des plates-formes logistiques françaises. Ce plan, qui compte 40 mesures, poursuit trois objectifs : la simplification des formalités, l'amélioration de l'attractivité de la France (réduction des coûts et du temps) et l'accompagnement des entreprises à l'international. Outre le renforcement des cellules de conseil aux entreprises et la mise en place d'un guichet unique national (GUN), Christian Eckert a fixé quelques objectifs chiffrés pour 2018, comme le franchissement du seuil de 95% des flux dédouanés en moins 5 minutes (93% aujourd'hui), ou la dématérialisation de 100% des demandes d'autorisations douanières et 100% des règlements (aujourd'hui 70%).
Il a en outre indiqué de permettre à « davantage d'opérateurs » de bénéficier de l'autoliquidation de la TVA à l'import. Rappelons que cette mesure est déjà accessible depuis janvier 2015, mais aux seuls bénéficiaires d'un PDU (Procédure Domiciliée Unique). JLR
Les 40 mesures du plan
« Dédouanez en France»
 
   
 
 
 
Formation
Améliorez
votre pratique
de la prévision
des ventes !
Eurodecision, spécialiste des mathématiques décisionnelles, vous propose la formation « Méthodes et pratiques de la prévision des ventes » animée par Régis Bourbonnais. Objectifs de la formation : Découvrir les différentes méthodes de prévision des ventes, appréhender les limites et maîtriser l'utilisation d'un système de prévision afin de vous aider à mettre en place au sein de votre entreprise la technique de prévision la plus adaptée à votre secteur d'activité. Qui est concerné ? Toutes les entreprises menant une réflexion sur le thème de la faisabilité des prévisions de ventes à partir d'outils statistiques ou désirant améliorer leur processus d'élaboration. Les fonctions concernées par l'optimisation de la chaine logistique, production, achats, marketing, sont tout particulièrement intéressées. La pédagogie est interactive : afin d'illustrer le séminaire et de démontrer la facilité de mise en œuvre des outils présentés, chaque stagiaire utilisera un ordinateur ce qui lui permettra de résoudre par lui-même les études de cas sur le tableur Excel. Les participants peuvent apporter des historiques de ventes afin de les traiter en commun lors de la formation.
Retrouvez le Programme détaillé
de cette formation
 
 
Observatoire
e-logistique
Fevad
Les 1
ers
résultats
A l'occasion d'une conférence plénière qui s'est tenue
hier matin sur le salon E-Commerce, la Fédération
du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a présenté son nouvel observatoire de la logistique e-commerce. Via 3 membres fondateurs de l'observatoire que sont Welcometrack (ex-Vigicolis), Neopost Shipping et DDS Logistics, 1.000 marchands (adhérents Fevad ou pas) transmettent les données concernant leurs 40 M de colis (soit 10% du marché) traités par 25 transporteurs e-commerce. Elles sont compilées dans un outil de Business Intelligence (Logmatic). Cet observatoire, voué à s'étendre à d'autres marchands, mesure ainsi le click to possession (délai entre la commande passée par le client et sa prise en main finale). Sur janvier/août 2015, il est de 5,4 j en moyenne, avec des disparités par région (4,6 j dans le Finistère vs 7,1 j dans le Tarn-et-Garonne), par type de produits (3,9 j textile & chaussures vs 11,9 j pour le mobilier), par mode de livraison (3,3 j pour les points relais express vs 17,1 j pour les volumineux), etc. Cet observatoire mesure également le délai de livraison (1,6 j ouvré en moyenne), celui de préparation/expédition (32% le jour même, 95% dans les 2 j après la commande). A noter aussi, le taux de livraisons réussies à la 1ère tentative est de 83,8%. « Les e-commerçants doivent travailler à réduire le taux de 16% d'insatisfaits, souligne Stéphane Tomczak, Head of e-logistics pour la Fevad et E-Commerce Europe, fier par ailleurs d'avoir œuvré à la création de la seule base de données collaborative big data post-commande au monde ». Une table ronde a ensuite permis de commenter ces 1ers résultats. « Cette étude éclaire 2 volets : la segmentation des demandes clients (avec le lien magasin-internet), et le volet de l'excellence opérationnelle pour gommer les disparités de services entre régions... Je pense qu'il y a beaucoup d'améliorations à venir pour le consommateur », a commenté Olivier Theulle, Directeur des opérations de la Fnac. CP
 
   
  De gauche à droite : Olivier Theulle (Fnac), Thierry Lernon (But), Pingki Houang (Showroomprivé), François Momboisse (Fevad), Stéphane Tomczak (Fevad) et Bertrand Pineau (Fevad) ©C.Polge  
 
 
 
Web-to-store
Un hiatus entre
clients et
commerçants ?


Hier matin sur le salon E-Commerce, Christophe Kühner, Directeur marketing opérationnel et communication chez Generix Group, a fait une présentation didactique sur le Web-to-store. S'appuyant sur un passage du film « Chute libre » dans lequel Michael Douglas fait face au responsable d'un fast food peu enclin à déroger aux règles établies pour satisfaire son client, il a illustré de manière humoristique à quels travers peut conduire une mécompréhension entre un commerçant et son client. Un sondage BVA, qui a déterminé les raisons de privilégier le commerce de proximité du point de vue du consommateur et de celui du commerçant, atteste également de divergences entre les attentes réelles et perçues. Comme en témoignent les chiffres ci-dessous, interroger ses clients est un bon point de départ pour ne pas se fourvoyer sur leurs besoins... CP
Photo ci-contre : Christophe Kühner,
Generix Group ©C.Polge
Photo ci-dessous : graphique BVA
 
 
 
E-Commerce
Award Inpost
primé dans
la catégorie
logistique
Lundi soir, Inpost, spécialiste des consignes automatiques de retrait et de dépôts de colis e-commerce en libre-service 24h/24, 7j/7, s'est vu décerner l'E-Commerce Award dans la catégorie logistique. Ce prix récompense la meilleure innovation accompagnant l'évolution des usages et optimisant les process de livraison dans le respect de l'environnement. En France, où il est présent depuis un an, le réseau Inpost devrait passer de 200 casiers installés à plus de 500 d'ici fin 2015 et à 2.000 d'ici 2018. Parmi ses clients français, Inpost compte Webdistribution.com, spécialisé dans la commercialisation par internet de produits high-tech et électroménagers depuis plus de 10 ans. Ce dernier l'a choisi pour proposer un panel de livraisons plus large en accompagnement de ses ventes et répondre ainsi « à une nouvelle tendance ». Intégrée dans le tunnel de vente, cette solution de « locker » est proposée avec les autres possibilités de livraison disponibles en fonction du code postal de l'internaute. Pour chaque commande, Webdistribution.com a dû définir si elle correspond au petit, au moyen ou au grand casier d'Inpost, qui accepte des colis inférieurs à 20 kg. Présent sur les 5 continents, le réseau d'automates intelligents Inpost se veut le plus vaste du monde avec 4,5 millions de clients. Ce groupe postal privé européen emploie 10.000 personnes. CP  
   
  Les Abricolis d'Inpost sont dotés de caméras qui enregistrent les mouvements et l'état des colis pour répondre aux clients en cas de litige (manquant, abîmé...). Ils sont installés dans des zones qui comptent 10.000 à 15.000 habitants dans un rayon de 10/15 min afin qu'Inpost, qui les installe gratuitement, puisse rentabiliser ces automates en 10 à 15 ans sur la quote-part de frais de livraison imputée aux e-marchands qui font appel à ses services de transport/livraison. ©Inpost  
 
Spécial
e-commerce
La Redoute
sélectionne
la plate-forme
de gestion
du transport
Tamando
Dans le cadre d'un projet de modernisation de sa logistique entrepris en 2014, La Redoute a choisi la plateforme multi-transporteurs de gestion des expéditions Temando. Temando, qui signifie « je t'envoie » en espagnol, est une société d'origine australienne rachetée à hauteur de 55% par Neopost Shipping en avril 2015 et qui signe ainsi son premier déploiement en France. Intégrée en natif sur leur portail web, celle-ci permet à un e-commerçant de proposer à ses clients la meilleure option entre délai et coût de livraison tout en simplifiant les process via l'automatisation de certaines tâches. Ainsi, dès que le cyber acheteur indique son code postal et sa ville de résidence, il obtient différentes offres d'expéditions proposées en fonction de paramètres fixés au préalable par l'e-commerçant en back office. La liberté de ce dernier est totale, il peut par exemple proposer une livraison gratuite à partir d'un certain montant, sur une certaine plage horaire, pour un jour, une semaine ou plus, pour une zone géographique donnée etc. Il peut ensuite suivre l'état d'avancement des expéditions, sélectionner dans ses règles de gestion les différents transporteurs correspondant aux différentes offres et émettre les étiquettes de transport. Un portail de tracking est par ailleurs disponible en « add-on » (option) de même qu'un portail de gestion des retours. Cet outil, associé à un nouveau centre de préparation de commandes annoncé comme « le plus performant d'Europe » qui sortira de terre en 2016, devrait transformer la performance logistique de La Redoute. PM  
 
Messagerie
L'activité santé
d'Heppner
en forte
progression
Renouvelé pour 3 ans en juin dernier, le référentiel qualité Certipharm permet à Heppner de répondre aux récents critères de la version 6 de cette certification et surtout de conforter sa présence sur le marché de la santé. En effet la certification porte désormais sur le métier de l'overseas apportant une garantie supplémentaire sur la gestion des produits sous température contrôlée : le groupe français s'appuie sur son partenariat avec Hellmann Worldwide Logistics, dont le réseau mondial, équipé de zones de stockage à température contrôlée, permet de garantir l'intégrité des produits quelle que soit leur destination. On notera que depuis 4 ans, l'activité Santé d'Heppner n'a cessé de progresser pour atteindre 13% de son CA. « Cette certification, élargie dorénavant à toutes nos activités, qu'il s'agisse de messagerie, d'affrètement national ou de transport aérien, caractérise notre volonté de poursuivre notre percée sur le marché de la santé ; elle démontre également notre capacité à proposer une offre globale de qualité aux laboratoires pour toujours mieux les satisfaire », affirme Gérard Palazzo, Directeur du produit santé. JPG  
 
INFOS INTERNATIONALES  
Europe
de l'Est
TNT étend
son service
en Russie et
en Géorgie
TNT ouvre une ligne routière reliant Istanboul à Tbilisi, la capitale de la Géorgie, et devient ainsi le premier expressiste à offrir un service « économie » depuis et vers la ce pays de la région du Caucase, une alternative aux habituels services express aériens. Ce nouveau service reliera par la route la Géorgie à plus de 40 pays européens et offrira aux clients « des prix et des temps de transit compétitifs pour l'expédition de colis et de fret palettisé ». Il donne en outre aux chargeurs la possibilité d'expédier des articles plus grands (jusqu'à 30 m³) et plus lourds (jusqu'à 1.000 kg par pièce sur une palette). En parallèle, TNT annonce une réduction des temps de transit routier vers et depuis Moscou allant jusqu'à 48 heures (selon l'origine) grâce à une révision de ses schémas de transport. Par ailleurs l'expressiste, qui jusqu'à présent reliait la Russie exclusivement via son hub septentrionale de Turku (Finlande), propose désormais une liaison routière via son hub de Varsovie. Ces deux améliorations s'inscrivent dans la stratégie Outlook de TNT visant à étendre son réseau européen et à proposer davantage de services express routiers. PM  
 
Etude
80% des
distributeurs ne
sont pas prêts
pour
le commerce
omnicanal

Selon HRC Advisory, cabinet de conseil basé dans l'Illinois et spécialisé dans le retail, 80% des distributeurs ne disposent pas d'une Supply Chain apte à affronter le commerce omnicanal. « Concurrencer les pure-play du e-commerce et accommoder la multitude de nouvelles options de traitement des commandes nécessite une augmentation significative de la flexibilité de la Supply Chain et une meilleure intégration entre le magasin physique et le réseau e-commerce », remarque Farla Efros, Présidente de HRC Advisory, « Sans ces changements, les détaillants traditionnels ne seront pas en mesure d'exécuter un modèle véritablement centré sur le client ». Voici les obstacles identifiés au cours de cette étude. La gestion des retours, et identifier des moyens de réduire leur coût, reste le souci N°1 de 95% des distributeurs. 75% considèrent que les ventes e-commerce cannibalisent les ventes en magasin sans pour autant offrir au client un choix alternatif rapide et sur place en cas de retour, et 70% ont encore du mal à trouver un modèle économique de ventes online viable. Si tous les sondés considèrent l'intégration des stocks physique et e-commerce comme nécessaire au succès d'une stratégie omnicanale, 52% admettent qu'ils n'ont pas les systèmes en place pour obtenir une visibilité en temps réel sur les niveaux de stock de chaque magasin. Enfin, 60% d'entre eux ont prévus d'acquérir les outils requis pour palier à ce problème. PM
Photo : Farla Efros
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
23 septembre 2015


OCTOBRE 2015


Mardi 6
COMPLET
Conférence
CCM Benchmark
« Stratégie
digitale,
cross-canal et
Supply Chain »

Partenaires :
Université Paris
Dauphine, GS1,
Itinsell, Savoye et
SCMagazine
De 9h à 16h30
Pôle Léonard de Vinci
La Défense


Jeudi 8
TXT Thinking
Retail Forum
« Planifier
en 2020 :
Quelles nouvelles
compétences,
méthodologies,
processus et
technologies
requises ? »
Avec la
participation
de Monoprix sur
le Merchandise
and Assortment
Planning
De 9h à 13h,
P
aris 9e



Jeudi 15 et
Vendredi 16

FORMATION
EURODECISION
15e SESSION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Animé par
Régis Bourbonnais
De 9h00 à 17h00
Paris
La Défen
se



Mardi 27
Porte-ouverte
KNAPP
« Le nouveau
centre
de distribution
des pièces
détachées
de STIHL réalisé
par KNAPP
Présentation
et visite »

De 9h à 16h30
Torcy (
77)


NOVEMBRE 2015

Mercredi 4
Conférence
QLIK et CGI
« Baromètre
Pilotage de la
Supply Chain :
Quelles sont
les attentes
des décideurs
et les solutions
en place ? »
Partenaire :

SCMagazine
De 8h30 à 12h00
Maison de la Chimie
Paris 7
e



DECEMBRE 2015

Mercredi 2 au
vendredi 4

SIMI
« Salon de l'immobiler d'entreprise »
Palais des Congrès
Porte Maillot
Paris