Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Conférence
La révolution
digitale est
en marche


Mardi dernier s'est déroulée au Pôle Léonard de Vinci de Paris la Défense, la 2e édition de la conférence Stratégie Digitale, Cross-Canal et Supply Chain organisée par CCM Benchmark et Supply Chain Magazine en partenariat avec le Master Supply Chain de l'université Paris-Dauphine. Beaucoup de témoignages au cours de cette journée intense comme celui de Ludendo/La Grande Récré (comment déployer le multicanal quand on est soumis à l'incertitude d'une forte saisonnalité), ou encore ceux de Packity qui installe des consignes dans les chaines de distribution (19 magasins Decathlon) et de Pizza Hutt qui donne la possibilité au consommateur de commander sa pizza sur smartphone, avant d'arriver au restaurant pour gagner du temps. « Nous avons beaucoup à apprendre du digital qui est devenu pour nous un levier stratégique depuis un an », confie Olivier Guilhot, Directeur digital de Pizza Hutt. Même réflexion chez Darty qui considère le digital comme un moyen d'accroitre son avance en matière de service client : « Les chiffres le prouvent : nous ne sommes pas meilleurs que nos concurrents, nous sommes nettement meilleurs ! » affirme Vincent Gufflet. Et pour conserver cet avantage, l'enseigne a mis en place depuis un an un bouton connecté. Installé chez le client, une simple pression suffit pour appeler le SAV. L'objet ne coute que 25 euros, auquel il convient d'ajouter un abonnement de 3 euros par mois. Pas de temps d'attente, pas de coût d'appel, une résolution rapide du problème, voilà les atouts de ce service déjà adopté par 125.000 utilisateurs. Après cette première offensive, la guerre des boutons va-t-elle faire rage dans l'électroménager ? JPG
Photo : Vincent Gufflet, Directeur des services et abonnements Darty. « Il suffit d'appuyer sur le bouton ! »
 
 
 
 
La révolution
digitale est
en marche
(suite)
Et l'Homme
dans tout ça ?
Autre temps fort de la journée « Stratégie Digitale » la conférence sur la livraison par drone. Après une introduction rapide de François Rochet, Directeur associé du cabinet Diagma, Jean-Luc Defrance, DGA de Geopost a montré, vidéos à l'appui, des expériences menées par le groupe La poste pour acheminer des colis par drones dans des endroits difficiles d'accès. Même si les orateurs s'accordent à penser qu'il n'y aura pas dans un proche avenir de drones en milieu urbain, les petits engins volants pourraient être bientôt utilisés pour des missions précises : distribution de médicaments entre des hôpitaux, acheminements de produits sur une zone sinistrée ou sur des régions difficiles d'accès (fort enneigement en montagne par exemple...). Un peu plus tard dans la journée, le public a retrouvé avec plaisir les animateurs de « La Tournée », cette entreprise couronnée « Rois de la Supply Chain » pour la mise en œuvre « d'une livraison verte à l'échelle des quartiers ». Après une période de réflexion, La Tournée ambitionne de revenir en force sur la capitale avec l'appui de GS1 et de La Poste « qui a construit un modèle mathématique pour valider la robustesse du modèle économique ». Enfin, une Table Ronde réunissant Carine Gerbet de Neopost Shipping, Patrice Cointe, Directeur Supply Chain d'Orange, et Rémy Jeannin, président de Savoye, a évoqué les avantages et les limites de l'automatisation. Principales réserves pour Carine Guerbet : « pouvoir répondre à des besoins de flexibilité, être en mesure de coliser des commandes très différentes et éviter d'expédier beaucoup d'air : « des cartons bourrés de ships ce n'est pas satisfaisant pour l'expérience consommateur ». Et Rémy Jeannin d'insister sur le rôle de l'humain : « notre rôle est de rendre la complexité abordable. Mais pour cela nous avons besoin d'interlocuteurs impliqués et compétents. L'automatisme est un complément. Il ne remplace pas l'être humain ». Voilà en quelque sorte la morale de cette journée où l'on a pu découvrir des initiatives très innovantes, mais d'autant plus intéressantes qu'elles respectent le rôle fondamental de l'Homme dans les organisations, qu'elles soient traditionnelles ou fortement digitalisées. JPG  
   
  De gauche à droite : Rémy Jeannin, Carine Gerbet et Patrice Cointe  
 
Salon
Le Cluster GAT
Caraïbes lance
le SCTL


Un nouveau salon biennal arrive sur la scène du transport et de la logistique internationale : le Salon Caribéen du Transport et de la Logistique (SCTL). Organisé par le Cluster GAT Caraïbes avec le soutien de l'Aslog, il se tiendra au Palais des Congrès de Madiana, en Martinique les 11,12 et 13 mais 2016, soit un mois à peine après la fin des travaux d'agrandissement du canal de Panama. « Il y a un changement de paradigme » annonce Fritz Pinnock, Directeur Exécutif de l'Institute Maritime Caribéen basé à Kingston en Jamaïque, et membre du comité de pilotage du SCTL, « En 2016, l'expansion du canal de Panama va apporter un changement majeur dans les Caraïbes qui devient une zone d'échange et plus seulement un endroit où passer ses vacances. Avec cet agrandissement, des vaisseaux trois fois plus grands vont pouvoir traverser le canal. D'autre part, le Nicaragua prévoit de construire son canal qui acceptera les plus grands vaisseaux au monde. La zone des Grandes Caraïbes se développe avec l'apparition de nouveaux hubs comme à Miami et de nouveau ports notamment à Cuba, en Guadeloupe et en Martinique. La zone compte une population de 800 millions de personnes à servir, c'est une opportunité que nous devons saisir ». A cela s'ajoute le développement des nouvelles technologies et le besoin d'optimiser la logistique du dernier kilomètre, autant de défis auquel le salon entend répondre. Aussi, quatre thèmes majeurs seront abordés durant les trois jours de conférence : le transport de marchandises, (maritime, aérien, terrestre), la logistique des marchandises et l'intralogistique, la logistique médicale et humanitaire, et le transport de personnes. Une centaine d'exposants sont attendus, ils représenteront l'ensemble des métiers de la profession notamment les solutions matérielles, logicielles, prestation et conseil. PM
Photo ci-contre : Fritz Pinnock, Directeur Général du Caribbean Maritime Institute
 
   
  Comité de Pilotage (de gauche à droite) : Fritz Pinnock Directeur Général du Caribbean Maritime Institute ; René Méril, Vice-Président Cluster GAT Caraïbes Logistique et Transports, Président de la délégation Aslog Martinique et Guadeloupe ; Sandra Casanova, Présidente Cluster GAT Caraïbes Logistique et Transports ; Jean-Charles Deconninck, Président du Directoire Generix Group  
 
 
 
Nomination
Michael Pooley,
nouveau
Président
Europe de Chep
Chep annonce la nomination de Michael Pooley au poste de président Europe. Il remplace James McCarthy qui quitte l'entreprise. Le nouveau dirigeant a travaillé pour ce groupe de 2002 à 2013 et a notamment occupé les fonctions de vice-président Sales & Customer service aux États-Unis, DG de Chep Royaume-Uni & Irlande et vice-président des grands comptes européens. Avant de rejoindre Chep en 2002, il a collaboré pendant 12 ans pour la société de gaz industriel BOC où il a occupé divers rôles dans la prospection commerciale, la conception, le développement et l'ingénierie de production. Ingénieur mécanique de formation, il possède un Master en gestion des entreprises (Henley Management College). Il occupait depuis avril 2013 le poste de DG de la société Exova Europe. JPG  
 
International
RFID Congress
2015 Orange
veut
accompagner
des start-up
de l'IoT
Lors du congrès CNRFID qui vient de se dérouler à Marseille, Orange, l'un des membres fondateurs du comité national, a annoncé devenir partenaire industriel et de services du CNRFID jusqu'en 2020 dans les domaines de la ville intelligente, la santé, la banque mobile, la billettique et la normalisation. Dans ce cadre, Renan L'Helgoualc'h, Directeur du développement d'Orange, réfléchit à « accompagner des start-up de l'IoT à travers du mentoring, et une aide technologique et financière ». L'International RFID Congress 2015 a été l'occasion pour de nombreuses entreprises du domaine de la RFID, du NFC et de l'IoT de présenter leurs offres et projets, sur 43 stands. Les conférences ont donné lieu à des retours d'expérience riches dans des domaines variés, depuis ITGDO, programme collaboratif dans l'aéronautique, en passant par le sport ou la santé jusqu'à la logistique militaire. CC
Renan L'Helgoualc'h, Directeur du développement d'Orange
 
 
 
 
Suivi de
véhicules
Thermo King
rachète
Celtrak
Thermo King vient d'annoncer l'acquisition de Celtrak spécilaliste dans le développement de solutions personnalisées et intégrées de suivi des véhicules et de gestion des parcs. Basée à Galway, en Irlande, l'entreprise propose des produits et services télématiques à travers plus de 30 pays et dans 10 langues différentes. Thermo King est associée à Celtrak depuis 2005. « C'est une acquisition stratégique qui permet de faire progresser notre stratégie dans les bases de données », explique Ray Pittard, Président de Thermo King. JPG  
 
Chariots
Jungheinrich
lance
un rétractable
à la carte
C'est dans le Design Center de Houston (Texas) qu'a été conçu le petit dernier de Jungheinrich, le chariot à mât rétractable ETR série 2. Ce chariot particulièrement compact et d'une capacité d'1,6t a été pensé pour répondre en premier lieu aux besoins du marché nord-américain, ses spécificités le destinant également aux marchés d'Amérique du Sud, d'Asie-Pacifique et du Moyen-Orient. « De plus en plus, la clientèle de ces régions du monde recherche des chariots compacts à capacité résiduelle élevée », explique Philipp Tielmann, Responsable produits chez Jungheinrich Lift Truck Corporation à Houston, « Par ailleurs, les dimensions des palettes ne sont pas les mêmes qu'en Europe et exigent une flexibilité en ce qui concerne l'écartement des bras de fourche ». À la différence des rétractables dont le mât se déplace le long des longerons, le mât de l'ETR est fixé au châssis. Le tablier porte-fourches à pantographe remplit les fonctions d'avancement et d'inclinaison offrant au chariot une plus grande compacité et le rendant utilisable dans les espaces confinés. Côté performance, sa batterie lui permet de fonctionner sur deux postes avec une seule recharge, son moteur asynchrone lui autorise une vitesse de pointe de 12 km/h et une vitesse de levée de 0,6 m/s, sa hauteur de pose étant de 7,60m. L'ergonomie n'a pas été laissée de côté avec la commande « Multi-Pilot » qui regroupe toutes les fonctions hydrauliques et de translation et un écran couleur multi-fonctions facilitant la vie du cariste. Mais le plus intéressant reste sans doute sa flexibilité : il existe par exemple en 17 écartements différents des bras de fourche allant de 839 à 1.245 mm, en 8 configurations de roues porteuses et en sept hauteurs de mât différentes allant de 4.953 à 7.595 mm. Les chariots ETR 230 et ETR 235 complètent l'actuelle série 3 dont la capacité peut atteindre 2.000 kg. PM  
   
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

USA
Amazon
courtise
l'artisanat
Jamais à court d'idée, le numéro un mondial du e-commerce lance Handmade at Amazon (Fait Main chez Amazon), une collection d'objet garantis fait à la main par des artisans du monde entier. 80.000 articles seraient d'ores-et-déjà disponibles dont 30% seraient personnalisables par leur créateur au gré des souhaits de leurs clients. La variété de produits mise par Amazon est vaste : œuvres d'art, décoration intérieure, meubles, articles de cuisine, arts de la table ou encore bijouterie. « Nous avons conçu une expérience de shopping personnalisée pour les clients à la recherche d'articles faits à la main en réunissant des artisans parmi les meilleurs dans le monde », a déclaré Peter Faricy, VP d'Amazon Marketplace. « Savoir qu'il y a une histoire unique derrière un objet crée une expérience personnelle particulière, c'est l'information qui remonte de nos clients ». Des artisans venus de 60 pays sont actuellement répertoriés sur cette place de marché. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
9 octobre 2015

OCTOBRE 2015


Jeudi 15 et
Vendredi 16

FORMATION
EURODECISION
15e SESSION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Animé par
Régis Bourbonnais
De 9h00 à 17h00
Paris
La Défense


Mardi 27
Porte-ouverte
KNAPP
« Le nouveau
centre
de distribution
des pièces
détachées
de STIHL réalisé
par KNAPP
Présentation
et visite »

De 9h à 16h30
Torcy (77)


NOVEMBRE 2015

Mercredi 4
Conférence
QLIK et CGI
« Baromètre
Pilotage de la
Supply Chain :
Quelles sont
les attentes
des décideurs
et les solutions
en place ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h00
Maison de la Chimie
Paris 7e



Mardi 17 et
mercredi 18

Salon
Supply Chain
Event 2015
« Salon doté d'un
programme de
conférences
pointu et
de rendez-vous d'affaires »

Paris-Porte de Versailles
pavillon 5.3



DECEMBRE 2015

Mercredi 2 au
vendredi 4

SIMI
« Salon de l'immobiler d'entreprise »
Palais des Congrès
Porte Maillot
Paris