Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
De la gestion
d'entrepôt au
pilotage d'une
Supply Chain
globale
Qui aurait pu imaginer au milieu des années 90 que les prestataires logistiques allaient occuper une place centrale dans le pilotage des flux internationaux ? Qui aurait pu se douter que ces acteurs spécialisés dans la gestion d'entrepôt allaient devenir en l'espace de quelques années des Lead Logistics Providers, c'est-à-dire des opérateurs capables d'apporter au niveau mondial, des solutions complètes, pour le compte des grands noms de l'industrie et du commerce ? L'évolution de ce métier a été si rapide et si spectaculaire qu'il eut été bien hasardeux de lui prédire une telle destinée. Car si certains groupes occupent désormais une place de tout premier plan à l'international, il aura fallu beaucoup de courage et d'intelligence pour anticiper les changements et accomplir cette transformation : ressources humaines, systèmes d'information, gestion du risque, maîtrise des investissements... autant de choix stratégiques qui ont fait le succès des leaders actuels, mais qui ont également été fatals à tous ceux qui n'ont pas eu la même clairvoyance. Pour autant, les 3PL n'ont pas fini d'évoluer. Dans les années à venir, leur rôle va encore se renforcer. La position centrale qu'ils occupent entre l'offre et la demande leur confère une légitimité pour piloter, coordonner et mutualiser des flux de produits mais aussi des flux d'informations de plus en plus conséquents. Le digital va accélérer la mise en œuvre de nouveaux services mutualisés et permettre une synchronisation en temps réel des opérations. Dès lors, les 3PL auront acquis un tel niveau d'expertise qu'ils en seront sans doute, encore plus qu'aujourd'hui, les pièces maitresses des échanges internationaux. Pour évoquer ce sujet, Supply Chain Magazine réunit mardi 3 novembre à 17h à l'Université Paris-Dauphine, 5 dirigeants sur un plateau TV. Vous pourrez suivre le débat en direct sur Internet et découvrir comment les grands logisticiens ont vécu les changements de ces dernières années (1) et comment ils s'apprêtent à relever ces nouveaux défis. JPG
1) Participeront à ce débat : Jean-Luc DECLAS, DGA de la division Solutions Logistics de XPO Logistics Europe, Eric HEMAR, Président d'ID LOGISTICS, Jean-Christophe MACHET, Président de FM LOGISTIC, Luc NADAL, Président de GEFCO, Douglas TAYLOR Directeur Général de DHL Supply Chain. Evénement en partenariat avec le Master Supply Chain de Paris-Dauphine et Fenwick-Linde.
 
 
 
 
Automatisation
Les projets
intralogistiques
seront-ils
boostés par
la loi Macron ?

« Neuf clients sur dix l'ignorent, mais la loi du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, plus connue sous le nom de loi Macron, permet un suramortissement à hauteur de 40% sur l'investissement dans les équipements d'automatisation » a indiqué Bertrand Faure, Directeur Commercial de Fives Intralogistics, lors de la conférence de presse organisée par Reed Exhibitions en avant-première d'Intralogistics Europe 2016 (voir article suivant). L'article 142 de cette loi n° 2015-990 stipule en effet que les entreprises peuvent déduire de leur résultat imposable une somme égale à 40% de la valeur d'origine de certains biens hors frais financiers, affectés à leur activité (le matériel de manutention en fait partie) et qu'elles acquièrent ou fabriquent à compter du 15 avril 2015 et jusqu'au 14 avril 2016, lorsque ces biens peuvent faire l'objet d'un amortissement. La déduction sera répartie linéairement sur la durée normale d'utilisation des biens. Autrement dit, pour un investissement de 1 M€ dans un projet de système automatisé, amorti sur 10 ans, l'entreprise pourra déduire chaque année 40.000 € de ses impôts pendant 10 ans. « Il y a trois conditions à remplir : 1/que le contrat d'achat soit signé avant le 14 avril 2016, 2/ que le bien concerné soit développé spécifiquement sur commande pour le client, ce qui est le cas dans les projets d'automatisation et 3/que le contrat d'achat ne fasse mention d'aucune réserve de propriété » nous a précisé Bertrand Faure. Les exposants du salon Intralogistics Europe 2016 profiteront-t-ils de cet effet d'aubaine ? A suivre. JLR
Photo : Bertrand Faure, Directeur Commercial de Fives Intralogistics
 
 
Salon
Intralogistics
Europe
L'édition 2016
s'annonce riche
en contenu
« Quelle est la place de l'homme dans l'automatisation ? »,
« objets connectés, big data, ... en marche vers la Logistique 4.0 », « comment l'impression 3D interroge-t-elle les schémas logistiques actuels ? », « la logistique industrielle doit-elle et peut-elle s'inspirer du e-commerce ? », « l'offre chariots, comment se repérer et faire son choix ? ». Il paraît plutôt alléchant ce programme d'une vingtaine de conférences de la quatrième édition du salon Intralogistics Europe, qui se tiendra du 22 au 25 mars à Paris Nord Villepinte (Hall 6), conjointement avec la SITL. Comme l'année dernière, le salon a pour objectif de réunir 150 exposants et d'attirer 15.000 visiteurs. Et côté stands, cela semble bien parti : selon Alain Bagnaud, Directeur de Reed Exhibitions Transport & Logistics, la grande majorité des espaces est déjà réservée et confirmée. Des noms prestigieux, tels que Dematic, Hänel Storage Systems, Rite Hite, ou encore Viastore feront cette année leur première apparition en tant qu'exposant sur Intralogistics. JLR
 
 
 
 
Avant-première
Supply Chain
Event
LLamasoft,
une croissance
à 3 chiffres


Lors du Salon Supply Chain Event qui aura lieu le 17 et
18 novembre à la Porte de Versailles, vous pourrez découvrir LLamasoft, pure player dans le Supply Chain Design.
« Notre entreprise connait depuis 2012 une croissance à trois chiffres »
, affirme Christophe Philippart qui dirige l'entité française. Avec un bureau sur Paris ouvert en mai 2014, celle-ci compte désormais de belles références parmi lesquelles Saint-Gobain, Rexel, Caterpillar, Schneider Electric… Ses technologies innovantes de gestion et de partage de scenarios, de traitement des données en amont, de visualisation et de modélisation permettent de prendre des décisions plus vite et avec plus de pertinence. C'est le cas de Danone qui utilise ses solutions pour mieux définir et réallouer chaque semaine les capacités de production de ses 22 usines et les flux vers ses 60 entrepôts en Russie. Autres exemples : Rexel France qui a conduit 6 projets porteurs de bénéfices tangibles en 18 mois d'utilisation ou encore Schneider Electric qui a construit un Centre d'excellence en design avec près de 15 membres sur tous les continents. Sur le salon, vous pourrez assister à la conférence de Saint Gobain Glass Logistics le 17/11 à 17h45 : appropriation d'une technologie de Design par une équipe d'ingénierie logistique et à celle de Toby Brzoznowski – co-founder of LLamasoft le 18/11 à 11h30: How to build a Center of Excellence in Supply Chain Design? Le 18/11 à 14h00 : un second témoignage client. A voir Stand C14 ! JPG
Photo : Christophe Philippart
 
 
Télématique
Blue Tree
Systems arrive
sur le marché
français
Fondée en Irlande en 1995, Blue Tree Systems offre au marché une gamme de produits complète (pour VL, tracteur, porteur, semi, engin TP ou bus) en proposant des systèmes de suivi de remorques et de suivi température tous deux autonomes et un système de suivi véhicules basé sur Android et IOS. A l'origine, Blue Tree Systems était spécialisé dans le développement de logiciel pour groupes frigorifiques, ce qui l'a d'abord propulsé dans les secteurs de l'industrie alimentaire, pharmaceutique et transport frigorifique. Aujourd'hui, l'entreprise connait une croissance dans 11 pays grâce à sa présence sur Play Store et la mise en valeur d'outils standard (Google Maps, les apps Android et IOS, les Webservices, ...). « Le fait de pouvoir gérer sa flotte de semi-remorques ou de se connecter de la salle d'exploitation aux groupes frigorifiques ThermoKing et Carrier, sont des avantages uniques qui vont intéresser beaucoup de clients, même si ils sont déjà équipés d'une autre solution d'informatique embarquée » affirment les dirigeants. Car l'utilisateur a le choix entre un système avec ou sans écran. Le cas échéant, le client peut utiliser son propre smartphone, tablette ou l'écran déporté proposé par Blue Tree Systems en partenariat avec Garmin. « L'arrivée de Blue Tree Systems permettra aux clients de mieux rentabiliser leurs investissements en TMS, WMS, logiciel de paie et autres applications mobiles grâce à son offre « à la carte », estime Johan Tielemans qui vient de prendre la direction de l'entité française assisté de Sandra Garcia, pour le développement commercial. Deux personnalités qui ont une longue expérience dans l'informatique embarquée en France. Blue Tree Systems compte 94 collaborateurs dont 33 développeurs. Elle revendique 60.000 véhicules actifs et plus de 500 clients. Ses principales références : Nestlé, Spar, ALDI et LIDL. JPG  
   
 
 
 
Rois de la
Supply Chain
2016
Il ne vous reste
plus que
quelques jours
pour déposer
votre dossier
Nous vous rappelons que la date limite pour déposer votre dossier de candidature aux Rois de La Supply Chain 2016 est fixée au 31 octobre. Les membres du jury les recevront à partir du 9 novembre sous format électronique. La réunion du jury aura lieu le 23 novembre pour sélectionner les 8 nominés. Ces nominés défendront leurs chances le 14 janvier aux Salons de l'Aveyron (lors du Forum des Rois de la Supply Chain) et c'est le public qui votera en fin de journée pour désigner les 3 lauréats (le Prix de l'Innovation, le Prix du Public et le Grand Prix).
Renseignements complémentaires :
Nathalie Bier / 01 43 76 64 53
 
 
Immobilier
Aviva Investors
acquiert une
plate-forme
de 18.000 m²
Aviva Investors Real Estate France a acquis auprès d'Affine, pour le compte d'entités du groupe Aviva, une seconde plate-forme logistique construite dans le parc logistique de l'Aube à Buchères, près de Troyes (10), entièrement louée avec un bail longue durée à Solodi (Société Logistique de Distribution), filiale de Devanlay, licencié mondial de la marque Lacoste pour le textile et la maroquinerie. Cette plate-forme a été réalisée par Concerto European Developer, filiale d'Affine jusqu'en décembre 2014. La plate-forme, livrée en avril 2014, occupe 18.770 m², avec un potentiel d'extension à 24.770 m². Ce bâtiment, comprenant un centre de distribution d'environ 17.540 m², est dédié à la gestion des flux logistiques des retours, des activités suspendues et de la publicité sur lieu de vente (PLV).Dans cette transaction, BNP Paribas Real Estate, JLL et l'étude Haussmann Notaires sont intervenus comme conseil du vendeur. Arthur Lloyd Asset Management, la société Lauzarque et l'étude Uguen/Vidalenc et Associés conseillaient l'acquéreur. JPG  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Le projet
d'acquisition de
TNT par Fedex
sur le point
d'aboutir

Tex Gunning, le CEO de TNT, a largement commenté
l'état d'avancement du projet d'acquisition de sa société
par l'américain Fedex, lors de l'annonce de ses résultats
du 3e trimestre : 1,674 Md€ de CA (+2,3%) mais un résultat d'exploitation négatif de 27 M€ (contre 51 M€ au T3 2014).
« Des progrès substantiels ont été réalisés. Les actionnaires de TNT ont approuvé les résolutions de l'Assemblée Générale Extraordinaire. Nous avons été informés par la Commission européenne qu'elle n'émettrait pas d'avis d'objection. Nous continuons à soutenir Fedex dans l'obtention de toutes les approbations nécessaires et attendons la clôture de la transaction pour le premier semestre 2016 »
, a-t-il déclaré. Quant à la restructuration de TNT, incarnée par sa stratégie Outlook, elle semble également avancer convenablement.
« La croissance des revenus issus des PME s'est poursuivie au troisième trimestre. Notre niveau de service et la satisfaction client continuent de s'améliorer. Nos investissements en IT et en productivité sont en bonne voie. Comme nous l'avons déjà dit, il faut du temps pour que ces profondes transformations n'influencent notre résultat financier. 2015 est une année de transition pour la TNT. Nous nous attendons à voir notre marge s'améliorer sur 12 mois glissants pour 2016 et au-delà » anticipe Tex Genning. PM
Photo : Tex Gunning
 
 

Danemark
Maersk revoit
ses prévisions
à la baisse
500 M$, c'est la baisse des prévisions de résultat annoncée par Maersk Line devant la diminution des volumes transportés (-26.000 équivalents quarante pieds) et des tarifs (-516 dollars par équivalent quarante pieds) constatés au troisième trimestre. Maersk Line, l'unité la plus impactée du groupe par la mauvaise santé du marché du fret maritime international, prévoit ainsi un résultat de 1,6 Md$ au lieu de 2,1 Md$ escomptés en début d'année. Et Maersk Line n'est pas au bout de ses peines : elle anticipe une dégradation continue des tarifs (-100 dollars par EQP) et des volumes (-100.000 EQP) pour le deuxième semestre 2015, soit un impact respectif de 500M$ et 100M$ sur son bilan financier.
« Il est regrettable que nous ayons à ajuster nos prévisions de résultat pour 2015 »
concède Nils Anderson, CEO du groupe, « Maersk Line prend depuis des années les mesures nécessaires pour s'assurer des opérations rentables, solides et durables, mais la détérioration du marché de transport de conteneurs affecte notre entreprise ». PM
 
   
 

République
Dominicaine
Kuehne + Nagel
s'agrandit
aux Caraïbes
La République Dominicaine est considérée par Kuehne + Nagel comme un point de passage stratégique dans les flux internationaux, notamment pour les flux nord-sud du commerce entre les Amériques. Déjà présent dans les Caraïbes (Cuba, Panama), le prestataire a donc décidé d'ouvrir un bureau à Saint Domingue, capitale et cœur économique du pays avec 2,2 M d'habitants. « Nous sommes fiers d'ouvrir notre premier bureau en République Dominicaine, qui est une nouvelle pierre angulaire de notre réseau dans les Caraïbes. Nous sommes convaincus qu'avec des conditions économiques stables, nous connaitrons une expansion rapide », a déclaré Eduardo Steigerwald, Directeur Général de Kuehne + Nagel Caraïbes, Amérique Centrale et Venezuela. L'équipe de K+N Saint Domingue propose d'ores-et-déjà une palette complète de services incluant le fret maritime et aérien ainsi que des solutions sur mesure pour les secteurs de la santé, des denrées périssables et des biens de consommation. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
26 octobre 2015

OCTOBRE 2015


Mardi 27
COMPLET
Porte-ouverte
KNAPP
« Le nouveau
centre
de distribution
des pièces
détachées
de STIHL réalisé
par KNAPP
Présentation
et visite »

De 9h à 16h30
Torcy (77)


NOVEMBRE 2015

Mercredi 4
Conférence
QLIK et CGI
« Baromètre
Pilotage de la
Supply Chain :
Quelles sont
les attentes
des décideurs
et les solutions
en place ? »

Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h00
Maison de la Chimie
Paris 7e



Jeudi 5
3e séminaire du
Club de la
Logistique de
Seine-et-Marne
« Tendances
et enjeux
du fret aérien
à Paris-CDG »

Partenaire :
SCMagazine
De 10h30 à 13h
Maison de
l'Environnement
de Paris-CDG



Mardi 17 et
mercredi 18

Salon
Supply Chain
Event 2015
« Salon doté d'un
programme de
conférences
pointu et
de rendez-vous d'affaires »

Paris-Porte de Versailles
pavillon 5.3



DECEMBRE 2015

Mercredi 2 au
vendredi 4

SIMI
« Salon de l'immobiler d'entreprise »
Palais des Congrès
Porte Maillot
Paris