Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Frais
Une nouvelle
offre
de livraison
express de
produits frais




Lancée officiellement ce matin, Chronofresh est le tout nouveau service de Chronopost pour livrer en express des produits alimentaires aux professionnels comme aux particuliers. Cette solution ambitieuse, inspirée de plusieurs exemples, notamment japonais et américain (Amazon Fresh), s'appuie sur une organisation originale et des innovations technologiques peu banales. Ainsi les agences disposeront de chambres froides modulaires. Pour le transport les colis seront placés dans des caisses isothermes disposant de puces RFID. La température sera enregistrée tout au long de l'acheminement des colis et les données transmises à chaque étape. Une cellule de supervision pourra intervenir à tout moment en cas de besoin. Ce dispositif permettra de s'intégrer facilement dans le planning des tournées existantes. Les caisses isothermes pouvant parfaitement cohabiter avec les autres produits. Cette mutualisation permettra à l'expressiste de proposer des tarifs plus attractifs que toute autre solution utilisant des moyens dédiés. Mis en chantier au printemps dernier la solution a démarré en septembre avec l'ouverture d'un hub à Brie-Comte-Robert (77) de 750 m2, comprenant une chambre en froid négatif. « Avant l'été 2016, Chronofresh aura couvert l'ensemble du territoire », affirme Martin Piechowski, Président de Chronopost. « C'est une offre rassurante qui répond réellement à une attente, poursuit Christophe Desgens, président de Chronopost Food. Nous assistons depuis quelques temps au développement du e-commerce alimentaire, mais la grande Distribution réfléchit également à de nouveaux canaux de vente ». Chronofresh représente un investissement de 20 millions d'euros. Une dépense qui devrait être assez vite rentabilisée puisque l'objectif affiché est d'atteindre les 100 millions d'euros de CA à l'horizon 2020. « Nous avons mis en place Chronofresh en un temps record », se félicite Martin Piechowski, qui reconnait que le rachat de Colizen, déjà présent dans la livraison de produits alimentaires sur rendez-vous, a permis d'acquérir un savoir-faire et de gagner un temps précieux dans le lancement de cette offre de transport monocolis sous température dirigée. Plusieurs clients comme Terre de Viandes ou Hugo Desnoyer font déjà appel à ses services. Mais on peut imaginer que le système mis en place pour garantir fraicheur et délais a un prix maitrisé a de quoi séduire de nombreux autres acteurs du e-commerce et de la RHF. JPG
Photo 1 : Martin Piechowski
Photo 2 : Christophe Desgens
 
   
 
 
 
Robots de
manutention
Balyo, reçue
à l'Elysée
Dans le cadre d'une grande conférence franco-allemande sur le numérique organisée le 27 octobre à l'Elysée, Balyo a fait partie des 4 entreprises françaises sélectionnées pour présenter ses savoir-faire en matière de robotique mobile. L'objet de cette conférence était de mettre en lumière le dynamisme des secteurs numériques, de renforcer la coopération entre les écosystèmes numériques et les plateformes industrielles, ainsi que de promouvoir une stratégie globale pour le marché unique du digital au sein de l'Union européenne. Le partenariat signé en 2015 avec l'industriel allemand Linde Material Handling (Fenwick en France), a été mis à l'honneur lors de cet événement. Balyo a pu recevoir sur son stand, François Hollande, Emmanuel Macron, Axelle Lemaire, Angela Merkel ainsi que le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Cette rencontre avec la délégation officielle a été l'occasion d'échanger sur les enjeux clés de l'industrie du futur et des nouvelles technologies de robotique mobile : formation, compétitivité, robotisation et numérique. Créée en 2005 Balyo conçoit et développe des robots de manutention et transforme des chariots élévateurs en machines autonomes capables de travailler en collaboration avec les hommes. JPG  
   
 
Recherche
opérationnelle
Le prix du
meilleur projet
de RO
d'entreprise
Le vendredi 27 novembre 2015, la Roadef organise, en partenariat avec Supply Chain Magazine, une soirée événement « Les Pros de la RO » au CNAM (Paris), de 18h00 à 21h45, pour remettre le prix du meilleur projet de RO d'entreprise. Un jury composé d'industriels et d'académiques a fait une pré-sélection de 4 projets parmi les 10 projets reçus. Ces 4 projets sont : Optimisation multi-vaisseaux des opérations de chargement/déchargement du Port de Shenzen (Decision Brain), Optimisation du déploiement de la Fibre To The Home (Orange), Refonte des plans de transport messagerie de Gefco (Gefco et Eurodécision), Optimisation des opérations au sol des aéroports (Amadeus). La soirée se déroulera ainsi : Concours de 18h à 20h30, cocktail dinatoire à 20h30 et remise des Prix. Le projet vainqueur sera désigné par vote du public. Cette soirée sera une occasion festive de rassembler les membres de la communauté RO intéressés par les applications autour d'un cocktail, et de promouvoir les succès concrets de la Recherche Opérationnelle auprès de managers, industriels et décisionnaires d'entreprises.
Renseignements, programme complet
et inscription.
 
 
 
 
Baromètre
Qlik CGI
Une bonne
marge de
progrès en B.I.





Hier matin, Qlik, éditeur de solution de Business Intelligence (BI) leader mondial de la Data Discovery et CGI, entreprise indépendante de services en technologies de l'information et en gestion des processus d'affaires, ont organisé en partenariat avec Supply Chain Magazine une matinée d'échanges autour du pilotage de la Supply Chain. Après un mot de bienvenue d'Angelica Reyes, Directrice Marketing de Qlik France, Charles Richard, Vice-Président en charge du centre d'Excellence SC de CGI a exposé les enjeux du pilotage de la SC : « Les SC doivent avoir une visibilité de bout en bout pour gagner en efficacité et en adaptabilité dans un contexte de forte complexité. Elles ont besoin de passer de l'indicateur à l'analyse pour anticiper les événements et reprendre la main sur eux au lieu de les subir ». Cathy Polge, Rédactrice en Chef de SCMag a ensuite présenté les résultats du baromètre mené par Qlik et CGI du 15/09 au 15/10/2015 auprès de ses lecteurs. Il en ressort que si les entreprises prennent conscientes des enjeux d'une bonne analyse de leur SC pour mieux anticiper et optimiser leur exécution, elles sont mitigées quant aux outils de BI à leur disposition qui peuvent encore être améliorés. Leurs indicateurs sont jugés majoritairement encore trop tournés vers le passé et limités en termes de vision globale. Par ailleurs, si les tableaux de bord sont partagés en interne, c'est moins le cas avec les partenaires extérieurs. Les principaux freins cités par les répondants sont : la difficulté de réconcilier des sources hétérogènes et de partager des indicateurs entre services, le manque de fiabilité des prédictions et d'adaptabilité des outils, jugés trop statiques pour la SC. De plus, si l'ERP et Excel sont les 2 sources principales de données alimentant les tableaux de bord, les saisies manuelles pour compléter ces derniers restent majoritaires. Enfin, les outils de BI avancés (data visualisation, data discovery, datamining...) sont encore peu utilisés. D'où des axes d'amélioration tant fonctionnels qu'au niveau des outils. CP
Photo 1 : Angelica Reyes, Directrice Marketing
de Qlik France ©C.Polge

Photo 2 : Charles Richard, Vice-Président en charge
du centre d'Excellence SC de CGI ©C.Polge
 
 
Baromètre
Qlik CGI
(suite)
Des utilisateurs
qui plébiscitent
les solutions
Qlik






Une table ronde d'utilisateurs d'outils de B.I., dont Qlik View et Qlik Sense, a permis de commenter les résultats du baromètre au fur et à mesure. Animée par Cathy Polge, elle a réuni les participants suivants : Philippe Le Coq, IT Manager, Arvato Service, Boris Dubois, Responsable SC, Panapro Groupe Holder, Eva Nepault, Chef de Projets SC Méthodes d'Essilor, Alexandre Bordellier, Ingénieur SC et Gestion Industrielle, Thalès, ainsi qu'Angelica Reyes (Qlik France) et Charles Richard (CGI). Bien que venant d'univers variés, les participants se sont retrouvés dans les enjeux évoqués par le baromètre. Ils ont souligné la difficulté de définir des indicateurs fiables (besoin d'homogénéiser les données), de les partager (parler le même langage et faire confiance aux informations) et de s'assurer qu'ils soient utiles (donnant lieu à des actions d'amélioration). Angelica Reyes a par ailleurs insisté sur la nécessité d'une gouvernance pour intégrer les contraintes informatiques (cohérence des données) et métiers (autonomie des utilisateurs) : « Le libre-service gouverné est important », a-t-elle résumé. Enfin, tous ont loué les apports des solutions Qlik pour analyser aisément et rapidement un grand volume d'informations. Vincent Besch, Chef de projet SC chez Somfy, leader mondial de l'automatisation des ouvertures et fermetures de la maison et du bâtiment (997 M€ de CA en 2014, 8.400 collaborateurs) a mis en œuvre la solution Qlik View pour se doter d'un tableau de bord SC. Le but étant de partager la performance à tous les maillons de la chaîne et de favoriser l'amélioration continue par des indicateurs plus vivants que ceux d'un reporting mensuel classique, le tout dans un contexte de systèmes hétérogènes (une version de Baan par pays). « Le focus de l'ensemble des équipes lors de nos revues de performance supportées par Qlik View depuis début 2015 nous permet de gagner 3 points de service client cette année », a soutenu Vincent Besch. La matinée s'est terminée par une démonstration synthétique de Qlik Sense par Amandine Ingignoli, Manager Solutions BI, CGI, pour visualiser les aspects conviviaux (graphiques), réactifs (recalcul instantané selon les filtres appliqués) et complets de l'outils (affichage grisé des non réponses). « On peut également construire des récits avec des commentaires pour présenter les résultats », a-t-elle indiqué. Angelica Reyes a également précisé que, depuis cet été, la solution pouvait être partagée en mode cloud jusqu'à 5 utilisateurs et que ses analyses pouvaient être enrichies par des données externes (météo, démographiques, etc.). Les participants, qui pour certains avaient des projets ambitieux en matière de BI, ont pu poursuivre leurs échanges avec les intervenants et les hôtes autour d'un cocktail convivial. CP
Photo 1 ci-contre : Vincent Besch, Chef de projet SC
chez Somfy ©C.Polge

Photo 2 ci-contre : Amandine Ingignoli, Manager Solutions BI, CGI ©C.Polge
 
   
  De gauche à droite : Philippe Le Coq (Arvato Service), Boris Dubois (Panapro Groupe Holder, Eva Nepault (Essilor), Alexandre Bordellier (Thalès), Angelica Reyes (Qlik France) et Charles Richard (CGI). ©C.Polge  
 
ERRATUM
Dans un article sur AutoDistribution (NL 2151) une malencontreuse inversion de lettre a transformé la société TCS en... TSC. Pour rappel, TCS, belle société Bordelaise, est spécialiste de la collecte, du tri, du transport, de la distribution de documents et petits colis à destination du monde bancaire, des entreprises et des administrations. Sa réussite passe par la qualité de ses prestations et de son savoir-faire. Et c'est à ce titre qu'AutoDistribution l'a choisie pour ses livraisons de nuit et tôt le matin. JPG  
 
Nomination
Eric Grumblatt
nommé au poste
de Senior
vice-président
chez Capgemini
Consulting
Capgemini Consulting annonce l'arrivée d'Eric Grumblatt au poste de Senior Vice President. Il sera en charge de porter sur le marché l'offre Digital Manufacturing. Membre du comité de direction, ce diplômé des Arts et Métiers a commencé sa carrière chez Bossard Consultant dans la practice RH. Il possède une solide expérience des projets de transformation d'envergure menés dans des grands groupes industriels, notamment en lien avec des solutions de digitalisation. Il s'est ensuite très vite tourné vers la performance des opérations (R&D, Manufacturing et Supply Chain), et les enjeux liés aux technologies de l'information. Après avoir pris la responsabilité de la région Rhône-Alpes Auvergne pour Capgemini Apps (Branche en charge de l'intégration de systèmes et de l'implémentation de solutions technologiques innovantes), il revient dans la branche Conseil, fort d'une expérience de plus de 20 ans en excellence opérationnelle et d'une expertise reconnue en Digital Manufacturing. JPG  
 
Emballage
d'expédition
Le CVP-500
de Neopost
sort de
sa phase pilote
Neopost Shipping, qui s'appelait à l'époque Neopost ID,
l'avait présenté en avant-première sur la SITL en avril 2014 (voir NL n°1818). Le système de colisage sur mesure automatisé CVP-500 de la division du Groupe Neopost est officiellement sorti de sa phase pilote et son lancement commercial à grande échelles sur plusieurs marchés géographiques est prévu pour début 2016. Cette solution de colisage automatisé permet de constituer automatiquement des colis en carton sur mesure en optimisant leur volume en temps réel, dans les trois dimensions, et en offrant des gains de volumes de l'ordre de 50% et une productivité jusqu'à 500 colis à l'heure (d'où le 500 devant CVP pour Continuous Variable Parcel). Le système applique également l'étiquette de transport sur le colis, prêt à expédier. La 1ère machine avait été installée en prototype en septembre 2013 chez le e-logisticien hollandais DocData.
A ce jour, le CVP-500 a été installé chez quatre clients pilotes. Le dernier en date est The Label Collective Group, un e-commerçant néerlandais spécialisé dans la production et la vente en ligne en BtoB d'étiquettes et d'autocollants. Basée à Haaksbergen, TLCG fournit ses produits à 20 000 clients dans toute l'Europe (avant 15 h le lendemain pour les commandes en national). JLR
 
   
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Brésil
FuturMaster
s'installe sur
le continent
américain
FuturMaster, éditeur français spécialiste de l'APS (Advanced Planning Systems), poursuit sa stratégie d'internationalisation. Après Royaume-Uni, en Chine et à Singapour, il ouvre une filiale au Brésil. « Nous avions pour ambition de nous développer sur le marché américain à l'horizon 2020. Le fait que l'un de nos clients historiques dans le domaine de la cosmétique ait sollicité notre soutien dans le cadre de son expansion en Amérique n'a fait qu'accélérer notre décision. Nous étions obligés de saisir cette opportunité », commente Bo Zhou, Président de FuturMaster. Déjà présent sur le secteur de la beauté sur les marchés européens et asiatiques, l'éditeur entend désormais proposer à ses clients et prospects d'accompagner le développement de leurs activités et de leur SC sur le marché américain. Il vise également la conquête des leaders de l'agroalimentaire et du consumer goods en Amérique Latine. Pour arriver à ses fins, l'éditeur a déjà embauché trois collaborateurs, il compte en recruter trois autres durant le premier trimestre 2016, et s'appuiera sur un réseau de partenaires, distributeurs et intégrateurs qualifiés. Son objectif : réaliser plus d'1 M€ de CA dès la première année. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Audrey Zugmeyer,
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Jean-Philippe Guillaume,
Directeur des rédactions
Envoyez vos informations

et vos scoops à

jph.guillaume@scmag.fr

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »
écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs. Son but est d'apporter une information rapide et synthétique à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
5 novembre 2015

NOVEMBRE 2015

Jeudi 5
3e séminaire du
Club de la
Logistique de
Seine-et-Marne
« Tendances
et enjeux
du fret aérien
à Paris-CDG »

Partenaire :
SCMagazine
De 10h30 à 13h
Maison de
l'Environnement
de Paris-CDG


Mardi 17 et
mercredi 18

Salon
Supply Chain
Event 2015
« Digitalisez votre supply chain ! »
Paris-Porte de Versailles
pavillon 5.3
Obtenez votre badge d'accès gratuit



Vendredi 27

« Soirée
événement :
Les Pros
de la RO »

Concours ROADEF
du meilleur
projet
d'entreprise
en Recherche
Opérationnelle
Partenaire :
SCMagazine
De 18h à 21h45
CNAM, Paris



DECEMBRE 2015

Mercredi 2 au
vendredi 4

SIMI
« Salon de l'immobiler d'entreprise »
Palais des Congrès
Porte Maillot, Paris



JANVIER 2016

Jeudi 14
FORUM DES ROIS
DE LA
SUPPLY CHAIN
« Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour les
Trophées »

De 8h à 17h
Salons de l'Aveyron Paris 12e

Les partenaires :
Les partenaires
de la cérémonie
de remise
DES TROPHEES  DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN 2016