Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Exclusif
Résultats
d'une étude
sur la gestion
des risques

Avant de lancer une nouvelle solution sur le marché (à voir le 14 janvier sur le Forum des Rois de la Supply Chain), l'éditeur Generix Group a voulu en mesurer la pertinence, et pour ce faire a réalisé préalablement une étude sur la gestion des risques auprès de 145 entreprises. Il en résulte que si l'amélioration de la performance (62%) et la diminution des coûts (54%) apparaissent comme les deux priorités des responsables logistiques, la réduction des risques arrive juste derrière (52%). On constate une différence suivant le secteur d'activité et le développement géographique des entreprises. Mais 8 entreprises sur 10 ont conscience de son importance. Dans le détail elle représente un enjeu majeur pour 49% des responsables logistiques et un enjeu moyen pour 30% d'entre eux. Parmi les risques potentiels, les entreprises redoutent particulièrement l'indisponibilité du système d'informations (46%). Tous secteurs confondus, il s'agit du risque le plus impactant ! La faillite du SI est suivie de près par la défaillance ponctuelle d'un fournisseur (37,6%) et des pics de volumes imprévus (37,1%). Pour 65% des professionnels interrogés, les directeurs Supply Chain sont aux avant-postes de la prévention des risques logistiques au sein de l'entreprise. Ce constat fait l'unanimité parmi les entreprises évoluant dans les secteurs de la distribution et des biens de consommation. JPG
Pour découvrir en exclusivité
les résultats complets de cette étude.
 
 
 
 
Messagerie
sanctionnée
(suite)
Kuehne + Nagel
n'exclut pas
un recours en
justice contre
les anciens
propriétaires
d'Alloin
Kuehne + Nagel, qui a pris connaissance hier matin des sanctions retenues contre Alloin par l'Autorité de la concurrence, a souhaité réagir : « Concernant les 32 M€ d'amendes du Groupe Alloin, environ 31 M€ sont attribuables à une époque précédant l'acquisition de Groupe Alloin par Kuehne + Nagel. Kuehne + Nagel tient à se dissocier de telles pratiques, nous avons un programme complet de respect des règles que nous améliorons sans cesse » indique le communiqué. Le 3PL suisse tient également à préciser que, s'il collabore pleinement avec l'Autorité de la concurrence depuis le début de l'enquête en 2010, il n'envisage pas moins de faire appel de cette décision voire d'intenter un recours en justice contre les précédents propriétaires d'Alloin. PM  
 
Messagerie
sanctionnée
(suite)
TNT se réserve
le droit
d'examiner
le bienfondé
de la décision
Le néerlandais TNT prend note de la décision de l'Autorité
de la concurrence qui lui a infligé hier une amende
de 58 M€ dans l'affaire de l'entente tarifaire entre les acteurs français de la messagerie entre 2006 et 2010.
Il précise qu'il a collaboré avec les autorités depuis le début de l'enquête ce qui lui a valu de parvenir à un accord avec l'Autorité de la concurrence au T3 2014, à la suite duquel il avait provisionné 50 M€. Sans contester quoi que ce soit, TNT se réserve tout le même le droit « d'examiner le bienfondé de cette décision ». PM
 
 
 
 
Emballage
Procter
et Gamble
renouvelle
sa confiance
au Groupe SPI

Procter et Gamble (Gillette, Dash, Monsieur Propre...)
vient de renouveler sa confiance au Groupe SPI pour des prestations de copacking, de boxing et de kitting. Différents formats sont traités (quart de box, demi box, full palette...) pour l'ensemble de la gamme Procter et Gamble ainsi que toutes les opérations de manchonnage, de lots rétractables, pliage en X et toutes activités de kitting spécifiques. Ce partenariat a débuté en 2012 avec la reprise de l'activité globale par SPI, prestation réalisée auparavant par un prestataire logistique dans l'entrepôt du client en « wall to wall ». Dès la reprise de l'activité, le Groupe SPI a investi plus de 2,5M€ dans de la mécanisation, l'automatisation du site et l'aide à la manipulation pour améliorer les conditions de travail des opérateurs, en terme de pénibilité et de risque TMS (troubles musculo squelettiques). « La confiance que nous accorde Procter confirme la capacité de SPI à accompagner de gros industriels dans leur démarche d'amélioration continue » précise Philippe Illiano, Président du Groupe SPI. JPG
 
   
 
Température
dirigée
K+N va gérer
la nouvelle
plate-forme
logistique frais
d'Auchan
à Carvin (62)
Le groupe Auchan a retenu le prestataire Kuehne + Nagel pour gérer sa toute nouvelle plate-forme logistique sous température dirigée de 21.800 m² à Carvin dans le Nord-Pas-de-Calais. Ce projet initié par l'enseigne et les équipes de la Scofel, filiale pour la commercialisation des fruits et légumes, doit permettre d'optimiser la logistique des produits frais destinés aux magasins de la région nord. Stéphane Point, président de K+N France se félicite de ce nouveau contrat qui conforte la position de l'entreprise parmi les acteurs importants de la logistique sous température dirigée. Le prestataire gère déjà 3 plates-formes pour l'activité frais, une pour les fruits et légumes et 2 pour les produits librairie, audio et vidéo. La nouvelle plate-forme vise la certification HQE 2 étoiles. Elle devrait ouvrir à l'automne 2016. JPG
Photo : Stéphane Point
 
 
 
 
Distribution
technique
Distritec
acquiert un site
de 20.000 m²


L'ancien site du Groupe Auchan à Émerainville (77) a été acheté le 14 décembre 2015 par D Groupe Logistique (Distritec) pour les besoin de sa filiale logistique Distrilog.
« Cette nouvelle acquisition est en ligne avec la stratégie de développement du Groupe et permet d'accompagner une croissance de plus de 11% du chiffre d'affaires, enregistrée sur l'année 2015 », indique l'entreprise. Rappelons que D Groupe possède déjà plus de 75.000 m2 d'entrepôts logistiques avec notamment 5 plateformes Régionales et 12 plateformes départementales. Distrilog développe plus particulièrement un savoir-faire technique d'intégration et de paramétrage des produits high-tech (informatique, copieurs, distributeurs automatiques...). Avec cette nouvelle acquisition, le prestataire aura la possibilité de répondre aux besoins de plus en plus importants dans le domaine du stockage et de la préparation des commandes, mais aussi se doter d'un nouvel atelier de test et reconditionnement à neuf de produits en retour de clientèle. « Distrilog pourra, simultanément, faire travailler 38 techniciens dans deux salles techniques distinctes de plus de 500m2 chacune permettant de produire plus de 250 produits par jour », précise Rade Jovic, président du groupe. JPG
Photo : Rade Jovic
 
 
Chariots
Sodis fidèle à
Jungheinrich
Client de longue date du constructeur allemand Jungheinrich, la Sodis, filiale logistique du Groupe Madrigall (Gallimard et Flammarion) a récemment fait l'acquisition de chariots tridirectionnels, de gerbeurs et de préparateurs de commandes verticaux plus modernes afin d'optimiser sa productivité. Il s'agit du renouvellement d'une partie de sa flotte de quelque 200 machines, toutes possédées en propre et entretenues sur place par un agent Jungheinrich. Ce service proposé par la marque jaune réduit la durée d'immobilisation des chariots ainsi que les délais de réparation, de nombreuses pièces rechange étant stockées sur place. Sur son entrepôt de 40.000 m² situé à Lagny-sur-Marne, la Sodis a une capacité de stockage de plus de 82 millions d'ouvrages en provenance de quelque 550 éditeurs, ceux-ci sont distribués à 7.000 points de vente répartis dans l'hexagone. PM  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

USA
Walmart lance
le paiement sur
smartphone
Walmart est en train de tester sur quelques magasins américains son propre système de paiement au nom (pas très original), de Walmart Pay. Il s'agit d'une application mobile disponible sur Android et sur iOS, une première selon le Retailer, reliée à un système de paiement qui peut être une carte de crédit, carte bancaire ou encore une carte cadeau Walmart. Concrètement, lorsqu'un client a terminé ses achats ou récupéré une commande placée en ligne, il lui suffit de se rendre à une caisse automatique, de scanner le code matriciel affiché sur celle-ci, de scanner ses articles et d'appuyer sur le bouton « terminé ». Le paiement s'effectue alors automatiquement et il n'y a plus qu'à ouvrir l'application sur le smartphone pour récupérer le ticket de caisse s'il le souhaite. L'idée est de faire gagner quelques précieuses secondes aux 140 millions de clients Walmart mais également de leur offrir une expérience de shopping uniforme avec un moyen de paiement unique quel que soit le canal de shopping choisi, physique ou digital, notamment l'application de réapprovisionnement facile « Walmart app ». Sauf problème majeur, le système Walmart Pay devrait être déployé sur l'ensemble des magasins des Etats-Unis d'ici la fin du premier semestre 2016. PM  
   
 

Norvège
Un éditeur
lance un logiciel
d'e-navigation
Jusqu'à présent, la communication entre les bateaux et l'administration côtière norvégienne, ou Norwegian Coastal Administration (NCA), s'effectuait par radio CHF. Mais tout cela ne sera bientôt plus qu'un lointain souvenir. En effet, la NCA est en train de tester le logiciel d'e-navigation de l'éditeur norvégien Navtor. Equipé que la « NavStation » de Navtor, le ferry MS Stavangerfjord partage désormais les informations concernant ses allées et venues de manière digitale avec la NCA, les données étant ensuite centralisées dans une seule et même interface, la NavStation. L'idée est de permettre aux bateliers et à la NCA de travailler ensemble grâce à ce système qui, une fois installé sur l'ensemble de la flotte, fournirait une sorte d'info-trafic en temps réel et dispenserait la NCA de communiquer individuellement avec chaque navire. La gestion des éventuels points de congestion en serait alors grandement facilitée, la NCA envoyant de manière automatisée des instructions telles que la vitesse de croisière appropriée permettant aux bateaux d'accoster à l'heure voulue sans consommer inutilement ni ajoutée aux goulots d'étranglement déjà en cours de formation. Créé en 2011, Navtor est basé à Egersund en Norvège et possède des bureaux à St Petersbourg en Russie, à Singapour et au Japon. PM
Photo : Stavangerfjord, ©Fjordline
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
16 décembre 2015

JANVIER 2016

Jeudi 14
FORUM DES ROIS
DE LA
SUPPLY CHAIN
«Présentation
des 8 dossiers
en compétition
pour les Trophées
INCRIPTION 
VOUS »

De 8h à 18h
Salons de l'Aveyron Paris 12e

Jeudi 14
SOIRÉE DES ROIS
DE LA
SUPPLY CHAIN
Lido Paris 8
Les partenaires
de la cérémonie
de remise
DES TROPHEES  DES ROIS DE LA
SUPPLY CHAIN 2016


Jeudi 14
FORUM DES ROIS
DE LA
SUPPLY CHAIN
Lido Paris 8
Les partenaires :