Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Nomination
Virginie
Hourdin-
Brémond,
nouvelle dircom
de Geodis


Virginie Hourdin-Brémond, 50 ans, vient d'être nommée directrice de la communication du groupe Geodis.
Elle reporte directement à Thomas Kraus, directeur marketing, communication et grands comptes. Cette diplômée d'une maîtrise de droit des affaires et fiscalité et d'un master d'information et communication de l'université Paris-Assas, a débuté sa carrière à la communication du CIC Paris et de la Banque Hervé. En 1994, elle entre chez Chronopost en tant que responsable de la communication interne et institutionnelle. En 2000, elle rejoint le Groupe Renault dans lequel elle est en charge de la professionnalisation et de l'animation du réseau international de communication. Puis, en 2003, elle devient responsable de la politique de communication interne du groupe. Elle rejoint Alstom Transport en 2007 au poste de directeur de la communication externe. Depuis 2013, elle occupait les fonctions de directeur des relations Media et de la Communication digitale du Groupe Alstom. Filiale de SNCF Logistics, Geodis est présent dans 67 pays et compte 38.000 collaborateurs. Le groupe a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 6,8 milliards d'euros. JPG
 
 
 
 
Informatique
Un nouveau
WMS pour
la plate-forme
parisienne
de Brammer
Brammer, distributeur européen de produits de maintenance a fait le choix d'Acteos pour sa plate-forme parisienne. « Devant la croissance des flux de commandes, nous nous sommes posés la question de l'évolution de notre logiciel maison. Mais très vite la nécessité d'intégrer un WMS du marché nous a semblé une évidence », raconte Laurent Meisse, Directeur des achats et Supply Chain. Après un appel d'offres lancé auprès de 20 éditeurs spécialisés, 5 ont été retenus. Les principaux critères de sélection étaient l'expérience dans un contexte d'automatisation (stockage, tri et préparation de commandes) et la capacité à pouvoir déployer la solution à l'international. Une commission technique s'est ensuite réunie, pour évaluer en condition réelle les performances du logiciel : pilotage des ressources de l'entrepôt, augmentation de la productivité, amélioration de la traçabilité, suivi en temps réel de l'ensemble des activités, etc. « Il est clair que nous avions une exigence budgétaire. Mais nous avons surtout privilégié la performance et la fiabilité de la solution », précise Laurent Meisse. « Pour l'emporter certains ont proposé de revoir leur proposition commerciale à la baisse avec un niveau de prestation inférieur. Acteos est resté ferme ! Il ne s'agissait pas pour l'éditeur de remporter le contrat sans proposer un accompagnement solide. Une attitude que nous avons jugée crédible et convaincante. Après les premiers essais le personnel a pour sa part apprécié l'intuitivité et la fiabilité du logiciel ainsi que la personnalisation des modules. Nous voyons dans ce nouvel outil, un véritable moteur de performance ». Brammer est présent dans 23 pays. Cette entreprise de 3.500 employés pour un CA de 98,9 M€, propose un catalogue de 3,5 millions de produits pour plus de 100.000 clients (Peugeot, Michelin, Coca-Cola, etc.). JPG  
 
Forum
des Rois de la
Supply Chain
2016
Rappel :
les conférences
des 8 nominés
en replay !
Si vous n'avez pas pu assister au Forum des Rois de la Supply Chain ou si vous souhaitez revoir certaines conférences, les vidéos sont en ligne en accès libre, dans leur intégralité. Vous aurez ainsi une vision très précise des dossiers « nominés » dans le cadre de cette compétition. Vous pourrez également apprécier les éléments qui ont permis à ces 8 réalisations d'être sélectionnées par un jury de professionnels de haut niveau.
Pour accéder directement
aux vidéos des présentations.
 
 
 
 
Demand
Driven
Une formation
CDDL
pour accéder
aux vertus
du S&OP
Demand Driven Institute est intervenu le 1e et 2 février à Lille pour sa première session de Demand Driven Leader. A cette occasion, Carol Ptak co-fondatrice de la méthodologie, était accompagnée de Christoph Lenhartz, master instructor pour l'Europe, de Guy de Charrette, directeur général de MGCM et de Damien Brochard trainer certifié du cabinet Agilea. Témoignage de Caroline Mondon, présidente de Fapics : « Un groupe de consultants en finance, distribution, Lean et innovation, ainsi que plusieurs certifiés Demand Driven Planner, sont venus pour comprendre comment le processus Demand Driven S&OP et le Demand Driven Adaptive System articulent et permettent le déploiement transversal de la stratégie de l'entreprise en opérations rapides, fiables et rentables. Pendant 2 jours, les réponses pragmatiques aux éternelles questions ont fusé: Comment jongler entre les buffers de stock, de délai et de capacité pour protéger le flux et accélérer le retour du cash ? Comment contrôler les fameux goulets qui se déplacent dans les ateliers et dans les centres de distribution ? Comment planifier les opérations dans la sérénité et en finir avec le mode pompier ? Quelles smart metrics adopter pour que le taux de service dépasse 99% avec un investissement en stock global réduit ? A quel niveau les prévisions sont-elles encore utiles dans des marchés très instables et comment paramétrer les buffers pour faire face aux variabilités interne et externe de l'entreprise ? Pourquoi le calcul du coût unitaire est le frein au développement des entreprises et de l'innovation? La prochaine formation CDDL est prévue début juin à Euralogistic qui prépare depuis 3 ans les industriels de sa région aux vertus du S&OP grâce aux simulations du Serious Game The Fresh Connection ». CM  
 
e-commerce
Progressions
des ventes
de 14%
en 2015
Selon une étude de la Fevad, les ventes en ligne ont poursuivi leur développement en 2015. Au total, les français ont dépensé 64,9 Md€ sur internet en 2015 soit une progression de 14,3% (contre +11% en 2014) sur un an et de 12% sur la période de noël. Le nombre de transactions a quant à lui augmenté de 19% passant de 700 millions en 2014 à 835 millions en 2015. Le montant moyen de la transaction poursuit sa baisse et perd 5 € (-6%) pour un panier moyen annuel à 78€, soit le montant le plus bas jamais enregistré. Cette baisse du panier moyen sur internet, qui le rapproche ainsi chaque année un peu plus du montant moyen des achats réalisés sur les autres circuits de distribution, est compensée par l'arrivée de nouveaux acheteurs (+2,3 M en un an) et par l'augmentation de la fréquence d'achat. Les acheteurs réalisent en moyenne 23 transactions sur l'année pour un montant de 1.780 € (1.640 € en 2014). Le nombre de sites marchands a augmenté de 16% en un (+25.000 sites) pour atteindre plus de 182.000. Enfin, notez que le marché des market places est estimé à près de 3 Md€, soit 9% des ventes de produits en ligne. Pour 2016, la Fevad table sur une progression de 10% des ventes e-commerce et du nombre de sites marchands. PM  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume Uni
DHL SC signe
un partenariat
avec Compass
Group
Surfant sur le succès de son service « Catering » avec des clients comme United Airlines et Virgin Trains (voir SC Mag N°101, janvier-février 2016), DHL Supply Chain vient d'entériner un partenariat avec la branche UK & Ireland de Compass Group, l'un des leaders mondiaux de la restauration collective. Alors que son partenaire jouit d'un savoir-faire culinaire reconnu et d'un réseau de premier rang, le prestataire allemand apporte avec lui une solution end-to-end allant du transport de la marchandise à la livraison du dernier kilomètre en passant par la gestion des déchets, l'analyse de données, la traçabilité et l'amélioration continue. Les partenaires promettent ainsi à leurs clients transparence, maitrise des couts, variété des aliments et qualité de service inégalée. « Ce partenariat nous permet de rester concentrés sur notre métier et sur notre expertise du service alimentaire tout en nous appuyant sur la forte base de clientèle de DHL dans le secteur du Catering. Nous utiliserons nos forces respectives pour apporter un nouveau niveau de service et d'innovation aux clients actuels et futurs dans ce marché » commente Andrew Barry, Managing Director Business et Strategy de Compass Group UK & Ireland. PM  
 

Brésil
Fedex
a le feu vert
pour racheter
TNT
Une fois n'est pas coutume, dans ce pays réputé pour son administration lente et contraignante, les choses n'ont pas trainé. En effet, un mois seulement après les autorités Européennes, le Conseil Administratif de Défense Economique (CADE) du Brésil a donné son feu vert à Fedex pour racheter l'entité TNT Brazil. « Nous sommes très heureux de recevoir l'approbation inconditionnelle de l'autorité de brésilienne », a déclaré David Bronczek, Président et CEO de FedEx Express, « Une fois l'acquisition terminée, nous envisagerons les opportunités qu'elle pourra apporte à nos employés, clients et actionnaires en Amérique Latine et à travers le monde ». Prochaine et dernière étape de cette fusion, la Chine. PM  
 

USA
Rater le
déploiement
d'un WMS,
combien
ça coûte ?
Pour Finish Line, distributeur américain d'articles de sport, la transition vers un modèle économique réellement omni-channel restera comme un mauvais souvenir. L'entreprise a en effet clôturé son Q3 2016, qui s'est terminé fin novembre 2015, avec un CA en baisse de 3,5% et des ventes perdues estimées à 32 M$. Le coupable ? Une mauvaise implémentation du WMS et de l'OMS. « En octobre, nous avons commencé à avoir des difficultés à suivre le cheminement des nouveaux stocks vers nos magasins et à préparer les commandes en ligne car notre système n'était pas capable de gérer les volumes de fret nécessaires au soutien de notre activité commerciale » explique Glenn Lyon, CEO de Finish Line. D'importantes ressources, internes, externes, techniques et opérationnelles, ont été réquisitionnées pour éviter la catastrophe et limiter la casse avec à la clé une stagnation des ventes en ligne et une légère baisse des ventes en boutique. C'est à Glenn Lyon de payer les pots cassés : il laissera en effet sa place le 28 février à Sam Soto, actuellement Président de la société, pour devenir Président exécutif du comité directoire durant le restant de l'année puis Président non-exécutif à compter du 1er janvier 2017. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Nathalie Bier
Chef de publicité
Tél : 01 43 76 64 53
nathalie.bier@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
3 février 2016

FÉVRIER 2016

Jeudi 11

Matinales
des applications
métier mobiles

« Suivi de missions
et Retail »

Partenaires :
RAYONNANCE
GEOCONCEPT,
MICROSOFT,
HONEYWELL
et HP
Rendez-vous
à 8h30
Häagen-Dazs
Paris 8e


MARS 2016

Mercredi 9
Metis Consulting
« Conférence Business
Velocity »

Témoigages :
FAURECIA et LVMH
Partenaire :
SCMagazine
De 8h45 à 12h30
Maison des Centraliens
Paris 8e



Mardi 22 au
vendredi 25
SITL Europe
«Le rendez-vous
international
du transport,
du Freight
Forwarding
et de la chaîne
logistique »

De 9h à 18h
(vendredi 17h)
Paris Nord
Villepinte
Hall 6