Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Prestataires
logistiques
FM Logistic
fait figure
de pionnier
en matière
d'auto-
matisation



Le cliché du prestataire logistique réticent à l'automatisation de certaines tâches dans ses entrepôts car le ROI est supérieur à la durée de contrat avec ses clients ne s'applique pas à FM Logistic. Le 3PL, qui s'appuie en France sur un département automatisation composé de quatre personnes et dirigé par Philippe Jacquot, en a fait la démonstration hier à la presse dans son entrepôt de Fauverney (70.000 m2), près de Dijon, entièrement dédié à Unilever (alimentaire et produits d'entretien). FM Logistic et son client, ainsi que le transporteur Martelet, utilisent notamment depuis un an une solution Autodock de chargement et de déchargement automatique d'un camion qui fait la navette entre le site et l'usine voisine de Chevigny Saint Sauveur (également équipée du même système, ainsi que la remorque). Investissement total : environ 300.000 €. Mais le plus spectaculaire se trouve dans l'atelier de repacking, qui concentre à lui seul quatre innovations majeures mises au point par le département automatisation de FM Logistic. La première est une machine de cerclage 100% automatique, capable de prendre en charge tous les formats et tailles de palettes et qui sera déployée bientôt sur d'autres sites du prestataire. La deuxième, appelée aussi à être déployée sur d'autres sites FM Logistic, a été co-développée avec la société française Axys Robotique. Il s'agit d'un système inédit en Europe d'ouverture et de découpe automatique de caisse pour faciliter la prise manuelle des produits et réduire ainsi les risques de troubles musco-squelettiques (TMS) et de coupures. Un autre module a été réalisé en co-développement avec un intégrateur local (Automat System) : un robot industriel cartésien couplé à un jeu de convoyeurs piloté par automate pour la dépalettisation automatique par couche de cartons, sans réglage préalable.
La quatrième innovation est encore en phase de tests : c'est un châssis modulaire et transportable utilisant un bras robotisé Universal Robot équipé d'options et d'outils de préhension et qui peut fonctionner en mode collaboratif avec des opérateurs (cobotisation) pour des opérations de remplissage de présentoirs par exemple. Une première application a déjà vu le jour sur le site FM Logistic de Neuville-aux-Bois, près d'Orléans, pour prendre en charge les tâches répétitives telles que l'enlèvement de la coiffe des emballages « prêts à vendre » et la dépose des produits sur un convoyeur, par lot de 2 ou 3. A noter également sur ce même site orléanais, l'utilisation depuis un an de deux AGV (des chariots Fenwick dotés de la Movebox de Balyo).« D'ici 18 mois, nous devrions utiliser huit AGV en production, répartis sur plusieurs de nos sites » a déclaré Yannick Buisson, le DG France de FM Logistic. A ce jour, le département automatisation a déjà réalisé 26 projets installés sur les sites FM Logistic en France, pour un investissement de 3,2 M€. L'objectif pour fin 2019, dans le cadre de son programme « Entrepôt du futur » est de passer le cap des 50 innovations. JLR
Photo ci-contre : Yannick Buisson, le DG France
de FM Logistic ©FM Logistics

 
   
  Ouverture et de découpe automatique de caisse ©FM Logistic  
   
  Dépalettisation automatique par couche de cartons ©JL.Rognon  
   
  Bras robotisé en mode collaboratif (cobotisation) ©JL.Rognon  
 
 
 
INVITATION
Le S&OP,
Processus
de pilotage clé
au service
de la vision
de l'entreprise
Dynasys et Supply Chain Magazine vous invitent jeudi 24 mars à la Maison de l'Amérique Latine (Paris) à la 4e édition de la journée « Demand & Supply Chain Planning ». L'objectif de cette journée est d'échanger autour des best practices pour piloter et optimiser une Supply Chain. Vous découvrirez pourquoi et comment un outil d'aide à la décision APS est complémentaire à vos outils d'exécution ; en quoi le S&OP permet le passage du stratégique à l'opérationnel avec des bénéfices financiers et quantitatifs à la clé ; quelles sont les tendances qui participent à la performance de votre entreprise : IBP, SIOP, Executive S&OP, DDS&OP, DDMRP ; quels sont les bénéfices générés suite à la mise en place d'un outil APS : illustration par les retours d'expérience dans divers secteurs d'activité. Avec la participation d'Elisabeth Rouzineau, responsable prévision des ventes de Sodebo, Luc Baetens, DG de Möbius, Christophe Alagapin, Senior Manager d'Axoma Consultants, Christophe Menis, Customer Demand Manager de Sicpa, Patrick Dole et, Ludovic Lezenven et Pascal Garsmeur de Dynasys. Débat animée par Cathy Polge, Rédactrice en chef de Supply Chain Magazine. JPG
Programme complet
et inscription.
 
 
Prestataires
logistiques
Viapost crée une
BU Transport
et lance l'offre
Maestro

Surfant sur la vague du e-commerce et de l'omni-canal, Viapost, filiale spécialisée dans l'e-logistique du groupe La Poste, a réalisé une croissance de 3% de son CA (523 M€ en 2015 contre 507 M€ en 2014). Ce dernier se répartit à 40% en activités Supply Chain et à 60% en transport. La logistique e-commerce et retail, en croissance de 30%, compte pour près de 20% du CA (100 M€). Au 1er janvier 2016, Viapost a regroupé l'ensemble de ses activités de transport au sein d'une Business Unit baptisée Viapost Transport Management, confiée à Chistophe Baboin, qui en est le DG. « Cette BU est née du besoin de nos clients de gérer des flux de plus en plus complexes. Elle regroupe toutes les compétences transport de Viapost, compte une centaine de collaborateurs, 7 agences en France et s'appuie sur 150 plates-formes de cross-dock du groupe. Ce qui représente un maillage assez unique en France », se félicite Christophe Baboin. L'entité, qui dispose d'une flotte propre de 500 camions, travaille également avec 600 transporteurs partenaires sous contrat. Depuis janvier 2016, Viapost commercialise de plus son offre globale de pilotage et de suivi de bout en bout des expéditions : Maestro. Elle repose sur notamment un portail interactif, une cellule experte en transport et un centre de contact clients multilingue. « La livraison est un maillon essentiel de la fidélisation des consommateurs. Avec Maestro, nous apportons à nos clients commerçants une visibilité totale sur leur Supply Chain, la possibilité de l'améliorer en continu et tous les outils pour cocooner leur consommateur, jusqu'à la prise en main du produit. Maestro fluidifie l'ensemble de la SC et garantit un click to possession optimal », a déclaré Karine Théa, Directrice Générale de Viapost Logistique Connectée. Pour 2016, Stéphane Sentis, DG de Viapost, s'est voulu résolument pragmatique : « Notre objectif de développement est de consolider notre CA global en transformant notre activité de manière progressive. Nous devons compenser la chute du flux courrier par le développement de nouveaux business ». CP
 
   
  De gauche à droite : Christophe Baboin, DG de Viapost Transport Management, Stéphane Sentis, DG de Viapost et Karine Théa, D de Viapost Logistique Connectée. ©C.Polge  
   
  Viapost Lyon 1 – Expédition ©Viapost  
 
 
 
Chariots
iGo neo :
Still revisite
l'interaction
homme-
machine
A l'occasion du salon Logimat qui se déroule cette semaine à Stuttgart (Allemagne), Still a lancé officiellement son nouveau chariot préparateur de commandes « autonome », l'iGo neo CX20. Si les mauvaises langues diront que le constructeur allemand ne fait que rattraper son retard sur ses concurrents (Crown et Toyota), ce dernier met en avant une technologie différente faisant de cette machine « une première étape vers un nouveau monde, celui de l'autonomisation » selon Christian Fischer, Director International Product Mangement Business & Automation Solutions. En effet, l'iGo neo est capable de suivre le préparateur de commandes, et de se déplacer dans son environnement, grâce à un système détection au laser baptisé « Motion Tracking System ». Fini donc le gant (Crown) et le brassard (Toyota), le chariot suit le cariste comme son ombre malgré la présence d'autres caristes dans les parages, celui-ci disposant tout de même d'un brassard par lequel il peut communiquer avec son chariot et lui demander de le suivre de plus ou moins près (pour préparer la commande de la première ou deuxième palette) ou de s'arrêter pour prendre une pause. Durant ses déplacements, le CX20 « autonome » sait faire la différence entre un obstacle statique et un obstacle mobile, sait les contourner seul, cède le passage aux autres chariots lorsqu'il traverse un couloir et sait ensuite rattraper son cariste rapidement mais sans à-coups. Cette autonomie est censée répondre aux besoins de flexibilité des entreprises (variations saisonnières) ainsi qu'à leurs exigences de productivité. PM  
   
 
Chariots
(suite)
iGo neo : moitié
moins cher
qu'un AGV
Still avance un gain de productivité de l'ordre de 30% par rapport à un chariot standard en réduisant le nombre de pas réalisés par le cariste par deux et le nombre de montées et descentes du chariot par quatre, le tout contribuant à une réduction de la fatigue pour l'opérateur. Le constructeur se targue par ailleurs d'un gain de 15% d'efficacité par rapport aux modèles concurrents. Seul bémol, la hauteur de fourche réglable n'est pas disponible sur ce chariot, ce qui pourrait annuler les gains de fatigue, mais Still nous promet d'autres surprises à découvrir lors du prochain CeMat (31 mai-3 juin 2016) à Hanovre. Toujours côté chiffres, Still promet pour son dernier né un retour sur investissement de 15 mois en fonctionnant en 2X8 et ce malgré un tarif élevé pour un préparateur de commandes : « Moitié moins qu'un AGV dont les prix oscillent entre 65.000 et 80.000 € », promet Thomas Fischer, Managing Director Sales & Marketing, soit entre 35.000 € et 40.000 €. Comment en est-ce possible? Still avance une réduction du parc de chariots (gains de productivité oblige), moins de chocs et d'entretien (conduite sécurisée), consommation d'énergie en baisse (conduite souple), moins d'erreur de picking, moins de fatigue et d'accidents et une augmentation du nombre de chargements de camions traités quotidiennement pour une plus grande efficacité de l'entrepôt. Tout ceci semble avoir convaincu l'organisateur du salon Logimat qui a décerné à l'iGo neo le prix du meilleur produit de l'année, à la très grande satisfaction de l'équipe Still venue en masse fêter cet évènement sur son stand à Stuttgart. PM  
   
 
 
 
Autonomisation
Un petit
chariot robotisé
made in
Clermont-
Ferrand
Effidence, jeune start-up clermontoise spécialisée dans la conception et le développement de solutions de navigation autonome, vient de lancer Effibot, un petit chariot robotisé présenté comme « le parfait assistant logistique ». Il suit l'opérateur de façon autonome pour le décharger de tâches à faible valeur ajoutée (le port des charges, le transport). Sa mise en action est très simple : la machine détecte les jambes de l'agent et suit alors tous ses mouvements, se déplaçant, s'arrêtant, reculant tout en évitant les obstacles. Quand le chariot est plein, il est envoyé automatiquement vers les zones d'expédition. Aucune installation ni infrastructure particulière n'est nécessaire pour l'utiliser. C'est le système de navigation baptisé Effinav, développé également par Effidence, qui rend ce chariot « intelligent » via de multiples capteurs qui analysent l'environnement. Il peut être intégré sur n'importe quel véhicule. Ces deux nouveautés seront présentées sur le salon Intralogistics stand 6-R83. NB
 
   
 
Avant-première
SITL
Une solution
d'inventaire
intelligente
Hub One participe au salon SITL 2016 qui se déroulera du 22 au 25 mars à Paris Nord Villepinte. Le groupe y présentera en avant-première une solution d'inventaire intelligente développée en co-innovation avec FM Logistic : cette nouvelle méthode d'analyse par images, qui regroupe différentes technologies existantes en une seule solution, permet aux responsables des entrepôts de comptabiliser et vérifier le stock de marchandises en toute fiabilité et rapidement. L'intégrateur présentera également les solutions de préparation de commandes par reconnaissance vocale et put-to-light : grâce à ces systèmes, les préparateurs de commandes ont les mains-libres et déposent les produits dans le contenant associé. Cette association de technologies offre des avantages en termes de productivité, de précision et de qualité. Sur le salon, vous pourrez également découvrir une solution de suivi de contenants : les entreprises pilotent les livraisons de différents types de produits, et bénéficient d'une visibilité en temps réel via ce progiciel (Hub One Track). Enfin les transporteurs pourront faire connaissance avec Hub One Delivery, une solution pour tracer et piloter des opérations de livraison en temps réel. Les chauffeurs-livreurs disposent des informations sur leurs tournées (informations clients, attestation de livraison et de collecte) et les gestionnaires d'une visibilité sur la livraison (contrôle du chargement, des livraisons, géolocalisation des véhicules, tableau de bord des activités avec graphiques et données clés...). Hub One exposera hall 6, stand B37.  
 
RFID
DPD choisit
Ela Innovation
pour tracer
ses conteneurs
DPD, le deuxième réseau de livraison de colis en Europe (Groupe La Poste), a choisi de déployer la solution RFID active de Ela Innovation pour la géolocalisation de ses colis et l'optimisation de la gestion de ses activités de flux tendus. Le prestataire logistique doit pouvoir suivre en temps réel les heures de départ de d'arrivée sur chaque site de ses colis (plus de 300.000/jour). Plusieurs technologies ont été testées, notamment la RFID passive ou des balises GPS mais « la première n'apportait pas un taux de fiabilité suffisant et la seconde causait des coûts trop élevés de communication et une contrainte de maintenance obligeait de recharger chaque tracker tous les 6 mois », explique Patrick Cavoue, le DSI de DPD. La solution RFID Active proposée par Ela a séduit le groupe par sa simplicité et son efficacité. Un tag RFID est posé sur chaque conteneur et chaque site est équipé d'un « poteau RFID ». Le tag est étanche, résistant et présente une durée de vie entre 5 et 10 ans. Il est simplement collé sur le container, ce qui facilite son éventuel remplacement. Sa portée d'émission est de 150 mètres ce qui permet aux « poteaux RFID » d'identifier en temps réel les déplacements et localisations de l'ensemble du parc de containers DPD. Le système communique grâce à l'intranet du prestataire logistique mais dispose d'une solution de secours M2M via réseau opéré (carte SIM). L'exploitation des données est réalisée par le client. Grâce à ces installations, DPD bénéficie de réduction de coûts de maintenance car la fréquence des interventions est divisée par 10. A ce jour plus de 1.000 containers disposent du tag et 63 sites d'un « poteau RFID ». De nouvelles plates-formes devraient être équipées par Ela courant 2016. NB  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
9 mars 2016
 

MARS 2016

Mercredi 9
Metis Consulting
« Conférence Business
Velocity »

Témoigages :
FAURECIA et LVMH
Partenaire :
SCMagazine
De 8h45 à 12h30
Maison des Centraliens
Paris 8e


Mardi 22 au
vendredi 25
SITL Europe
«Le rendez-vous
international
du transport,
du Freight
Forwarding
et de la chaîne
logistique »

De 9h à 18h
(vendredi 17h)
Paris Nord
Villepinte
Hall 6



Jeudi 24

DYNASYS
« Journée Demand
& Supply Chain
Planning
4e édition »

Best Practice et
nouvelles tendances
Témoignage : SICPA
Partenaires :
Axoma Consultants,
Möbius, Viseo et
Supply Chain
Magazine
De 8h30 à 17h15
Maison de
l'Amérique Latine
Paris 7e



Jusqu'au
jeudi 31 mars

« Enquête
Européenne
sur le degré
de conformité
réglementaire des entreprises au niveau de la Douane et des contrôles des Exportations »

Organisateur :
AMBER ROAD
Partenaire :
SCMagazine



AVRIL 2016

Mardi 12 à 16 h
Evénement
QUINTIQ
WEBINAIRE
« Transformer
sans gaspiller,
un défi pour votre
industrie ? »

Produire de façon
optimale à l’aide
d’une solution
de planification
adaptée

Partenaire :
SCMagazine