Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
France
Logistique 2025
Les politiques
vont parler
logistique
en mars


« Le processus d'élaboration d'une stratégie nationale de la logistique « France Logistique 2025 », en préparation depuis huit mois, vient d'être finalisé, le comité de pilotage a eu lieu mercredi, a déclaré hier Laurent Grégoire, Président de la section thématique Logistique et Supply Chain de la Commission Nationale des Services (qui dépend du Ministère de l'Industrie, de l'Economie et du Numérique), lors de la conférence GS1 (voir brève ci-dessous). Sans donner trop de détail sur le document cadre, qui compte 40 pages et comprend différents scénarios prospectifs, Laurent Grégoire a indiqué que ces travaux serviront à élaborer une stratégie gouvernementale qui sera débattue lors d'une réunion interministérielle prévue pour le 15 mars. Comme nous vous l'annoncions dans la NL 2226, un certain nombre d'annonces sur le sujet devraient être faites lors de la SITL (du 22 au 25 mars, à Villepinte). D'autant que durant cette même période, la logistique sera pour la première fois à l'ordre du jour du Conseil de ministres, le 23 mars. La veille, François Hollande sera présent au Conseil Stratégique de l'attractivité de la France qui a pour thème cette année... la logistique ! JLR
Photo : Laurent Grégoire
 
 
 
 
Mutualisation
GS1 fait
témoigner
trois Rois de la
Supply Chain
Pour sa conférence sur la nécessité d'accélérer les projets de mutualisation logistique, organisée hier à Paris, GS1 a fait appel à trois anciens lauréats des Rois de la Supply Chain. Jean-Jacques Hénaff, Président du Conseil de Surveillance de la société Hénaff et initiateur du GIE Pointe de Bretagne (ROI de la Supply Chain 2012) a ainsi fait un pont sur ce projet de mutualisation logistique des chargeurs de l'Ouest de la France vers la grande distribution. Les 5 industriels au départ sont désormais 11 et seront 14 d'ici deux mois. L'objectif est de compter 20 chargeurs dans le GIE d'ici à la fin de l'année. Les flux mutualisés représentent aujourd'hui 7.000 palettes par mois, acheminés par deux transporteurs (Rouxel et Breger) à destination de 40 entrepôts de 4 grands distributeurs (Carrefour, Auchan, Simply Market et SystèmeU). Prochaine évolution : toucher la totalité des entrepôts épicerie Auchan et les entrepôts SystèmeU des régions Ouest et Nord Ouest. Pour le deuxième témoignage, Benjamin Oury, Directeur Développement Transport de FM Logistic, est revenu sur le concept du pooling avec l'exemple du pool Sphinx (Rois de la SC 2014). Le prestataire opère 5 pools logistiques d'industriels en France. Le petit dernier ouvert en 2012 à Isle sur Sorgues (avec Haribo et Campbell Soup) pourrait bientôt s'étendre et un autre projet de pooling est en cours du côté d'Orléans. FM Logistic compte également décliner l'idée de mutualisation sur d'autres réseaux de distribution, notamment dans le secteur médical et santé (petits lots) via FM Health et en logistique urbaine, sous la marque City Login dans Paris intra muros (actuellement via un partenariat pilote avec Greenway). Le troisième projet de mutualisation à témoigner n'était autre que le Rois de la SC 2016, CRC Services (Centre de Routage Collaboratif), présenté par Xavier Perraudin, Président de 4S Network. Le centre pilote de mutualisation multi industriels multi distributeurs de Saint Martin de Crau (plus de 50 points de livraison, plus de 3.000 palettes par mois) n'est plus seul : depuis le 7 mars dernier, un deuxième CRC a vu le jour dans l'Est de la France, à Brumath, chez FM Logistic (et les transports GRG pour la partie transport aval). Objectif 2016 : 5 à 7 CRC en France avant d'atteindre une couverture nationale en 2017 et commencer l'expansion européenne dès 2018 ! « La tâche qui nous incombe de transformer la supply chain est une tâche immense, passionnante, et nous n'arriverons pas à avancer vite et bien si nous n'intensifions pas les occasions d'échanger et de travailler ensemble au sein de GS1 comme au sein d'autres instances » a ensuite indiqué Stéphane Cren, Responsable de l'innovation chez GS1 France. Cette intensification des travaux collaboratifs avec ses adhérents devrait aussi être facilitée par le déménagement à la mi-mai de GS1 (actuellement à Issy-les-Moulineaux) sur le Boulevard Haussman, sur un plateau unique de 2.500 m2, avec un espace « dédié à la collaboration sur ces sujets ». A suivre... JLR  
 
Emploi
et formation
« Un cycle de
sortie de crise »



« 2015 est une année de rebond. Nous constatons une reprise d'activité et sommes dans un cycle de sortie de crise », exposait hier matin Jean-André Lasserre lors de la présentation de la 22e édition de l'enquête logistique sur les besoins en emplois et formations dans la logistique menée par l'AFT. 563 établissements (445 de 100 salariés et plus, et 118 de 50 à 99 salariés) ont été sondés par téléphone sur une centaine de questions. Il en ressort principalement que la conjoncture est perçue comme favorable en 2015, en particulier dans l'agroalimentaire et la chimie, et pour la 1ère fois, y compris par les prestataires logistiques qui partagent cet optimisme. Comme en 2014, 90% des établissements ont sous-traité des opérations de transport ou de logistique et les volumes confiés en sous-traitance sont en hausse pour 90% des établissements. Par ailleurs, on assiste en 2015 à une augmentation des effectifs par rapport à 2014, qui a profité principalement aux opérateurs logistiques, dans la préparation de commande et l'emballage. Contrairement à la volonté exprimée l'année dernière de réduire le recours à l'Interim, le taux d'établissements qui y ont fait appel est passé dans les faits de 74% en 2014 à 78% en 2015. A noter : les groupements d'employeurs sont aussi une réponse croissante aux difficultés de recrutements rencontrées (pénurie de candidats, faible qualification et expérience, faible mobilité et manque de motivation). Autre point : l'automatisation et la robotisation sont en hausse dans les entrepôts, mais orientées vers le déplacement de charges, elles n'entraînent pas de compression des recrutements, ni des effectifs. Elles contribuent surtout à améliorer la sécurité et à éviter les accidents du travail. Les tablettes tactiles font aussi leur entrée dans les entrepôts (10% des établissements d'au moins 100 salariés) en sont équipées pour communiquer en wifi avec un WMS ou un ERP, lors d'inventaires ou de tâches de préparations de commandes. Enfin, pour 2016, les demandes de prestations logistiques devraient être amenées à croître, de même que les effectifs. CP
Photo : Jean-André Lasserre, Directeur des relations institutionnelles et des études à l'AFT ©C.Polge
 
 
 
 
Conférence
Concilier agilité
et efficacité
dans un mode
incertain





Hier matin, le cabinet Metis Consulting organisait une conférence sur le Thème de la Business Velocity pour mettre en évidence l'importance d'être agile et véloce dans un contexte exigeant évolutif et incertain. Après une brève présentation du cabinet, Jean-Marc Soulier, Président de Métis, s'est attaché à rappeler les enjeux et les moyens à disposition des entreprises : S&OP, réduction des délais, augmentation des fréquences, différenciation retardée... des formes d'organisations déjà connues mais qui se déclinent désormais à un niveau mondial avec le soutien de systèmes d'information capables de délivrer une information en temps réel. « Les concepts, l'expérimentation, l'observation : c'est par là qu'il faut aborder l'agilité ! » a poursuivi Alain Perrot, Senior Advisor de Metis Consulting avant d'ajouter : « Aujourd'hui le changement va plus vite que notre capacité à apprendre ». Et d'évoquer l'ouvrage d'un Général américain Stanley Mc Chrystal (Team of teams) qui préconise en matière de vélocité des organisations en réseau sur le modèle… d'Al Quaeda. « Il s'agit de mettre en place une organisation très réactive qui s'appuie sur des petits groupes multifonctionnels interdépendants qui permettent grâce à la collaboration et au partage, d'apprendre ensemble ». Olivier Grienenberger, Supply Chain Service Line director de Faurecia Automotive Seating, est intervenu pour expliquer comment l'agilité était vécue chez Faurecia : « Etre synchronisé, transparent, pouvoir prendre des décisions rapidement et être proche du terrain. Voilà comment on peut faire face à la volatilité du marché ». Et de proposer, comme exemple, l'organisation transport mise en place par le fabricant de sièges auto : « Nous avons professionnalisé la fonction transport avec, d'une part des centres de consolidation près des clusters où sont nos fournisseurs, et d'autre part avec des responsables transport, des « traffic schedulers », regroupés sur des plates-formes. Nous nous sommes également doté d'un TMS pour une vision temps réel et des déclenchements d'alertes. Ce que nous souhaitons c'est un management décentralisé pour développer l'efficacité des collaborateurs, les rendre responsables et créer de la valeur ». JPG
Photos de haut en bas :
Jean-Marc Soulier,
Alain Perrot,
Olivier Grienenberger
 
 
Conférence
(suite)
Dans le luxe
et la mode,
le succès passe
par l'agilité et
la rapidité

Pour finir la matinée, Alain Doudard, Directeur Supply Chain de LVMH, a rappelé les spécificités de l'industrie du luxe et de la mode « qui évolue au rythme des fashion weeks », des événements annuels (fêtes des mères, fêtes de fin d'année...) et qui doit gérer les risques de rupture et d'obsolescence avec un taux de renouvellement des produits qui peut atteindre (en parfumerie-cosmétique) 30% d'une année sur l'autre. « Nous sommes sur des marchés à fortes contraintes avec des logiques de personnalisation, de raccourcissement des cycles de vie, d'ouvertures de nouveaux marchés et de créations d'événements. Et dans un contexte de fort développement du e-commerce ! Il est clair que l'agilité est perçue chez nous comme un moyen de s'affranchir de ces contraintes. Cela signifie agir plus vite (réduire les temps de décision), positionner des buffers pour être plus flexibles, être Demand Driven (DDMRP), bien synchroniser l'amont et l'aval de la Supply Chain, et développer la collaboration ». Cette matinée d'échange s'est terminée par une séance de questions-réponses pendant laquelle les participants ont pu poursuivre le dialogue avec les orateurs. Jean-Marc Soulier a apporté la conclusion de cette matinée en remerciant les intervenants et le public venu nombreux. JPG
Photo : Alain Doudard
 
 
 
 
Immobilier
Une équipe
R&D renforcée
chez GSE
GSE renforce son équipe R&D. La mission de cette entité est d'intégrer les aspects environnementaux dans une recherche de progrès via le développement de nouvelles technologies, de choix de matériaux, et une démarche de certification des projets. Pour cela, le pôle R&D du concepteur immobilier est composé à présent d'une équipe de 3 ingénieurs spécialisés en certifications environnementales des bâtiments (dont 1 qualifié BREEAM), équipe en charge des démarches d'agrément, ainsi que d'un groupe dont la mission est le développement du BIM (Building Innovation Modeling), constitué lui de 3 BIM Managers et BIM Spécialistes. NB
 
 
Distribution
urbaine
Mise en service
à Paris du
100
e véhicule
électrique UPS
UPS va mettre en service ce mois-ci le 100e véhicule électrique de sa flotte de livraison européenne. Ce camion Mercedes Sprinter transformé garde ses fonctionnalités d'origine et circulera dans Paris, dans le cadre d'un plan visant à remplacer la flotte diesel d'UPS par de l'électrique. Une douzaine d'entre eux sillonnent d'ores et déjà la France et dans certaines villes, les livraisons ont également lieu en tricycles, bicycles mais aussi à pied. Le transporteur prévoit d'équiper la majorité de ses centres logistiques français en énergie renouvelable avant la fin de l'année. Depuis janvier, 20 des 46 sites de son réseau hexagonal fonctionnent désormais à l'énergie éolienne, biomasse, solaire ou hydraulique. NB  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
Logimat,
démonstration
de force
Contrairement au CeMat, un salon résolument tourné vers l'international, le Logimat qui se déroule cette semaine à Stuttgart (Allemagne) est un événement davantage tourné vers son marché national, un peu à l'image de SITL/Intralogistics en France. Conférences, annonces et personnel sur les stands sont de langue allemande. Mais tout ceci n'en fait pas le petit salon allemand de la logistique et la manutention, bien au contraire. Composé de 9 halls (bientôt 10), il offre une surface d'exposition impressionnante de 95.000 m², entièrement occupée cette année par quelque 1.200 exposants (+10% vs 2014) venus de 32 pays.
Trois halls (les 1, 3 et 5) ont été réquisitionnés pour accueillir les acteurs de l'intralogistique que sont les constructeurs (et intégrateurs) de racks, transstockeurs, outil de préhension et autres convoyeur dont plusieurs acteurs bien connus en France comme Viastore, Dematic, Interroll, Groupe Utz, Stow et Kasto et d'autres aux couleurs plus locales tels que SITLog, Schonau, Förster & Krause, Overbeck Fördertechnik et Grosse Lagertechnik Stahlbau.
Les halls 7 et 5 (en partie) ont été occupés par les offreurs de solutions logicielles comme Siemens, Itelligence, Inconso, Ortec, Trimble ou encore Camelot ITLab. Enfin, deux halls (4 et 6) ont été colonisés par les acteurs de l'indentification, la traçabilité et le packaging, nous avons pu y croiser notamment Sato, Casio, Schreiner ProTech, Honeywell, Panasonic, M3 Mobile ou encore Bluebird. PM
 
   
   
   
 

Allemagne
Logimat portés
par les chariots
Les constructeurs de chariots élévateurs sont venus en force et ont pris possession des halls 8 et 9 rivalisant de stands aussi immenses qu'accueillant, surtout du côté des poids lourds jouant à domicile : Jungheinrich, Still et Linde, sans oublier le local Genkinger/Hubtex. Les étrangers n'étaient pas en reste, on y comptait en effet plusieurs italiens dont Pramac, Cesab, Bada Carelli et Raniero, les américains Crown, Clark et Hyster, de nombreux asiatiques tels que Toyota, Unicarriers, Hyundai, Doosan, Goodsense et Hangcha ou encore britannique Flexi. On pouvait y trouver une gamme réellement complète allant du chariot servant à déplacer caisses et remorques (MasterMover, Movexx) au chariot gros tonnage (Kamar, Konecranes) en passant par les petit tracteurs (Factory Cat), les AGV (Stöcklin, Egemin, Balyo, Guidance Automation, Rockla, EK) et même les équipements de nettoyage, autoguidés ou non, notamment Kärcher et Eureka. Une présentation aussi complète de l'univers de la logistique dans un salon à échelle nationale a de quoi nous laisser à la fois rêveur et pantois face à cette démonstration de savoir-faire allemand. PM  
   
   
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
11 mars 2016
 

MARS 2016

Mardi 22 au
vendredi 25
SITL Europe
«Le rendez-vous
international
du transport,
du Freight
Forwarding
et de la chaîne
logistique »

De 9h à 18h
(vendredi 17h)
Paris Nord
Villepinte
Hall 6


Jeudi 24

DYNASYS
« Journée Demand
& Supply Chain
Planning
4e édition »

Best Practice et
nouvelles tendances
Témoignage : SICPA
Partenaires :
Axoma Consultants,
Möbius, Viseo et
Supply Chain
Magazine
De 8h30 à 17h15
Maison de
l'Amérique Latine
Paris 7e



Jusqu'au
jeudi 31 mars

« Enquête
Européenne
sur le degré
de conformité
réglementaire des entreprises au niveau de la Douane et des contrôles des Exportations »

Organisateur :
AMBER ROAD
Partenaire :
SCMagazine



AVRIL 2016

Mardi 12 à 16 h
Evénement
QUINTIQ
WEBINAIRE
« Transformer
sans gaspiller,
un défi pour votre
industrie ? »

Produire de façon
optimale à l’aide
d’une solution
de planification
adaptée

Partenaire :
SCMagazine