Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Une nouvelle
génération de
préparateurs
de commandes

Nul doute que dans un proche avenir, la préparation des colis sera confiée à une nouvelle génération de collaborateurs. En effet, le préparateur de demain sera plus robuste et plus fiable. Il n'aura plus, lors de son embauche, la maladresse du débutant. Il n'aura pas de vie de famille, pas de révolte, pas de sentiment. Il ne souffrira pas du bruit, n'aura pas l'œil rivé sur la pendule. Il ne sentira ni la fatigue ni l'ennui. Il sera très coopérant lorsqu'on lui demandera d'accélérer la cadence. Et n'aura aucune réaction lorsqu'il verra son bulletin de paie. Et d'ailleurs il n'aura pas de bulletin de paie ! Les robots sont comme ça : froids, indifférents... mais terriblement efficaces et surtout dévoués « corps et âmes ». C'est pourquoi il faudra s'habituer à les voir progressivement investir les plates-formes logistiques. On verra tout d'abord un bras articulé. Puis dans quelques mois, quelques années, ce seront des cohortes de machines qui rempliront pour nous les tâches répétitives sans grande valeur ajoutée. C'est ce que prévoit Bruno Laborie, directeur des Alliances de Tradeshift (voir article ci-dessous), mais c'est également le sujet qui sera abordé lors du prochain Agora du Supply Chain Management qui aura lieu à Paris le 2 juin prochain (1). Louis Raffin, économiste et cadre dans une prestigieuse institution financière est l'auteur de deux thrillers économiques à succès (Proteus et Proteus II). Prix de la littérature 2015 du Lions Club International, c'est lui qui introduira le thème de la soirée : « Les robots intelligents vont-ils remplacer les hommes dans l'entreprise ? » Une question passionnante qui n'appartient plus uniquement à la littérature de science-fiction, mais devient un vrai sujet de réflexion pour les professionnels de la Supply Chain. JPG
(1) Le Club Agora du Supply Chain Management est réservé aux professionnels de l'industrie et de la distribution. Renseignements et contacts.
 
 
 
 
TOP 25 de la
Supply Chain
Unilever
prend la tête
du Gartner
La 12e édition du Gartner Supply Chain Top 25 nous réserve cette année quelques surprises à commencer par l'introduction d'une nouvelle composante : la note RSE (Responsabilité Sociale et Economique) qui pèse désormais 10% du résultat final. Avant de dévoiler les résultats de la cession 2016, notez les 3 principales tendances observées par le Gartner cette année dans les travaux et projets des leaders mondiaux de la SC : l'établissement d'un réseau de partenaires « Demand-Driven », l'adoption du Big Data et l'importance de la problématique RSE. Notez également qu'Apple et P&G conservent leur appellation de « Master », désignation attribuée aux sociétés ayant obtenu un score agrégé les plaçant parmi les 5 meilleurs sur 7 des 10 dernières années. Ses 2 sociétés sont donc, pour la deuxième année consécutive, reconnues et mentionnées en marge du Top 25. Et c'est à Unilever, qui fait un grand bond en avant, que revient la première place (+2), récompensé entre autre pour sa propension à partager les « Best Practice » avec la communauté SC et pour son attitude RSE mis en évidence par son score de 10 sur 10 dans cette catégorie. McDonald's conserve sa deuxième place grâce à sa capacité à orchestrer son réseau de fournisseurs. Complétant le podium, Amazon fait les frais du nouvel indice RSE ou ses pairs lui ont adjugé la note sévère et sans appel de 0 sur 10 et dégringole à la troisième place. Suivent dans l'ordre Intel, toujours quatrième, H&M qui occupait la 17e position il y a seulement 2 ans de cela, et Inditex (-1). Notez enfin l'arrivée dans le Top 25 de BMW (22e) qui prend la place de L'Oréal, désormais 19e, et comble la disparition de Toyota, devenant le seul représentant de l'industrie automobile. PM
Pour obtenir la liste complète
du classement
 
 
Plates-formes
trimodales
Un projet en
Avignon-
Courtine pour
remplacer
Champfleury
Un appel à manifestation d'intérêt (AMI) sur les conditions de réussite d'un projet de création et d'exploitation d'une plate-forme tri-modale (rail/route/fleuve) en Avignon-Courtine ont lancé par les acteurs publics de la région. Ce projet consiste à déplacer le chantier de transport combiné de Champfleury, qui traite aujourd'hui de l'ordre de 85.000 UTI, alors que sa capacité limite (contrainte spatialement) est de 90.000 UTI par an. Par ailleurs, le site actuel ne peut pas accueillir de convois fluviaux. L'aménagement d'un nouveau terminal en Avignon-Courtine, vers le nord de la parcelle de la Compagnie Nationale du Rhône voisin comprend également la création d'un terminal fluvial à conteneurs attenant au nouveau chantier. Sa capacité de traitement serait de 160.000 UTI par an, et à terme de 25.000 EVP en ce qui concerne les conteneurs fluviaux. Les sociétés intéressées doivent répondre à la DREAL PACA au plus tard le 30 juin 2016 à 16h00. JLR  
 
 
 
Messagerie
DPD ouvre
une quatrième
agence dans les
Pays de Loire
DPD France a ouvert début mars une agence en Maine-et-Loire, à Saint-Barthélemy d'Anjou, près de l'autoroute Angers-Le Mans direction Chollet. Doté de 8 portes PL et de 50 portes VL et de 4 convoyeurs télescopiques dont 1 pour semi-remorque, ce nouvel outil de 2.400 m2 emploie une douzaine de collaborateurs, avec une spécialisation notamment le traitement des pics d'activité des flux textile/chaussures. L'agence traite actuellement 7.000 colis jour avec 32 tournées quotidiennes sur les départements Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe, Vendée, Indre-et-Loire. Sa capacité à terme est de 12.000 colis (livraison/expédition). DPD France avait déjà 3 agences dans la région : Nantes, Le Mans et Tours. JLR
 
   
 
Intralogistique
Les conseils de
Jungheinrich
en cas
de rayonnage
endommagé
La remise en état d'un rayonnage endommagé en utilisant des pièces de rechange d'origine est le moyen le plus sûr et le moins onéreux. Telle est la position défendue par Jungheinrich, qui en plus d'être un constructeur renommé dans le monde des chariots, dispose d'une compétence dans les rayonnages depuis une soixantaine d'années. La société allemande, qui propose depuis 5 ans une prestation de vérification périodique des rayonnages en entrepôt (plus de 100 inspecteurs et 3.500 inspections par an dans le monde), ne transige pas sur la sécurité. Si un de ses inspecteurs de rayonnages découvre un élément « réparé », il recommande son remplacement immédiat. Le point 9.7.1 de la norme NF-EN 15635 est très clair : « Le remplacement des éléments endommagés est recommandé au lieu de réparations sur site étant donné qu'un contrôle de la qualité efficace est difficile sur des matériaux formés à froid ». Par ailleurs, « aucune réparation des éléments endommagés ne doit être autorisée sans l'approbation du fournisseur du système ». C'est pourquoi Jungheinrich, en tant que constructeur et fournisseur du rayonnage, n'approuve aucune méthode de réparation et ne certifie aucune entreprise de réparation, considérant qu'il n'est pas en mesure de calculer les propriétés statiques d'un élément réparé ni d'attester la stabilité du rayonnage. Toujours selon la norme NF-EN 15635, les extensions ou modifications du rayonnage par soudage ou boulonnage, qui peuvent entraîner une modification de sa capacité de charge, ne sont autorisées que si le fournisseur du rayonnage donne expressément son accord. JLR  
   
 
Planification
JDA lance
l'offre packagée
Stratus
JDA Software Group lance JDA Stratus, une série de nouvelles offres packagées de solutions cloud. L'éditeur promet ainsi une accélération de la mise à disposition, réduction du coût d'acquisition, un retour sur investissement rapide et davantage souplesse dans le déploiement des solutions. Trois offres sont proposées : 1 JDA Stratus for Transportation, comprenant les modules JDA Transportation Management et JDA Transportation Planner pour « aider les entreprises à réaliser plus rapidement des économies sur le transport tout en respectant les engagements de livraison auprès de leurs clients », 2 JDA Stratus for Forecast and Replenishment, comprenant les modules de JDA Fulfillment et de JDA Demand afin de « garantir une bonne répartition des stocks sur l'ensemble de la Supply Chain en fonction des évolutions de la demande » et 3 JDA Stratus for Workforce Management incluant les modules JDA Workforce Management et JDA Task Management ainsi que des options de mobilité pour s'adapter aux besoins de personnel. « JDA Stratus ouvre les portes à des organisations qui pourraient bénéficier de solutions flexibles et fiables de JDA dans la gestion des équipes pour la distribution, par exemple. Ces employeurs n'ont pas besoin de toutes les fonctionnalités disponibles chez JDA, mais ont juste besoin d'une version simplifiée de cette solution. Cela les aide à contrôler leurs coûts et à être rapidement opérationnels » a déclaré Brent Skinner, Analyste Principal chez le spécialiste de l'intelligence économique Nucleus Research. PM  
 
Nos lecteurs
ont la parole
Quand
les machines
révolutionnent
le monde de la
Supply Chain
Incontestablement, nous vivons une quatrième révolution industrielle. Tel est l'analyse de Bruno Laborie, directeur des alliances EMEA de Tradeshift qui nous livre ici quelques réflexions sur la robotique et l'intelligence artificielle : « En mars 2016, Sophia, une humanoïde ultra-réaliste, a démontré que la copie se rapprochait à grands pas du modèle et pouvait adopter des expressions faciales humaines complexes en fonction des situations (...) Dans de nombreux métiers, les robots permettront de s'affranchir de tâches ingrates. À titre d'exemple, dans le secteur juridique, l'intelligence artificielle permet de traiter 50 % de certains documents contre 5% il y a encore cinq ans. La question est de savoir quel travail sera effectué par l'homme quand de nombreuses tâches seront réalisées par les machines. L'IA permet notamment de faire mieux et d'accroitre la qualité de service en utilisant l'analyse de données et un meilleur sourcing. Cela a un impact positif sur toute la chaine d'approvisionnement et contribue à renforcer l'avantage concurrentiel des entreprises qui pourront avoir une meilleure visibilité pour identifier les problèmes impactant leur Supply Chain. En matière de robotique, les machines réalisent désormais jusqu'à 80 % du travail dans certains secteurs d'activité. Présentes dans de nombreuses usines, elles côtoient les hommes et se positionnent en véritables partenaires. Cette tendance devrait s'amplifier. Ainsi, sur les six premiers mois de l'année 2015, le marché de la robotique en Amérique du Nord a connu sa plus forte croissance. Au regard de ces éléments, les spécialistes de la supply chain vont voir leur travail fortement évoluer. Dans ce contexte, les innovations évoquées permettront de créer plus de liens entre les entreprises qui pourront mieux faire interagir leurs processus interne et externe pour mener à bien leurs opérations. Les professionnels auront alors besoin de plateformes pour fluidifier leur collaboration avec leurs partenaires à l'échelle mondiale ». BL  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Belgique
Dunkerque
joue à
l'extérieur
au salon
Breakbulk
Dunkerque-Port est présent au salon Breakbulk d'Anvers, qui ouvre ses portes aujourd'hui à Anvers (jusqu'à jeudi), un évènement qui réunit les acteurs du transport et de la logistique de colis lourds, de projets industriels et de marchandises conventionnelles. Le troisième port français fait notamment valoir son accès maritime facile en tant que port en eau profonde (tirant d'eau au Port Est à 13.40m), permettant l'accueil de navires de 100.000 tonnes, sa capacité de stockage intérieur et extérieur importante en bord à quai, ainsi que son excellente connexion aux réseaux routier, fluvial et ferrés. JLR  
   
 

Pays-Bas
DHL ouvre une
surface sous
température
dirigée
à Amsterdam
Schiphol
1 M€, c'est le montant de l'investissement que représente le « centre de compétences life science » qu'a ouvert DHL la semaine dernière sur l'aéroport d'Amsterdam Schiphol. D'une surface de 1.000 m², ce nouvel entrepôt réunit tous les éléments nécessaires au stockage et au suivi des produits pharmaceutiques et « life science ». Il comprend en effet une zone de température dirigée 2 à 8°c, une zone 15 à 25°c, un quai de chargement spécialement conçu pour la manutention des produits réfrigérés, une station de recharge en neige carbonique ainsi qu'un ensemble de capteurs de température et d'humidité répartis sur les 1.000 m² et prêts à sonner l'alarme si les conditions climatiques devaient tomber en dehors des paramètres souhaités. Respectant les directives et standards européens applicables au transport et à l'entreposage des produits de la santé, ce centre de compétences emploie 14 collaborateurs spécialement formés pour assurer le bon déroulement des opérations. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
23 mai 2016

MAI 2016

Jeudi 26
Matinale
HARDIS GROUP
« Distribution
et Transformation
omnicanal :
êtes-vous
prêts ? »

Participation de:
IBM,
HARDIS GROUP
et de l'ACADEMIE
DU SERVICE
De 9h à 14h
Bois Colombes


Jeudi 26
Matinale
CITWELL
« Réussir sa
transformation
Supply Chain »

Avec le retour
d'expérience de
bioMérieux
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h
Lyon Marriott
Hôtel Cité
Internationale


JUIN 2016

Jeudi 2 et
vendredi 3
FORMATION
EURODECISION
« Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
De 9h à 17h
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Paris-La Défense



Jeudi 2
Séminaire
E2OPEN
« Une tour
de contrôle
pour piloter votre
Supply Chain
« étendue » ?

Témoignage :
Orange
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h
Hôtel
W Paris-Opéra
Paris 9e



Jeudi 2
Matinale FAPICS
« La révolution
DDMRP appliquée au Retail »

Témoignage :
David Poveda
pionnier
international
du DDMRP

Partenaires :
Agilea, Citwell,
Axoma
Consultants,
SCMagazine
De 8h30 à 12h
Paris 6e



Jeudi 9
Evénement
BOARD France
«  Fashion-Retail Tour 2016 : Une nouvelle approche du planning dans le RETAIL »
Inclus témoignage client
Partenaire : Supply Chain Magazine
De 15h30 à 18h30
Centre
Paris Victoire
Paris 9e



Jeudi 9
Petit-déjeuner
COLIBRI
« La gestion
des prévisions
commerciales :
un enjeu global
pour l'entreprise »

Retour d'expérience :
CGMP et SWANIA
Partenaire :
SCMagazine
De 8h00 à 11h00
Hôtel Novotel
Centre Gare
Rennes



Jeudi 16
Conférence
CEREZA
« Besoins
et solutions de
traçabilité dans
le transport :
enquête et
témoignages »

Témoignages :
Shippeo et
Objenious
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h
Paris 8e



Jeudi 16
Matinale
CITWELL
« Conduite
du changement,
clé de réussite
des projets
Supply Chain »

Témoignage :
RATP
De 8h30 à 11h45
Hôtel Raphaël
Paris 16e



Vendredi 17
Conférence
TIP
« Comment
le Big Data
va transformer
la Supply »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h00 à 16h50
Université
Paris Dauphine
Paris 16e



Vendredi 24
Evénement
QUINTIQ WORLD
TOUR 2016
« L'humain,
clé de l'agilité
des opérations »

Partenaire :
SCMagazine
De 9h15 à 16h00
Campus Dassault
Systèmes
Vélizy-Villacoublay