Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Et si le
Royaume Uni
sortait
de l'Europe…


Que se passerait-il si le Royaume-Uni sortait de l'Union Européenne ? A l'approche du référendum sur le Brexit qui aura lieu jeudi 23 juin, quelles pourraient être les conséquences sur la Supply Chain des entreprises ? Certaines devront-elles reconsidérer leurs schémas logistiques et repositionner des plates-formes en prenant en compte, par exemple, l'augmentation des coûts de transport et la complexification des procédures douanières. Certains experts affirment que de nombreux secteurs industriels pourraient être directement touchés comme l'aéronautique, l'automobile, l'agroalimentaire et d'une manière générale toutes les entreprises qui gèrent au quotidien des flux import-export avec nos amis d'Outre-Manche. Et pourtant, force est de constater que pour l'instant une grande partie des professionnels reste sceptique : « Cela parait tellement inconcevable de remettre des barrières douanières qu'on a l'impression que personne ne veut y croire ! » nous confiait ce matin Jean-Christophe Cuvelier, Consultant chez Alis International, un cabinet spécialisé dans l'externalisation des processus de pilotage des chaînes logistiques à l'international. A 10 jours de l'échéance, seule la Bourse montre quelques signes d'inquiétude. « Wait and see » se dit sans doute le monde de la Supply Chain. Il sera toujours temps après le 23 juin de se poser les bonnes questions et de s'interroger les conséquences d'un tel changement. Si changement il y a, bien sûr ! JPG
 
 
 
 
Invitation
au webinar
Mardi 21 juin
à 16 h
Le magasin
au cœur de
l'ominicanal
TXT et Supply Chain Magazine vous invitent le mardi 21 juin à partir de 16h au webinar sur le thème « Le magasin au coeur de l'Omnicanal » : Les meilleures pratiques pour planifier et maximiser sa rentabilité. Alors que les ventes en ligne continuent de se développer vous devez aussi maximiser la rentabilité de vos magasins. La culture d'aujourd'hui : « pouvoir acheter où que l'on soit, à tout moment » accentue la nécessité d'offrir le bon produit, sur le bon canal, au bon prix, à tout moment, tout en optimisant l'investissement réalisé sur son réseau. La Planification des Marchandises et des Assortiments n'a jamais été aussi cruciale. « Nous avons identifié 5 étapes fondamentales de Planification à suivre pour augmenter sa profitabilité en adoptant une nouvelle approche du magasin répondant véritablement aux besoins du client » indique TXT.
Pour s'enregistrer à ce webinar
(durée 40 minutes)
 
 
Prestataires
logistiques
Kuehne + Nagel
concentre stocks
et copacking
pour Unilever
Depuis quelques mois, dans son nouvel entrepôt
de Villeneuve Saint Germain dans l'Aisne, près de Soissons, Kuehne + Nagel assure non seulement le stockage,
la préparation de commandes, et la distribution nationale, mais également les opérations de reconditionnement (copacking et repacking) des produits Unilever de la gamme Personal Care. C'est d'ailleurs pour pouvoir gérer l'ensemble de ces prestations logistiques en « wall to wall » que le prestataire a transféré vers le nouvel entrepôt les stocks d'Unilever qu'il traitait auparavant sur un entrepôt situé à Bresles, dans l'Oise. La plate-forme de Villeneuve Saint Germain offre non seulement une plus grande flexibilité et réactivité, mais elle permet également de réduire l'empreinte carbone, conformément aux objectifs environnementaux d'Unilever. JLR
 
 
 
 
BI &
planification
Board s'attaque
au Fashion
Retail
en France
Jeudi dernier, l'éditeur Board International a organisé, en partenariat avec Supply Chain Magazine, un après-midi de conférences sur le thème du Fashion-Retail. Encore peu connu dans l'Hexagone, l'éditeur a commencé par se présenter via Gilles Alais, Country Manager de Board France. Fondé en Suisse italienne en 1994, Board a connu une croissance à 2 chiffres depuis plusieurs années et de + 28% en 2015, avec plus de 210 nouveaux clients. Il devrait réaliser un CA de 45M€ cette année. « Nous sommes le seul éditeur qui avec un seul logiciel possède toutes les fonctions nécessaires à la construction d'applications de Business Intelligence (B.I.) et de Corporate Performance Management (CPM), sans aucune programmation », revendique Gilles Alais, en relevant que cette spécificité est reconnue par le Gartner. Présent au Royaume-Uni et en Allemagne depuis les années 2000, il l'est aussi en France, en Espagne et en Afrique du Sud depuis 2015. Board compte plus de 3.500 clients dans le monde, dont H&M (le plus important avec 10.000 utilisateurs), et une vingtaine en France dont Akzonobel, Corsair, Mim, Mitsubishi Electric, ou encore Terraillon. Huit personnes composent la filiale française de l'éditeur. Dans une approche de boîte à outils qui permet de composer des applications sur-mesure par simple glisser-déposer, Board se déploie via des partenaires (une centaine d'intégrateurs). La version Board 10 propose une nouvelle plate-forme cloud sur AWS ou Microsoft Azure, et du Data fast-track pour intégrer des données de sources externes rapidement. Après cette mise en bouche, Cathy Polge, Directrice Générale et Rédactrice en Chef de Supply Chain Magazine, a présenté les défis de la mutation omni-canal dans le Fashion-Retail.
Après avoir rappelé ce qu'est l'omni-canal et ses enjeux, elle a balayé, pour chaque fonction de la Design Chain de la mode, les points clefs à définir, les bonnes pratiques émergeantes et l'état de l'art de cette transformation, en soulignant qu'aucun modèle type ne saurait garantir le succès de cette mutation propre à chaque Retailer. CP
Pour voir
la présentation détaillée
 
   
  Gilles Alais, Country Manager Board France > Gilles Alais, Country Manager Board France ©C.Polge  
   
  Cathy Polge, Rédactrice en Chef SCMag ©Board  
 
Board
(suite)
Un portefeuille
de plus de
100 clients
Fashion
dans le monde



Après une pause propice aux échanges, Fabio Lovesio, Retail Industry Manager de Board International a présenté la solution intégrée de Board de manière plus détaillée. « Board est désormais un acteur majeur dans le Fashion avec plus de 100 clients dans le monde », a-t-il lancé en énumérant des clients comme H&M, Puma, Oasis, Bata, Desigual, Armani... Evoquant la couverture fonctionnelle de Board 10 (Retail B.I. & Analytics, CPM et Retail Planning-Merchandise Planning, Assortment Planning, Store Allocation et In Season Planning), Fabio Lovesio a insisté : « Board est le seul éditeur capable de faire tout cela avec le même produit. Nous avons observé un gain de temps de 30% dans la mise en œuvre de notre solution par rapport à nos concurrents. Nous aimons les Proof of Concept, choisissons les meilleurs partenaires et garantissons l'autonomie rapide à nos clients ». Puis il a détaillé des missions effectuées chez des clients retail. Exemple : Artsana, multinationale spécialisée dans les soins pour bébés (Chicco) et les produits d'hygiène et de beauté – 1,4 Md€ de CA, 7.000 employés, présence dans 100 pays – a choisi Board sur un périmètre Business Intelligence (B.I.), Planification Marchandises et Assortiments, Allocation et Réapprovisionnement. De même, Board gère la planification Retail de Liu Jo (textile femme), supporte le S&OP d'Italiantouch (e-commerce de luxe), analyse les ventes chez Moreschi (chaussures de luxe), relie la planification opérationnelle et financière de JD Williams (mode grande taille) et assure la B.I. et le CPM de Riddle's Group (bijoux). La facilité d'utilisation et la flexibilité ont majoritairement guidé ces clients vers la solution de Board. Une démonstration de la solution a fini de convaincre les participants de l'intérêt de se pencher plus avant sur cette solution originale. Christine Marques, Responsable du Contrôle de Gestion de Mim n'ayant pu être présente, Chankar Segarane, Dirigeant de l'intégrateur D-One Consulting, a présenté le projet mené avec Board chez Mim (textile femme) pour remplacer Excel dans l'élaboration du budget et des prévisions. A l'issue d'un appel d'offre pondéré, Board a obtenu 97,7% en note globale. La solution retenue a été développée en mode agile : penser, modéliser, créer, qui suppose que les utilisateurs clefs soient disponibles. Le projet a abouti dans les délais, avec de bons retours de la part des équipes et de la direction. CP
Photo ci-contre : Fabio Lovesio, Retail Industry Manager de Board International ©C.Polge
 
   
  Chankar Segarane, Dirigeant de l'intégrateur D-One Consulting ©C.Polge  
 
Chariots
Jungheinrich
adapte
les batteries
lithium-ion aux
rétractables
et aux frontaux
Le constructeur allemand Jungheinrich reste à la pointe de la technologie en ce qui concerne les batteries lithium-ion. Après avoir présenté le premier chariot lithium-ion au Cemat 2011, puis développé une génération de batteries pour le segment 24 V en 2014, le voilà qui récidive cette année à Hanovre en présentant une batterie lithium-ion d'une capacité de 360 et de 480 ampères-heures pour le segment 48 V. Ce qui ouvre désormais la technologie au segment des chariots rétractables et des frontaux (et non plus seulement aux chariots de magasinage). Rappelons que les batteries Li-ion, aujourd'hui nettement plus chères que les batteries au plomb, présentent des avantages indéniables : pas d'entretien, possibilité de recharge rapide et intermédiaire (recharge totale en 80 minutes ou en 40 minutes à 50% de capacité), et longue durée de vie (jusqu'à 3.000 cycles complets contre 900 à 1.200 cycles pour les batteries au plomb). JLR  
   
 
Classement
Armstrong
sort le TOP 3PL
2016 Monde
et Etats-Unis
Comme chaque année à la même époque, le cabinet Armstrong & Associates sort le tant attendu classement des 50 principaux 3PL dans le monde et aux USA. La surprise cette année ne vient pas du classement qui évolue peu malgré les nombreuses fusions-acquisitions enregistrées en 2015 mais des CA (2015) publiés. En effet, si le Top 5 reste identique, on ne peut pas en dire autant de leurs revenus : 1er DHL Supply Chain & Global Forwarding 29,562 Md$ (-2,6 Md$), 2nd Kuehne + Nagel 21,1 Md$ (-2,2 Md$), 3e DB Schenker 17,160 Md$ (-850M$), 4e Nippon Express 15,855 Md$ (-2 Md$) et 5e C.H. Robinson 13,476 Md$ (+6M$). Les plus belles progressions sont sans surprise celles des 3PL les plus gourmands : UPS Supply Chain Solutions (8,215 Md$) passe 6e (+9) après le rachat de Coyote Logistics qui demeure dans le classement (36e mondial, 17e US), XPO Logistics (5,540 Md$ selon le cabinet) obtient comme prévu la 17e position (+16) après l'acquisition de ND et enfin Fedex Supply Chain & Fedex Trade Networks (3,178 Md$) bondit de la 50e place mondiale à la 28e après l'absorption de Genco qui figure lui aussi toujours dans le Top 50 (44e). Le danois DSV (7,574 Md$) perd une place (7e) en dépit de son acquisition de UTi Worldwide (3,696 Md$) lequel recule de 500 M$ et se classe 23e (-3). Autre fait un peu étrange, SDV, qui est devenu entre-temps Bolloré Logistics, le groupe Bolloré ayant regroupé toutes ses activités logistiques sous cette marque, n'est plus crédité que de 3,735 Md$ (-50% !) et perd 13 places. Avec un CA quasiment inchangé (+4 M$), Geodis maintien son 13e rang mondial.
Aux Etats-Unis, grâce à son rachat d'OHL (anciennement 27e US, 1,305 Md$), le 3PL français entre dans le Top 20 avec sa 19e position (+23) en réalisant un CA de 2 Md$. Aux USA, C.H. Robinson conserve sa première place et XPO est désormais 5e (classé en fonction de son revenu global, contrairement à d'autres). Pour le classement 2017, Armstrong & Associates pressent des changements substantiels parmi les 3PL de taille moyenne, lesquels vont devoir renforcer leurs services et leur position concurrentielle, sous peine de se faire distancer par les leaders. PM
 
 
Etude
Quelles
tendances
en matière
d'expédition
pour le
e-commerce ?


En France comme en Europe, l'e-commerce surfe sur une croissance à 2 chiffres : le secteur a généré 65 M€ à l'échelle nationale en 2015. S'il a le vent en poupe, l'expédition, la gestion et la livraison de colis restent au cœur de ses enjeux. Souhaitant moderniser l'image et l'expérience de la e-logistique, ITinSell a mené aux côtés de l'IFOP une enquête sur la gestion des expéditions en e-commerce pour en dégager les enseignements et tendances. Il ressort notamment de cette étude menée auprès de 301 dirigeants et/ou représentants d'entreprise de e-commerce le nombre de transporteurs moyen utilisé par les e-commerçants pour la livraison de marchandises est de 2,4 ; que 52% des dirigeants interrogés déclarent que le choix du transporteur se fait d'abord en fonction du coût de la livraison ; que 78% des e-commerçants utilisent les solutions de La Poste pour expédier leurs produits ; que seulement 13% des e-commerçants considèrent être confrontés à une récurrence de problèmes de livraison élevée... Mais pour 58% des sondés, la perte de temps dans la gestion des problèmes de livraison reste le principal frein de leur activité ! Enfin, 31% des clients ont accès au suivi de leurs colis directement depuis le site du e-commerçant. « La e-logistique doit cesser de n'être qu'une nécessité pour l'enseigne de vente en ligne. Elle doit devenir une capacité, un vecteur de croissance, d'acquisition et de fidélisation clients. Avec cette étude, on observe une prise de maturité du marché. Les e-commerçants demeurent dans des problématiques de coûts prioritaires et, de plus en plus, sur la qualité des services de livraison. Une prise de conscience qui augure de belles perspectives d'avenir pour le e-commerce et la e-logistique française », commente Florian Cimetière, co-Fondateur d'ITinSell. JPG
Photo : Florian Cimetière, ITinsell
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Belgique
Anvers bat
le record
mondial
de l'écluse

La plus grande écluse du monde est désormais celle de Kieldrecht, inaugurée vendredi 10 juin par le port d'Anvers. C'est le roi des Belges Philippe qui a actionné les portes permettant au Grande Lagos, navire de 236 m de la compagnie italienne Grimaldi, de rejoindre ses installations portuaires pour décharger café et cacao embarqués en Côte d'Ivoire. Il faudra toutefois attendre juillet pour voir cette vaste porte d'entrée -500 m de long, 68 de large et presque 18m de profondeur- entrer en service commercial. Elle vient doubler l'écluse de Kallo, l'accès jusque-là unique aux bassins à flot de la rive gauche de l'Escaut, sursollicitée avec près de 9.000 mouvements annuels. Pas moins de 382 M€ ont été conjointement investis par la région Flandre et l'autorité du port anversois, avec le soutien de la Banque Européenne d'Investissement, dans ce projet engagé il y a dix ans sous la gouverne de Marc Van Peel, l'échevin de la ville présidant l'autorité portuaire. « Il s'agit de poursuivre le développement de notre rive gauche et la dynamique qui nous a permis de devenir le 2e port européen », a-t-il indiqué, en faisant valoir les projets d'infrastructures engagés ou programmés sur les bords de l'Escaut pour accompagner l'accroissement du trafic maritime mondial. MR
Photo ci-contre : Marc Van Peel, Président l'autorité portuaire d'Anvers © MRabiller
 
 
  L'écluse de Kieldrecht, lors du passage du Grande Lagos  
 

Belgique
Carglass va
centraliser
sa logistique à
Bilzen en 2018
La décision ayant été communiquée en toute transparence à tous ses employés en Belgique, Carglass Distribution a rendu publique sa décision de centraliser à partir de 2018 ses activités belges de distribution de tous les parebrises et accessoires, actuellement réparties sur 4 sites, à Hasselt et à Genk. Un projet de nouvelle plate-forme a été lancé à Bilzen, une ville voisine de Hasselt et de Genk, située dans la région flamande, dans la province de Limbourg. C'est l'investisseur immobilier belge Montea qui développera et financera l'intégralité du projet, d'un montant estimé à 2 M€, avec une surface potentielle de plus de 50.000 m². Le nouveau site bénéficiera en outre d'une plate-forme multimodale, et pourra notamment utiliser les voies fluviales. Carglass Distribution distribue actuellement 1,2 M de pare-brises et 1,7M d'accessoires par an en Belgique mais également dans 8 pays de l'Europe occidentale, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Luxembourg, au Danemark, en Suisse, au Norvège, en Suède et en Grèce. JLR  
   
 

Chine
Kerry Logistics
prend une part
majoritaire dans
Apex Maritime
Le logisticien hongkongais Kerry Logistics a pris une part majoritaire (51%) dans le capital d'Apex Maritime et ses filiales d'Apex Group, une opération valorisée à 87,9 M$ selon le Journal of Commerce. Cette opération s'inscrit dans la stratégie de développement international de Kerry Logistics, un 3PL principalement présent en Asie, et de son réseau d'agences à travers le monde. Fondé en 1990 à San Francisco, Apex compte en effet de nombreux bureaux aux Etats-Unis, mais aussi en Asie (Chine, Thaïlande, Malaisie, Vietnam, Indonésie), au Mexique et en Europe (Rotterdam). Forwarder maritime, aérien et routier (groupage et lots complets), l'activité d'Apex est en grande partie focalisée sur le commerce Asie-USA et sur les denrées alimentaires et périssables. Il a géré en 2015 quelque 270.000 conteneurs EVP (équivalents vingt pieds). PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
13 juin 2016

JUIN 2016

Jeudi 16

Conférence
CEREZA
« Besoins
et solutions de
traçabilité dans
le transport :
enquête et
témoignages »

Témoignages :
Shippeo et
Objenious
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h
Paris 8e



Jeudi 16
Matinale
CITWELL
« Conduite
du changement,
clé de réussite
des projets
Supply Chain »

Témoignage :
RATP
De 8h30 à 11h45
Hôtel Raphaël
Paris 16e


Vendredi 17
Conférence
TIP
« Comment
le Big Data
va transformer
la Supply »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h00 à 16h50
Université
Paris Dauphine
Paris 16e



Mardi 21
Webinar
TXT Retail
« Le magasin
au cœur
de l'Omnicanal.
Les meilleures pratiques pour planifier et maximiser
sa rentabilité »

A 16 heures
Durée :
40 minutes


Vendredi 24
Evénement
QUINTIQ WORLD
TOUR 2016
« L'humain,
clé de l'agilité
des opérations »

Partenaire :
SCMagazine
De 9h15 à 16h00
Campus Dassault
Systèmes
Vélizy-Villacoublay



Jeudi 30
Séminaire
AMBER ROAD
« Commerce
International et
Grand Export,
2e Edition »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 18h
Cercle National
des Armées
Paris 8e



JUILLET 2016

Mardi 5
Webinar
DYNASYS

« Prévisions et S&OP dans l'Industrie : Comment améliorez ses prévisions dans différents environnements de production»
De 17h à 18h



Mardi 12
FORUM D'ETE

« Les métiers de
la Supply Chain :
formation,
recrutement,
salaires, parcours,
perspectives... »

En partenariat avec
ESCP EUROPE
de 9h à 18h
Paris 11e

Partenaires