Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 

Eric Hémar,
un entrepreneur
conquérant


ID Logistics annonce ce matin l'acquisition du logisticien Logiters (voir ci-dessous), une société de 250 M€ de chiffre d'affaires, active en Espagne et au Portugal sur plusieurs segments industriels. Avec ses 750.000 m² d'entrepôts et ses 3.300 collaborateurs, elle vient renforcer le groupe d'Eric Hémar. On pourrait se contenter de commenter cette information en notant qu'il s'agit de la plus importante opération de croissance externe réalisée par ID Logistics hors de France. Mais ce n'est pas que cela. Ce qu'il convient de souligner avec insistance, c'est la détermination affichée par le fondateur d'ID Logistics, d'hisser son entreprise jusqu'au sommet. En effet, lorsqu'Eric Hémar a quitté le groupe Geodis en 2001 pour prendre le contrôle d'une PME du transport (La Flèche cavaillonnaise), peu de monde aurait parié sur ses chances de réussite et encore moins sur ses capacités à créer en 15 ans une entreprise de plus de 18.000 personnes réalisant un chiffre d'affaires avoisinant les 1,2 milliard d'euros. Mais voilà : cet ancien élève de l'ENA, passé par la Cour des Comptes et le cabinet du ministre des transports, n'est pas seulement un expert des mécanismes financiers, c'est aussi et d'abord un entrepreneur dans l'âme. Très vite convaincu que la logistique contractuelle allait se professionnaliser et se développer, il s'est engagé dans cette voie avec la ferme intention d'occuper le devant de la scène. Entouré d'une petite garde rapprochée composée d'excellents professionnels du secteur, il a d'abord convaincu quelques belles enseignes de la grande distribution, puis de la distribution spécialisée avant de s'attaquer (notamment avec la reprise de Mory Logidis) à l'industrie puis, avec le rachat de CEPL, à l'e-commerce et à la préparation de commandes détail. Cette nouvelle opération s'inscrit une fois encore dans le cadre d'une stratégie entrepreneuriale très élaborée. Interrogé ce matin sur cette acquisition Eric Hémar nous a confié sa volonté d'élargir ses activités à certains domaines comme la pharma (en Espagne grâce à Logiters et en France avec le nouveau site des Laboratoires Pierre Fabre), l'automobile ou encore le secteur FMCG avec plusieurs dossiers de mutualisation gérés par le logisticien espagnol sur la péninsule Ibérique.
Même si désormais le plus important reste à intégrer l'entreprise rachetée et ses collaborateurs dans le groupe ID Logistics, Eric Hémar se dit confiant et apporte la preuve qu'il existe encore en France une place pour les sociétés qui construisent leur croissance autour d'un projet industriel ambitieux et cohérent. JPG
Photo : Eric Hémar, Fondateur d'ID Logistics
 
 
 
 
Logistique
contractuelle
A propos de
l'acquisition
de Logiters par
ID Logistics
ID Logistics et le fonds Corpfin Capital annoncent la signature d'un protocole d'acquisition concernant la société Logiters, 3PL basé en Espagne et au Portugal. Logiters possède plus de 50 sites et 750.000 m² d'entrepôts. Cette société de logistique a réalisé 250M€ en 2015 avec 3.300 collaborateurs. La transaction a été réalisée sur la base d'une valeur d'entreprise de 85M€, payable en numéraire. « ID Logistics maintiendra une structure financière solide avec un levier d'endettement post-acquisition d'environ 1,2 x Ebitda pro forma », précise un communiqué. L'opération, dont la clôture est envisagée au cours de l'été 2016, est soumise à l'accord des autorités espagnoles de régulation de la concurrence. Luis Marcenido, CEO de Logiters a déclaré « c'est une opportunité unique d'offrir une véritable approche paneuropéenne à nos clients actuels. Nous partageons avec ID Logistics la même culture entrepreneuriale et la même approche client ». JPG  
 
Prestataires
logistiques
Staci étend
sa présence à
l'international
A l'occasion de la neuvième édition du « Club Staci » vendredi à Paris, le CEO du groupe Thomas Mortier a fait le point sur la forte accélération du développement international cette année. Le prestataire logistique, qui s'appuie en France sur 17 entrepôts (230.000 m2), est déjà en Belgique depuis 2000 (2.000 m2 à Anvers), et en Italie depuis 2010. Mais sa présence s'est renforcée sur le territoire transalpin en mai 2015 avec l'ouverture d'un nouveau site de 24.000 m2 à Milan (avec des clients comme Renault ou Lily). Depuis juin 2015 et l'acquisition de Vivace Logistica, Staci est également en Espagne, avec un entrepôt de 15.000 m2 à Granollers, près de Barcelone. Les prochaines étapes dans cette expansion à l'international auront lieu cet été, avec l'ouverture en juillet d'un entrepôt de 8.000 m2 à Luton, au nord de Londres, et d'un autre de 9.000 m2 aux Pays-Bas, à Tilburg près de Breda. Et d'ici la fin de l'année, Staci projette d'ouvrir un site de 6.000 m2 en Allemagne, à Bergheim, près de Cologne. « Nos clients nous font progresser, nous encouragent à nous réinventer » a déclaré Thomas Mortier. C'est le cas avec le laboratoire pharmaceutique américain Lilly pour qui Staci met en place depuis le début de cette année un réseau d'entrepôts en France, Allemagne, Italie, Espagne, et Royaume-Uni pour la gestion du matériel promotionnel pour les visiteurs médicaux et des fiches d'informations pour les professionnels de santé. « Auparavant, nous avions un entrepôt unique pour toute l'Europe mais nous avons décidé, en sélectionnant Staci, de changer de modèle opératoire afin d'être plus proches de nos clients, de réduire les délais de livraison et de mieux maîtriser nos coûts de transport » a déclaré Sylvie Bitoun, Responsable des services de marketing Europe chez Lilly. JLR
 
   
  Thomas Mortier, CEO du groupe Staci ©JL.Rognon  
   
  Sylvie Bitoun, Responsable des services de marketing Europe chez Lilly ©JL.Rognon  
 
 
 
Prestataires
logistiques
(suite)
Une
diversification
réussie, grâce
notamment
à « e-cats »
L'expansion à l'international n'est pas la seule évolution marquante du groupe Staci, connu jusqu'à présent surtout comme le spécialiste de la logistique de la PLV et du marketing. Certes cette activité pèse encore pour 60% de son CA total (qui s'élève à 138 M€ en 2015), mais le prestataire a bien réussi sa diversification vers la logistique de picking de produits marchands, code barrés, tels que les cosmétiques, les cigarettes électroniques, ou encore les ampoules LED (avec l'importateur Lited), avec la même stratégie, basée sur la mutualisation des entrepôts et du SI, ainsi qu'une professionnalisation de la gestion des retours. Staci, qui gère de longue date la logistique des Freebox, a notamment investi dans un système mécanisé sur son site de Moissy Cramayel pour le traitement rapide des flux retours pour le compte de Free. Par ailleurs, le développement il y a quelques années de sa plate-forme web personnalisable « e-cats » lui a également permis de trouver sa place dans l'e-commerce. Cette plate-forme de services et d'échanges multimédia gère aujourd'hui 500 boutiques web, avec 400.000 utilisateurs connectés, et 2 M de connexions par an. Le prestataire peut même proposer des solutions d'agence web, de financement de stock (en partenariat avec Atlantic), et de facture dématérialisée. Présent lors du Club Staci, l'un de ses clients, le franchiseur Emova (Monceau Fleurs, Happy, Rapid' Flore) a témoigné sur le partenariat mis en place depuis un an et portant sur un « webstore » centralisant au même endroit, à Saint-Ouen l'Aumône, les opérations de commandes, de livraisons, de facturation et de règlement des flux merchandizing et mobilier (papier, sacs, emballages, pots, affichage, décoration, cartes cadeaux, etc.) à destination des trois réseaux franchisés (330 points de vente). « Tous nos fournisseurs livrent chez Staci, c'est lui qui porte le stock sur sa plate-forme de regroupement, et l'outil de prise de commandes e-cats peut également être utilisé par toutes les boutiques du réseau pour les quelques produits en livraison directe fournisseur. A ma connaissance, ce modèle innovant est grande première pour une enseigne de distribution » a déclaré Laurent Pfeiffer, le Président du directoire d'Emova. JLR  
   
  Laurent Pfeiffer, Président du directoire d'Emova
et
Christophe Assemat, Directeur marketing
de Staci ©JL.Rognon
 
 
Forum d'Eté
2016
Les Talents en
Supply Chain
Etes-vous certain que votre rémunération correspond à ce que vous pouvez en attendre ? Comment les professionnels de la Supply Chain évoluent tout au long de leur carrière ? Quels sont les métiers les plus demandés ? Qui recrute ? Quels profils sont les plus recherchés par les chasseurs de têtes ? Autant de questions qui seront abordées lors du prochain Forum d'Eté.
Cet événement organisé le 12 juillet en partenariat avec l'ESCP-Europe attend plus de 500 participants : directeurs des opérations, directeurs Supply Chain, directeurs logistique, dirigeants du transport et de la logistique, consultants, éditeurs… Il commencera par une restitution de l'enquête sur les Talents en Supply Chain. Des résultats qui seront commentés et analysés par Valérie Moatti et Valentina Carbone, enseignants chercheurs à l'ESCP-Europe. Cette journée entièrement gratuite est ouverte à tous.
Programme complet, renseignements pratiques
et inscription en ligne.

 
 
 
 
Cercle
Prospectif
de la SC
La SC encore
plus orientée
client
en 2025
Le jeudi 23 juin matin, dans le cadre du Cercle Prospectif de la SC organisé par Deloitte Consulting en partenariat avec Supply Chain Magazine, une quinzaine de Directeurs SC de grands groupes (Alstom, Aperam, Delifrance, Essilor, Krys, L'Oréal, Mapa, Nestlé, Nokia, Safran, Unicore, Unilever, Vent.Privée.com, Warner Music France) ont débattu du thème : « Quelle proposition de valeur et quel positionnement pour la SC en 2025 ? ». Un 1er tour de table orchestré par Loic Vuichard de Deloitte a permis à chacun d'énoncer ce qui devrait bousculer la SC d'ici 2025 : le digital qui crée de nouveaux canaux de distribution ; le développement durable, qui va impacter la conception des produits, le transport… ; l'automatisation et la robotisation des centres de distribution pour gérer des catalogues produits plus étendus ; l'intégration effective end to end de la SC ; l'économie d'usage et la banalisation des produits ; l'instabilité économique, politique et climatique ; la raréfaction des ressources ; le raccourcissement des délais ; le rapprochement des sources... telles sont les quelques facettes du contexte dans lequel la SC de demain devra évoluer. « Il devient essentiel pour la SC de passer de la rationalité d'une culture industrielle à celle plus marketing de la compréhension du comportement d'achat des clients et de l'offre référence/service à produire pour y répondre », lance un participant. « Pour nous la maîtrise de la Data est clef et les GAFA sont nos principaux concurrents », rebondit un autre. CP  
 
Cercle
Prospectif
de la SC
(Suite)
Miser sur
la diversité
des talents
« Quel sera le positionnement de la SC, en terme d'organisation et de périmètre ? », interroge Loïc Vuichard. « Le S&OP est clé, à condition de ne pas se faire plaisir en développant des stratégies indépendamment des clients. Il faut au contraire multiplier les points de contacts avec ces derniers pour vendre plus et montrer notre valeur ajoutée aux financiers », recommande un décideur. Selon les entreprises, la Direction SC est rattachée à différents niveaux, mais souvent à des Directions des Opérations ou à Patrons de Business Units. Face à ces évolutions, beaucoup s'accordent sur le besoin d'intégrer en SC des talents ayant une fibre commerciale pour être plus orientés clients. « En plus des profils généralistes orientés Business, il faut aussi des experts (mécanisation entrepôt, data scientists, gestion des attributs produits...)», ajoute un Directeur SC. D'autres insistent sur le besoin de gestionnaires de projet, de pilotes de flux de bout en bout, sur la nécessité de se constituer un vivier de talents ou encore d'avoir des équipes misant sur la diversité (homme/femme, junior/senior, formations, disciplines...) pour relever au mieux les challenges de demain. CP
Photos : Cercle Deloitte ©C.Polge
 
   
   
 
Chariots
Jungheinrich
renouvelle ses
transpalettes
électriques
Pour répondre aux besoins occasionnels et aux utilisations légères de PME dans des domaines comme le commerce de détail, la papeterie ou la jardinerie, Jungheinrich a développé une nouvelle série de transpalettes et gerbeurs électriques. Equipés d'un moteur asynchrone sans entretien, d'une batterie gel (également sans entretien) avec un chargeur intégré et d'un timon ergonomique, ils pourront être commandés directement sur la boutique en ligne du constructeur dès le mois de juillet et livrés « dans un délai court ». Compacts et maniables, la partie motrice ne mesure que 435 mm de long, les transpalettes EJE M13 et EJE M15 ont été développés spécialement pour le transport de marchandise en intérieur et sur courte distance. Leur moteur de 0,6 kW leur permet de déplacer des charges pouvant peser jusqu'à 1.500 kg, les deux roues porteuses suspendues assurant la stabilité et la sécurité de la translation. Si leur activité exige le stockage de palette ou la préparation de commandes sur palettes, les entreprises préféreront les gerbeurs EJC disponibles en version M10 E à mât mono (1.540 ou 1.900 m de hauteur) et en version M10 ZT à mât duplex en quatre hauteurs (de 2.300 à 3.300 mm). Leur capacité de charge s'élève à 1t. Diverses instructions de sécurité et un châssis enveloppant qui protège les pieds limitent le risque de blessure pour l'utilisateur et assurent une grande sécurité. PM  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Russie
Accord de
coopération
entre Gefco et
le Russian
Export Center
Gefco, filiale de Russian Railways (RZD) et le « Russian Export Center » (REC) ont conclu un accord de coopération pour offrir aux entreprises exportatrices russes des solutions de logistiques globales. Ce partenariat stratégique destiné à améliorer les capacités d'exportation russes, concernera dans un premier temps le secteur automobile avant de s'étendre à d'autres secteurs stratégiques industriels. En tant qu'institution gouvernementale pour le soutien de l'exportation, faisant partie du Vnesheconombank avec le soutien du Gouvernement Russe, le REC apportera aux exportateurs russes son appui et ses conseils en droit, finance et pour le développement commercial, Gefco proposera pour sa part ses solutions de logistiques et de transport ainsi que l'accès à son réseau. Ensemble, ils apporteront à leurs clients une connaissance des principaux marchés (des études préliminaires jusqu'à la mise en œuvre des procédés logistiques), l'accès à un réseau global d'agents et transporteurs dans plus de 150 pays, des solutions door-to-door comprenant des services de Procédures de Dédouanement simplifiées et des capacités de financement. « Je suis très heureux d'entériner cet accord entre Gefco et le Russian Export Center. A la tête d'une entreprise globale de la logistique industrielle, je suis parfaitement conscient de l'importance d'une stratégie de transport en tant qu'enjeu vital pour des entreprises qui cherchent à se développer à l'international. Cette collaboration permettra aux entreprises russes de faire face à la compétition mondiale et de se positionner dans l'économie globale de façon durable » commente Luc Nadal, président de Gefco. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
27 juin 2016

JUIN 2016

Jeudi 30

Séminaire
AMBER ROAD
« Commerce
International et
Grand Export,
2e Edition »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 18h
Cercle National
des Armées
Paris 8e



Jeudi 30
Séminaire
AMBER ROAD
« Commerce
International et
Grand Export,
2e Edition »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 18h
Cercle National
des Armées
Paris 8e


JUILLET 2016

Mardi 5
Webinar
DYNASYS

« Prévisions et S&OP dans l'Industrie : Comment améliorez ses prévisions dans différents environnements de production»
De 17h à 18h



Mardi 12
FORUM D'ETE

« Les métiers de
la Supply Chain :
formation,
recrutement,
salaires, parcours,
perspectives... »

En partenariat avec
ESCP EUROPE
de 9h à 18h
Paris 11e

Partenaires




OCTOBRE 2016

Jeudi 13 et
vendredi 14

FORMATION
EURODECISION
« Formation
Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie