Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Préparation de
commandes
Coup de jeune
sur la logistique
de Damart !

C'est un projet de deux ans qui vient de trouver son aboutissement. Damart vient de démarrer son nouveau process de préparation de colis VAD : cette mécanisation, autour d'un trieur à pochettes, a nécessité pour l'entreprise nordiste un investissement de près de 5 millions d'euros. C'est la troisième installation de ce type à démarrer en France. Dürkopp (trieur à pochettes), Hardis (éditeur de Reflex), Ciuch (système de convoyage), ADC (postes de travail) ont coopéré pendant 24 mois autour des équipes de Damart, à Hem (Nord). Selon Pierre Rouxel, Directeur des opérations, la complexité de ce projet aura été de « changer le moteur en roulant » : le nouveau process a été implémenté dans un site en fonctionnement. Ce projet a pour objectif de gagner en performance et en rapidité de traitement des commandes. La capacité de l'installation est de 2.500 colis à l'heure. « Si Damart ne s'inscrit pas dans une course à la vitesse de livraison, ce nouveau process permettra en revanche d'assurer une régularité et une grande fiabilité du service promis à la cliente. La part des commandes internet chez Damart est en croissance à 2 chiffres », confie Pierre Rouxel. « Autre objectif majeur de cette mécanisation, améliorer la qualité de vie au travail. A travers de 8 groupes de travail, dans lesquels étaient présents des salariés, des membres du CHSCT, un ergonome, l'ensemble des postes de travail ont été revus. Exemple fort de travail coopératif : les chariots de prélèvement sont équipés de tablettes tactiles. Fini le papier, vivent les mains libres et la déclaration en temps réel des anomalies de prélèvement ! » Le site de Hem approvisionne les clients VAD des marques Damart, Sedagyl et Jours Heureux, en France et en Suisse, avec 5 millions de colis par an. Il expédie également 6 Millions d'articles par an vers les 85 magasins Damart en France. JPG
 
   
   
 
 
 
Distribution
Une nouvelle
base logistique
pour
Pum Plastiques
Pum Plastiques, enseigne de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France spécialisée dans la distribution de canalisations plastiques, ouvre une base logistique dédiée à la gestion et à l'envoi des commandes. Celle-ci sera positionnée à Ouarville (28), entre Chartres et Orléans. Cette situation géographique devrait lui permettre de proposer une livraison à J+1 partout en France, pour 6.500 produits en stock et pour toute commande passée avant 16 heures. Il s'agit d'un nouvel engagement pour l'enseigne, qui peut garantir des délais de livraison optimaux à ses clients professionnels, quel que soit leur domaine d'activité (plomberie, travaux publics, maçonnerie, agriculture, piscine, camping, industrie...). Gérée par un prestataire pour les aspects logistique et informatique, la plate-forme abrite également une équipe Pum Plastiques pour gérer l'approvisionnement, le suivi des commandes et le relationnel avec les agences. Elle offre par ailleurs suffisamment d'espace pour stocker des produits de grande taille, afin de répondre à des besoins spécifiques. « Il s'agit d'un stock supplémentaire qui vient s'ajouter à celui disponible en agence et qui permet de répondre plus rapidement aux commandes, à la fois en grandes quantités sur les petits produits à forte rotation mais aussi sur des références plus volumineuses consommées peu fréquemment », précise le distributeur. JPG  
 
Véhicules
industriels
Fraikin crée
une activité
conseil dont
Olivier Dutrech
prend
la direction
Dans le cadre de son plan de croissance, Fraikin (location de véhicules industriels) lance une activité conseil : Fraikin Business Solutions. « L'innovation, l'analyse des process et données, l'expérimentation et la co-construction avec nos clients sont déjà dans l'ADN de Fraikin. Nous créons Fraikin Business Solution, entité nouvelle de conseil intégrée pour renforcer et mieux partager avec nos partenaires ces convictions », explique Eric Dodin, membre du Directoire et DG France. C'est Olivier Dutrech, 35 ans, diplômé d'un Master en entrepreneuriat et management commercial qui prend la direction de cette nouvelle entité après neuf ans d'expérience commerciale dans le réseau et auprès des grands comptes. Fraikin Business Solutions interviendra dans 5 domaines : l'optimisation de la gestion de parcs, les stratégies d'externalisation, l'innovation véhicule, l'exploitation des données (Big data) et la conduite du changement. JPG
Photo : Olivier Dutrech, Fraikin
 
 
 
 
ERRATUM Une erreur s'est glissée dans l'information publiée dans
la NL 2300 concernant les smartphones durcis proposés par Stanley Black & Decker. Adar Générale Télécom Services, qui fabriquera la gamme de smartphones et tablettes durcis pour le compte de Stanley ne réalise pas un CA de 6,2 Md€ comme indiqué, mais de 6,2 M€. PM
 
 
Omnicanal
Les Galeries
Lafayette
vont lancer
un pilote RFID
à la rentrée


« Nous voulons mettre en place à compter de la rentrée un pilote dans trois de nos magasins, de taille assez différentes, afin de tester en grandeur réelle l'utilisation de puces RFID sur les articles pour mesurer la fiabilité des stocks, dans un premier temps, mais également évaluer d'autres sujets RFID tels que la sûreté, la traçabilité, et la digitalisation » a déclaré hier David Herrenschmidt, Directeur programme Supply Chain chez Galeries Lafayette le BHV Marais. Invité par les organisateurs du salon All4Pack pour réagir devant la presse à un sondage réalisé par ObSoCo sur l'expérience emballage des consommateurs européens, David Herrenschmidt a par ailleurs indiqué que son groupe déploierait cette année le retrait des commandes en J+1 sur les 56 magasins de l'Hexagone (contre J+2 ou J+3 actuellement), ainsi que l'e-réservation en magasin. L'objectif étant que le retrait en magasin soit disponible une heure ou deux après la commande dès l'année prochaine. En 2017, Les Galeries Lafayette devraient également mettre en place du prélèvement en magasin pour la préparation de commandes internet, l'utilisation de la RFID prenant alors tout son sens pour identifier les stocks en temps réel. Quant au sondage en ligne réalisé par ObSoCo sur 2.186 personnes en France, Allemagne, Italie et Espagne, il a surtout mis en lumière que le grand public en Espagne et en France est davantage attaché à la solidité de l'emballage e-commerce qu'en Allemagne et en Italie, où la légèreté et la réduction du volume arrivent en tête des attentes consommateurs. « La solidité et la résistance de l'emballage sont en effet des valeurs fondamentales » a déclaré David Herrenschmidt, tout en reconnaissant que la notion de « juste emballage » et la personnalisation interne des colis faisaient également partie des sujets de réflexion actuels. JLR
Photo : David Herrenschmid, BHV Marais
 
 
 
 
Logistique
du vin
UPS package
une offre
pour le monde
vinicole
UPS lance une offre dédiée aux professionnels français du vin, e-commerce compris, pour leurs expéditions B2C à l'international. Au-delà des délais de livraison et des outils de suivi propres au monde de l'express, ce service clé-en-mai intègre des emballages certifiés et l'assurance des bouteilles expédiées. « Le vin est un marché à fort potentiel et parfaitement en ligne avec notre stratégie axée sur les flux internationaux », relève Gilles Depoutot, Responsable communication France & Benelux d'UPS. D'autant que la France est le 2e exportateur mondial en volume, avec 138 millions de caisses expédiées en 2015, surtout vers les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Allemagne, mais aussi la Chine ou Singapour. Et le 1er exportateur en valeur, avec 7,9 milliards d'euros à la clé*. En pratique, UPS a co-développé des emballages-carton de 1-3-6 ou 12 bouteilles, avec des acteurs spécialisés en Allemagne. Mais l'usage d'autres produits reste possible, sous réserve d'une certification-maison. Sur le volet assurance, sa filiale UPS Capital propose un remboursement jusqu'à 500 euros par colis en cas de casse, ou de 50% de la valeur d'une bouteille ayant pâti d'un écoulement. Sans compter une formule adaptée aux envois plus précieux. Ce lancement est assorti d'un programme de formation de commerciaux dans les régions viticoles, dans une perspective de conseil sur l'emballage ou sur des éléments de marchés, comme le volet douanier. Quant à la gestion des litiges, elle relève d'une cellule de 4 personnes en Belgique, avec remboursement sous 10 jours. Déjà lancé en Italie, ce service « UPS Customized Declared Value for Wine » le sera bientôt en Allemagne, puis en Espagne. MR
*Selon la Fédération des Exportateurs
de Vins et Spiritueux de France
 
   
 
Salon
All4Pack fait
déjà quasiment
carton plein
côté exposants
90% des surfaces des trois grands Halls 5, 6 et 7 du Parc des Expositions de Villepinte sont déjà réservés par des stands pour le salon All4Pack Paris, organisé du 14 au 17 novembre prochains, et qui va réunir sous une même bannière les deux évènements Emballage et Manutention. Selon l'organisateur par Comexposium, qui espère attirer cette année 98.000 visiteurs professionnels, l'édition 2016 devrait compter près de 1.600 exposants, dont 1.000 sont déjà inscrits. Avec une forte composante internationale, puisque la moitié des stands déjà réservés l'ont été par des sociétés basées dans 38 pays, notamment l'Italie, l'Allemagne, la Turquie, l'Espagne, la Belgique et les Pays-Bas. Par rapport à l'édition 2014 d'Emballage-Manutention, la sectorisation du salon a été simplifiée, avec 7 espaces contre 13 auparavant. Certains sont dédiés à des secteurs (agroalimentaire, boissons et liquides, santé-pharma, hygiène-beauté), d'autres à des types d'équipements (manutention et machines d'emballage), alors que le Hall 7 sera pour sa part exclusivement dédié aux emballages et contenants. A noter également la présence d'un espace Innovation, qui présentera une sélection de 50 nouveautés du salon (dont 10 seront récompensées par un prix), d'un Plateau TV et d'une zone d'essais réservés aux AGV et autres chariots de manutention. Sans oublier le Forum des Partenaires, qui accueillera des ateliers techniques sur l'industrie de l'emballage et de la Supply Chain 4.0, organisés en partenariat avec quatre grands syndicats professionnels, le Cisma (Syndicat des équipements Pour Construction, Infrastructures, Sidérurgie et Manutention), le Geppia (Groupement des constructeurs français de machines de Process et de Packaging), le Secimep (Syndicat des Entreprises de Commerce International de Matériels d'Emballage et de Process) et le Symop (Syndicat des machines et technologies de production). JLR
 
   
 
Quintiq
World Tour
2016
Optimiser
les RH à tous
les niveaux
de décisions
Vendredi 24 juin, l'éditeur de solutions de planification Quintiq avait organisé, en partenariat avec Supply Chain Magazine, son « World tour 2016 » dans les locaux de Dassault Systèmes, qui l'a acquis mi-2014. Cette journée de conférences sur la planification des RH a commencé par une intervention d'Olivier Leteurtre, DG Eurowest de Dassault Systèmes, qui a présenté le groupe : «a 3D Experience company ». « Nous sommes fiers de participer à cette transformation qui n'est pas qu'industrielle, a-t-il avancé en évoquant la digitalisation des entreprises (conception 3D, IoT, Big Data...) avant de conclure : « Revenons à l'Homme et à comment utiliser au mieux son agilité ». Arthur Torsy, DG EMEA & Amérique Latine de Quintiq, lui a succédé à la tribune pour parler du besoin de maîtriser un grand nombre de données (Big Data) afin de prendre les bonnes décisions dans un contexte de plus en plus temps réel. Henri Béringer, DG de Quintiq France, a quant à lui souligné l'importance du rôle de l'Homme dans les SC, qui même si l'automatisation et la robotisation se développent, « restera in fine celui qui prend la décision ». Il est donc essentiel de bien dimensionner ses effectifs, d'assurer la présence des bonnes compétences à tout instant, d'optimiser la séquence des tâches de ces RH et de gérer les aléas. A ce titre, Quintiq intervient chez divers clients dans les medias, le transport, l'industrie... Thibaud Des Dorides, Chef de projet chez Radio France, est venu témoigner de la manière dont il utilise les solutions de Quintiq pour optimiser 600 personnes dédiées à la production de programmes utilisant 200 moyens techniques afin de réaliser au mieux 500 prestations par jour, 7j/7, 24h/24, sachant qu'il faut rester flexible pour répondre à l'actualité et aux imprévus. 25 planificateurs spécialisés (éclairage, plateaux...) ont gagné en réactivité, en optimisation des ressources et ont amélioré le taux de service grâce aux solutions de l'éditeur, en cours de déploiement sur les moyens extérieurs. CP
 
   
  Olivier Leteurtre, DG Eurowest
de Dassault Systèmes ©C.Polge
 
   
  Arthur Torsy, DG EMEA & Amérique Latine
de Quintiq ©C.Polge
 
   
  Thibaud Des Dorides, Chef de projet
chez Radio France ©C.Polge
 
 
Quintiq
World Tour
2016
(suite)
De l'optimisation
des RH de
maintenance
à celles de
l'Interim

Dans un autre contexte, Yoanne Boulogne, Chef de projet fonctionnel chez Eurotunnel, a déployé les solutions de Quintiq pour optimiser les opérations de maintenance « du leader mondial de l'autoroute ferroviaire » dans un contexte de raccourcissement des plages d'intervention (1 nuit vs 2) pour laisser plus de place à l'exploitation (objectif de 4,4 M de camions d'ici 2020 avec 8 départs/h et par sens vs 6). « Nous travaillons sur 2 horizons : tactique sur 3 ans en capacitaire, puis opérationnel sur 3 mois en intégrant les contraintes métier, les règles de gestion et la disponibilité des moyens logistiques », a-t-il précisé. Ce nouveau mode de fonctionnement permet à Eurotunnel de garantir une maintenance de qualité optimale (sécurité des hommes et des systèmes, anticipation des besoins RH – recrutements, formations...–, maintien et évolution des compétences) tout en augmentant la disponibilité des équipements (temps accès maintenance réduits, replanification plus efficace face aux aléas, meilleure ponctualité des trains...). Wouter Tielemans, Directeur Business Solutions d'Ordina Belgique, intégrateur de Quintiq a évoqué l'utilisation des solutions de l'éditeur chez une société d'interim mondiale plaçant 45.000 personnes par jour. Grâce à Quintiq, qui automatise le « matching » entre les compétences des intérimaires et les désidératas des clients selon davantage de critères, les agents peuvent consacrer plus de temps à entretenir la relation avec les intérimaires et les clients, ce qui contribue à les fidéliser. CP
Yohanne Boulogne, Chef de projet fonctionnel
chez Eurotunnel ©C.Polge
 
 
Quintiq
World Tour
2016
(fin)
Des cas
d'application
très variés
Une table ronde animée par Henri Béringer a ensuite permis d'élargir encore les cas d'utilisation à d'autres industries (aéronautique / défense, énergie, cuisines...). « Dans toutes les industries, le consommateur a pris le pouvoir. La difficulté est que les modèles industriels en place sont rigides face à ces nouvelles demandes. C'est l'humain qui apporte le plus de flexibilité dans ces systèmes. Il faut le mettre en capacité de prendre les bonnes décisions », a martelé Hadrien Szigeti, Delmia Strategic Development Dassault Systèmes. Tous ont souligné l'importance de l'agilité et de la flexibilité dans l'industrie 4.0. Emmanuelle Rodriguez, Engineering R&D PLM Lead chez Accenture, a souligné le rôle des nouvelles technologies (IoT, objets connectés...) dans l'accompagnement des opérateurs et des décideurs. Laurent Blanchard, DGA Operations (EMEAR) Alliances et Services chez Dassault Systèmes a clos la matinée en rappelant le credo de son groupe : « L'humain est fondamental dans la création de valeur dans les entreprises », sans oublier de relever la nécessité qu'il évolue davantage vers les « cols blancs que les cols bleus » pour répondre aux challenges de demain. Des ateliers ont permis l'après-midi de voir d'autres cas d'applications de Quintiq (optimisation des contrôleurs qualités d'une usine, des pilotes d'une compagnie aérienne, des chauffeurs d'une société de bus et trams...) ainsi que la méthodologie de prise en main des projets. CP
 
   
  De gauche à droite : Emmanuelle Rodriguez (Accenture), Hadrien Szigeti (Delmia Dassault Systèmes), Wouter Tielemans (Ordina Belgique), Patrick Fardeau (Dassault Systèmes), Philippe Audrain (Dassault Systèmes) et Henri Béringer (Quintiq France) ©C.Polge  
 
Fabrication
additive
Une gestion
optimisée
des stocks
de poudre
métallique
à l'Enise
L'Enise (École Nationale d'Ingénieurs de Saint-Étienne) a sélectionné Aloer Consultants pour une mission de conseil sur la gestion des stocks de son laboratoire de fabrication additive. Depuis 1961, l'Enise dispense des formations en génie mécanique et génie civil avec pour particularité l'orientation concrète et terrain de ses futurs ingénieurs. Ainsi, cette école offre pour ses formations un ensemble d'équipements pour la Fabrication Additive, allant de la fabrication de la poudre au produit final. « Au fil du temps et en présence d'un lieu de stockage mal adapté, les poudres métalliques se trouvaient en carence de gestion contrôlée fine des opérations physiques et administratives. Nous avions une gestion de stock minimaliste, sans réel historique ni traçabilité », constate Patrick Baert, à l'initiative du projet et responsable de la plateforme Addifab. Nous avons établi une expression de besoins et rencontré Etienne Georges, dirigeant d'Aloer et ancien élève de l'Enise. Après une phase de diagnostic et d'analyse, décision est prise de développer un logiciel de gestion de stocks. Le projet a consommé une trentaine de jours pour une recette et une mise en production en novembre 2015. Les modules livrés répondent bien aux fonctionnalités définies dans le dossier. Aujourd'hui, nous sommes assurés de la traçabilité de l'utilisation de nos poudres métalliques, de l'étiquetage aux normes d'affichage de sécurité, du suivi de l'état de nos stocks, et de la connexion avec nos balances de pesées et lecteurs code-barres ». JPG  
 
BTP
Une équipe
dédiée à l'étude
des solutions
ferroviaires et
fluviales pour
les chantiers
du Grand Paris
Forwardis, commissionnaire de transport de marchandises du groupe SNCF, met en place une équipe dédiée aux besoins d'acheminement et d'évacuation des entreprises de BTP répondant aux appels d'offres des travaux du Grand Paris. Celle-ci sera mise à la disposition des acteurs du BTP pour répondre à leurs besoins en proposant des solutions sur-mesure. Animée par Jean-Paul Carlat, Directeur général délégué, elle est composée de Landry Eymard, ingénieur d'études ferroviaires, d'Antoine Lorentz, spécialiste des solutions multimodales, et de Gregory Michaux, responsable du département en charge de l'affrètement fluvial. Créé en janvier 2016 au sein de SNCF Logistics, Forwardis regroupe 5 entités commissionnaires de transport à dominante ferroviaire : Ecorail, Ermechem, Ermefret, Captrain Solutions et Captrain UK. Rappelons que la société Ecorail a organisé ces dernières années la logistique de chantiers d'évacuation des déblais du BTP, notamment pour les travaux du tramway de Tours et la démolition de la Halle marchandes de Bordeaux Saint Jean. Ecorail a également organisé l'an dernier le transport de 600.000 tonnes de ballast dans le cadre du chantier de construction de la LGV Sud Europe Atlantique. JPG  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Belgique
Dematic
va construire
le nouveau
centre de
distribution
Delhaize
Dematic a obtenu un contrat « clé en main » de la part du distributeur alimentaire belge Delhaize pour construire son nouveau centre de distribution (CD) de produits à rotation rapide à Bruxelles. Le système haute performance de palettisation automatisée de caisses mixtes (Amcap) de Dematic va constituer la pièce maîtresse du dispositif. Il devrait réduire considérablement la superficie du bâtiment mais aussi sa consommation d'énergie. Pour ce projet, Dematic va construire 2 entrepôts automatisés de grande hauteur composés de 13 allées stranstockeurs (ASRS) pour le stockage des palettes et de 20 allées de Multishuttle 2 avec 300 navettes pour le stockage des colis. Cette solution comprend 18 robots « RapidPall » qui palettisent automatiquement les colis sur les palettes en les filmant. L'Amcap est optimisée pour une utilisation dans les centres de distribution d'alimentation au détail. Le système élimine les erreurs de prélèvement, réduit les dommages des produits et améliore la précision de l'inventaire. Le logiciel Dematic iQ PackBuilder rationnalise les volumes et stabilise les palettes en se basant sur les caractéristiques des colis produits et les contraintes commerciales. Les frais de transport sont réduits en maximisant l'utilisation de l'espace des semi-remorques. Le Groupe Delhaize dispose de plus de 3.400 magasins dans le monde et réalise un chiffre d'affaires d'environ 23 milliards d'euros. JPG  
   
 

Grande-
Bretagne
Un camion
refroidi grâce
à l'azote
liquide
Le tout premier camion frigorifique du monde refroidi grâce à un moteur innovant utilisant de l'azote liquide est actuellement testé par la chaîne de supermarchés britannique Sainsbuy's. Grâce à l'expertise d'Air Products en matière de cryogénie cette unité de refroidissement n'émet aucune émission de CO2 et remplace les moteurs diesel traditionnellement utilisés. Ce nouveau système permettra de considérablement réduire les émissions de CO2 des camions frigorifiques. C'est en tant que spécialiste reconnu des applications cryogéniques qu'Air Products a travaillé en étroite collaboration avec Dearman et ses partenaires sur ce projet. Le nouveau système réfrigérant, basé sur l'invention britannique révolutionnaire du moteur Dearman, exploite l'expansion rapide de l'azote liquide pour entraîner les pistons d'un moteur qui n'utilise ainsi pas de carburant classique. Le système élimine de ce fait toutes les émissions d'oxydes d'azote et de particules, ce qui réduit considérablement les émissions globales du véhicule. Ce moteur devrait permettre d'économiser jusqu'à 1,6 tonnes de dioxyde de carbone au cours des trois mois que dureront l'essai, soit l'équivalent de plus de 14.500 km parcourus par une voiture familiale actuelle. Le nouveau moteur devrait économiser 37 kg d'oxyde d'azote et 2 kg de particules fines par rapport à un système diesel similaire. Le camion sera basé au centre de distribution de Waltham Point et livrera les supermarchés Sainsbury's de la région londonienne. JPG  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
29 juin 2016

JUIN 2016

Jeudi 30

Séminaire
AMBER ROAD
« Commerce
International et
Grand Export,
2e Edition »

Partenaire :
SCMagazine
De 14h à 18h
Cercle National
des Armées
Paris 8e




JUILLET 2016


Mardi 5
Webinar
DYNASYS

« Prévisions
et S&OP dans l'Industrie : Comment
améliorez ses prévisions dans différents environnements
de production»

De 17h à 18h


Mardi 12
FORUM D'ETE

« Les métiers de
la Supply Chain :
formation,
recrutement,
salaires, parcours,
perspectives... »

En partenariat avec
ESCP EUROPE
de 9h à 18h
Paris 11e

Partenaires




OCTOBRE 2016

Jeudi 13 et
vendredi 14

FORMATION
EURODECISION
« Formation
Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie