Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Pour vos
appels d'offres
Le panorama
des systèmes
d'automatisation
et de
robotisation
est en ligne
La 2e édition du panorama des systèmes d'automatisation, de mécanisation et de robotisation est en ligne et en accès libre dans son intégralité à partir d'aujourd'hui. Dans ce document exclusif réalisé par nos journalistes, vous pouvez découvrir la liste des principaux acteurs du marché ainsi que leur fiche signalétique, leurs spécificités et le type d'équipement et de services qu'ils proposent. Ce panorama, qui ne prétend pas à l'exhaustivité, vous permettra néanmoins d'avoir une connaissance précise des acteurs majeurs et le cas échéant vous aidera à réaliser une pré-sélection dans le cadre de vos futurs appels d'offres. A noter qu'il comprend également les différents articles publiés dans Supply Chain Magazine sur le même sujet.
Accéder directement
à cette rubrique.

 
 
 
 
Nomination
Oscar de Bok
devient
Directeur
de DHL
Supply Chain
MLEMEA
Suite au départ de Paul Graham pour des raisons personnelles, Oscar de Bok a été promu au poste de CEO de DHL Supply Chain Mainland Europe, Middle East & Africa (MLEMEA). Diplômé en droit privé et en droit commercial de l'Université de Groningen au Pays-Bas, il est entré chez DHL en 1992 et a occupé depuis de nombreuses fonctions de direction dans la division SC notamment en Italie, dans la région « Nordic & Baltic » puis au niveau de l'Asie-Pacific, un poste qu'il avait déjà récupéré en 2014 suite à la promotion de Paul Graham au poste de CEO de la branche MLEMEA. Après avoir vécu en Italie, en Suède, aux Pays-Bas, aux USA, en République Tchèque et à Singapour, Oscar de Bok fait son retour en Europe, il sera basé à Bonn et reportera directement à John Gilbert, CEO de DHL Supply Chain. PM  
 
Santé
bioMérieux
en pleine
transformation
de sa
Supply Chain
Dans le cadre de son projet Screen (Supply Chain Re-Engineering), bioMérieux s'est fixé il y a un an et demi une feuille de route jusqu'à fin 2018 pour mener à bien le plan de transformation de sa Supply Chain, améliorer ses niveaux de service, simplifier son réseau et rationaliser ses références (près de 17.000). Le mois dernier, Grégory Debuchy, Vice-Président Supply Chain Groupe et Frédéric Picano, Directeur des programmes Supply Chain, ont évoqué les cinq grandes étapes du projet lors d'un évènement client organisé à Lyon par le cabinet Citwell, qui accompagne bioMérieux depuis le lancement de Screen. La première étape a été d'établir un diagnostic, largement partagé par 50 managers clés, et restitué au Comité de Direction. Plutôt classique, surtout pour une société qui est reconnue mondialement dans le domaine… du diagnostic in vitro. Blague à part, le périmètre était assez large puisqu'il concernait tout à la fois les niveaux stratégiques de l'organisation (Long Range Planning, S&OP, segmentation marketing, offre client), la dimension planning (approvisionnements et plan de production) et jusqu'à l'exécution (administration des ventes, transport, stockage, ordonnancement, etc.). Il s'est agi dans un second temps de bâtir la cible de la future Supply Chain de bioMérieux, au travers de 18 ateliers thématiques (segmentation marketing, promesse client et règles de stockage, logistique, stratégie de distribution, etc.) qui ont impliqué des représentants de toutes les activités, pays et niveaux de responsabilité, renforçant ainsi la légitimité du projet. Troisième étape : l'élaboration de la roadmap, définie sur 4 ans, avec un priorisation les deux premières années des actions à plus fort impact. Les projets sont séquencés en fonction de leur contribution à un indicateur commun à l'ensemble des filiales : l'OTIF (On Time In Full). La volonté de la direction générale est d'atteindre un taux de service de 95%. Screen est découpé en 20 sous-projets de transformation placés sous la responsabilité d'un gestionnaire de programme, chargé de coordonner les chefs de projet. Un comité de pilotage s'assurer que les objectifs sont atteints dans le planning imparti. Quatrième phase : démontrer la faisabilité, la rentabilité et la « réplicabilité » avec un pilote. Celui-ci a rapidement été mis en place pour une gamme de produits majeure et sur trois nouveaux processus clés, dont le VMI entre la Supply Chain et les filiales. Avec succès, puisque l'objectif de l'OTIF a été atteint en moins de 4 mois. L'équipe projet a donc pu obtenir le feu vert du Comité de direction pour passer à l'ultime étape, celle du déploiement et de la mise en place d'une nouvelle organisation. Là encore, le choix s'est porté sur une démarche participative par ateliers pour formaliser les fiches de postes, détailler les missions et décliner les niveaux de responsabilité, jusqu'aux interfaces avec tous les métiers hors Supply Chain. « La communication interne a largement contribué à la conduite du changement. A cet effet, un large plan de communication multicanal a été lancé (newsletters, films, témoignages, participations aux réunions) pour renforcer l'adhésion ainsi que la compréhension de la nouvelle organisation » a déclaré Grégory Debuchy, Vice-Président Supply Chain Groupe de bioMérieux. JLR  
   
  De gauche à droite : Olivier Gonot, Manager chez Citwell, Frédéric Picano, Directeur des programmes Supply Chain de bioMérieux, Grégory Debuchy, Vice-Président Supply Chain Groupe de bioMérieux, et Guillaume Allemand, Directeur associé de Citwell.  
 
 
 
Secteur jouet
Geodis
transportera
Playmobil
depuis
la Bavière
jusqu'aux
points de vente
français
Playmobil France confie à Geodis pour une durée de 3 ans l'acheminement des jouets depuis l'entrepôt central basé en Bavière vers l'ensemble des revendeurs en France. Près de 21.000 expéditions, soit quelque 57.800 palettes, partiront chaque année de cet entrepôt, hors pics d'activité liés aux fêtes de fin d'année qui seront traités via des plans de transport spécifiques. Le métier Road Transport de Geodis assurera la portion de transport Allemagne - France et le métier Distribution & Express se chargera de la livraison finale auprès des enseignes clientes de Playmobil, l'ensemble des flux étant supervisés par une cellule de pilotage au sein de l'agence Geodis Paris Europe. « La combinaison de nos savoir-faire dans le transport de lots complets, avec le métier Road Transport et dans la distribution, avec le métier Distribution & Express a été déterminante pour remporter la confiance de Playmobil » déclare Olivier Mélot, DG Distribution & Express de Geodis. PM
 
 
Digitalisation
Michelin signe
un partenariat
global de 4 ans
avec CGI
Depuis 2012, Michelin solutions s'appuie sur CGI pour la mise en place et l'optimisation de ses outils informatiques qui l'aide à concevoir, développer et commercialiser des services innovants dédiées aux flottes de poids lourds, bus, camionnettes et génie civil en matière d'efficacité, de productivité et de mobilité (externalisation du poste « pneumatiques », assistance dépannage, amélioration de la gestion des parcs de semi-remorques, réduction de la consommation de carburant). La filiale du géant du pneumatique vient de renforcer son partenariat avec la SSII canadienne en signant cette fois un contrat longue durée de 4 ans. L'accord porte notamment sur le renouvellement de deux contrats qui concernent d'une part un outil de cotation permettant de définir les prix des services ainsi que le niveau d'engagement correspondant à chaque offre, en fonction de son coût, et d'autre part un outil de collecte et d'analyse de données destiné à améliorer les opérations et à proposer de nouveaux services. Les équipes de CGI vont également plancher sur un nouvel outil informatique destiné à faciliter et simplifier la gestion l'ensemble des contrats Michelin solutions (fournisseurs, clients...) en s'adaptant à leur complexité et à leur diversité. JLR
 
 
 
 
Chariots
Succès pour
le Linde World
of Material
Handling

Plus de 7.000 visiteurs de 50 pays ont assisté au World of Material Handling, l'événement crée par Fenwick-Linde voici 2 ans et qui s'est tenu entre les 9 et 25 mai 2016 à Aschaffenburg en Allemagne. Non seulement le nombre de visiteurs a dépassé de 15% celui de 2014, mais d'importantes commandes seraient également tombées suite à la présentation de la gamme complète des machines et solutions proposées par le constructeur allemand.
« Nos clients ont été ravis de découvrir les nouvelles solutions proposées. Leur retours confirment que nous nous concentrons effectivement sur les bonnes questions futures », a déclaré Christophe Lautray, CSO de Linde Material Handling, « De nombreux clients sont mis au défi d'utiliser les possibilités offertes par l'augmentation de la connectivité et de la digitalisation pour leurs tâches de manutention des marchandises. Nous sommes en mesure de nous présenter comme un partenaire qui comprend parfaitement ces défis et anticipe pour développer et garantir des solutions pour tous types de secteurs industriels. En conséquence, plusieurs grands clients internationaux ont passé commande sur place, en ajoutant jusqu'à un volume de plusieurs centaines d'unités. Cela inclut par exemple une commande de 150 frontaux électriques Fenwick de type E30 ». PM
Photo ci-contre : Christophe Lautray ©P.Monceaux
Photo ci-dessous : ©P.Monceaux
 
 
 
Mode et textile
C-Log va gérer
la logistique
de 4 nouvelles
marques
C-Log, spécialiste de la distribution Retail et E-Commerce, poursuit activement son développement avec les marques Claudie Pierlot (Groupe SMCP), Stéphane Kélian, Kickers et Mo&Co (marque de prêt-à-porter chinoise). Ces nouvelles collaborations viennent ainsi confirmer le positionnement de la filiale du groupe Beaumanoir en tant que logisticien des secteurs du textile et de l'équipement de la personne. « Nous avons pour ambition de devenir un acteur incontournable de la Supply Chain de l'équipement de la personne en France et à l'international. Le e-commerce est aujourd'hui pour C-Log un axe de développement stratégique pour atteindre cet objectif», déclare Bertrand Chabrier, directeur du Développement de C-Log. Pour ses clients C-Log assure la réception des produits, le stockage, la préparation de commande, le transport aval et la gestion des retours. « Mais aussi la gestion des pics d'activité et des volumes importants grâce à des process de mécanisation innovant et de la RFID », précise le prestataire. A noter que C-Log propose également des prestations comme le retrait du cellophane, l'emballage cadeau, l'ajout de mot personnalisé ou encore le packaging adapté au partenaire. JPG
 
 
LiveWorx
Internet
des objets
et réalité
augmentée,
le couple
gagnant...
« Nous avons vite compris que l'Internet des Objets, c'est la génération suivante de la gestion du cycle de vie des produits (PLM), a déclaré Jim Heppellmann, Pdg de PTC, éditeur américain de logiciels de CAO et PLM, en introduction du LiveWorx. Cet événement organisé par l'éditeur informatique PTC, a rassemblé du 6 au 9 juin 2016 à Boston, dans le Massachusetts, 4.500 clients et partenaires, acteurs de la communauté de l'Internet of Things, ou IoT pour les intimes, et analystes de 40 pays. Deux tests ont servi d'exemples à la stratégie alliant IoT et réalité augmentée de PTC. Le générateur connecté XQ35 de Caterpillar dispose d'un système de maintenance intelligent. Le technicien oriente sa tablette dotée de la nouvelle application Vuforia View Enterprise vers le marqueur ThingMarx apposé sur le générateur. Il voit alors en réalité augmentée sur sa tablette les données nécessaires à une meilleure maintenance prédictive. Le procédé est le même pour les pompes intelligentes que fabrique Flowserve, destinées aux industries de process comme les industries chimiques. Le test de Caterpillar a été visiblement concluant.
Terri Lewis, directrice technologique et digitale de Caterpillar, explique : « Plusieurs tests terrain ont eu lieu depuis six mois, notamment en France dans des parcs de location d'équipement. Nous avons démarré la production du générateur connecté dans notre usine irlandaise. L'Internet des objets donne une meilleure visibilité, donc permet de mieux gérer les risques. En outre, l'Internet des objets et la réalité virtuelle sont des opportunités pour notre force de vente de parler à de nouveaux départements chez nos clients, notamment l'IT. » CC
 
 
LiveWorx
(suite)
... Time
is money







Lors de LiveWorx, PTC a lancé 5 nouveaux produits en lien avec l'Internet des objets et la réalité augmentée. Notons 2 nouveaux outils lancés à partir de la plateforme IoT ThingWorx. PTC Remote Service aide les techniciens de maintenance à identifier à distance, faire le diagnostic et résoudre les problèmes d'équipements connectés. Il permet de surveiller en permanence les paramètres de performance clefs de l'équipement connecté. Ceci évite l'arrêt du fonctionnement des machines et contribue à réduire les aléas. L'objectif est de diminuer les coûts de maintenance et d'améliorer le service au client. Flowserve rappelle qu'arrêter une raffinerie représente une perte d'un million de dollars par heure. PTC Connected Service Parts Management capture et transmet à la solution de gestion des pièces détachées de PTC les données de géolocalisation et de performance des actifs connectés sur le terrain. Elle mène à une prévision plus précise de la demande en pièces de rechange. Les organisations sont ainsi capables d'améliorer les niveaux de service et augmenter la disponibilité des équipements. Le panel de clients de PTC présents à LiveWorx comprenant Caterpillar, Aridea Solutions, Analog Devices, Lego, MK :Smart, se sont accordés sur un point : l'Internet des objets est un outil qui résoud des problèmes existant depuis des années. Si les entreprises n'ont pas toujours besoin d'objets connectés, elles ont toujours besoin de résoudre leurs problèmes. CC
Photos de haut en bas : Jim Heppellmann, Pdg de PTC et
Terri Lewis, Directrice technologique et digitale
de Caterpillar ©C.Calais

 
 
  Le nouveau générateur XQ35 de Caterpillar porte le ThingMark vert et noir permettant de charger des données sur sa tablette. ©C.Calais  
 
Fusibles
Saint-Bonnet
de Mure,
l'unique
plate-forme
européenne
de Mersen,
se mécanise
C'est à Saint Bonnet de Mure dans le Rhône que Mersen conçoit, fabrique et distribue ses fusibles et appareillages pour fusibles avec un taux de service atteignant plus de 95%. Et c'est dans une démarche d'amélioration continue que s'inscrit l'investissement réalisé sur la plate-forme logistique lyonnaise et qui fera à terme de Saint Bonnet de Mure la seule plate-forme logistique Européenne de l'activité Protection Electrique. Il fallait s'assurer que Saint Bonnet de Mure soit en capacité d'absorber les flux logistiques des plates-formes Allemande et Autrichienne, qui sont amenées à disparaître. Au-delà de la nécessaire optimisation de l'espace et des stocks un bond en productivité était nécessaire, d'où la mécanisation et le choix d'un système de convoyage.
Après plusieurs appels d'offres, Mersen a retenu le nouveau système « Plug-and-Carry » de la société BOA, basée à Saint-Etienne. Il s'agit d'un Convoyeur Modulaire Intelligent, composé d'éléments standards pré-câblés et réutilisables, raccordés en mode « plug and play ».
Ce convoyeur favorise un montage rapide sans arrêter la production ainsi que des évolutions sans surcoût et surtout un fonctionnement sans panne globale, puisque chaque élément possède sa propre intelligence qui remplace la commande centralisée et ses contraintes. « Le cout global du projet est significatif mais nous prévoyons un ROI rapide, d'environ 1 an », estime Pierre Creusy, Directeur du projet optimisation Flux Europe. JPG
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
1er juillet 2016

JUILLET 2016

Mardi 5
Webinar
DYNASYS
« Prévisions
et S&OP dans l'Industrie : Comment
améliorez ses prévisions dans différents environnements
de production»

De 17h à 18h








Mardi 12
FORUM D'ETE

« Les métiers de
la Supply Chain :
formation,
recrutement,
salaires, parcours,
perspectives... »

En partenariat avec
ESCP EUROPE
de 9h à 18h
Paris 11e

Partenaires




OCTOBRE 2016

Jeudi 13 et
vendredi 14

FORMATION
EURODECISION
« Formation
Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie