Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
On a perdu ! On a perdu ! Oui, on a perdu 3 places dans l'indice de performance logistique établi chaque année par la Banque Mondiale. Classée 13e l'an passé, la France n'arriverait désormais qu'en 16e position alors que l'Allemagne caracole en tête. Est-ce à dire que nos logisticiens seraient moins bons que l'année dernière ? Interrogé lors d'une réunion chez GS1 la semaine dernière, le député François-Michel Lambert, président de la Commission Nationale de la Logistique n'a pu apporter de véritable explication à ce recul. Il s'est cependant dit consterné devant le peu d'intérêt que suscite la logistique dans l'opinion. La faute à qui ? A la presse dite « grand public » qui ne semble pas du tout concernée par le sujet, et plus encore au monde politique qui ne manifeste aucune appétence pour les problématiques de flux de marchandises. Cette absence d'engouement pourrait-elle entrainer un manque de moyens et expliquer ce recul ? Possible. Surtout si l'on observe qu'en réalité ce n'est pas la France qui recule mais les autres qui avancent plus vite qu'elle. D'un point de vue purement comptable, cela revient un peu au même. Mais la nuance n'est pas sans intérêt car elle induit de la relativité dans le jugement que nous portons sur nos propres résultats. Les leçons qu'il convient d'en tirer sont naturellement de poursuivre et d'intensifier la promotion de la logistique pour en faire une priorité nationale, mais aussi de ne jamais manquer d'évaluer nos progrès à l'aune de ceux accomplis par nos compétiteurs. Cela évite des désillusions en logistique comme dans bien d'autres domaines. JPG
 
 
 
 
Performance
logistique
L'Allemagne
en tête
de l'indice
L'indice de la performance logistique présenté dans la dernière édition du rapport bisannuel « Connecting to Compete 2016 : Trade Logistics in the global Economy », classe 160 pays en fonction de leurs performances logistique et commerciale. Pour la troisième fois l'Allemagne occupe la première place alors que la Syrie arrive en dernier. Le Kenya, l'Inde ou la Chine font partie des pays qui ont progressé le plus par rapport à la précédente édition. La France, quant à elle est passée de la 13ème à la 16ème place. Le classement s'appuie sur des données recueillies auprès de 1.200 professionnels. Les critères concernent l'efficacité de la Supply Chain, la qualité des infrastructures, les services, la fiabilité des expéditions, les procédures de dédouanement, etc. « Pour la première fois depuis que ce rapport existe, les pays enclavés ne sont plus systématiquement défavorisés comme en témoigne les bons résultats du Rwanda et de l'Ouganda qui bénéficient d'initiatives régionales concertées pour optimiser les couloirs commerciaux », indique le Banque Mondiale. Le rapport note également que depuis une dizaine d'années les priorités du secteur de la logistique ont évolué. « Les politiques évoluent privilégiant davantage la performance des acteurs nationaux et moins le commerce transfrontalier ou la facilitation des transports. Sans compter l'apparition de nouveaux défis pour l'industrie logistique et les pouvoirs publics, depuis le renforcement des qualifications et des compétences de la main-d'œuvre, à l'adaptation obligée au fléchissement de la croissance des échanges en passant par la gestion de l'empreinte carbone et le souci de durabilité. « Les performances logistiques dans les relations commerciales internationales et intérieures sont l'un des clés de la croissance économique et de la compétitivité d'un pays », commente Anabel Gonzalez, directrice principale du pôle mondial d'expertise en commerce et compétitivité du Groupe de la Banque Mondiale. On aimerait bien que cette corrélation entre performance logistique et croissance économique inspire davantage notre classe politique ! JPG
 
 
GS1 France
Une journée
autour
de l'Internet
physique
Le 5 juillet dernier, GS1 France organisait dans ses tous nouveaux locaux du boulevard Haussmann une journée sur « l'Internet physique ». Près d'une centaine d'invités ont participé à cet événement introduit par François Deprey, le directeur général de GS1 France, qui a notamment rappelé que « l'émergence d'un monde omnicanal passe nécessairement par l'interconnexion des Supply Chains ». Après une présentation théorique de l'Internet physique par Eric Ballot, professeur à l'Ecole des Mines ParisTech, Xavier Perraudin, DG de CRC (Roi de la Supply Chain 2016) est revenu sur son concept de mutualisation visant à optimiser le taux de remplissage des camions. Après les sites de Saint Martin de Crau et des Brumath, c'est maintenant sur Arras que cette plateforme est déployée avec le transporteur Jacky Perrenot. Les prochaines villes concernées par le CRC sont Bordeaux et Nantes avec un déploiement prévu pour le courant de l'été. Aujourd'hui les 3 CRC traitent mensuellement 4.500 palettes. Pour faire face à ce succès et au besoin de trésorerie qu'il nécessite, Xavier Perraudin envisage une deuxième levée de fonds en septembre. Parmi les différents orateurs qui ont marqué cette passionnante journée, citons Pierre Touton, directeur de Fluid-e qui a expliqué comment « la ramasse » pouvait permettre aux commerçants de mieux de concentrer sur leur métier et leur permettre de profiter des avantages de la mutualisation. Caroline Sulfour a annoncé pour sa part le lancement prochain de « Click & Truck », une société sponsorisée au départ par FM Logistic, et qui aurait pour vocation de mettre en relation des transporteurs et des chargeurs directement entre eux. « Le transport est un marché très atomisé avec un taux de défaillance annuel de 4% », a rappelé Caroline Sulfour. Partant du constat que 20% des trajets se font « à vide » Click & Truck propose une appli mobile qui a pour ambition d'aider les chargeurs à trouver rapidement les bons partenaires et les transporteurs à mieux remplir leurs camions. « L'expéditeur aura un prix plus compétitif et le transporteur aura une rentabilité améliorée ». Un peu plus tard dans la matinée, Pierre Freydier de JLL (société de conseil en immobilier) s'est attaché à présenter une nouvelle offre : la location d'entrepôt « à l'usage ». Ce service lancé en collaboration avec la foncière Montéa, vise à proposer aux distributeurs et aux industriels des mètres carrés disponibles (contrat de location à la semaine). Par ailleurs des grands industriels comme Procter et Unilever auraient demandé à JLL de commercialiser des espaces d'entreposage disponibles au sein de leurs propres entrepôts. Une sorte de R&B appliqué à la logistique ! En fin de journée c'est François-Michel Lambert, député écologiste des Bouches du Rhône et président de la Commission Nationale de la Logistique, qui est intervenu pour manifester son intérêt à l'Internet physique et plus généralement aux évolutions qui s'opèrent dans le secteur de la Supply Chain. Il a regretté que les médias ne s'intéressent pas plus à ce sujet et s'est dit atterré face à l'apathie du monde politique dans ce domaine. JPG
 
 

François Deprey
:
« l'important
c'est l'interconnexion
des Supply Chains
».
 
 

Xavier Perraudin
:
« Nous avons développé
une appli sur smartphone
qui permet de capter
les événements ».
 
 

Caroline Sulfour
:
« Nous avons développé
une place de marché B2B
dont le moteur de recherche
analyse les offres
qui correspondent aux besoins
des chargeurs »
.
 
 

François-Michel Lambert
:
« Les responsables
ne s'intéressent pas
à la logistique. Je suis sûr
qu'ils ne lisent même pas
« Supply Chain Magazine ».
Sauf moi, bien sûr ».
 
 
Logistique
urbaine
Le projet
du consortium
Evol a été
retenu
à Grenoble
C'est le consortium E.V.O.L (Espaces de Valorisation et d'Optimisation Logistiques), mené par La Poste, qui a remporté l'AMI (Appel à Manifestation d'Intérêt) pour la création d'un dispositif de logistique urbaine, lancé en novembre dernier par la métropole de Grenoble et le Syndicat Mixte des Transports en Commun. Outre le groupe La Poste, Evol rassemble City Logistics (opérateur lyonnais de Logistique Urbaine), Fret'Vite (transport express, stockage et logistique), Vélocité (entreprise de coursiers à vélos) et Job@vélo (Bureau d'étude sur les activités à vélo/logistique inversée). Le projet s'appuiera en effet sur la complémentarité de l'offre du groupe La Poste en Isère (Chronopost, DPD, Colissimo), notamment pour la gestion des colis de moins de 30 kg, sur le savoir-faire développée à Lyon par Citylogistics pour la messagerie de colis de plus de 30 kg et les palettes, et sur l'expertise de Vélocités (installée à Grenoble depuis 2006). Le consortium s'est engagé à réaliser l'intégralité de ses livraisons dans le centre-ville élargi de Grenoble en véhicules « moins polluants » (électrique, GNV et vélos) dès décembre 2016. Selon la taille des marchandises et les véhicules utilisés, les flux seront répartis sur 3 types de plateformes mutualisées : un CDU pour les colis de plus de 30 kg et les palettes, un Espace logistique Urbain (ELU) pour les colis de moins de 30 kg, et 2 Espaces Logistique de Proximité (ELP) pour les petits colis et le départ des flux à vélos. Pour le démarrage, Evol devrait utiliser les locaux de la Poste. Le groupe dessert déjà le centre-ville de Grenoble avec 15 voitures électriques, 11 véhicules GNV, 25 vélos à assistance électrique et 7 chariots à assistance électrique. Dans un communiqué, La Poste inique d'ailleurs que le Centre de Distribution Urbaine (CDU) sera implanté à Noyarey (à 10 km au nord-ouest de Grenoble) et sera opérationnel dès le mois d'octobre. La montée en puissance du dispositif devrait permettre d'ici un an de gérer 25 tonnes par jour de marchandises (palettes et colis de plus de 30kg), ainsi que les flux retours (collecte des recyclables, d'huiles usagées, de livres d'occasion, etc.). JLR  
 
Préparation de
commandes
Kardex lance
la LR35
en France
La solution modulaire LR35 de Kardex, qui a déjà été installée sur plusieurs sites pilotes en Allemagne, arrive en France. Plusieurs dossiers sont déjà à l'étude dans l'Hexagone et Kardex commence à organiser des présentations détaillées du produit à différents cabinets de consulting. Basée sur le concept du mini-load, la LR-35 est une solution modulaire de type « goods-to-man » complémentaire à la gamme Kardex, conçue pour répondre aux exigences de la préparation de commandes liées au BtoB et BtoC, en mode double cycle, y compris pour les PME. Son système de pilotage peut s'intégrer facilement avec les WMS et WCS du marché.
« Nous sommes très confiants sur le lancement du LR35 qui va nous permettre d'étendre notre marché dans des domaines où nous n'étions pas forcément mais également en complément d'installations déjà présentes chez nos clients. Cette solution offre également à Kardex la possibilité d'élargir son partenariat avec les acteurs du monde du convoyeur, des WMS voire des AGV », adéclaré Daniel Chalancon, le Directeur général de Kardex France. Le LR 35 sera présenté au salon All4Pack Paris (14-17 novembre à Paris Nord Villepinte), sur le stand 6 G 102 de Kardex France. JLR
 
   
   
 
WMS
Delta Import
modernise
sa logistique
avec Infflux
C'est pour donner une nouvelle impulsion à sa logistique, actuellement essentiellement manuelle, que la société Delta Import a sélectionné il y a quelques mois BEXT WS, le logiciel de gestion d'entrepôt développé par Infflux.
L'option retenue par ce créateur et distributeur de produits high tech et design distribués en Europe par un vaste réseau de partenaires (revendeurs, grossistes, VPC, GSS, GMS...) est l'analyse fonctionnelle guidée : un chef de projet Infflux sera force de proposition et d'action sur les « meilleures pratiques » logistiques à mettre en place pour optimiser l'ensemble des processus dans l'entrepôt de Delta (12.000 m, 2.000 références, 2 M d'articles stockés, 30.000 expéditions par an).
Sa mission sera également de trouver le juste dimensionnement logistique pour que la plate-forme
actuelle, qui devrait s'agrandir dans les prochaines années,
puisse absorber la croissance de Delta, de l'ordre
de 15% par an. JLR
 
 
Vacances
Casino avitaille
les bateaux
de plaisance
Casino lance un service de livraison pour les plaisanciers, baptisé Casino on Board. Les plaisanciers dont les bateaux sont amarrés dans 15 ports de la côte méditerranéenne entre Carqueiranne dans le Var, et Saint-Laurent-du-Var dans les Alpes-Maritimes, peuvent passer commande en ligne, ou par téléphone du lundi au vendredi de 9h à 19h. Ils sont ensuite livrés gratuitement sur leur bateau. Le minimum de commande est de 200 euros, un seuil qui ne devrait pas gêner les plaisanciers de Saint-Tropez, Cannes ou Nice. CC
 
   
  Le port de Cannes fait partie des 15 ports où est lancé Casino on Board. ©C.Calais  
   
  Les 15 ports méditerranéens couvertspar le service.  
 
Transport
Dachser ouvre
de nouveaux
entrepôts
en Europe
Dachser vient d'investir plus de 20 M€ afin d'augmenter de 39.000 m2 sa superficie d'entreposage en Europe – soit 84.000 emplacements de palettes supplémentaires – via l'ouverture de nouveaux entrepôts. En Autriche, où le lancement de l'extension de son site logistique de Hörsching (près de Linz), a été lancé fin juin. Ce nouveau bâtiment, qui devrait être opérationnel début 2017, offrira alors à ce site une capacité de stockage de 20.000 emplacements palettes sur environ 10.000 m2. Cet investissement de 10 M€ servira à concentrer sur un lieu unique les activités de la filiale Dachser Air & Sea Logistics. Agrandissement également du site d'Überherrn, en Allemagne, afin de lui permettre d'atteindre 11.000 m2 d'entrepôts et 600 m2 de bureaux. Ce bâtiment entrera en service fin Octobre 2016. Ce site d'Überherrn a une double fonction : agence de transport traditionnelle le jour, il devient en soirée un Eurohub traitant l'ensemble des expéditions du groupage sur l'Europe. La France n'est pas oubliée dans le renfort des capacités du prestataire allemand, avec l'ouverture d'une nouvelle agence de 12.000 m2 à Salon de Provence (13), et l'extension en mars dernier de 6.000 m2 du site de Reims (51). Sa capacité est désormais de 27.000 palettes, avec des solutions notamment pour le vin, les spiritueux et les clients industriels. NB  
 
Santé
UPS investit
à nouveau dans
le transport
d'échantillons
biologiques
UPS réaffirme sa volonté de devenir un leader mondial du transport d'échantillons biologiques. Afin de répondre aux stricts critères logistiques exigés, des améliorations ont été apportées aux capacités logistiques déjà en place, incluant le développement d'un système d'expéditions facile à utiliser, une expansion du réseau de tours de contrôle dédié au secteur de la santé, et des capacités d'interception et de reglaçage des colis, ainsi que l'optimisation des opérations de livraison de produits thermosensibles, provenant et à destination de plus de 60 pays. UPS dispose d'un large éventail de services spécialisés dans la santé, tels le stockage et le transport de produits thermosensibles (cf. NL 2233), la surveillance et la sécurité 24h/24, ou encore une plate-forme mondiale de gestion des commandes. Les expéditeurs ont la possibilité de personnaliser les solutions des différents portefeuilles proposés. La société compte plus de 50 sites dédiés à ce secteur, répartis à des endroits clefs sur les marchés mondiaux. NB  
 
INFOS INTERNATIONALES  

USA
3 records
pour le MOL
Benefactor
En l'espace d'une semaine, le Benefactor de l'opérateur Mitsui OSK Lines (MOL) a battu trois records à commencer par celui du plus grand navire ayant jamais transité par le canal de Panama avec ses 337 m de long et ses 10.100 EVP de capacité, soit 30 EVP de plus que le précédent recordman. Ce même jour, le 1er juillet dernier, il a également payé le droit de passage le plus élevé de l'histoire du canal : 829.468 dollars USD selon un twit posté par l'administrateur du canal Jorge L. Quijano pour une cargaison de 7.100 EVP selon seatrade-maritime.com. Enfin, vendredi 8 juillet 2016, le Benefactor est devenu le plus grand navire, toujours en capacité, à faire escale au terminal GCT Bayonne du Port de New York New Jersey, un port dont l'accès demeure limité en hauteur par le pont de Bayonne qui traverse son entrée. Le MOL Benefactor opère au sein de l'alliance G6 sur la route NYX qui relie la Chine aux Etats-Unis, cette ligne fait escale à Qingdao, Ningbo, Shanghai, Busan, Norfolk, Savannah et New York. La relation entre MOL et le Canal de Panama ne date pas d'hier. En effet, il y a 101 ans, en 1915, le MOL Motor Vessel Kongosan Maru avait été le tour premier navire de l'histoire opéré par un armateur à traverser le Canal de Panama. PM
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
11 juillet 2016

JUILLET 2016

Mardi 12
FORUM D'ETE
« Les métiers de
la Supply Chain :
formation,
recrutement,
salaires, parcours,
perspectives... »

En partenariat avec
ESCP EUROPE
de 9h à 18h
Paris 11e

Partenaires



SEPTEMBRE 2016

Jeudi 22
Conférence
ZETES
« Optimiser Traçabilité et Visibilité Supply Chain »
Découvrez les
nouveaux défis
liés à la
Supply Chain
et comment les
surmonter grâce
à des solutions
innovantes.
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 14h30
Espace St Martin
Paris 3e


Jeudi 29
SSI SCHÄFER
 «Visite du centre Logistique de Longchamp »
Partenaires
Vinci Consulting
SCMagazine
de 10h à 15h30
Segré (45500)



Vendredi 30

Conférence
INTERLOG
« Faites de vos transports
un vecteur
de croissance ! »

Participation de Schneider Electric
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 10h45
Club Confair
Paris 9e




OCTOBRE 2016

Jeudi 13 et
vendredi 14

FORMATION
EURODECISION
« Formation
Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie