Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Evènement
La Supply Chain
Finance
s'invite au
Congrès Fapics
Le Congrès Fapics 2016, qui s'est déroulé vendredi 8 juillet dans les locaux de Sanofi à Gentilly (94), a fait la part belle au thème de la Supply Chain Finance. Après quelques mots d'introduction de Michel Ducroizet et Caroline Mondon, respectivement Président et Directrice Générale de Fapics, Yves Dallery, Associé chez Diagma, a animé une matinée composée d'une master class puis d'une table ronde sur le sujet de l'interaction entre les fonctions Supply Chain et Finance. « Les directeurs Supply Chain ont besoin de connaitre l'impact financier de leurs décisions » a-t-il déclaré avant de passer la parole à Christoph Lenhartz, ex-Président de l'Association Tocico. Celui-ci a présenté le nouveau Serious Game porté en France par Fapics.
Sur le principe du jeu The Fresh Connection, dont la manche finale française se déroulait parallèlement au congrès, The Cool Connection est destiné aux directeurs Supply Chain mais aussi au monde de la finance. « Il n'existe pas de flux physiques sans flux financiers et vice versa. Il existe des interdépendances entre ces décisions dont il faut tenir compte, ce jeu ajoute donc un volet sur les modalités de paiement par rapport au Fresh Connection » annonce Christoph Leinhartz. « Ce jeu constitue une opportunités pour les directeurs SC et Finance de trouver un terrain d'entente et d'échange » conclut Caroline Mondon. PM
 
   
  Michel Ducroizet et Caroline Mondon, respectivement Président et Directrice Générale de Fapics  
 
 
 
Evènement
(suite)
La Supply Chain
Finance
s'invite au
Congrès Fapics
Lors de la table ronde qui a suivi, plusieurs experts en la matière se sont efforcés de mettre en évidence l'intérêt d'une bonne collaboration entre les domaines de la Supply Chain et de la Finance. « Lors de nombreuses missions, nous ressentons très tôt le besoin d'aligner Finance et SC pour repartir sur de bonnes bases » entame Olivier Dubouis, Associé chez Diagma, « Il est d'autre part important de répondre à plusieurs questions telles que : comment valoriser l'obsolescence du stock ?, Quel est le prix de revient des produits ? ». « La relation avec la Finance doit être privilégiée, le Directeur SC a d'autant plus de liberté d'action que les comptes sont bons » estime Bernard Amaury, VP Supply Chain Globale chez Sanofi, un point sur lequel Hervé Hillion, Conseiller en SC pour Say Partners, a souhaité rebondir : « Le BFR est le point de rencontre entre la Finance et la SC car nous devons répondre aux deux questions suivantes : Qu'est-ce-qu'un bon niveau de BFR ? Le BFR est-il équilibré ? Le financement de la SC est un sujet en plein accélération » lance-t-il. Pour Laurent Grégoire, de la Chaire Supply Chain Supelec, les Directeurs SC doivent apprendre à parler finance s'ils veulent se faire comprendre par leurs homologues de la Finance : « La relation SC – Finance est au cœur du sujet. Nous devons traduire des termes comme « taux de service » en « pénalités financières » et parler du coût d'une mauvaise prévision des ventes. Les directeurs SCM doivent mieux comprendre la Finance et ses process » souligne-t-il. Enfin, pour Catherine Schmitt-Weber, Associée chez Oliver Wight, l'essentiel est la communication : « Il faut casser le paradigme. Je suis pour instaurer des forums pour que les deux partis se parlent de façon régulière. Chez Oliver Wight, nous essayons d'associer les financiers à tous les niveaux du processus IBP [ndlr : Intergrated Business Planning] » déclare-t-elle. PM  
   
 
Evènement
(fin)
La Supply Chain
Finance
s'invite au
Congrès Fapics

La thématique financière s'est conclue sur l'intervention de Christophe de Courson, Managing Director d'Argentic Groupe France qui, avec son expérience dans le domaine bancaire, a fourni quelques explications sur ce concept encore mal maitrisé qu'est la Blockchain. « La Blockchain a été créée pour gérer le bitcoin, une monnaie qui bien que virtuelle, a aujourd'hui une valeur réelle. Il s'agit d'une base de données comportant des registres, ces registres représentent le suivi de transactions. Transposée à la Supply Chain, la Blockchain permettrait de suivre les transactions entre les acteurs de la SC. L'idée est de créer un consensus entre les chargeurs, transporteurs, importateurs etc La Blockchain permet d'établir une confiance entre les acteurs, en effet, chaque étape est notifiée dans la Blockchain et peut ensuite être consultée, il n'y a donc pas de place pour l'erreur. Les échanges peuvent être automatisés et les devices utilisées pour la renseigner fournissent la géolocalisation des différentes étapes, il est donc très difficile de frauder ». Selon lui, la Blockchain est synonyme de gain de temps, de simplicité, et de transparence. C'est également, en automatisant la communication, un moyen de connaitre les problèmes en temps réel et de les régler avant qu'il ne soit trop tard ce qui devrait se traduire par une meilleure qualité de service. PM
Photo : Christophe de Courson, Managing Director d'Argentic Groupe France
 
 
e-commerce
Jadéo confie
la construction
de sa
plate-forme
à Openbox
La société Jadéo, spécialisée dans la distribution en Europe de déguisements et d'articles de fête par internet (avec notamment la marque deguisetoi.fr sur le marché français), s'est lancé dans la réalisation d'une plate-forme logistique à Vaulx-Milieu (38), entre Saint-Quentin-Fallavier et l'Isle-d'Abeau. Le projet est mené par la société OpenBox, dans le cadre d'une offre de co-construction baptisée « Co Design&Build », qui garantit le résultat dans le cadre d'un Contrat de Promotion Immobilière, avec un éventuel partage des économies réalisées par rapport au devis initial en cas d'amélioration économique. C'est Jadéo, à partir des propositions faites par Openbox, qui a pris toutes les décisions concernant le projet, y compris le choix de l'architecte (XXL Atelier), du bureau environnement, du géotechnicien, etc.
La plate-forme, qui peut employer jusqu'à 120 personnes et stocker plus de 40.000 références, est composée de deux cellules logistiques (réception et expédition) pour un total de 12.000 m², avec une mezzanine de picking en R+3 de 9.000 m² alimentée par des convoyeurs, ainsi qu'une zone de triage/expédition de 3.000 m². JLR
 
   
 
Serious Game
Victoire
à domicile
à la Fresh
Connection
C'est à l'issue du congrès Fapics 2016 qu'ont été dévoilés les résultats de la finale française du « serious game » The Fresh Connection. Neuf équipes étaient en lice dont l'équipe Essilor, vainqueur international en 2015, ainsi que les équipes Agora SCM, LVMH, Sanofi, Qualipac et Bernard Controls (2e aux ROIS de la Supply Chain 2015). Quatre équipes sur neuf ont terminé les trois manches de cette journée avec un ROI positif. 4e Qualipac Team avec un ROI de +2,9%, 3e LVMH Juice in Time avec un score de 17,8%, et dans un mouchoir de poche Bernard Controls 2e avec 19,5%. Victoire à domicile, la compétition se déroulait à Gentilly (94) dans les locaux de Sanofi, pour l'équipe Sanofi Sanofresh avec un excellent ROI de 27,1% et les félicitations du jury et de toute la salle. Elle aura l'honneur et la lourde tâche de défendre les couleurs françaises à Miami le 22 septembre prochain et de faire aussi bien que l'équipe Essilor 2015, c'est-à-dire de conserver ce trophée en France. Notez également que la « Student Challenge » réservée aux étudiants a été remportée par l'équipe UTT composée de Julien Chelot, Alice Berthier, Cyril Koch et Laurent Dylan. PM
 
   
  Alice Berthier et Julien Chelot, vainqueurs du Student Challenge  
   
  Equipe Sanofi Sanofresh, vainqueur de la finale française du jeu The Fresh Connection 2016, de gauche à droite Nicolas Douvry, Pierre Le Meur, Christine Bonnemayre, Gildas Marsaly  
 
Concours
3 élèves de la
filière transport
reçus
au Concours
général
17.367 élèves ont pris part au Concours Général. Ils étaient 59 sur la ligne de départ pour le Transport, puis 14 après l'épreuve écrite, et enfin 3 après l'oral. Les candidats ont dû, après 4 heures de préparation, se présenter face au jury et rendre compte de leur analyse et de leurs préconisations pour résoudre des problèmes d'ordre professionnel. Les 3 lauréats s'appellent Kévin Brenier du lycée de la Cardinière à Chambéry (1er prix), Pierre Selleret du lycée Saint Paul Bourdon Blanc à Orléans (2e prix) et Maximilien Gouttebroze du lycée Claude Lebois à Saint Chamond (3e prix). A l'issue de la cérémonie, Jean-Paul Deneuville les a félicité les 3 lauréats qui ont tous décidé de poursuivre leurs études dans le Transport ! A noter également, des chèques-cadeaux (600 € pour le 1er prix et 300 € pour les 2e et 3e prix) leur seront remis à la rentrée par les délégués AFT de leur région. JPG  
 
Transport
Mutual Logistics
acquiert
9 semi-
remorques
sous
température
dirigée
Dans le cadre de sa politique d'innovation, Mutual Logistics renforce sa flotte avec 9 semi-remorques Schmitz Cargobull sous température dirigée, dotées du système télématique proposé par le constructeur. Ces véhicules sont équipés en 1ère monte des groupes frigorifiques Carrier et de la solution Télématique de CargoBull. Ils s'ajoutent aux 30 semi-remorques de la flotte du prestataire. « Grâce à la télématique, nos managers disposent dorénavant de nombreuses informations en temps réel et sont en mesure de piloter et de contrôler les semi-remorques à distance », indique Naïm Denis ,Directeur marketing et développement de Mutual Logistics. Grâce à l'enregistreur de température développé par le constructeur, ils ont accès à la courbe de température en temps réel et à distance. Ils peuvent les analyser, les éditer, les transférer à leurs clients, etc. En outre, le système de CargoBull Telematics délivre un ensemble de paramètres comme les heures de fonctionnement (qui permet notamment de planifier la maintenance), les cycles de dégivrage, le niveau de charge de la batterie et le niveau de carburant du groupe frigorifique, etc. « Grâce à ces données, couplées à des alertes, nos équipes sont en mesure d'assurer le bon fonctionnement des groupes, d'éviter les pannes et les variations de température », commente Naïm Denis. JPG
 
   
 
Trimodal
Contargo crée
sa propre
société
de transport
ferroviaire
Depuis le 1er juillet 2016, Contargo consolide l'ensemble de ses activités ferroviaires dans une nouvelle entité : Contargo Rail Services GmbH. Le prestataire de transport trimodal de conteneurs regroupe ainsi les activités des trois modes de transport au sein de trois sociétés dédiées : Road Logistics, Waterway Logistics et Rail Services. Contargo Rail Services, dont le siège est à Mannheim en Allemagne est dirigée par deux spécialistes du transport ferroviaire : Andreas Mager, qui a travaillé pendant plusieurs années pour l'opérateur Hupac et Michael Lückenbach qui a acquis de multiples expériences chez DB Cargo/DB Intermodal et chez Transfracht. « Notre but est de poser les jalons pour un développement cohérent du transport ferroviaire au sein du groupe Contargo », explique Andreas Mager, co gérant. « Cette nouvelle société ne changera rien pour les clients existants. Leurs interlocuteurs et leurs numéros de téléphone restent les mêmes. Le but du regroupement est plutôt de pouvoir développer, dans le futur, de nouveaux produits ferroviaires intégrant, par exemple, des terminaux ne faisant pas partie du groupe Contargo », explique pour sa part Michael Lückenbach, co-Gérant. JPG  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Belgique
Côté Lumière
fait confiance
au côté belge
de Logvad
Le site belge de vente de luminaires sur Internet, Coté Lumière, a choisi de confier sa logistique au prestataire français Logvad, qui exploite deux entrepôts dédiés à l'e-commerce et à la vente à distance de part et d'autre de la frontière belge, l'un à Leers (Nord), l'autre à Mouscron en Belgique. C'est ce site belge qui sera utilisé pour la préparation des commandes, l'emballage, l'expédition et la gestion des retours pour le compte de Côté Lumière. JLR
 
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
12 juillet 2016

JUILLET 2016

Mardi 12
FORUM D'ETE
« Les métiers de
la Supply Chain :
formation,
recrutement,
salaires, parcours,
perspectives... »

En partenariat avec
ESCP EUROPE
de 9h à 18h
Paris 11e

Partenaires



SEPTEMBRE 2016

Jeudi 22
Conférence
ZETES
« Optimiser Traçabilité et Visibilité Supply Chain »
Découvrez les
nouveaux défis
liés à la
Supply Chain
et comment les
surmonter grâce
à des solutions
innovantes.
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 14h30
Espace St Martin
Paris 3e


Jeudi 29
SSI SCHÄFER
 «Visite du centre Logistique de Longchamp »
Partenaires
Vinci Consulting
SCMagazine
de 10h à 15h30
Segré (45500)



Vendredi 30

Conférence
INTERLOG
« Faites de vos transports
un vecteur
de croissance ! »

Participation de Schneider Electric
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 10h45
Club Confair
Paris 9e




OCTOBRE 2016

Jeudi 13 et
vendredi 14

FORMATION
EURODECISION
« Formation
Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie