Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Prestataires
logistiques
ID Logistics
ne ferme pas
la porte
à d'autres
acquisitions
en Europe

Annoncé fin juin (voir NL n°2304) et finalisé le 23 août, le rachat de Logiters par ID Logistics n'a pas freiné les ambitions d'expansion internationale du groupe dirigé par Eric Hémar. La priorité est certes de réussir l'intégration de Logiters (250 M€ de CA, 3.300 collaborateurs et 53 sites en Espagne et au Portugal) et de sécuriser les coûts de démarrage des nouveaux dossiers gagnés. Mais ID Logistics reste également « attentif pour saisir de nouvelles opportunités de croissance externe, notamment en Europe » a indiqué le groupe mercredi dans un communiqué sur ses résultats du premier semestre(+4,3% du CA à 460,9 M€ et un bénéfice net consolidé stable à 6,5 M€).Sa dette financière post acquisition de Logiters (environ 1,3 fois l'EBITDA pro forma) lui permet en effet de pouvoir envisager de nouveaux rachats parallèlement à sa stratégie en Europe d'élargir son portefeuille clients à des segments d'activité nouveaux tels que la santé/pharmacie ou l'automobile. JLR
Photo : Eric Hémar
 
 
 
 
INVITATION
Visite du centre
logistique
de Longchamp
La société SSI Schäfer et Supply Chain Magazine vous invitent jeudi 29 septembre à Segré (49) à une visite du centre logistique de la célèbre maison de maroquinerie de luxe, Longchamp. Au cours de cette visite vous pourrez découvrir l'installation automatisée, utilisant un système de préparation de commandes de produits volumineux, le séquençage de l'emballage avant expédition et l'utilisation d'AGV pour le réappro des emplacements picking. Vous pourrez également participer à la conférence-débat sur le thème « Quelle logistique pour les produits sensibles », qui sera animée par Jean-Philippe Guillaume, Directeur des rédactions de Supply Chain magazine. Cet événement, organisé en partenariat avec Vincia Consulting, s'adresse exclusivement aux responsables Supply Chain et logistiques des secteurs PGC, grande distribution et distribution spécialisée. Nombre de places limité.
Renseignements
et inscriptions.
 
 
Infrastructures
La Cour
des comptes
réitère
ses doutes
sur le rôle
de l'AFITF
Dans un référé adressé à Manuel Valls le 10 juin et rendu public lundi dernier, la Cour des comptes constate « l'absence de plus-value » de l'AFITF (Agence de financement des infrastructures de transport de France), comme elle l'avait déjà fait dans son rapport public annuel de 2009. Les magistrats du Palais Cambon estiment que l'Agence n'a ni feuille de route ni marge de manœuvre, la qualifiant tour à tour d' « instrument de débudgétisation » et de « caisse de financement gérée de facto par la DGITM », sans autonomie décisionnelle. Mais l'objet de ce référé est davantage de tirer la sonnette d'alarme sur la nécessité d'une maîtrise de la trajectoire de financement dont l'AFITF a la responsabilité, en faisant le constat d'une déconnexion entre les engagements pris et les moyens réels et limités de l'AFITF. Dans un contexte où l'Etat pourrait décider d'aller plus loin dans l'engagement et le financement du tunnel ferroviaire Lyon-Turin et du canal Seine-Nord, la Cour formule notamment comme orientation de définir des priorités sur les projets à venir, notamment au regard de leur rentabilité socio-économique, et de réduire considérablement les engagements nouveaux. Le Président du conseil d'administration de l'AFITF, Philippe Duron a tenu mercredi à réagir dans un communiqué en soulignant, comme l'a fait le Premier Ministre dans sa réponse au référé le 10 août, que l'Agence concentre en un lieu unique l'ensemble des décisions de financement d'infrastructures de transport comportant un apport de l'Etat. Il souligne aussi le fait qu'être sous la tutelle du gouvernement en ce qui concerne les décisions de lancer des projets d'infrastructures n'empêche pas le conseil d'administration de l'AFITF de demander des comptes et des bilans qui contribuent à la transparence des choix en matière d'infrastructures de transport. En revanche, ni Manuel Valls ni Philippe Duron n'ont réagi sur la nécessité, jugée indispensable par la Cour des Comptes, de définir des priorités sur les projets à venir en matière d'infrastructure de transport. JLR
 
 
 
 
Convention
Solas Contargo
pèse les
conteneurs
pour
ses clients

Suite à l'entrée en vigueur au 1er juillet dernier des nouvelles règles Solas qui oblige désormais les chargeurs à envoyer les informations concernant la masse brute vérifiée (VGM) de leurs conteneurs aux armateurs maritimes avant embarquement, Contargo propose à ses clients de réaliser la pesée sur ses différents terminaux intérieurs, notamment celui de l'Escault Valenciennes Terminal à Saint-Saulve. L'opérateur de réseau multimodal de conteneurs précise que pour éviter des surcoûts, il faut que la commande de pesée soit passée avant l'arrivée du conteneur au terminal (pesée « directe »). Les tarifs sont également différenciés si le conteneur est ensuite chargé sur une barge, sur un train ou sur camion. JLR  
 
Immobilier
Une percée
spectaculaire
des marchés
secondaires

Selon Arthur Loyd Logistique la demande placée pour les entrepôts de plus de 10.000 m² reste encore bien orientée avec plus d'un million de m² commercialisés depuis le début d'année. Didier Terrier, directeur général, note que le 2e trimestre accuse toutefois un net ralentissement, très sensible sur la dorsale. Avec 410.000 m², l'Ile-de-France affiche une baisse de 20 % par rapport à la même période en 2015. Les transactions évoluent sur des créneaux de surfaces plus petites (inférieures à 20.000 m²), dans l'existant (40 % sur des bâtiments de classe B), animées aux 2/3 par les prestataires, avec une concentration au Sud de la Francilienne. Sur le reste de la dorsale, les volumes sont en fort recul avec seulement 3 transactions de classe A et B sur chacun des pôles : 37.000 m² en région marseillaise, 58.000 m² et 72.000 m² pour les marchés du Nord et de Lyon. Mais si les zones « prime » sont plutôt en berne, le redéploiement de la Supply Chain de la grande distribution contribue dans un même temps à la percée spectaculaire des marchés secondaires, qui captent 47 % de la demande placée et 3 clés-en-main sur 4. En tête du peloton, la région Bourgogne avec 127.000 m² (dont 2 projets XXL de Carrefour), la région Bretagne avec 115.000 m² (dont la plus grosse transaction de l'année, 70.000 m² par ITM), suivies par Bordeaux et Midi-Pyrénées. Côté offre, la tendance est à la stabilité, voire à la baisse sur l'ensemble des marchés depuis le début de l'année, avec pour constante le recul des surfaces neuves et qualitatives, malgré le retour timide mais salué des opérations en blanc depuis 2015. Enfin Arthur Loyd Logistique constate que les valeurs locatives faciales évoluent peu, en dépit des pressions sur l'offre et une conjoncture plutôt porteuse : elles s'établissent dans une fourchette allant de 47 à 58 € le m² en Ile-de-France et de 43 et 46 € sur le reste de la dorsale. JPG
Photo : Didier Terrier
 
 
Douane
Delta Hub,
un nouveau
portail
de traçabilité
Delta Douane, prestataire douane spécialisée dans les procédures domiciliées, vient de mettre en ligne son nouveau système de tracking douane, Delta Hub. Ce système permet à ses clients et aux prestataires d'avoir un accès direct à l'ensemble des informations concernant les opérations douane réalisées pour leurs comptes (consultation et édition des déclarations douane, comptabilité matière, base articles, RTC, procédures, contrôle des déclarations, etc.). Ce portail a l'avantage de permettre aux différentes fonctions de l'entreprise (Supply Chain, service administratif, finance, comptabilité...) d'avoir un accès direct et sécurisé au site, sans contrainte, et disponible 24 heures sur 24. Un gain de temps appréciable (et financier) qui permet d'éviter les communications téléphoniques et l'envoi de documents. Rappelons que les clients de Delta Douane interviennent dans les différents univers de l'industrie et de la distribution. JPG
 
 
Progiciels
de gestion
intégrés
La version 5.0
de Proginov
intègre
un nouveau
WMS
« La plus riche fonctionnellement de son histoire ». C'est ainsi que l'éditeur français Proginov qualifie la version 5.0 de son ERP (progiciel de gestion intégré), qui sera bientôt présentée au Salon de l'ERP (Paris Porte de Versailles, du 20 au 22 septembre). Outre un nouveau portail d'hébergement Cloud et un moteur de recherche intégré, les grands changements viennent du WMS, qui a été totalement repensé. L'outil peut désormais gérer, suivre, piloter, prioriser l'ensemble des missions logistiques et des flux d'un entrepôt. L'éditeur a conçu un système automatisé pour analyser les besoins de l'entrepôt et créer ses instructions logistiques, en fonction de scénarii prédéfinis. Si des commandes sont modifiées dans l'ERP, des alertes sont générées dans la console logistique pour gérer ces changements. La partie mobile du WMS, pour les opérations de prélèvement, d'emballage, de chargement, est compatible avec divers matériels, du pistolet scanneur à l'écran embarqué sur les chariots, en passant par les tablettes. JLR  
 
Omnicanal
Le Store Picking
Assistant
d'Ineat dans
le showroom
du Silab

Ineat Conseil propose une solution de préparation de commande en magasin baptisée Store Picking Assistant, qu'il est désormais possible de tester dans le cadre du SILAB (Shopping Innovation Lab), à Lille. Développée dès le printemps 2015, cette application sous Android vise à accélérer et fiabiliser le traitement d'une commande, le process s'articulant entre un smartphone, une montre connectée (éventuellement des lunettes), un scanneur et des étiquettes intelligentes pour informer et guider le vendeur. « Cette solution répond aux besoins d'entreprises qui ont à cœur d'être toujours plus performantes et de satisfaire leurs clients dans des délais toujours plus courts. Le Store Picking Assistant est un vrai relais efficace pour le Web to Store et le Mobile to Store ! », assure Yves Delnate, le patron d' Ineat Conseil. Une 1ère mise en œuvre a été réalisée chez Leroy Merlin à Valenciennes fin 2015, où le volet montre connectée avait été jugé indispensable pour permettre aux chefs de rayon de saisir sans encombres des produits souvent volumineux.
Et une dizaine de magasins de l'enseigne devraient bientôt s'équiper, dont 2 en région parisienne. Quant aux autres commerçants en quête d'une solution de picking, ils peuvent désormais tester celle-ci en conditions quasi-réelles au sein du showroom du SILAB. Créé à l'automne dernier au sein du Pôle d'excellence économique EuraTechnologies et dédié au monde du commerce et à ses mutations, le laboratoire propose une palette de compétences, d'outils et d'équipements permettant notamment de recréer virtuellement des environnements commerciaux en 3D. MR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Australie
C.H. Robinson
acquiert
APC Logistics
Le premier Freight Forwarder américain C.H. Robinson a décidé d'acheter son agent exclusif australien de longue date APC Logistics pour 225 M$ USD (202 M€). « Cette acquisition nous permet d'ajouter de vrais talents à notre équipe de Global Forwarding et renforce notre stratégie de croissance de notre réseau mondial » explique John Wiehoff, Chairman & Chief Executive Officer de C.H. Robinson, « Nous ferons tout notre possible pour intégrer avec succès les employés, clients et fournisseurs d'APC ». Fondé en 1974 et basé à Merlbourne, ce dernier est présent en Australie et en Nouvelle Zélande avec respectivement sept et deux bureaux, et compte un total d'environ 300 collaborateurs. Il propose des services de courtage en fret aérien, maritime, en douane également ainsi que des services de consulting et réalise un CA annuel de 334 M$ AUD (225 M€). La B.U. Global Forwading de C.H. Robinson compte quant à elle plus de 3.500 collaborateurs et 109 bureaux répartis à travers 37 pays dans le monde. L'acquisition devrait être finalisée en 2016 et reste soumise à l'approbation des autorités compétentes. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
2 septembre 2016

SEPTEMBRE 2016


Jeudi 22
Conférence
ZETES
« Optimiser Traçabilité et Visibilité Supply Chain »
Découvrez les
nouveaux défis
liés à la
Supply Chain
et comment les
surmonter grâce
à des solutions
innovantes.
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 14h30
Espace St Martin
Paris 3e




Jeudi 29
SSI SCHÄFER
 «Visite du centre Logistique de Longchamp »
Partenaires
Vincia Consulting
SCMagazine
de 10h à 15h30
Segré (45500)



Vendredi 30
Conférence
INTERLOG
« Faites de vos transports
un vecteur
de croissance ! »

Participation de Schneider Electric
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 10h45
Club Confair
Paris 9e




OCTOBRE 2016

Jeudi 6
Paris-Dauphine
« Supply chain connectée et stratégie digitale »
Organisé par CCM Benchmark
et Supply Chain Magazine


Jeudi 13 et
vendredi 14

FORMATION
EURODECISION
« Formation
Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie