Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 

Chez Amazon
France, un
redressement
peut en cacher
un autre
Il est difficile de ne pas faire le rapprochement entre d'une part la bonne nouvelle annoncée par Amazon vendredi concernant ses intentions d'embaucher en France cette année deux fois plus de CDI que prévus (1.000 au lieu de 550), et d'autre part les récentes sanctions des pratiques fiscales d'Apple par la Commission européenne. La menace se rapproche, et la firme de Jeff Bezos fait clairement partie des prochaines cibles de Bruxelles, même si Amazon a commencé l'année dernière à s'acquitter de ses impôts dans certains pays d'Europe où elle est présente, comme en Allemagne. La société avait même déclaré qu'elle ferait bientôt pareil en France. Le dernier « coup de comm » sonne comme un petite piqûre de rappel à la classe politique que le géant de l'e-commerce est un poids lourd dans l'Hexagone en matière d'investissements (plus de 1,5 Md € depuis 2010) et de création d'emplois, avec un total de 4.000 postes en CDI créés depuis sa création, dans ses quatre grands centres de distribution que sont Lauwin-Planque (Nord), Saran (Loiret), Montélimar (Drôme) et Sevrey (Saône-et-Loire). L'implantation de cette plate-forme de Sevrey, on s'en souvient, avait d'ailleurs été particulièrement saluée en 2012 par le Ministre du redressement productif de l'époque. C'est encore une fois cet atout de l'emploi que choisit de jouer Amazon, celui du redressement productif… pour éviter un éventuel redressement fiscal ? JLR  
 
 
 
Supply Chain
Magazine
Lancement
d'une
Newsletter
dans
le transport et
renforcement
de l'équipe
SCM
Supply Chain Magazine s'apprête à lancer une Newsletter entièrement dédiée au monde du transport.
Cette lettre d'information électronique gratuite sera adressée aux décideurs du transport (chargeurs et transporteurs) et traitera du transport national et international tous modes confondus. Cette Newsletter, dont le nom sera dévoilé prochainement, sera placée sous la responsabilité de Jean-Luc Rognon, Rédacteur en chef de Supply Chain Magazine depuis le 1er septembre (contact : Jean-luc.rognon@scmag.fr). Pour ce lancement, l'équipe SCM est renforcée. Ainsi Silvia Le Goff a rejoint la rédaction depuis le 1er septembre en tant que Rédactrice en chef adjoint. Cette journaliste spécialisée dans le transport depuis une vingtaine d'années a acquis une réelle expertise à travers la mise en œuvre de supports de communication pour différents transporteurs et l'animation d'événements liés au transport de marchandises. Elle a également collaboré à plusieurs publications professionnelles comme Solution Transport (groupe la Vie du rail) ou encore Transport Info et Trucks Mag en qualité de chef de rubrique. Elle est également l'auteur du « Guide Européen du transport Routier », publié entre 2007 et 2013 aux éditions Larivière. (contact : silvia.legoff@scmag.fr) Silvia Legoff sera secondée par Nathalie Bier, qui a été assistante commerciale de Supply Chain Magazine, puis chef de publicité avant de devenir Rédactrice (contact : nathalie.bier@scmag.fr). L'équipe de Supply Chain Magazine se renforce avec l'arrivée depuis le 1er septembre de Maxime Rabiller. A 41 ans, cet ancien élève de Science-Po Bordeaux a d'abord travaillé comme journaliste dans la presse économique (Le Nouvel Economiste notamment) et la presse high-tech (Le Nouvel Hebdo). Depuis une douzaine d'années, il collabore à des publications professionnelles comme La Lettre des Achats, L'Entreprise, Flottes Automobiles, Automotive Supply... Il intervient également régulièrement comme animateur de conférences, comme lors de la dernière SITL. (contact : maxime.rabiller@scmag.fr). Afin de mener à bien les nouveaux projets, Cathy Polge, devient Directrice de la rédaction de Supply Chain Magazine au 1er septembre. Elle était précédemment Rédactrice en chef. Co-fondatrice de la société Supply Chain Magazine SAS, elle assure également les fonctions de Directrice Générale auprès de Jean-Philippe Guillaume, Président. Le lancement de la Newsletter Transport est prévu pour la mi-octobre. JPG
 
   
  De gauche à droite : Silvia Le Goff, Nathalie Bier,
Maxime Rabiller
 
 
Lyon-Turin
Vidalies assure
le financement
L'Etat fait fi des alertes de la Cour des Comptes au sujet des projets du Lyon-Turin et du Canal Seine Nord. Pour les Sages, ils plomberaient l'état des finances publiques à long terme et malgré la participation européenne puisque l'Afitf n'est pas à même de les financer, ont-ils prévenu dans un référé du 29 août. Or, le 9 septembre, lors d'un comité régional sur le projet ferroviaire franco-italien qui a eu lieu à Lyon, le secrétaire d'Etat aux transports a fait savoir, par la voix de Michel Delpuech, préfet de Rhône-Alpes, que l'Etat peut assurer le financement de sa part du projet. Comment ? En partie, via le fonds de développement d'une politique intermodale des transports dans le massif alpin (FDPITMA), créé en 2002 et présidé par Christine Bouchet. Ce fonds pourrait être alimenté par les recettes des tunnels routiers du Fréjus et du Mont-Blanc - donc par les camions et les voitures- ou la mise en œuvre d'un sur-péage sur les autoroutes alpines au titre de la directive Eurovignette. Beaucoup de conditionnels qui sont peu convaincants. A noter que les ressources du FDITMA, où siègent aussi les élus locaux des territoires concernés, sont constituées par les dividendes de ses participations dans les sociétés concourant à l'offre de transport dans les Alpes, complétées, le cas échéant, par des subventions et recettes diverses. La gestion de l'organisme est confiée à la Caisse des dépôts et consignations. Malgré le flou entourant une fois de plus le financement du projet, le préfet de Rhône-Alpes a confirmé le lancement des travaux pour 2017. SLG  
 
 
 
Maritime
Quelle solution
pour les clients
de Hanjin ?
90M$, c'est la somme que Hanjin Group aurait alloué à la résolution de la crise dans laquelle se trouvent ses navires actuellement selon le Wall Street Journal. Mais si les autorités coréennes ont également autorisé les navires à circuler et à accoster dans leurs ports de destination, ceux-ci, devant le manque d'information quant à une éventuelle date de paiement, refusent toujours de laisser amarrer et décharger la flotte de Hanjin. 79 d'entre eux seraient ainsi toujours coincés aux abords des ports, américains notamment. Samsung Electronics indique attendre le déchargement de quelque 600 conteneurs transportant une valeur marchande de 38 M$ de biens au Port de Long Beach, et ce en pleine période de stockage en préparation des fêtes de fin d'année. D'autres moins chanceux n'ont aucune idée d'où se situent leurs marchandises et anticipent déjà des pénalités de retard de livraison. Pour les chargeurs, il ne reste plus qu'à expédier par les airs les articles sortant des usines chinoises ou à attendre la résolution du conflit qui oppose Hanjing et les différents ports, deux solutions à l'impact financier certain. PM  
 
Maritime
Le GNL avance
comme
alternative
Alors que l'échéance pour le verdissement des moteurs de bateaux est fixée au premier janvier 2025, le Bureau Veritas sera le premier à classer un porte-conteneurs au GNL. C'est un navire de l'armateur allemand Wessems Reederei d'une capacité de 1.036 Teu qui navigue surtout en Mer Baltique et en Mer du Nord. L'année prochaine, le bateau subira des travaux de reconversion pour avoir une double motorisation. Le projet est mené de concert avec, entre autres, MAN, qui a fourni le moteur, et le ministère allemand des transports. Parallèlement, le 7 septembre, Engie, Mitsubishi Corporation et NYK Line ont créé une marque commune Gas4Sea pour fournir du GNL pour les bateaux. Le démarrage de l'activité est prévu au dernier trimestre de l'année. Le premier chaland pour le ravitaillement sera situé sur le port de Zeebrugge avec une capacité de 5.000 m3. Il faut rappeler que l'Europe et l'Asie sont les premiers territoires concernés par l'obligation de réduire les oxydes de soufre (SOx) car ils concentrent 70% des escales mondiales et 62% du temps d'escale. SLG
 
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
Aryzta resigne
avec LPR
Aryzta poursuit et renforce sa collaboration avec LPR. Le groupe Suisse de boulangerie industrielle (qui détient 49% des parts de Picard surgelés), a renouvelé sa confiance à La Palette Rouge, qui gère depuis 2014 la collecte, le tri, la réparation et la livraison de palettes bois lui permettant d'approvisionner les enseignes anglaises et irlandaises. Un avenant signé prévoit que LPR assurera près de 245.000 mouvements de palettes par an, contre 200.000 prévus dans le premier contrat. En 2015, c'est avec Nestlé et Kellogg's que le loueur de palettes avait remporté un contrat pour la même zone géographique. NB  
   
 

Allemagne
Une nouvelle
agence en
Allemagne pour
Heppner
Heppner poursuit son développement à l'international et notamment sur l'axe franco-allemand, en ayant ouvert en avril dernier une 7e agence outre-Rhin. Celle-ci est située à Mannheim, entre Stuttgart et Francfort, où se trouvent déjà 2 sites du transporteur. Cette nouvelle ouverture s'inscrit dans la volonté de l'entreprise d'accentuer son offre au départ et à destination de l'Allemagne. Depuis l'agence de Mannheim, les principales villes françaises sont livrées en 24 heures, et l'ensemble du territoire en 48 heures. NB  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
12 septembre 2016


SEPTEMBRE 2016


Lundi 12 au mercredi 14
Salon
PARIS RETAIL
WEEK
« Le rendez-vous
inédit dédié à
la communauté
du commerce
global »

Paris Expo
Porte de Versailles



Jeudi 22
Conférence
ZETES
« Optimiser Traçabilité et Visibilité Supply Chain »
Découvrez les
nouveaux défis
liés à la
Supply Chain
et comment les
surmonter grâce
à des solutions
innovantes.
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 14h30
Espace St Martin
Paris 3e


Jeudi 29
SSI SCHÄFER
 «Visite du centre Logistique de Longchamp »
Partenaires
Vincia Consulting
SCMagazine
de 10h à 15h30
Segré (45500)


Vendredi 30
Conférence
INTERLOG
« Faites de vos transports
un vecteur
de croissance ! »

Participation de Schneider Electric
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 10h45
Club Confair
Paris 9e



OCTOBRE 2016

Mardi 4
TXT Retail
Thinking Retail Forum
« Les nouveaux
standards de
la planification
dans le Retail »

De 9h à 12h30
« Conférence
PLM TXT avec
l'intervention d'Alinéa »

De 14h à 16h
Hôtel Particulier
Eurosites
Paris 9e



Jeudi 6
Paris-Dauphine
« Supply chain connectée et stratégie digitale »
Organisé par CCM Benchmark
et Supply Chain Magazine



Jeudi 13
Conférence
DIAGMA
« Commerce
omnicanal &
Supply Chain :
refondre
l'organisation
& le pilotage de
la Supply Chain
pour optimiser
la disponibilité
produit »

Témoignage
de GEMO
Partenaire :
SCMagazine
De 9h30 à 11h30
Le XXII
Paris 9e



Jeudi 13 et
vendredi 14

FORMATION
EURODECISION
« Formation
Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie



NOVEMBRE 2016

Lundi 14 au
jeudi 17

Salon
ALL4PACK
Emballage &
Manutention
« Des solutions
pour tous
les secteurs
d'activités ! »

Paris Nord
Villepinte




DÉCEMBRE 2016

Jeudi 8 et
vendredi 9

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvisionnement
pour une
meilleure gestion
des stocks ? »

EURODECISION
Versailles