Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Référencement
Participez
à la mise à jour
de l'annuaire
de la
Supply Chain !

Si vous êtes fournisseur de solutions pour la Supply Chain (informatique, conseil, équipements, transport, entreposage, services…), vous avez la possibilité de figurer dans l'annuaire de la Supply Chain qui regroupe plus de 1.000 entreprises. Cet annuaire sera, cette année encore, envoyé gratuitement aux 12.000 abonnés de Supply Chain Magazine en même temps que le numéro de décembre. Si vous n'êtes pas encore référencé dans cet annuaire, ou si vos coordonnées ont changé récemment, il vous suffit de demander un formulaire (gratuit) à Karine Dino : karine.dino@scmag.fr
Vous pouvez également appeler au 01 48 93 26 87 pour tout renseignement concernant la publicité dans ce document de référence, à disposition de la communauté Supply Chain dans sa version papier, mais aussi dans sa version électronique consultable en ligne.

Pour participer
à la mise à jour


Pour consulter l'édition 2016 cliquez ici

 
 
 
 
Hausse
de la TICPE
Les
transporteurs
réagissent
Après l'annonce faite par Alain Vidalies d'une hausse de 1 à 2 centimes supplémentaires de la TICPE en 2017 pour financer les caisses exsangues de l'Afitf, le syndicat de transporteurs Otre a réagi vivement par un communiqué. L'étonnement des transporteurs, très sensibles sur ce sujet, est grand. « Jamais, dans nos échanges avec Alain Vidalies, y compris tout récemment, il a été question de cela », note Gilles Mathelié-Guinlet, secrétaire général de la fédération. Pour l'Otre, une hausse de cette taxe sur le gazole serait en contradiction avec ce que le secrétaire d'Etat aux transports avait assuré dès 2015 : pas de hausses fiscales pour le transport routier du fait de la fragilité économique du secteur. De son côté Pascal Vandalle, Directeur délégué du pôle terrestre de Tlf, partage l'étonnement d'autant plus que, depuis deux ans, la profession a été claire sur l'opposition à une nouvelle augmentation de la TICPE. « Nous avons déjà contribué à hauteur de 330 M€ qui, avec les 800 M€ versés par les automobilistes via le carburant, couvrent les besoins de l'Afitf ». Enfin, Tlf, qui pour l'instant attend voir si les barèmes de remboursement du gazole professionnel vont être modifiés, incite Alain Vidalies à un discours cohérent alors qu'il prend des positions très claires en matière sociale pour revitaliser le pavillon français. SLG  
 
Eco
responsabilité
Le groupe Seb
pousse un cran
plus loin
sa politique de
réparabilité


En rejoignant cette année l'initiative Science Based Target lancée en 2015 par le WWF, le Global Compact, le WRI et le CDP (Carbon Disclosure Project), le groupe de petit électro-ménager Seb s'engage publiquement à réduire son empreinte carbone du Groupe et à améliorer l'efficacité énergétique de ses produits. Ses actions dans les domaines de l'efficacité énergétique et de l'utilisation de plastiques recyclés ne datent pas d'hier, et dans le domaine de la réparabilité, le groupe a d'ailleurs annoncé mardi lors d'une conférence de presse qu'il allait étendre sa politique, déjà initiée sur deux marques (Seb et Rowenta), à l'ensemble de ses autres marques que sont Moulinex, Calor, Krups et Tefal (pour les produits électroménagers et les autocuiseurs). L'objectif est de réduire les ressources consommées et la production de déchets tout en fidélisant les consommateurs avec une offre éco-responsable. Un label « produit 10 ans réparable » figurera désormais sur les emballages des produits dans les pays où ils sont commercialisés (sauf aux Etats-Unis) et le groupe compte proposer dès l'année prochaine des forfaits réparation.
Cette stratégie de réparabilité s'appuie sur une réorganisation de la Supply Chain des pièces détachées du Seb initiée depuis 2008, avec la reconversion de son ancienne usine de Faucogney-et-la-Mer (Franche-Comté) en entrepôt de 15.000 m2 dédié au stockage de près de 5,7 M de pièces de rechange (40.000 références), qui expédie chaque jour près de 1.500 colis dans 60 pays, vers son réseau de 6.500 réparateurs professionnels agréés. Le site expérimente également depuis quelques années l'utilisation d'imprimantes 3D et les premières réparations faisant appel à cette technologie ont eu lieu en mai dernier. JLR
 
 
 
 
Relation
industrie -
commerce
ECR Europe
devient
« ECR
Community »


Depuis plus de 20 ans, ECR Europe réunit industriels et distributeurs de biens de grande consommation pour améliorer le service aux consommateurs. Son activité va maintenant continuer à se développer sous le nouveau nom de « ECR Community ». Cette entité est détenue et gérée par la vingtaine d'associations ECR nationales qui couvrent l'Europe et par le groupe ECR « Shrink & OSA ». Ces associations regroupent plus de 1800 distributeurs, industriels et prestataires de services. Selon Declan Carolan, Directeur Général d'ECR Irlande et Co-président d'ECR Community : « La transformation actée aujourd'hui a pour but de rationaliser le système pour les entreprises. Un grand nombre d'entreprises adhérentes des associations ECR nationales s'impliquent également dans le Consumer Goods Forum au niveau global. Elles n'auront plus à être adhérentes à un niveau européen, les ECR locaux assurant toute la coordination nécessaire. » Pour Xavier Hua, Délégué Général d'ECR France, « cette évolution va permettre aux adhérents de bénéficier plus rapidement de l'expertise sur les tendances émergentes dans la relation industrie-commerce présentes en Europe et au-delà ». JPG
Plus d'informations : ecr@ecr-france.org
Photo : Xavier Hua
 
 
Grande
distribution
Développement
durable dans
le secteur
des Fruits et
Légumes
La chaine de supermarchés Cora France travaille depuis 2012 avec Euro Pool System pour l'optimisation et la préservation des fruits et légumes vendus dans ses magasins. L'objectif était dès le début la réduction des émissions de CO2, et la pérennité de la chaine d'approvisionnement de ces produits fragiles et périssables. Euro Pool System a mis en place une solution de livraison en bacs réutilisables et, 4 ans après, les émissions de CO2 seraient 47,9% moins élevées qu'avec une solution non réutilisable (résultat établi d'après le calculateur développé par Stiftung Initiative Mehrweg, SIM, fondation écoresponsable allemande). L'utilisation de bacs plastique qui réduisent l'endommagement des produis frais tout au long de la Supply Chain, participe également à l'économie durable souhaitée par le distributeur. Les bacs Euro Pool s'intercalent et se « clipsent » entre eux, assurant la constitution optimale des palettes. Toujours d'après le SIM, 4% des emballages uniques sont endommagés lors de l'acheminement. Ce chiffre ne serait que de 0,1% pour des emballages réutilisables. NB
 
   
 
 
 
Conférences
Ça bouge en
Bretagne !
Jeudi 22 septembre auront lieu deux événement logistique et Supply Chain dans le grand ouest. Le premier, organisé par PASCA (Pôle Achats Supply Chain Atlantique) et Capacités, se déroulera chez le prestataire Idea Group à Montoir de Bretagne (44). Le thème : « Economie circulaire, logistique et BTP ». Cette manifestation sera l'occasion de découvrir le rôle des acteurs de la logistique et du BTP dans la transition d'une économie linéaire à une économie circulaire, fondée sur l'optimisation et l'utilisation des ressources à chaque étape du cycle de vie des produits et la diminution des impacts environnementaux. Elle se déroulera de 17h à 18h30 avec la participation de Sandrine Rousseau, Responsable scientifique et chargée de recherche au CNRS, Jean-Baptiste Bernicot, Responsable ingénierie, Idea Logistique, Willy Lambert, Directeur des systèmes d'information et Bruno Durand, Responsable scientifique de Cereluec à Capacités et Maître de conférences à l'Université de Nantes.
Contact : francoise.lieure@pasca.fr
Ce même jour (22 septembre) à Rennes, un colloque est organisé par le Cluster Bretagne Supply Chain sur le thème : « Sport ou Entreprise, la logistique, facteur clé de votre performance ». Cette manifestation, qui vise à rapprocher et confronter l'univers du sport et celui de l'entreprise, se déroulera de 14h à 18h. Elle doit démontrer les enjeux du management de la chaîne logistique, pour gagner en compétitivité, partager les expertises, identifier de nouvelles sources de progrès et monter collectivement en compétences. Des personnalités du monde du sport croiseront leur regard avec des entreprises bretonnes, notamment Servane Escoffier, Navigatrice et team manager de BG race, Jean-Louis Pagès, Directeur des sites pour le tour de France, et Mikaël Silvestre, Ancien footballeur international, chargé de mission au stade Rennais. Ce colloque est ouvert à tous.
Inscriptions
à ces conférences

 
 
Supply Chain
Execution
Bon début
d'année pour
KLS Logistic
Avec la signature de nouveaux clients et une cotation révisée de La Banque de France à G3++ (meilleure cote de crédit), l'éditeur KLS dresse un bilan positif de ce premier trimestre 2016, année de ses 30 ans. Des sociétés dans l'industrie, la distribution, le CHU d'Angers (après ceux de Bordeaux, de Rennes et d'Orléans), ainsi que le prestataire logistique Care, ont rejoint le portefeuille clients de l'entreprise grenobloise qui déclarait pour 2015 un chiffre d'affaires de 3,15 M€. NB  
 
Green
Supply Chain
Des aides
publiques
pour aider les
transporteurs
à devenir
plus verts ?
A l'occasion de la semaine européenne de la mobilité, du 16 au 22 septembre, les consultants d'Alcimed (conseil en innovation), ont livré quelques réflexions sur la mise en place d'une livraison « verte » du dernier kilomètre en ville. Pour ces experts, les autorités locales doivent donner l'exemple, à l'instar des autorités de Copenhague, qui utilisent des véhicules publics électriques ou à propulsion hydrogène. En Allemagne, certaines grandes villes ont banni ou rendu contraignante la circulation de véhicules, en promouvant des Low Emission Zone (LEZ), zones en centre-ville où véhicules particuliers et de fret non conformes aux normes imposées, sont interdits. Les transporteurs traditionnels semblent déjà faire d'importants efforts pour rendre plus « vert » leur métier. Des triporteurs, des utilitaires électriques, des camions hybrides circulent dans certaines villes, et même des poids-lourds « 100% électriques, 100% propres ». Des livraisons sont également effectuées à vélo ou triporteur. Mais la contrainte de ce respect environnemental entraine un cout du dernier kilomètre plus élevé pour les transporteurs (de 20 à 30% de surcout estimés pour un véhicule électrique par rapport à un thermique). Les experts d'Alcimed concluent cette étude par la difficulté pour les sociétés de fret de s'engager rapidement vers cette transformation sans aide des pouvoirs publics et changement de la demande des clients. NB  
 
Préparateurs
de commandes
Jungheinrich,
partisan du
moindre effort
L'ergonomie est apparemment une priorité de Jungheinrich dans le développement de sa gamme. Notamment pour son dernier chariot préparateur de commandes horizontal, baptisé ECD 320. Il offre la possibilité de charger 2 palettes successives, pour une charge totale de 2000 kg, et introduit une fonction de levée permettant de mettre la palette à niveau pour soulager le dos du préparateur. Avec à la clé la possibilité de réduire les déplacements et une optique sécurité car le centre de gravité bas et la répartition de la charge limitent les risques de basculement, notamment dans les virages. Le chariot est proposé en deux hauteurs de mât, 700 et 1 500 mm, et avec deux variantes de batterie : classique ou lithium-ion, avec dans le 2e cas un potentiel d'utilisation 24h/24 sur plusieurs postes de travail. Autant de caractéristiques destinant particulièrement l'ECD 320 aux activités de la distribution ou de la logistique impliquant une rotation élevée des marchandises et une optimisation en termes de temps et de coûts, selon le constructeur. MR  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Allemagne
ATP étend
sa plate-forme
automatisée
avec Witron
L'e-commerçant bavarois de pièces détachées automobiles ATP (Auto-Teile-Poellath GmbH) est actuellement en cours d'extension de son centre de distribution automatisé de Pressath, dans le district du Haut Palatinat, où il stocke 30.000 références. L'évolutivité, la modularité et la flexibilité étaient dès l'origine des critères de choix du fournisseur de sa solution d'automatisation, qui n'est autre que son voisin Witron, dont le siège social est situé à Parkstein, à 10 minutes en voiture de Pressath. ATP est en phase de forte croissance. En huit ans, son CA est passé de 4,1 M€ à 85 M€, et son effectif de 29 à 400 employés. Elle compte aujourd'hui plus d'un million de clients en Europe. Son centre de Pressath (12.200 m2) expédie chaque jour plus de 10.000 colis en Allemagne mais aussi vers d'autres pays de l'UE. En J+1 pour une commande passée avant 15h00. Witron a conçu une solution divisée en trois grandes zones, en tenant compte de l'hétérogénéité des pièces. Le cœur de l'entrepôt automatisé est l'OPS (Order Picking System), avec un système de type miniload à bacs AS/RS (automated storage and retrieval system) pour les petites pièces , relié par une boucle de convoyeurs à des postes de préparation de commandes, sur le principe du « goods to person » (100 lignes de commande à l'heure par poste). C'est cette partie-là qui fait l'objet d'une extension à la fois du nombre d'emplacements bacs dans l'AS/RS (de 50.400 à 65.000) et du nombre de poste de préparation (de huit à douze). Pour la préparation de commandes des produits lourds et/ou volumineux, dans la partie entrepôt grande hauteur (sept allées, 12.200 emplacements palettes), c'est le principe inverse du « person-to-goods » qui a été retenu, avec le système EPS (Ergonomic Picking System), composé de trois plates-formes mobiles, sur lesquelles les opérateurs sont guidés par un écran sur les produits à prélever (préparation multicommande) et quatre modules mobiles entièrement automatisés pour le réappro. L'implantation est conçue pour que les commandes puissent être réalisées sans changer d'allée (capacité : 100 lignes de commandes par véhicule et par heure). Enfin, la troisième zone est consacrée aux processus de picking manuel (avec terminaux RF) pour les articles classés produits dangereux. Sans oublier la quatrième zone, de consolidation des commandes (en cours d'agrandissement) et d'emballage (12 postes, avec une extension à l'étude), avant que les colis ne passent via un convoyeur à un trieur qui les oriente vers les quais d'expédition. JLR  
   
  Le système AS/RS pour les petites pièces  
   
  Poste de préparation de commandes de l'OPS  
   
  Le système EPS pour le picking des produits lourds
et/ou volumineux
 
 

Etats-Unis
DB Schenker
se modernise
pour le luxe
new-yorkais
Le prestataire logistique allemand DB Schenker a rénové son entrepôt de Kearny (New Jersey), tout proche de New-York et dédié au service des grandes marques du luxe mondial. Ce site de 7.400m² est particulièrement sécurisé, proposant notamment du stockage sur cintre pour une capacité allant jusqu'à 300.000 articles. Au-delà, c'est une large palette de services logistiques que propose DB Schenker à ces acteurs volontiers discrets, qu'il s'agisse de transbordement, de problématiques douanières ou de zone de libre-échange. Sans compter la gestion de leurs stocks avec prélèvement et emballage à l'unité, sachant que l'entrepôt a notamment été modernisé dans la perspective du e-commerce qui se développe aussi dans le luxe. « Vitesse, contrôle et suivi des marchandises à toutes les étapes de la chaîne d'approvisionnement : voilà ce que recherchent nos marques clientes », indique Fabio Ghezzi, Responsable de la zone New York chez DB Schenker. Le groupe est d'ailleurs bien positionné sur ce marché du luxe plutôt spécifique, avec de nombreuses références en Asie et en Europe, et ce passage à l'offensive aux Etats-Unis, via ce haut-lieu de la mode qu'est la Grosse Pomme. MR
 
 

Russie
Pagaille
dans la SC
d'AvtoVaz
Rien ne va plus dans la SC du constructeur russe AvtoVaz qui subit depuis le début de l'année des problèmes en cascades. En effet, selon nos confrères d'Automotive Logistics, la production de l'usine de Togliati, une joint-venture avec GM, a dû être arrêtée le 6 septembre dernier devant le manque de pièces entrant dans la production de la Chevrolet Niva. Les causes ? Tout d'abord la mise en liquidation judiciaire le 30 août dernier d'AvtoVazAgregat, fabricant de pièces détachées fondé en 1984 en tant que B.U. d'Avtovaz qui, bien que privatisé ultérieurement, lui fournissait toujours 400 composants, soit 94% de sa propre production. Mais les volumes de ventes automobiles en Russie étant faibles, et le fournisseur n'ayant pas jugé bon de s'investir dans d'autres projets devant sa situation de quasi-monopole, ce dernier s'est retrouvé en situation de faillite et son client le bec dans l'eau.
Deuxième problème : 100.000 € de pièces auraient disparu de l'usine entre mai et juin dernier, ce qui demeure toutefois une amélioration par rapport aux 300.000 € de vols constatés sur la période de janvier-février. Afin de retrouver de la compétitivité, AvtoVaz tente depuis le 8 septembre d'obtenir un rabais de 5% de la part de ses fournisseurs, mais leur situation économique ne leur permettant pas un tel geste commercial, la majorité de ceux-ci lui ont répondu niet. L'un d'eux lui a proposé entre 1 et 3% selon les pièces, un autre accepte la réduction demandée si les commandes peuvent être en partie pré payées. AvtoVaz cherchant plutôt à étendre le délai de paiement de 30 à 60 jours, la partie est loin d'être gagnée. PM
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
15 septembre 2016


SEPTEMBRE 2016


Jeudi 22
Conférence
ZETES
« Optimiser Traçabilité et Visibilité Supply Chain »
Découvrez les
nouveaux défis
liés à la
Supply Chain
et comment les
surmonter grâce
à des solutions
innovantes.
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 14h30
Espace St Martin
Paris 3e



Jeudi 29
SSI SCHÄFER
 «Visite du centre Logistique de Longchamp »
Partenaires
Vincia Consulting
SCMagazine
de 10h à 15h30
Segré (45500)


Vendredi 30
Conférence
INTERLOG
« Faites de vos transports
un vecteur
de croissance ! »

Participation de Schneider Electric
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 10h45
Club Confair
Paris 9e



OCTOBRE 2016

Mardi 4
TXT Retail
Thinking Retail Forum
« Les nouveaux
standards de
la planification
dans le Retail »

De 9h à 12h30
« Conférence
PLM TXT avec
l'intervention d'Alinéa »

De 14h à 16h
Hôtel Particulier
Eurosites
Paris 9e



Jeudi 6
Paris-Dauphine
« Supply chain connectée et stratégie digitale »
Organisé par CCM Benchmark
et Supply Chain Magazine



Vendredi 7
Petit déjeuner
ESKER
« Digital
Supply Chain : Quels impacts
pour les services administration
des ventes ? »

Partenaire :
SCMagazine
A 8h30
Hôtel Marriott
Lyon


Jeudi 13
Conférence
DIAGMA
« Commerce
omnicanal &
Supply Chain :
refondre
l'organisation
& le pilotage de
la Supply Chain
pour optimiser
la disponibilité
produit »

Témoignage
de GEMO
Partenaire :
SCMagazine
De 9h30 à 11h30
Le XXII
Paris 9e



Jeudi 13 et
vendredi 14

FORMATION
EURODECISION
« Formation
Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie



NOVEMBRE 2016

Vendredi 4
Séminaire du
Club de la
Logistique
« Quelles opportunités
pour
le fret fluvial
en Seine-et-
Marne ? »

Organisé par
Seine & Marne
Développement
Partenaire
SCMagazine
De 10h à 12h30
Médiathèque
Astrolabe
Melun



Lundi 14 au
jeudi 17

Salon
ALL4PACK
Emballage &
Manutention
« Des solutions
pour tous
les secteurs
d'activités ! »

Paris Nord
Villepinte



Mardi 22 et
mercredi 23

Salon
Supply Chain
Event
« Accélérez la
transformation
digitale »

Porte de Versailles
Pavillons 8
Paris



Mercredi 30/11
Jeudi 1/12
Vendredi 2/12

Salon SIMI
« Salon de l’immobier logistique »
Palais
des Congrès
Porte Maiilot
Paris




DÉCEMBRE 2016

Jeudi 8 et
vendredi 9

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvisionnement
pour une
meilleure gestion
des stocks ? »

EURODECISION
Versailles