Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Internet
des Objets
Carrefour lance
un projet IOT
en collaboration
avec
Objenious



C'est un véritable projet de Supply Chain dans lequel se sont engagés Carrefour et Objenious, la filiale de Bouygues Telecom dédiée à l'internet des objets (IOT, Internet of Things).Les deux sociétés commencent à travailler ensemble, dans une démarche de co-innovation pour développer et mettre en place une solution IoT de suivi des roll-conteneurs dans le circuit distribution avale de l'enseigne, entre les entrepôts et les magasins, y compris les flux de retours. L'objectif poursuivi à terme est d'optimiser les procédures actuelles de consignation / déconsignation, avec la possibilité d'effectuer un inventaire en temps réel. « Nous avions envisagé initialement de tester la RFID pour ce cas d'usage mais nous avons écarté cette possibilité en juin dernier car la technologie présentait deux inconvénients majeurs. Sur un plan technique d'une part, elle ne serait effective qu'à proximité de nos sites et ne donnerait donc pas de visibilité sur les emballages en transit, et d'autre part, sur un plan économique cela nous obligerait à installer des portiques sur nos très nombreux quais, et à utiliser des raquettes ou des pistolets de lecture RFID » nous a confié Alexandre Berger, Directeur des projets transverses chez Carrefour Supply Chain. Avec la solution IoT, plus besoin d'infrastructure autre que le réseau de 4.000 antennes qu'Objenious achèvera de déployer en décembre pour une couverture nationale (30.000 communes). « Nous sommes très heureux de pouvoir apporter notre savoir-faire et la technologie LoRa au service d'un grand nom de la distribution comme Carrefour. C'est un vrai projet que l'on va tester de manière industrielle et définir quelles seront les meilleures solutions économiques et techniques pour obtenir le meilleur ROI » explique Stéphane Allaire, le PDG d'Objenious. Carrefour utilise actuellement plus de 150.000 roll-conteneurs (à quelques dizaines d'Euros la pièce) qui transitent entre ses dépôts et magasins. Sans anticipation des pertes et des casses, entre 4.000 et 6.000 unités sont réinjectées dans le circuit chaque année. Une fois que la conception des capteurs aura été finalisée, quelques dizaines de rolls seront équipés avant la fin de cette année. Avant de se lancer en début d'année prochaine dans le « proof of value » à plus grande échelle, sur 10.000 rolls, jusqu'à l'été 2017. « Les possibilités offertes par les objets connectés dans la Supply Chain et au-delà sont énormes, mais nous voulons nous baser sur un véritable cas d'usage afin de les tester et nous familiariser avec le traitement et l'utilisation des toutes ces masses de données nouvelles » a conclu Alexandre Berger. JLR
Photo ci-contre : Carrefour va équiper en 2017 10.000 rolls
tels que celui-ci en capteurs IoT
 
   
  De gauche à droite : Alexandre Berger, Directeur des projets transverses chez Carrefour Supply Chain ©DR
et Stéphane Allaire, le PDG d'Objenious
 
 
 
 
e-commerce
La livraison
le soir même
devient gratuite
pour Amazon
Premium
Frédéric Duval, le « Country Manager » chez Amazon.fr, aime à rappeler que la rapidité de livraison est un critère important pour les abonnés au programme Amazon Premium (49€ / an et 24€ la première année pour les 18-24 ans). La dernière initiative en date du géant de l'e-commerce est de leur proposer « gratuitement » une livraison le soir même, entre 19 h et 22h, dans quatre villes (à Paris et sa banlieue proche, Lyon, Marseille et Aix-en‐Provence) et sur près de 1 M des 200 M d'articles que vend aujourd'hui Amazon.fr. En fait, l'offre concerne près de 2 M d'articles sur Paris et plus de 900.000 articles sur Marseille, Lyon et Aix. Il y a deux conditions (à part être abonné à Amazon Premium) : le montant des commandes doit être supérieur à 25 € (sinon la livraison est facturée 4,99 €) et ces dernières doivent être passées avant 14 h. Il est à noter que ces livraisons le soir même étaient déjà possibles sur les villes de Paris, Lyon et Marseille pour les membres premium mais à un tarif compris entre 9,99 € et 12,99 €. JLR
 
 
Visite chez
Longchamp
Une installation
automatisée
chez un géant
de la
maroquinerie
Jeudi 29 septembre, l'équipementier Schaefer emmenait, en partenariat avec Supply Chain Magazine, une délégation de logisticiens sur le site de Longchamp à Segré (près d'Angers). L'occasion pour la quarantaine de professionnels qui avaient fait le déplacement, de découvrir une organisation mécanisée chez un grand nom de la maroquinerie de luxe. En effet, cette société créée en 1948 par Jean Cassegrain connait depuis 15 ans une croissance significative qui l'a conduit à créer une plate-forme logistique pouvant traiter jusqu'à 65.000 articles/jour. C'est en 2009 que Longchamp fait appel à Schaefer pour la première fois : il s'agissait de réaliser un système « pick and pack » disposant de convoyeurs à rouleaux pour le prélèvement des articles et la préparation des commandes. Plus tard, lors de l'ouverture de la nouvelle plate-forme, Longchamp fait encore appel à Schaefer, d'une part pour transférer l'installation existante sur le nouveau site, mais aussi pour mettre en place d'autres systèmes de rayonnage, la fourniture et la mise en service d'un convoyeur vertical et d'un système de convoyage pour palettes. Des équipements qui ont suscité l'intérêt des visiteurs et soulevés de nombreuses questions notamment sur leurs niveaux de performances et sur le ROI. Mais les principales vedettes de cette matinée ont sans doute été les AGV qui forment un ballet incessant entre les rayonnages et les convoyeurs. Un vrai spectacle dont on ne se lasse pas ! JPG
 
   
  Vue générale de l'entrepôt Longchamp  
   
 
 
 
Visite chez
Longchamp
(suite)
Les AGV
principales
vedettes
de la matinée
organisée
par Schaefer

Ce sont eux qui réapprovisionnent les articles à rotation élevée, tandis qu'un convoyeur vertical à palettes réapprovisionne les articles à rotation lente. Ces 8 AVG ont été conçus par le producteur belge MoTuM, dont Schaefer détient désormais le contrôle. A partir de chariots transpalettes standards (de marque Hyster), cette société ajoute une intelligence collective qui leur permet de communiquer et de s'organiser entre eux de façon autonome. Dès qu'un opérateur prend une palette à l'emplacement de stockage, un ordre de réapprovisionnement est transmis au prochain véhicule libre qui prend automatiquement en charge le transport suivant. A noter que ces AGV transportent les palettes sur une distance de 300 mètres du stockage à la zone de picking. Arrivés à destination, ils rangent automatiquement les palettes dans un système de rayonnage à deux niveaux de stockage. La visite s'est terminée par un cocktail déjeunatoire au cours duquel les participants ont pu échanger autour d'un verre ou assister à la démonstration du Weasel, un mini AGV, flexible, modulaire et quasiment à la portée de toutes les bourses. Ce tout nouveau chariot sans conducteur peut transporter des charges de 35 kg à la vitesse d'1 mètre seconde. Le fabricant affirme qu'il peut s'intégrer dans une installation informatique complexe. Avant le départ du groupe, plusieurs orateurs sont intervenus pour compléter les informations recueillis depuis le début de la matinée. Après une courte intervention et une série de questions/réponses, Sylvain Cerise, Directeur commercial de Schaefer France, a remercié Longchamp pour avoir permis cette visite ainsi que l'ensemble des invités pour leur participation. JPG
Photo ci-contre : Sylvain Cerise
 
 
  L'un des AGV MoTuM qui opère sur le site de Segré  
 
Logistique
urbaine
Demeter tire
un 1
er bilan
des livraisons
nocturnes
à Bordeaux
La métropole de Bordeaux et le Club Déméter Environnement et Logistique ont présenté mardi dernier un premier bilan des tests de livraisons nocturnes et silencieuses qu'ils ont réalisés entre janvier et juin. Outre l'organisme Certibruit, cinq enseignes membres du Club Demeter (Biocoop Carrefour Picard, Samada et Sephora) ainsi que Martin Brower (prestataire logistique de Mc Donald's) ont participé à cette expérimentation, qui a concerné 20 points de vente et 50 livraisons par semaine entre 22h00 et 7h00. C'est le troisième scenario, le plus abouti, qui a donné les meilleurs résultats, avec une réduction de 38% de CO2, de 3% des émissions de particules, et de 24% du taux d'occupation de la voirie (qui tient compte du temps de déchargement, plus rapide en horaires décalés). Dans ce scenario, il s'agissait non seulement de changer les horaires de livraisons, les moyens (matériel certifié Piek et certification Certibruit de certains points de vente), les process (formation des conducteurs) mais aussi les gabarits des véhicules, qui sont passé de 7,5 t à 26 t. Avec des camions plus gros, pour un volume de marchandises identique, le nombre de livraisons passerait en effet de 10 à 3 par semaine, soit une baisse des distances parcourues de l'ordre de 53%. JLR  
   
 
 
 
Express
UPS développe
les livraisons
matinales
Le service UPS Worldwide Express Plus, de livraison le lendemain à partir de 8h, a été étendu à 28 nouveaux pays. Au total, 53 pays en bénéficient en comprenant, désormais, la Turquie, le Mexique, le Vietnam et les Emirats Arabes Unis. En Europe, 19 nouveaux pays sont concernés comme la Roumanie et la Serbie. Le service a été également développé au Royaume-Uni, au Canada, (respectivement 3.000 et 2.000 codes postaux supplémentaires), en Inde et en Chine. Dans des capitales comme Paris, Londres et Milan, l'extension vise notamment le secteur du luxe. Plus tôt cette année, UPS avait déjà étendu son offre UPS Worldwide Express (livraison le lendemain entre 10h30 et 14h) à un total de 117 pays (voir NL. n°2318). SLG
 
   
 
Maritime
Maersk
met en place
un système
de suivi
en temps réel
Après une période de test qui a démarré en août dernier, Maersk Line a signé un contrat de deux ans avec BigOceanData, un fournisseur de solutions de traçabilité. Installée sur des PC et appareils portables, ce logiciel utilise à la fois des données satellitaires et terrestres pour localiser en temps réel la flotte de ses clients. Les 630 navires de Maersk Line, en propre ou affrétés, embarquent désormais cette solution dans sa version basique, celle-ci étant également capable de fournir des données sur la navigation, la sécurité et les émissions carbone. « BigOceanData nous a impressionné durant la procédure d'évaluation. Il offre une large gamme de fonctionnalités et propose d'autre part une interface qui s'intégrera dans nos propres systèmes avec un minimum de perturbations et un maximum d'efficacité.» commente Stephan Martinussen, Responsable du Global Vessel Performance Centre (GVPC) chez Maersk Line. PM  
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Italie
Leroy Merlin
s'appuie sur
Ceva Logistics
C'est à Ceva Logistics que Leroy Merlin a confié pour quatre ans la gestion de son entrepôt de Castel San Giovanni, à 50 km de Milan. Environ 150 salariés du prestataire logistique vont faire tourner cette immense installation de 92.000 m², qui abrite la large gamme de produits du distributeur : des portes aux systèmes d'éclairage, en passant par la pelouse synthétique. L'accord porte également sur leur distribution vers les magasins de toute l'Italie, 48 au total, ainsi que vers 20 autres en Grèce, en Roumanie ou à Chypre. L'installation en question a deux activités-clés : un volet cross-docking et préparation des envois vers les magasins, mais aussi la préparation de commandes e-commerce. Le 1er s'appuiera notamment sur un trieur linéaire Dematic. Par ailleurs, pour les 25.000 expéditions annuelles vers le réseau italien de Leroy Merlin, Ceva Logistics prévoit qu'environ 40% passeront par une formule de transport multimodale route-train-route. MR  
 

Royaume Uni
Amazon recrute
tous azimuts
D'ici la fin de l'année as moins de 3.500 postes vont s'ajouter aux 15.500 actuels sur les différents sites d'Amazon UK. Répartis entre le siège londonien, le studio photo (pour la market place) , les centres de distribution, de préparation de commandes et les « development centers », sans oublie la filiale Amazon Web Service et le pôle de relation client d'Edimbourg, ces postes couvrent l'ensemble du spectre de fonctions. Cette campagne de recrutement massive s'explique par une croissance des ventes de 40% enregistrée en 2015 au Royaume-Uni. En 2017, de nouveaux centres de préparation de commandes sortiront de terre à Daventry (Northamptonshire) avec 300 emplois à la clé, de même qu'à Doncaster (500 embauches) et à Tilbury (Essex, 1.500 emplois). Amazon UK compte actuellement 12 centres de préparation de commandes et 30 points de livraisons. PM  
 

Etats-Unis
Pet Supplies
Plus optimise
ses stocks avec
Manhattan
Associates
Pet Supplies Plus (PSP) affirme avoir réussi à réduire la valeur de son stock de 10% tout en maintenant un taux de service maximal (à 99%) et un niveau de stock optimum (95% des références en stock). Pour accompagner sa transition depuis un schéma 100% franchisé vers un nouveau système incluant également un réseau intégré et des nouveaux centres de distribution consolidés, l'enseigne spécialisée dans l'univers des animaux domestiques s'est doté de IO (Inventory Optimisation), l'outil d'optimisation des niveaux de stocks de Manhattan Associates (dont elle était déjà cliente, notamment pour le WMS). « Le principal enjeu était la prévision et le réapprovisionnement sur toutes les catégories de marchandises, à forte et à faible rotation, sur les promotions, les denrées périssables et les importations » explique Scott Fenwick, Directeur Senior chez Manhattan Associates. PM
Photo : Pet Supplies Plus ©DR
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
13 octobre 2016


OCTOBRE 2016

Jeudi 13
Conférence
DIAGMA
« Commerce
omnicanal &
Supply Chain :
refondre
l'organisation
& le pilotage de
la Supply Chain
pour optimiser
la disponibilité
produit »

Témoignage
de GEMO
Partenaire :
SCMagazine
De 9h30 à 11h30
Le XXII
Paris 9e



Jeudi 13 et
vendredi 14

FORMATION
EURODECISION
« Formation
Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie


NOVEMBRE 2016

Vendredi 4
Séminaire du
Club de la
Logistique
« Quelles opportunités
pour
le fret fluvial
en Seine-et-
Marne ? »

Organisé par
Seine & Marne
Développement
Partenaire
SCMagazine
De 10h à 12h30
Médiathèque
Astrolabe
Melun



Lundi 7
Journée de découverte
organisée par
SAP France
« SAP Integrated
Business Planning,
la nouvelle
plate-forme
intégrée de
gestion de la
Supply Chain
en temps réel »

Partenaire
SCMagazine
De 8h45 à 16h30
SAP Executive
Business Center
Levallois-Perret



Lundi 14 au
jeudi 17

Salon
ALL4PACK
Emballage &
Manutention
« Des solutions
pour tous
les secteurs
d'activités ! »

Paris Nord
Villepinte



Mardi 22 et
mercredi 23

Salon
Supply Chain
Event
« Accélérez la
transformation
digitale »

Porte de Versailles
Pavillons 8
Paris


Mercredi 30
Conférences R2D
de Balyo
« Les enjeux de la robotisation de l'économie »
De 9h45 à 15h50
Moissy-Cramayel
Navette à partir
de Paris


Mercredi 30/11
Jeudi 1/12
Vendredi 2/12

Salon SIMI
« Salon de l’immobier logistique »
Palais
des Congrès
Porte Maiilot
Paris



DÉCEMBRE 2016

Jeudi 1
Webinaire
BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification Industrielle »

Intervenant :
Gilles ALAIS,
Country Manager BOARD France.
De 10h30 à 11h30



Jeudi 8 et
vendredi 9

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvisionnement
pour une
meilleure gestion
des stocks ? »

EURODECISION
Versailles