Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Forum
Les partenaires
des Rois de la
Supply Chain
seront à
votre écoute
le 19 janvier
La présentation des 8 dossiers « nominés » pour le Rois de la SC 2017 aura lieu comme chaque année dans les Salons de l'Aveyron (Paris Bercy). En fin de journée ils seront soumis au vote du public qui désignera les 3 meilleurs dans 3 catégories différentes. Parallèlement à ces présentations, un « espace partenaires » vous permettra au moment des pauses, de prendre un café, de vous rafraîchir et à l'heure du déjeuner, de vous restaurer. Sur place vous pourrez également rencontrer les partenaires du Forum des rois de la Supply Chain qui accompagnent cette manifestation. Ils seront à votre disposition pour vous écouter et répondre à vos questions.
Ces partenaires sont : ACTEMIUM, AFTRAL, ALSTEF, ARTHUR LOYD, BOA CONCEPT, DDS LOGISTICS, DYNASYS, FIVES, FREQUENTIEL, GENERIX GROUP, HAYS, INTEROLL, KNAPP, LPR, LOG'S, MGCM, NOVALOG, PTV GROUP, SCALLOG, SPI...
Si vous êtes fournisseur de solutions et que vous souhaitez participer au Forum des Rois de la Supply Chain 2017, profitez des dernières places, et contactez Audrey Zugmeyer : audrey.zugmeyer@scmag.fr / 06 50 77 72 89
 
   
 
 
 
Immobilier
CBRE passe
en revue
la logistique
urbaine
francilienne

Pour la 1ère fois, CBRE consacre une étude à la logistique du e-commerce en région parisienne, et aux actifs immobiliers qui sous-tendent son développement. « Plus qu'ailleurs, le type de bien investi et sa localisation font peser une contrainte forte dans la définition-même de la chaîne logistique des acteurs du e-commerce, et des niveaux de service qu'ils peuvent proposer à leurs clients. L'enjeu étant clairement de s'approcher de Paris intramuros, voire de s'y installer », explique Caroline Ceccaldi, Directrice adjointe Advisory & Transaction Services/Occupier de CBRE. Surtout qu'il s'agit d'assurer des livraisons de plus en plus fiables et rapides, alors qu'une tournée partant d'un site éloigné de 20 km de Paris revient pour le chauffeur à perdre 2h de productivité pour faire l'aller-retour. En l'occurrence, l'étude s'attache surtout à deux types de biens immobiliers bien distincts, en termes de mode d'exploitation et de contraintes techniques. Tout d'abord les sites de messagerie, dédiés au transbordement et à la gestion rapide de flux de petits envois : des bâtiments traversants, de faible profondeur et souvent longs, avec de larges emprises foncières pour la manœuvre des véhicules. Sur ce créneau, la demande placée est en progression continue depuis 2012, avec un record de 140.700m² commercialisés en 2015 (+52% sur un an). Et la tendance s'est poursuivie au 1er semestre, l'étude parlant d'« ébullition ». A noter : pratiquement la moitié des surfaces en question sont des surfaces neuves, avec 11 développements dépassant les 5.000 m² ces 2 dernières années. Reste que sur les 123 bâtiments de messagerie recensés par CBRE en Ile-de-France (8.000 m² en moyenne), beaucoup sont assez éloignés de la zone la plus dense, la grande majorité au nord et au sud de la région. MR
Photo : Caroline Ceccaldi, Directrice adjointe Advisory & Transaction Services/Occupier de CBRE.
Etude à télécharger ici,
en avant-première

 
 
Immobilier
(suite)
Un besoin
d'innovation
dans
l'intramuros

Moins figé dans le marbre, l'autre profil de sites étudié par CBRE porte sur les espaces de logistique urbaine (ELU) : idéalement dotés d'un accès poids-lourds et d'une cour profonde pour la mise à quai des marchandises, d'une dalle assez résistante pour automatiser une partie de la préparation de commande, et permettant de gérer au mieux les nuisances sonores. A ceci près que le e-commerce recourt souvent à de petits sous-traitants pour la distribution urbaine du dernier km, et que ceux-ci réussissent à opérer sur des espaces plus hétérogènes, souvent compris entre 300 et 800 m². « Sur ce volet, la difficulté et l'enjeu résident dans l'identification des biens déjà utilisés pour cette logistique urbaine, et de ceux susceptibles de venir enrichir l'offre. Quitte à procéder à certaines adaptations des produits, mais avec une condition sine qua non en matière d'accessibilité », indique Déborah Boïco, l'auteure de l'étude. Et d'ajouter que pour ce type de surfaces, la concurrence est grande entre la logistique et d'autres types de fonctions, en prenant pour exemple un espace du 15e arrondissement finalement investi par une salle de sport. Pour répondre à une demande croissante, il y a un regard neuf à porter sur cette problématique immobilière de la logistique urbaine, et c'est justement le sens de l'étude de CBRE : sensibiliser les différents types d'acteurs de la chaine à la spécificité de ces besoins, mais aussi les inviter à renouveler leur regard sur l'existant pour dégager de nouvelles opportunités. MR
Photo : Déborah Boïco, chargée d'études chez CBRE France
 
 
 
 
e-commerce
Star's Service
devient
«accélérateur»
d'Au Pas
de Courses
Le spécialiste de la logistique du dernier kilomètre Star's Service a rendu public son rachat cet été de la start-up parisienne Au Pas de Courses, une plateforme en ligne spécialisée dans la livraison de proximité (dans un rayon d'environ 2 km) de produits frais et artisanaux de commerçants de quartier. Cette acquisition s'inscrit dans la démarche d'innovation et de diversification du prestataire. « Plus qu'un investisseur, notre volonté aujourd'hui est surtout d'être un accompagnateur, un accélérateur de croissance, pour donner à Au Pas de Course les moyens de mettre en oeuvre son projet et de développer l'entreprise sereinement, tout en lui laissant une autonomie stratégique » a déclaré Emmanuel Schmidt, le Directeur administratif et financier du groupe Star's Service. Le service Au Pas de Courses a été lancé en avril 2015 dans le quartier des Batignolles, au croisement de quatre arrondissements parisiens (17e, 18e, 8e, et 9e). Un deuxième quartier a ouvert cet été à la Porte Saint-Martin et un troisième très récemment, dans le 15e. Deux autres pools de commerçants locaux (boucher, primeur, fromager, boulanger, poissonnier, caviste...) sont en cours de finalisation dans le 16e et le 13e. Actuellement, le panier moyen tourne autour de 90 €, avec quatre commerçants concernés par commande. Côté logistique, la collecte chez les commerçants des produits (triés par commande dans des glacières souples) et la livraison le jour même à domicile dans des créneaux de moins d'une heure (entre 18h00 et 21h00) sont déjà opérés depuis quelques mois par des Cargocycles de la Petite Reine, une autre filiale de Star's Service, à partir de ses deux ELU parisiens des quartiers Louvre et St Germain des Prés. L'objectif d'Au Pas de Courses est de couvrir d'ici un an toute la capitale ainsi qu'une partie de la petite couronne. Cela implique de se renforcer les équipes sur la partie gestion de la plate-forme, sélection des commerçants, développement du catalogue de produit et des sites web. « Le rapprochement avec Star's Service nous a d'ores et déjà permis d'étoffer notre équipe qui est passé de 3 à 8 personnes en quelques mois » nous a confié Nicolas Nebout, co-fondateur d'Au Pas de Courses. JLR
 
   
  Au pas de Course  
   
  Nicolas Nebout et Pierre Minguet, les deux co-Fondateurs de la start-up Au pas de Courses  
 
SI VOUS N'AVEZ PAS RECU LE N°1 de « La Newletter du Fret »,
la nouvelle lettre électronique éditée par Supply Chain Magazine,
vous pouvez en prendre connaissance en cliquant sur ce lien.
Pour s'abonner gratuitement
« LA NEWSLETTER DU FRET »
 
 
 
 
Transport
routier
Alain Vidalies
ouvrira
le congrès
OTRE à Tours

C'est demain samedi, que se tiendra dans la ville de Tours le Congrès de l'OTRE. Pour cette 16e édition, c'est le Secrétaire d'Etat au Transport qui ouvrira les travaux. Les sujets à commenter ne manqueront pas. Surtout après la signature, aujourd'hui, d'un accord franco-belge, entre ministres du travail et des affaires sociales sur le renforcement de la lutte contre les fraudes transfrontalières. En clair, Paris et Bruxelles unissent leurs forces contre le dumping social et, notamment, pour le respect de la directive détachement. « Cet accord est une bonne chose car cela montre que plusieurs pays vont dans le bon sens. Que Myriam El-Khomri se soit appropriée le sujet rassure sur la position de la France contre les tentatives d'autres pays d'exclure le transport routier du champ de la directive détachement. Cependant, on ne peut pas s'arrêter là. Il faudrait idéalement d'autres accords avec les autres pays voisins ainsi qu'un positionnement clair de la Commission européenne », nous a confié Aline Mesples, Présidente de l'OTRE, avant le Congrès. Celui-ci devrait se dérouler dans un climat plus apaisé par rapport au passé. L'Etat n'est pas sourd aux revendications des transporteurs et la loi Macron (application du Smic aux conducteurs étrangers travaillant en France temporairement) produit ses effets, estime la fédération des PME. Avec une prise de conscience côté chargeurs, que la loi rend coresponsables en cas de fraude. Le congrès de l'OTRE s'interrogera également sur l'impact de la numérisation sur la protection sociale, ainsi que sur la manière dont les PME du transport pourraient tirer parti commercialement des efforts que leur demandent les chargeurs pour respecter leurs obligations en matière de RSE. Enfin, un atelier débat sera consacré au GNV/bioGNV. SLG
Photo : Alain Vidalies ©M.Bouquet–MEEM
 
 
APS
Des utilisateurs
d'horizons
divers à
la journée
Futurmaster


Cette année, l'éditeur de solutions de prévisions et de planification Futurmaster a organisé sa journée de conférences clients/prospects au Pavillon Cambon Capucine à Paris, où étaient attendus près de 300 inscrits. L'occasion pour l'éditeur de réaffirmer ses ambitions puisqu'il compte passer de 16 M€ de CA estimé en 2016 (contre 14,3 M€ réalisés en 2015) à 35 M€ en 2020, dont 45% à l'international (31% aujourd'hui), et ce avec 300 salariés. Il prévoit une release majeure mi-2018 en HTML5 pour tous les appareils, de nouveaux data serveurs, la possibilité de gérer davantage des données externes non structurées … Une quinzaine de nouveaux clients, dont Avril, Beauté Prestige International, Danone Waters Chine, Haribo, Haier, ont opté pour l'éditeur dont le 1er en Birmanie et le 1er e-commerçant (le Chinois Heaven Gift). Deux clients sont venus témoigner de leur satisfaction de la solution : la Direction Matériel de la branche Mobilité de la SNCF et le groupe biopharmaceutique LFB. Dans le cadre d'une transformation de sa logistique en SC plus collaborative entre les acteurs pour gagner en performance, la Direction Matériel a lancé un projet de professionnalisation de la gestion de la demande, d'optimisation des surfaces et lieux de stockage de ses 150.000 références et d'amélioration de la gestion des pénuries de pièces de rechange des matériels à maintenir et réparer. Le projet Sinapps, lancé en 2012, a abouti en janvier 2015 à la refonte du processus de prévisions et à l'adoption de la solution Futurmaster, installée depuis avril 2016. Un projet similaire devrait voir le jour dans la Branche SNCF Réseau. Quant au laboratoire biomedical LFB (502 M€ de CA, 2111 collaborateurs), il a pour spécificité de fabriquer 23 médicaments coproduits à partir d'une matière rare et chère : le plasma humain. Dans un contexte de forte croissance à l'international, de délais de production longs et de pénurie, il s'est fait aider par le Cabinet Mews Partners pour revoir 3 processus clefs (planification de la demande, gestion du stock et planification de production), instaurer un processus S&OP (Sales &Operations Planning) et lancer un appel d'offre solutions, remporté par Futurmaster. Le projet de 18 mois, qui a impliqué 10 personnes en direct et une trentaine en indirect, a apporté des gains administratifs (temps de calculs) et de performance (production, stock et taux de service). CP
Photo ci-contre : Bo Zhou, Président
de Futurmaster ©C.Polge
 
   
  De gauche à droite : Jérôme Gendre, SI Supply Chain Matériel, Servane Morin-Badier, Responsable Prévisions - Chef de projet et Catherine Lemaire, Resposable Supply Chain SNCF Mobilité. ©C.Polge  
   
  Charles Turri, Senior Manager Mews Partner et
Patrick Bergeat
, DGA des Opérations LFB ©C.Polge
 
 
Solidarité
L'AP-HP
s'engage dans
un projet contre
le gaspillage
alimentaire
Lauréate du Programme national pour l'alimentation du ministère de l'Agriculture dans le cadre de son appel à projets 2016, l'initiative #antigaspi va se dérouler pendant 18 mois, à partir du mois de décembre sur deux sites hospitaliers pilotes dans Paris, Broca-Cochin et La Pitié-Salpêtrière. Il s'agit d'un projet de réduction du gaspillage et de redistribution des surplus alimentaires de l'AP-HP qui sera réalisé sous la maîtrise d'œuvre d'Eqosphere, une société créée en 2012 et spécialisée dans ce type de projets pluripartites pour les entreprises privées et publiques (avec des clients ou partenaires tels que Auchan, Leclerc, Casino, Franprix, Leader Price, ou encore G20). Ses quatre grands objectifs seront
1. d'identifier et de gérer au quotidien les flux de préparations non consommées,
2. de former les personnels aux critères d'éligibilité pour leur redistribution,
3. de mettre les surplus alimentaires à disposition des associations de solidarité partenaires en les intégrant à leurs modes d'approvisionnement, et enfin
4. de formaliser un modèle et des indicateurs pour
pouvoir étendre la démarche aux autres établissements
de L'AP-HP. JLR
 
 
Industrie
Le
Redressement
Productif
n'a pas disparu
Ce n'est pas parce que le Ministre du même nom n'est plus au gouvernement depuis août 2014 que le Redressement Productif a fait long feu. Lors d'un séminaire organisé hier à Bercy, l'actuel Secrétaire d'Etat chargé de l'Industrie Christophe Sirugue a réuni hier les 22 Commissaires au Redressement Productif (CRP), notamment pour réaffirmer « sa pleine confiance » dans ce dispositif au service du développement économique et industriel des territoires mis en place en 2012 et saluer « la qualité de leur intervention et leur engagement au service de la préservation de notre outil industriel et des compétences collectives ». En 2015, l'action des CRP a permis d'accompagner 2.769 entreprises en difficulté (employant un total de 257.963 salariés), en priorité des PME, tous secteurs et territoires confondus. JLR  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Italie
DHL
Supply Chain
absorbe
MIT Safetrans
La branche Logistique contractuelle du groupe Deutsche Post DHL a finalisé l'acquisition de 100% de MIT Safetrans, un prestataire italien jusque-là familial, et surtout concentré sur des marchés de niche auprès de clients des secteurs technologie/high-tech, de la banque ou de l'industrie de santé. Par exemple pour prendre en charge des distributeurs de billets, des appareils à résonance magnétique, voire des traitements faiblement radioactifs. L'opération, dont le montant n'a pas été rendu public, vise à étoffer la palette des services de DHL Supply Chain. Et elle ajoute 20 sites à son réseau d'implantation en Italie, qui dépasse désormais la soixantaine pour un effectif supérieur à 800 personnes. Pour autant, l'accord assure le maintien au sein du nouvel ensemble du management et de la structure de distribution de MIT Safetrans (qui avait réalisé 48 M€ de CA en 2015, pour 6 M€ d'Ebitda).
Notons que pour DHL SC, cette opération de croissance externe dans la botte italienne avait connu un précédent en 2011 avec l'acquisition d'Eurodifarm. MR
 
   
 

Inde
Vers une
redynamisation
du ferroviaire ?
Narenda Modi, Premier Ministre de l'Inde, envisagerait d'investir quelque 130 Mdsde$ dans son système ferroviaire sur les cinq prochaines années selon un article paru dans le Wall Street Journal. Cette somme, qui correspond au double du budget affecté à l'entretien du réseau durant les 10 dernières années, serait nécessaire pour plusieurs raisons. Largement saturé, le réseau ferroviaire indien a vu son trafic plus que doubler au cours des deux dernières décennies, les trains de passagers et de marchandises partageant les mêmes voies et évoluant à moins de 25 km/h en moyenne. Améliorer l'efficacité du fret ferroviaire apparait également comme une priorité pour ce pays qui cherche à séduire les investisseurs étrangers mais peine à attirer les logisticiens, entre autres, avec ses infrastructures vieillissantes. PM  
 

Etats-Unis
Samsung
rappelle 2,5M
de smartphones
Le 2 septembre dernier, Samsung entamait aux USA la campagne de rappel de son smartphones Galaxy Note7 après qu'un certain nombre d'entre eux soient entrés en combustion spontanée en affirmant : « Ce rappel est lancé en réponse à quelques cas isolés de problèmes au niveau des batteries (...), Samsung a identifié les stocks affectés et arrêté la vente et l'expédition de ces appareils ». Six semaines plus tard, les cas se multiplient et le constructeur sud-coréen rappelle l'ensemble des 2,5 M de Galaxy Note7 vendus, y compris ceux qu'il avait déjà échangés dans le cadre du programme mis en place en septembre, le tout sans la moindre explication. Selon le Wall Street Journal, le problème est double. D'une part, les cycles de vie des produits se raccourcissant sans cesse, Samsung et ses fournisseurs auraient tout simplement mis sur le marché un produit qui n'était techniquement pas au point. D'autre part, la débâcle du constructeur trahirait un manque de communication avec sa constellation de fournisseurs, l'étendue des opérations rendant extrêmement complexe l'isolation d'un problème. Quoi qu'il en soit, cette pagaille ramène sur devant de la scène la visibilité dans la Supply Chain au-delà des fournisseurs de rang N-1. Et le WSJ de rappeler que l'adoption de la technologie blockchain pourrait offrir des gains de transparence bien utiles dans de telles situations. PM  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
14 octobre 2016


OCTOBRE 2016

Jeudi 13
Conférence
DIAGMA
« Commerce
omnicanal &
Supply Chain :
refondre
l'organisation
& le pilotage de
la Supply Chain
pour optimiser
la disponibilité
produit »

Témoignage
de GEMO
Partenaire :
SCMagazine
De 9h30 à 11h30
Le XXII
Paris 9e



Jeudi 13 et
vendredi 14

FORMATION
EURODECISION
« Formation
Méthodes
et pratiques
de la prévision
des ventes »

Intervenant :
Régis Bourbonnais
Pôle Universitaire
Léonard de Vinci
Courbevoie


NOVEMBRE 2016

Vendredi 4
Séminaire du
Club de la
Logistique
« Quelles opportunités
pour
le fret fluvial
en Seine-et-
Marne ? »

Organisé par
Seine & Marne
Développement
Partenaire
SCMagazine
De 10h à 12h30
Médiathèque
Astrolabe
Melun



Lundi 7
Journée de découverte
organisée par
SAP France
« SAP Integrated
Business Planning,
la nouvelle
plate-forme
intégrée de
gestion de la
Supply Chain
en temps réel »

Partenaire
SCMagazine
De 8h45 à 16h30
SAP Executive
Business Center
Levallois-Perret



Lundi 14 au
jeudi 17

Salon
ALL4PACK
Emballage &
Manutention
« Des solutions
pour tous
les secteurs
d'activités ! »

Paris Nord
Villepinte



Mardi 22 et
mercredi 23

Salon
Supply Chain
Event
« Accélérez la
transformation
digitale »

Porte de Versailles
Pavillons 8
Paris


Mercredi 30
Conférences R2D
de Balyo
« Les enjeux de la robotisation de l'économie »
De 9h45 à 15h50
Moissy-Cramayel
Navette à partir
de Paris


Mercredi 30/11
Jeudi 1/12
Vendredi 2/12

Salon SIMI
« Salon de l’immobier logistique »
Palais
des Congrès
Porte Maiilot
Paris



DÉCEMBRE 2016

Jeudi 1
Webinaire
BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification Industrielle »

Intervenant :
Gilles ALAIS,
Country Manager BOARD France.
De 10h30 à 11h30



Jeudi 8 et
vendredi 9

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvisionnement
pour une
meilleure gestion
des stocks ? »

EURODECISION
Versailles