Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Supply Chain
Magazine
Consultez
le numéro
d'octobre
en ligne à partir
d'aujourd'hui !
« 15 conseils pour réussir votre S&OP ». Tel est le sujet de couverture développé en pages intérieur par Cathy Polge. Vous pourrez y découvrir les 5 grandes étapes du process S&OP et de nombreux témoignages qui illustrent les différences de maturité dans les pratiques mais aussi les écarts entre théorie et mise en œuvre. Ce dossier passe également en revue les principaux écueils souvent rencontrés et les bonnes pratiques qui permettent de les éviter. Dans ce même numéro des reportages chez Wirquin, Damart et Pierre Fabre, le compte rendu d'une Table Ronde réunissant les principaux cabinets conseil spécialisés en Supply Chain sur le thème de la transformation digitale. Vous trouverez enfin une enquête « salaires », une présentation du salon All4Pack, l'essentiel de l'actualité, le billet du Cret-Log... et bien d'autres choses encore !
Pour accéder à la version en ligne
de Supply Chain Magazine.
 
 
 
 
Transformation
digitale
10 chantiers
en cours
chez Heppner

Depuis 7 mois, Valérie Mazzoni-Colin est Chief Digital Officer chez Heppner. Répondant directement à Jean-Thomas Schmidt, Président de l'entreprise de transport et de logistique, sa mission est de mener à bien la transformation digitale de l'entreprise familiale. « C'est une création de poste. Le rôle du CDO est de trouver sa place en étant à la fois un support et un « poil à gratter » des directions métiers et fonctionnelles. Il faut faire preuve de diplomatie et de persévérance », expose Valérie Mazzoni-Colin. Le projet va se dérouler en 2 étapes : une 1ère, en cours, de traçabilité des flux à des fins d'optimisation de la performance (KPI), puis une 2nde d'enrichissement de la donnée clients pour apporter des réponses plus ciblées à chaque segment de client. « 10 chantiers pilotes sont en cours avec des résultats attendus (gains de productivité) dès 3 mois et jusqu'à 1 an », précise la CDO d'Heppner, qui pilote une équipe d'une dizaine de personnes, travaillant sur des projets impliquant 80 collaborateurs. La réussite de ces projets se mesurera notamment par le développement du CA de nouvelles offres ciblées, le taux d'adoption et d'usage de nouveaux outils, etc. Selon la 2e édition du baromètre des Chief Digital/Data Officers, réalisée par Novamétrie, en partenariat avec Criteo, Digital Job, Salesforce et Viseo, auprès de 314 dirigeants de juin à août 2016, 83% des entreprises considèrent le digital comme une priorité stratégique.
Mais seules 27% d'entre elles ont un Chief Digital Officer et 18% un Chief Data Officer. Les principaux objectifs de la transformation digitale sont de créer de la valeur (42%), de ré-enchanter l'expérience client (37%) et d'améliorer les process internes et les collaborateurs (21%). CP
Photo : Valérie Mazzoni-Colin, Chief Digital Officer d'Heppner
 
 
Agora du
Supply Chain
Management
Une soirée
spéciale avec
la participation
de Jérôme
Kerviel
Très médiatisé, Jérôme Kerviel n'en n'est pas moins réservé et ses apparitions en public sont assez rares. C'est pourquoi son intervention sera particulièrement intéressante et attendue le jeudi 17 novembre, date à laquelle l'Agora du Supply Chain management invite l'ancien trader de la Société Générale à une soirée exceptionnelle intitulée : « Le jour où tout a basculé ». Cette réunion aura lieu au Fouquet's à partir de 19h30. Nous vous rappelons que l'Agora du Supply Chain Management est un club qui ne réunit que des professionnels de la Supply (industrie et distribution). Son bureau est composé de Bertrand Regnauld (Président) et Directeur Supply Chain du pôle industriel Agromousquetaires, de Clémentine Mermet Des Granges (vice-Présidente) Directrice Supply Chain et Opérations de Warner Music France, de Guillaume Prenot (vice-Président), Directeur des Opérations de la 20th Century Fox – Pathé – Europa, de Alain Doudard, Directeur Supply Chain de LVMH et de François-Xavier Forestier, Directeur Supply Chain & Achats de Promod.
Contact et renseignements
sur le club Agora du SCM
 
 
 
 
Informatique
Traxens
harmonise
les processus
de sa propre
Supply Chain
Créée en 2012, la start-up marseillaise Traxens s'est lancée dans la commercialisation d'une solution de monitoring en quasi-temps réel de conteneurs de fret grâce à un système innovant de suivi et de coordination basé sur des petits boîtiers, appelés Trax-Box (voir photo). Pour industrialiser son offre et soutenir sa croissance future, la société cherche à harmoniser les processus de ses différents sites industriels, dont certains sont encore en cours de mise en œuvre. La première étape a été de se doter d'un progiciel ERP, en l'occurrence Infor CloudSuite Industrial (SyteLine) de l'éditeur américain Infor, une solution multi-lingues, multi-société et multi-site conçue pour les fabricants de produits complexes. Le déploiement, prévu en moins de 100 jours, est en cours de réalisation. Il concerne l'ensemble des fonctions de l'entreprise, à savoir la direction générale, l'administration, le marketing, les achats et la logistique. JLR
 
   
 
Immobilier
logistique
BNP Paribas
confirme
la robustesse
du marché

La dynamique du marché français des entrepôts s'est maintenue au 3e trimestre, relève BNP Paribas Real Estate. Avec 716.000 m² placés au cours de la période, le total approche les 2,5 M de m² depuis le début de l'année, dépassant d'une courte tête celui des 9 premiers mois de 2015. Les opérations clés-en-main ou réalisées en compte propre par les entreprises constituent la « locomotive du marché », avec près de la moitié des surfaces commercialisées, renouant ainsi avec les sommets du début des années 2000. Une tendance portée par des opérations de grande ampleur, à l'image des 107.000 m² en cours de réalisation pour le compte d'Amazon à Boves (80), dont la livraison se profile d'ici la fin de l'année. C'est surtout en régions que le dynamisme est à l'œuvre, avec 7% de croissance sur un an et plus de 1,7 M de m² commercialisés au 1er octobre : elles ont ainsi accueilli 80% des transactions dépassant les 20.000 m², et près de 85% des opérations en compte propre ou clés en main. Y compris sur des marchés plutôt « secondaires » comme Montpellier, Rennes ou Dijon. De son côté, la région parisienne affiche un volume placé en recul de 14%, mais l'année 2015 y avait battu des records. Notons que 12% du marché y résulte d'une seule opération de 83.000 m², réalisée pour Weldom à Breuil-le-Sec. Côté investissements, le dynamisme est également à l'œuvre, avec environ 1 Md€ investis sur 9 mois, soit +8% par rapport à 2015. Il faut dire qu'à la fin du trimestre, les planchers atteints par les taux financiers et l'afflux de liquidités assuraient un taux de rendement « prime » de 5,70% en Ile-de-France. « Les actifs de la logistique urbaine y attirent les investisseurs : le Citrail localisé à Pantin a été acquis pour 144 M€ par AEW Europe pour le compte d'un assureur français et Tikehau a acquis le parc de Bercy à Charenton pour 91 M€ sur des taux de rendement inférieurs à 5,50 % », note Franck Poizat, Directeur Investissement Logistique & Activité France de BNP Paribas Real Estate Transaction. MR
Photo : Franck Poizat, Directeur Investissement Logistique & Activité France de BNP Paribas Real Estate Transaction
 
 
 
 
Textile
Levi's veut
améliorer la
santé chez ses
fournisseurs
La marque de Jeans Levi Strauss donne un coup d'accélérateur à « Worker Well Being Initiative », un programme lancé en 2011 et visant à améliorer les conditions de travail dans l'ensemble de sa Supply Chain. Levi's se donne en effet pour objectif à horizon 2025 d'étendre ce programme à 80% des usines que compte sa SC, soit 300.000 personnes, et d'implémenter des plans d'actions chez tous ses fournisseurs stratégiques. Dans une approche « bottom-up », la marque va, en collaboration avec l'Université de Harvard, développer un outil de mesure du bien-être des petites mains qui fabriquent ses Jeans et mettre cet outil à disposition de ses fournisseurs. Celui-ci corrélera en effet le bien-être au travail avec le taux d'absentéisme, l'engagement du personnel, la productivité et sera à la fois un tableau de bord pour les sous-traitants et un moyen de les inciter à améliorer les conditions de travail. En effet, après avoir interrogé les employés de sous-traitants de différents pays pour savoir quels étaient leurs besoins les plus urgents, (l'accès aux services bancaires en Inde, à la connaissance des maladies au Vietnam et la contraception au Bengladesh), et notamment concédé des augmentations de salaires (en Egypte), Levi's a pu constater des gains de productivité et un ROI allant jusqu'à 400%.
Enfin, la marque de San Francisco annonce que l'ensemble de ces actions, recueilli dans un guide des bonnes pratiques, sera consultable par les marques concurrentes afin d'améliorer l'impact environnemental et social de ce vêtement à travers le monde. PM
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

USA
Logility ajoute
un volet IBP
à Voyager
Logility, éditeur américain de la suite Voyager, lance Voyager Integrated Business Planning. Comme son nom l'indique, la fonction IBP ajoute un volet financier à la « classique » fonction S&OP, permettant ainsi la planification à long terme et la prise en compte de l'impact financier de chaque décision prise durant le processus S&OP. Conçue comme une solution SaaS elle propose des workflows collaboratifs, des alertes actives ainsi que les KPI permettant de partager et de comparer différents scénarii et de suivre la performance des décisions prises par l'équipe de planificateurs. « Voyager IBP combine les facettes de la planification des ventes à long terme depuis la stratégie de croissance, la stratégie financière jusqu'à la prise de décision opérationnelle mensuelle en une seule et même solution », commente Allan Dow, Président de Logility. Logility est basé à Atlanta et compte quelque 1.250 clients, principalement américains (mais pas uniquement) dont la taille varie de la petite entreprise à la Fortune 500. PM
 
 

Allemagne
LemLog
modernise
sa gestion des
pièces de ZF
avec Inconso
C'est le WMS d'Inconso que Lemförder Logistik GmbH (LemLog) a retenu pour optimiser la gestion de son entrepôt de Diepholz (Basse-Saxe). Sur ses 19.000 m², le prestataire logistique assure la gestion de stocks de pièces pour ZF Friedrichshafen, l'un des grands équipementiers automobiles mondiaux, spécialistes des technologies de transmission et de châssis (et maison-mère de LemLog). L'installation comporte notamment 26.000 emplacements de stockage dédiés aux petites pièces dont la gestion a été automatisée pour s'inscrire dans un process d'approvisionnement en continu. Dans ce cadre, une modernisation de l'environnement logiciel s'imposait, et il n'a fallu que quelques mois à Inconso pour mettre en œuvre son WMS et son module de gestion des flux matériaux, en connexion avec le système de stockage automatisé existant qui alimente la production, elle-même sous SAP. MR  
   
 

Allemagne
Nouvelles
capacités pour
le hub express
de fret aérien
de DHL Express
DHL Express vient d'inaugurer de nouvelles installations sur son hub express européen de fret aérien situé à Leipzig (Saxe). Cet investissement de 230 M€ fait de ce hub une infrastructure unique et entièrement automatisée pour les expéditions les plus lourdes, en augmentant d'environ 50% la capacité de traitement des colis, qui passe à 150.000 colis par heure. La nouvelle technologie de tri intègre divers solutions innovantes en matière de convoyeurs, permettant le traitement entièrement automatisé de colis pesant jusqu'à 170 kg, trop lourds pour les tapis de convoyeurs standards. Ce sont 655 M€ au total qui ont été investis sur ce hub, qui occupe un espace total de 44.000 m2 dont 40.000 d'entrepôts, et emploie 4.900 salariés. NB  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
19 octobre 2016


NOVEMBRE 2016

Vendredi 4
Séminaire du
Club de la
Logistique
« Quelles opportunités
pour
le fret fluvial
en Seine-et-
Marne ? »

Organisé par
Seine & Marne
Développement
Partenaire
SCMagazine
De 10h à 12h30
Médiathèque
Astrolabe
Melun



Lundi 7
Journée de découverte
organisée par
SAP France
« SAP Integrated
Business Planning,
la nouvelle
plate-forme
intégrée de
gestion de la
Supply Chain
en temps réel »

Partenaire
SCMagazine
De 8h45 à 16h30
SAP Executive
Business Center
Levallois-Perret


Lundi 14 au
jeudi 17

Salon
ALL4PACK
Emballage &
Manutention
« Des solutions
pour tous
les secteurs
d'activités ! »

Paris Nord
Villepinte


Mardi 22 et
mercredi 23

Salon
Supply Chain
Event
« Accélérez la
transformation
digitale »

Porte de Versailles
Pavillons 2.2
Paris


Mercredi 30
Conférences R2D
de Balyo
« Les enjeux de la robotisation de l'économie »
De 9h45 à 15h50
Moissy-Cramayel
Navette à partir
de Paris


Mercredi 30/11
Jeudi 1/12
Vendredi 2/12

Salon SIMI
« Salon de l’immobier logistique »
Palais
des Congrès
Porte Maiilot
Paris



DÉCEMBRE 2016

Jeudi 1
Webinaire
BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification Industrielle »

Intervenant :
Gilles ALAIS,
Country Manager BOARD France.
De 10h30 à 11h30


Jeudi 8 et
vendredi 9

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvisionnement
pour une
meilleure gestion
des stocks ? »

EURODECISION
Versailles