Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Grande
distribution
Costco
lance son
1
er magasin-
entrepôt
en France
C'est à Villebon-sur-Yvette (91) que l'Américain Costco pose aujourd'hui la 1ère pierre d'un magasin-entrepôt de 13.500 m² qui sera sa tête de pont sur le marché français. L'enseigne veut y déployer le modèle qui a fait son succès fulgurant depuis l'ouverture du 1er magasin en 1983 dans l'Etat de Washington, jusqu'à en totaliser aujourd'hui plus de 700 (dont 500 aux USA), pour 116 Mds US$ de chiffre d'affaires. Son modèle : l'adhésion des clients à un « club-entrepôt » via une carte de membre (50 € en France), une offre resserrée d'environ 4.000 références à moitié alimentaire et à prix agressifs, et une vente sur palette qui permet de fusionner espace de vente et zone de stockage. Le volet logistique n'est d'ailleurs pas pour rien dans la capacité de Costco à tirer les prix vers le bas, avec des liens en direct avec les fabricants, et un volet en marque distributeur. Sans compter ses promotions ponctuelles qui défrayent souvent la chronique outre-Atlantique. La construction du site essonnien débute aujourd'hui, après des années d'atermoiements liés à la réglementation et à l'hostilité de la concurrence. L'ouverture est annoncée pour la fin avril 2017, et si le modèle prend, 10 à 15 magasins pourraient suivre dans l'Hexagone sur la décennie à venir. MR  
   
 
 
 
INVITATION
(rappel)
Quelles
opportunités
pour le
fret fluvial ?
Le fret fluvial constitue une opportunité de développement pour la seine et Marne, mais au-delà pour toutes les entreprises à la recherche de solutions alternatives au transport routier. Le 4 novembre 2016 le Club de la Logistique de Seine et Marne vous invite à découvrir de 10h à 12h30 à la médiathèque Astrolabe de Melun, les projets, les innovations et les témoignages de nombreuses entreprises. Avec la participation de : Louis Vogel, Maire de Melun, Arnaud de Belenet, Président de Seine-et-Marne développement, Eric Fuchs, Directeur de l'agence Seine Amont, Marie-Thérèse Blanot, DG de Général Cable, Stéphane Le Goër, Directeur logistique et activités portuaires de Cemex, Lydia Mykolenko, Responsable des études fret et logistique de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile de France, Didier Mercey, PDG de Logiyonne, François Houix, Chef du service promotion du transport fluvial bassin de la seine de VNF. Débats animés par Jean-Philippe Guillaume de Supply Chain Magazine. Un cocktail clôturera les échanges.
Matinée gratuite et ouverte à tous.
Programme, plan d'accès
et inscription en ligne.

 
 
Immobilier
Logicor loue
un entrepôt de
30.000 m²
à Dispeo
Dispeo a signé un nouveau bail avec Logicor pour un entrepôt de 30 000 m² à Houplines, à 15 km au nord de Lille. « A proximité de Lille et connecté à l'A25, ce nouvel entrepôt vient compléter nos 5 sites complémentaires, mécanisés ou automatisés, qui totalisent 150.000 m² dédiés au traitement de 80 millions d'articles par an, 150.000 colis par jour. Avec 30.000 m² additionnels, nous allons pouvoir accompagner durablement la croissance d'un de nos clients », commente Pascal Bonnaud, DG de Dispeo. Tostain & Laffineur a conseillé Logicor et Dispeo sur cette transaction. A ce jour le portefeuille d'entrepôts de Logicor Gestion totalise une surface d'environ 2,5 millions de m². JPG  
 
 
 
Mécanisation
SCD Luisina
automatise
la ramasse
de 60% de
ses produits
Le spécialiste breton des équipements pour cuisines et salles de bain SCD Luisina a équipé voici quelques mois son unique entrepôt de Rennes (12.000 m2) d'un système miniload (transstockeur pour bacs plastique) de Mecalux. « Nous devons traiter les commandes dans des délais de plus en plus courts. En parallèle, nos opérateurs pouvaient parcourir jusqu'à 7 km par jour au sein de l'entrepôt. Ce projet d'automatisation de la ramasse sur 60% de nos produits a permis notamment de réduire leurs déplacements de près de 70 % » explique Dominique Lambert, Responsable dépôts chez SCD Luisina. Pour définir ses flux et reparamétrer son WMS existant Reflex pour la prise en charge des nouveaux modes de préparations et la synchronisation avec le WCS de Mecalux, l'entreprise s'est faite accompagner de Hardis Group (éditeur de Reflex WMS). Le paramétrage et l'interfaçage des deux solution a duré près de six mois, entre septembre 2015 et mars 2016. SCD Luisina est présente dans 30 pays et propose un catalogue de plus de 650.000 articles. Son entrepôt de Rennes traite chaque année 190.000 commandes. JLR
Photo : Mecalux-Rennes-Luisina-©Hardis
 
   
 
Supports de
manutention
L'économie
circulaire
donne
du souffle à la
palette bois
La palette, dont le taux de 1er recyclage atteint 90%, veut sortir du bois. Les fabricants de cet outil logistique indispensable ont bien l'intention de la replacer dans le contexte de l'économie circulaire et de vanter les vertus de la filière en vendant non plus tellement le produit mais son usage. Et contrer par la même occasion le marketing agressif des concurrentes en plastique. C'est ce que fait déjà Florent Joliveau, dirigeant de Francepal (PME membre de Pooling Partners) basée près d'Angers. « En plus de la fabrication, nous avons deux unités de reconditionnement de palettes locatives. Nous prenons tout en charge. Pour l'un de nos clients qui fait de la mise en bouteille d'eau minérale, nous nous sommes même installés dans ses locaux ». Services multiples donc et circuit court (50% des ventes se font dans un rayon de 100 km). Deux piliers propres à l'économie circulaire tels que présentée par Anne de Béthencourt, administratrice de l'institut de l'économie circulaire et représentante de la Fondation Nicolas Hulot, lors d'une conférence de presse du Sypal, le 24 octobre à Paris. Patrice Chanrion, manager du pôle professionnel palette à la Fédération nationale du bois (FNB), a souligné l'importance d'une part d'une standardisation des palettes pour en réduire le nombre et les modèles et d'autre part de la sensibilisation des donneurs d'ordre. Un nouveau référentiel à leur usage est d'ailleurs prévu en 2017 pour les inciter à l'achat écoresponsable. Les professionnels de la filière comptent également rencontrer à ce sujet des syndicats professionnels (agroalimentaire par exemple). Et c'est encore Florent Joliveau qui a rappelé que l'écoconception passait aussi par des logiciels permettant de dimensionner les palettes aux besoins réels de charge exprimés par les clients. L'industrie de la palette comprend 700 entreprises en France pour un CA total de 1,124 Md€ et une production de 54 M d'unités et de 102 M de palettes réutilisées (chiffres 2011). Elle représente 25% des débouchés pour le sciage. (voir suite) SLG  
   
  Production de palettes chez Francepal  
 
 
 
Palettes
(suite)
Du nouveau
dans le contrôle
et l'application
de la norme
NIMP15
Le contrôle l'application de la norme internationale de mesures phytosanitaires NIMP15 (Norme Internationale pour les Mesures Phytosanitaires) est un point sensible en ce qui concerne les palettes qui arrivent dans les ports européens avec les produits manufacturés importés. Des progrès restaient à faire pour détecter la présence de ce traitement sur les palettes. Un instrument à infra-rouges devrait être disponible d'ici à un an a-t-on appris hier lors de la conférence de presse du syndicat des fabricants de palettes bois (Sypal). En outre, pour le traitement lui-même, une nouvelle solution de séchage par micro-ondes serait en cours de développement. Il est par ailleurs intéressant de noter que le sujet des palettes provenant de l'étranger sera abordé dans une future étude sur les emballages légers cofinancée par la FCB et l'Ademe, dont la sortie est prévue pour début 2017. SLG
 
   
  Opérations de séchage NIMP15 ©PGS  
 
Immobilier
Logistique
L'indice
des loyers
à la hausse
en Europe
BNP Paribas Real Estate présente la 2e édition de son indice européen des loyers de la logistique, portant sur les loyers Prime* et calculé sur la base de 46 marchés dans 19 pays. Sur le semestre écoulé, il a augmenté de 0,72% en loyer net (tenant compte des « incentives » alloués à la signature). Une progression bienvenue pour les acteurs de l'immobilier logistique, vu les signes de ralentissement économique et les incertitudes liées au Brexit. Elle est moins favorable pour les occupants potentiels dont la demande continue d'augmenter, notamment portée par le e-commerce. BNP Paribas relève ainsi qu'Amazon a représenté un quart du marché logistique britannique en 2016, pour élargir son offre de produits et raccourcir ses délais de livraison. Ou qu'en France et en Allemagne, le monde de la distribution a respectivement compté pour 50% et 35% du marché, avec un volet significatif lié au commerce online. Mais l'étude passe surtout en revue ses 46 marchés en mentionnant un loyer Prime facial, le découpage temporel des baux standards, l'incentive communément négociée à l'entrée (en franchise de loyer), le tout pour calculer un loyer Prime Net. Ainsi à Barcelone, le m² est loué 6€ par mois (soit 72€/an), avec un bail de 5 ans et 5 mois d'incentive à l'entrée, d'où un loyer Prime Net de 5,5€. En France, 8 marchés sont répertoriés (Grand Paris, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Lille, Le Havre, Strasbourg, Marseille), avec des loyers faciaux annuels entre 55€ pour le 1er et 44€ pour le dernier, et partout des baux en 3-6-9. Mais les incentives vont de 0 à 6 mois selon la zone et le bail, avec un impact notable sur le loyer Prime Net. Notons que la France se situe en bas de tableau pour le montant des loyers Prime en logistique, avec des prix 3 à 4 fois inférieurs à ceux du Grand Londres. Autres enseignements : les durées de baux sont restées stables sur la période, l'incentive a réduit en Espagne, et les marchés dont la croissance tire l'index se trouvent dans les Midlands outre-manche, à Barcelone, Copenhague ou Budapest. MR
*Pour un bien d'excellente qualité, très bien situé sur son marché et de plus de 5000 m²
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Royaume-Uni
LPR réconcilie
l'œuf
et le pool
LPR-La Palette Rouge (Division d'Euro Pool Group) vient d'annoncer un nouveau contrat outre-Manche, avec le producteur d'œufs Sunrise Eggs. La sélection du loueur de palettes a été réalisée à l'issue d'un appel d'offres. La prestation porte la gestion d'un pool de palettes pour l'ensemble de ses flux au Royaume-Uni, soit 40.000 mouvements de palettes par an vers les points de vente de la grande distribution, en incluant les opérations de collecte, de tri et de réparation. L'année 2016 s'annonce faste pour LPR sur le sol britannique, avec des extensions de contrats (avec Weetabix, Carlsberg et la boulangerie Aryzta notamment) ainsi qu'une belle série de nouveaux clients dont le fabricant de pains surgelés Authentic Bread Company, le spécialiste de l'emballage en carton ondulé Emballage Sheard, le fabricant de désodorisant MS George Ltd, ou encore les produits pharmaceutiques Midlands Est. JLR  
   
 

Belgique
Konica Minolta
étend sa
relation avec
Yusen Logistics
Déjà client du prestataire japonais, Konica Minolta Medical et Graphic Imaging Europe B.V. (KM Healthcare) confie la gestion de ses opérations logistiques européennes à Yusen Logistics. Ce nouveau contrat comprend aussi bien la gestion des flux inbound, des flux maritimes et aériens essentiellement en provenance du Japon ainsi que certaines livraisons provenant de sous-traitants locaux, que celle des flux outbound, là encore aériens et maritimes à destination des clients des zones Europe et EMEA mais également routiers (groupage) sur certaines parties de l'Europe. Les marchandises seront entreposées au centre de distribution de Yusen Logistics d'Anvers (situé à Melsele), il s'agit pour partie de biens thermosensibles stockés dans un espace à température contrôlée et pour le reste de machines médicales complètes, de pièces détachées et de consommables. Le 3PL fournira également quelques prestations à valeur ajoutée telles que le labelling et le kitting. Une partie des marchandises sera par ailleurs stockées dans un espace de l'entrepôt considéré comme sous douane. Ce contrat s'inscrit dans le plan stratégique « One Konica Minolta » du constructeur japonais qui vise à optimiser les synergies entre ses trois divisions : Solutions, Sensing et Healthcare. PM  
 

Pays-Bas
2,4 M de bacs
plastiques pour
l'e-commerce
et le Drive
Le fabricant allemand Walther Faltsysteme vient d'annoncer un gros contrat portant sur la commande étalée sur trois ans de 2,4 millions de bacs plastiques pour une enseigne néerlandaise « leader sur son marché ». Ces caisses pliables e-Fold ont été conçues sur mesure avec des exigences très strictes en matière de robustesse du support de manutention : elles sont destinées à être utilisées dans la distribution du dernier kilomètre de l'activité e-commerce de l'enseigne, que ce soit la livraison à domicile (le livreur repart avec le bac) ou en Drive (les clients ont la possibilité d'acheter le bac, et de se faire rembourser après un certain nombre d'utilisations). Bien que Walther Faltsysteme n'ait pas donné le nom de son client, il semble très probable qu'il s'agisse de l'enseigne Albert Heijn (groupe Ahold Delaize), comme en témoigne la présence d'une caisse e-Fold sur la photo de d'un de ses AH Pick Up Point, vue sur son site web. JLR  
   
  Photo ©Walther Faltsysteme  
   
  Photo ©Albert Heijn  
 
Maritime
Vers le
démantèlement
de Hanjin
Placé sous protection judiciaire depuis de 31 août dernier, Hanjin a, selon le Wall Street Journal, demandé à la cour en charge de l'affaire la liquidation de ses activités européennes, à commencer par la fermeture de son siège allemand. Aucun repreneur n'ayant souhaité racheter Hanjin dans son ensemble, et prendre à sa charge les quelques 5,4 Md$ d'ardoises que laisse derrière lui le transporteur coréen, les autorités tentent de revendre ses assets afin de procéder au remboursement de ses créditeurs. Hyundai Merchant Marine se dit intéressé par cinq des navires de son ancien concurrent, des 6.500 EVP utilisés sur les liaisons entre l'Inde et le reste de l'Asie ainsi que sur les lignes Asie-USA, mais sa décision finale reste en suspens. Dans le même temps, les négociations se poursuivent concernant la vente potentielle de ses parts (54%) dans la société Total Terminals International à MSC, cette société gérant l'exploitation du Terminal de Long Beach en Californie.
Selon Maritime Executive, la chose dont nous soyons sûrs est que les collaborateurs de l'armateur, eux, ne trouveront pas de repreneur chez les concurrents qui cherchent plutôt à réduire la voilure en cette période de disette pour le fret maritime. PM
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
25 octobre 2016


NOVEMBRE 2016

Vendredi 4
Séminaire
du Club de la
Logistique
« Quelles
opportunités
pour
le fret fluvial
en Seine-
et-Marne ? »

Organisé par
Seine & Marne
Développement
Partenaire
SCMagazine
De 10h à 12h30
Médiathèque
Astrolabe
Melun



Lundi 7
Journée
de découverte
organisée par
SAP France
« SAP Integrated
Business Planning,
la nouvelle
plate-forme
intégrée de
gestion de la
Supply Chain
en temps réel »

Partenaire
SCMagazine
De 8h45 à 16h30
SAP Executive
Business Center
Levallois-Perret


Lundi 14 au
jeudi 17

Salon
ALL4PACK
Emballage &
Manutention
« Des solutions
pour tous
les secteurs
d'activités ! »

Paris Nord
Villepinte


Jeudi 17
WEBINAR SERIES
BEST PRACTICE
DYNASYS
« S&OP :
pratiques et
retours
d'expérience dans
l'entreprise »

De 17h00 à 18h00
Jeudi 15
décembre

« Pourquoi et comment optimiser vos appro-
visionnements»

De 17h00 à 18h00
Jeudi 26
janvier 2017

« Les meilleures
pratiques
de prévision
des ventes pour
un ROI rapide »

De 17h00 à 18h00


Mardi 22 et
mercredi 23

Salon
Supply Chain
Event
« Accélérez la
transformation
digitale »

Porte de Versailles
Pavillons 2.2
Paris


Mercredi 23
Déjeuner-
Conférence
SEI-ISTYATECH
« Du multicanal
vers l'omnicanal,
les impacts
sur votre
SI back office »

Témoignages :
ÏDKIDS et
LA REDOUTE
Partenaires :
ORACLE et
SCMagazine
De 11h30 à 14h00
La mezzanine
Monsieur Bleu
Palais de Tokyo,
Paris 16e


Mercredi 30
Conférences R2D
de Balyo
« Les enjeux de la
robotisation de
l'économie »

De 9h45 à 15h50
Moissy-Cramayel
Navette à partir
de Paris


Mercredi 30/11
Jeudi 1/12
Vendredi 2/12

Salon SIMI
« Salon
de l’immobier
logistique »

Palais
des Congrès
Porte Maiilot
Paris



DÉCEMBRE 2016

Jeudi 1
Webinaire
BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification
Industrielle »

Intervenant
Gilles ALAIS,
Country Manager
BOARD France
De 10h30 à 11h30


Jeudi 8 et
vendredi 9

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvisionnement
pour une
meilleure gestion
des stocks ? »

EURODECISION
Versailles