Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Prestataires
logistiques
Le groupe PSA
repart
pour 5 ans
avec Gefco

L'accord exclusif sur la prestation de logistique industriel entre le groupe PSA et Gefco devait se terminer à la fin de cette année. Le groupe automobile français et son ancienne filiale à 100% (jusqu'à ce que les Chemins de fer russes RZD prennent 75% du capital de Gefco fin 2012) viennent de signer un nouveau contrat d'exclusivité jusqu'à fin 2021 par lequel le premier confie au second la gestion et l'optimisation de l'ensemble de sa Supply Chain industrielle au niveau mondial. L'accord, qui prend effet au 1er janvier 2017 pour une durée de 5 ans, porte sur un total de 8 Mds€. « Il s'agit bien d'un renouvellement de l'accord existant, il n'y a pas eu d'appel d'offres » nous a-t-on confirmé à la direction de la communication du groupe PSA. Le nouveau contrat conforte Gefco au 1er rang européen des fournisseurs du groupe PSA, et au 2e rang mondial. Il porte sur la conception et la mise en œuvre de solutions logistiques et de transport globales (ferroviaire, routier, maritime, aérien et fluvial) au service des trois marques du groupe (Peugeot, Citroën et DS), y compris la distribution des pièces de rechange, et diffère du contrat précédent par une dimension de pilotage intégré de type « 4PL » sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, de stockage et de distribution. Gefco assurera notamment la coordination des prestataires sélectionnés après appel d'offres pour intervenir dans la chaîne logistique. Le groupe PSA, qui s'est fixé des objectifs de croissance rentable dans le cadre de son plan stratégique « Push to Pass », a indiqué par ailleurs qu'il souhaitait associer Gefco « à l'élaboration des solutions logistiques et industrielles pour ses futurs projets, menés en propre ou avec des partenaires ». « Ce contrat sera un puissant levier d'amélioration de la performance opérationnelle du Groupe PSA. Nous avons toute confiance en Gefco pour nous accompagner dans notre processus de transformation exigeante, notre ouverture à de nouveaux business et notre développement international », a déclaré Yannick Bézard, Directeur des achats du Groupe PSA. JLR
 
   
 
 
 
Logistique
du frais
Carrefour
France
confie à Stef
la prestation
de son nouveau
site en PACA
Carrefour France s'est fait construire en seulement neuf mois une plate-forme de de 25.000 m2 sous température dirigée à Fuveau, dans les Bouches-du-Rhône, pour l'approvisionnement de magasins des régions PACA et Corse. Cet entrepôt en froid positif (2-4°C), livré clés-en-main, a été développé par le groupe Barjane, qui s'est appuyé dès la conception du projet sur les services de la société de conseil EOL. La prestation logistique du site, qui emploie 200 personnes, a été confiée à Stef : réception de marchandises, préparation de commandes en flux tendus, chargement de véhicules. Au sein du parc Saint Charles (à 15 km d'Aix en Provence, 40 km de Marseille et 20 km d'Aubagne), le site est certifié ISO 14001 et en cours de certification NF HQETM Bâtiment tertiaires niveau excellent. Réalisé dans un délai assez court, le projet n'a pour autant négligé aucun des aspects de qualité environnementale, notamment sur le plan énergétique (production de froid, isolation renforcée, centrale solaire en toiture). JLR
Photos : ©Barjane
 
   
   
 
Erratum
Le WMS de
Jadéo toujours
en phase de
négociations
Nous avons commis une erreur dans la brève d'hier concernant les contrats signés par la société Jadéo concernant l'intralogistique de son futur site de Vaulx-Milieu (voir NL n°2368). Nous avions indiqué que l'entrepôt serait piloté par le WMS Gildas de KLS, mais la société Jadéo nous a fait savoir que les discussions étaient toujours en cours avec les éditeurs de WMS en shortlist et qu'aucun contrat n'avait encore été signé. JLR
 
 
 
 
Automatisation
Un robot
préparateur
pour
les palettes
hétérogènes
Après trois ans de développement, la société lorientaise Syleps vient de lancer son OPR (Order Picking Robotic), une solution 100% automatisée pour la constitution de palettes hétérogènes pour produits de type ELDPH (épicerie, liquide, droguerie, parfumerie, hygiène). La solution, qui sera dévoilée au salon All4pack (Villepinte, 14-17 novembre), a été conçue pour répondre aux problématiques des entrepôts de la GMS, confrontés à des commandes regroupant de multiples références produits, et n'excédant pas en moyenne deux colis par référence. Ces colis sont souvent de tailles, de poids et formes très différents, certains ne comportent même pas de surfaces planes. L'OPR couvre tout le process, depuis le calcul de la meilleure composition possible de la palette en fonction de toutes les contraintes techniques de résistance, de poids, d'ergonomie et d'ordre des colis, jusqu'à la composition de la palette, son filmage et son étiquetage, en passant par la manipulation des colis par des robots. « Au final nous avons réussi à reproduire la dextérité d'un humain pour faire de la juxtaposition de charge avec une précision que les solutions mécaniques ne sont pas capables d'approcher » a déclaré Thierry Lechêne DG de Syleps. JPG
 
   
 
Immobilier
logistique
Staci locataire
de Prologis
en Essonne
C'est à Prologis que le Groupe Staci a loué les 9.254 m² qu'il a investi à la fin du printemps dernier à Plessis-Pâté, dans l'Essonne (voir NL n°2259). Le spécialiste de la logistique de détail B2B occupe ¼ de ce Prologis Park que le spécialiste de l'immobilier logistique a développé à 25 km du périphérique, à proximité des A104 et A6 et de l'aéroport d'Orly. Cette prise à bail pour laquelle BNP Paribas Real Estate a conseillé les deux parties est d'ailleurs leur 3e opération conjointe, après celles de Moissy-Chanteloup et Cergy (respectivement 20 .000 et 15.000 m²). Pour Staci, l'heure est déjà à la préparation d'une 17e ouverture de site en France, annoncée d'ici la fin de l'année. Rappelons que le développement du groupe est aussi significatif à l'international, avec 6 sites en Europe. Dont les 3 joint-ventures signées courant 2016 en Allemagne, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, notamment pour accompagner l'internationalisation de l'infrastructure logistique d'une multinationale française. MR  
   
 
 
 
Résultats
Très bon
troisième
trimestre pour
ID Logistics
Avec une progression de 14,7% au troisième trimestre, ID Logistics affiche une très bonne santé tant en France qu'à l'international. Le CA du groupe a atteint 273,3 M€ au troisième trimestre et 734,2 M€ (+7,9%) sur les neuf premiers mois de 2016. En France, les performances ont été aussi satisfaisantes : 148 M€ réalisés au troisième trimestre (+13,5%) et 425,6 M€ (+12,4%) en cumul sur neuf mois. De manière générale, ID Logistics bénéficie de la consolidation des contrats existants et de la montée en puissance des nouveaux. En France, ID Logistics a renforcé son partenariat avec Carrefour via une nouvelle plate-forme de 20.000 m² à Brie-Comte-Robert (77). Quant à AuchanDirect, le groupe livre Paris et la première couronne depuis le site mécanisé de 25.000 m² de Chilly-Mazarin(91). A l'international, ID Logistics travaille pour Walmart en Argentine et a démarré deux nouvelles collaborations avec, respectivement, City'Super à Taiwan (distribution haut de gamme de produits frais) et Bacardi en Russie à partir d'un entrepôt de 13.000 m², à Moscou. Par ailleurs, l'acquisition de Logiters dans la Péninsule ibérique, en août dernier, porte déjà ses fruits. (voir NL n° 2351). Cependant, ces résultats ont été un peu affectés par l'effet devise défavorable notamment sur le peso argentin, le real brésilien et le rand sud-africain. SLG
 
   
  L'entrepôt ID Logistics de Graveson (Bouches du Rhône), dédié à Carrefour  
 
Logistique
urbaine
L'appel à projets
« Espaces
logistiques
à Paris »
suit son cours
La Mairie de Paris a reçu des propositions pour chacun des cinq sites de la capitale qui ont fait l'objet de l'appel à projets « Espaces logistiques à Paris » lancé le 7 juillet dernier (voir NL n°2313). Malheureusement, le service de Christophe Najdovski, le Maire-Adjoint de Paris chargé des transports, des déplacements, de la voirie et de l'espace public, ne souhaite pas communiquer sur le nombre de candidatures reçues, ni sur le nombre de dossiers par site, « afin de ne pas fausser les discussions futures ». Ce mois-ci commence la phase de l'analyse des propositions, les différents candidats seront reçus par des comités techniques composés des services de la Ville, et assistés d'un groupement d'experts. L'objectif est de retenir trois candidats par site pour entamer la phase des négociations, programmée en décembre. Rappelons que chaque candidat doit proposer lui-même le montant de sa redevance « cohérent avec les prix de marché », ainsi qu'une durée de convention, en cohérence avec la durée de l'amortissement attendue. D'après le calendrier prévisionnel, l'élaboration des propositions finales se fera en janvier-février 2017, avant l'annonce du projet sélectionné sur chaque site, prévue fin février ou début mars. Les cinq sites concernés sont situés Porte de Champerret (pour deux d'entre eux), Porte de la Villette, Porte de Pantin et sous le Forum des Halles. JLR  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Etats-Unis
Amazon,
du « Click »
au « Mortar »
Amazon serait sur le point d'intensifier sa politique d'ouverture de magasins physiques. Ce qui a d'abord commencé très discrètement par une phase de test avec un « bookstore » (librairie) à Seattle et quelques « popup store», boutiques vendant les « amazon devices » (Echo, Fire TV, Fire Tablets, Dash Button, and Kindle) est déjà une réalité. On dénombre en effet sur le site web d'Amazon 27 popup stores aux USA, répartis dans 13 états différents. Une centaine de popup stores pourraient ouvrir leurs portes d'ici fin 2017, selon Business Insider. Mais ça n'est pas tout. D'après nos confrères du magazine Fortune, l'e-commerçant (faudra-t-il encore l'appeler ainsi ?) envisage sérieusement d'ouvrir 20 supermarchés Amazon Fresh (produits frais) dans les deux ans à venir et quelque 2.000 à plus long terme afin de concurrencer Walmart (qui compte 5.000 supermarchés) et consorts et s'offrir une part d'un gâteau estimé à 800 Md$ (selon Fortune).
Il est à noter par ailleurs qu'Amazon ouvre régulièrement des points de retrait dans les universités américaines afin de faciliter aux étudiants la collecte et le retour de leurs commandes Amazon. PM
 
   
 

Etats-Unis
Premier
entrepôt
à étages à
Seattle
A l'image de ce qui se pratique déjà en Asie, quand l'espace est limité, un entrepôt à étages va sortir de terre à Seattle. Contrainte par sa géographie particulière (lacs, montagnes), cette ville dynamique ne compte que 2,5% d'entrepôts disponibles, contre une moyenne nationale (déjà faible) de 7,6% actuellement dans les autres grandes villes des Etats-Unis. Le projet est à l'initiative de Prologis. Localisé en périphérie de Seattle, le bâtiment de 53.800 m² aura l'aspect de deux entrepôts superposés et comptera au total trois niveaux, le deuxième étage (qui en comptera deux) étant accessible par camion via une rampe extérieure.
Le troisième niveau sera quant à lui accessible uniquement par des monte-charges. Pour amortir le coût de construction d'un tel édifice, les loyers devraient se situer quelque 50% au-dessus des tarifs pratiqués. Cela n'effraie pas Prologis, qui n'a pas pré-commercialisé ce bâtiment destiné aux e-commerçants réalisant de multiples livraisons urbaines au quotidien. D'autant que les valeurs foncières autour de Seattle ont subi une inflation de l'ordre de de 20 à 25% au cours du seul dernier trimestre.
Visiblement optimiste quant au succès de ce projet, Prologis envisage d'ores-et-déjà de le répliquer sur d'autres marchés particulièrement tendus tels que San Francisco, New York et Los Angeles. Les permis de construire sont attendus sous les 18 mois et la livraison vers fin 2018. PM
 
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
3 novembre 2016


NOVEMBRE 2016

Vendredi 4
Séminaire
du Club de la
Logistique
« Quelles
opportunités
pour
le fret fluvial
en Seine-
et-Marne ? »

Organisé par
Seine & Marne
Développement
Partenaire
SCMagazine
De 10h à 12h30
Médiathèque
Astrolabe
Melun



Lundi 7
COMPLET
Journée
de découverte
organisée par
SAP France
« SAP Integrated
Business Planning,
la nouvelle
plate-forme
intégrée de
gestion de la
Supply Chain
en temps réel »

Partenaire
SCMagazine
De 8h45 à 16h30
SAP Executive
Business Center
Levallois-Perret


Lundi 14 au
jeudi 17

Salon
ALL4PACK
Emballage &
Manutention
« Des solutions
pour tous
les secteurs
d'activités ! »

Paris Nord
Villepinte


Jeudi 17
WEBINAR SERIES
BEST PRACTICE
DYNASYS
« S&OP :
pratiques et
retours
d'expérience dans
l'entreprise »

De 17h00 à 18h00
Jeudi 15
décembre

« Pourquoi et comment optimiser vos appro-
visionnements»

De 17h00 à 18h00
Jeudi 26
janvier 2017

« Les meilleures
pratiques
de prévision
des ventes pour
un ROI rapide »

De 17h00 à 18h00


Mardi 22 et
mercredi 23

Salon
Supply Chain
Event
« Accélérez la
transformation
digitale »

Porte de Versailles
Pavillons 2.2
Paris


Mercredi 23
Déjeuner-
Conférence
SEI-ISTYATECH
« Du multicanal
vers l'omnicanal,
les impacts
sur votre
SI back office »

Témoignages :
ÏDKIDS et
LA REDOUTE
Partenaires :
ORACLE et
SCMagazine
De 11h30 à 14h00
La mezzanine
Monsieur Bleu
Palais de Tokyo,
Paris 16e


Mercredi 30
Conférences R2D
de Balyo
« Les enjeux de la
robotisation de
l'économie »

De 9h45 à 15h50
Moissy-Cramayel
Navette à partir
de Paris


Mercredi 30/11
Jeudi 1/12
Vendredi 2/12

Salon SIMI
« Salon
de l’immobier
logistique »

Palais
des Congrès
Porte Maiilot
Paris



DÉCEMBRE 2016

Jeudi 1
Webinaire
BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification
Industrielle »

Intervenant
Gilles ALAIS,
Country Manager
BOARD France
De 10h30 à 11h30


Jeudi 8 et
vendredi 9

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvisionnement
pour une
meilleure gestion
des stocks ? »

EURODECISION
Versailles