Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 
Livraison
urbaine
Colis Privé
verdit le parc
de ses
sous-traitants

D'ici 2017, Colis Privé souhaite multiplier par deux le parc de véhicules propres utilisés par ses partenaires pour les livraisons urbaines : 100 pour l'année prochaine avec une montée en puissance à horizon 2020. Depuis le début de sa démarche auprès de ses 2.000 livreurs sous-traitants, en parallèle des rencontres avec les principales agglomérations urbaines françaises (Paris, Marseille, Saint-Etienne, Lyon, Toulouse, Grenoble et Aix-en-Provence) il y a deux ans, le spécialiste de la livraison de colis pour les particuliers a contribué à la mise en place d'un réseau de 50 véhicules « verts » pour assurer la livraison du dernier km. Pour y parvenir, le spécialiste du dernier km avait instauré, dès 2015, des protocoles nationaux avec des constructeurs de véhicules électriques et GNV (Nissan et Fiat). Concrètement, il avait négocié des remises pour l'achat de Nissan e-MV 200 et e-MV 400 et pour le Fiat Doblo' au gaz. Ce qui, couplé aux aides, devrait inciter les livreurs à renouveler leur parc. Parallèlement, il avait sélectionné certains de ses livreurs en fonction de leur utilisation de véhicules propres. C'est le cas, notamment, de Kangourou Vert, implantée à Orléans, qui livre ses colis en triporteurs électriques à Tours, Auxerre et Orléans. L'acteur du B2C a également signé la Charte pour une logistique urbaine durable avec la Mairie de Paris, en janvier dernier. En septembre dernier, la société a aussi souscrit un partenariat avec l'agence Tk'Blue pour la labellisation de ses sous-traitants. Elle s'apprête à signer un accord avec GNVert pour faire baisser le coût du gaz. SLG
 
   
 
 
 
INVITATION
Participez
au Robot
Revolution Days
Balyo et Supply Chain Magazine vous invitent le
30 novembre à Moissy Cramayel, à une grande journée organisée sur les enjeux de la robotisation appliquée à la Supply Chain. Cette manifestation baptisée R2D (Robot Revolution Days) se déroulera avec la participation de nombreux acteurs du monde académique et industriel, notamment Marc Giget, Président Directeur scientifique membre de l'académie des technologies, Sébastien Groyer, Docteur en philosophie, Mehdi el Alami, en charge de la Supply Chain chez Roland Berger, Han Sanders, Global Logistics techno chez Procter & Gamble, Patrick Bellart, Directeur automatisation et innovation chez FM Logistic, Jurgen Limbourg, Chef de projet Supply Chain chez Delhaize, Fabien Bardinet CEO de Balyo... Une navette sera mise en place pour faciliter l'accès des participants.
Programme complet
et inscription en ligne.

 
 
Immobilier
logistique
Les régions
rivalisent avec
la dorsale
Comme l'avait déjà relevé son confrère BNP Paribas Real Estate (voir NL n°2359), la société de conseil en immobilier Cushman & Wakefield pointe le fait « rare » d'un report de charge hors de la dorsale Nord Sud (Lille Paris Lyon Marseille) au troisième trimestre, à travers de nombreuses opérations de clé-en-mains et en comptes-propres. Sans doute aussi grâce à la poursuite des manoeuvres de recomposition de la chaîne logistique de plusieurs acteurs de la grande distribution (Carrefour, Intermarché, Lidl), et de la distribution spécialisée (Weldom, Leroy Merlin, But). A tel point que sur ce trimestre, les marchés qualifiés de secondaires sont au coude à coude avec ceux du corridor logistique, dont l'activité selon les schémas locatifs classiques est en net repli : 720.000 m² traités en 9 mois, contre 930.000 m² l'an passé à la même époque. En un an, en Ile de France, le créneau des surfaces neuves perd 40% et celui de la seconde main chute de -13% sur le marché lyonnais. Les deux autres marchés de la dorsale ne se portent pas mieux : 76.000 m2 contre 242 000 m² l'an passé à Marseille et 129 000 m² contre 230 000 m² à Lille. Au niveau national, les disponibilités immédiates d'entrepôts totalisent 2,6 M de m², en recul de 9% depuis fin 2015. Quant aux loyers prime, ils sont restés inchangés sur le trimestre en Île-de-France (55 €/m²/an) et à Lyon (45 €/m²/an), ainsi qu'à Lille et à Marseille. JLR  
   
  Demande placée et volumes d'investissement en entrepôts en France (T1-T3) Source : Immostat, Cushman & Wakefield  
 
 
 
Transport
maritime
L'Ocean Alliance
sera le plus gros
réseau mondial
La plus grande alliance opérationnelle au monde en matière de service de transport maritime. C'est le message que voulaient faire passer hier les quatre partenaires de la nouvelle Ocean Alliance, à savoir le groupe français CMA-CGM, les chinois Cosco Container Lines et Orient Overseas Container Line (OOCL, basé à Hong Kong), et le taïwanais Evergreen Line. « En offrant plus de ports, plus d'escales directes et de meilleurs transit times, nous proposerons à nos clients une qualité de service inégalée. Cette nouvelle offre est un élément majeur de notre stratégie qui permet de renforcer notre compétitivité et notre position en tant qu'acteur clé de l'Industrie » s'est félicité Rodolphe Saadé, le vice-Président du groupe CMA CGM. Cette alliance, qui a déjà reçu le feu vert de l'Europe, de la Commission Fédérale Maritime américaine (FMC) et du Ministère sud-coréen des Océans et de la pêche, attend encore notamment l'aval du Ministère des transports chinois. Elle prévoit de débuter opérationnellement le 1er avril 2017. Les partenaires vont mettre en commun près de 350 navires, pour une capacité totale de 3,5 M d'EVP (équivalent vingt pieds) et offriront 40 services sur les marchés Est-Ouest, avec une centaine de ports d'escale. CMA-CGM sera le plus gros contributeur de cette alliance, en déployant une flotte de 119 navires soit 35% de la capacité totale. A noter que sur le marché Asie-Europe du Nord (6 services, 79 escales hebdomadaires et 31 ports d'escale), deux boucles concernent des ports français, NEU4 (Dunkerque et Le Havre) et NEU5 (Le Havre, à l'aller et au retour, en premier et dernier port d'Europe du Nord touché). Sur les 5 services Asie-Méditerranée, deux font escale à Fos, MED1 et MED2. A priori, l'Ocean Alliance sera la plus grosse d'un trio de nouvelles grandes alliances maritimes annoncées pour l'année prochaine, avec THE Alliance (Hapag-Lloyd, K Line, Mitsui O.S.K. Lines, Nippon Yusen Kaisha et Yang Ming) et l'alliance 2M, dont les deux partenaires actuels, Maersk et MSC, ont signé un protocole d'accord avec le sud-coréen Hyundai Merchant Marine (HMM) pour qu'il les rejoigne à partir d'avril 2017. JLR
 
   
  De gauche à droite : Andy Tung, CEO de OOCL,
Wang Haimin
, Directeur général de China Cosco Shipping Lines, Rodolphe Saadé, vice-Président du groupe CMA-CGM et Lawrence Lee, Président d'Evergreen
 
 
Formation
Comment
optimiser ses
approvision-
nements pour
une meilleure
gestion
des stocks ?
Eurodécision, spécialiste des mathématiques décisionnelles, vous propose les 8 et 9 décembre prochains une formation sur le thème : « Comment optimiser ses approvisionnements pour une meilleure gestion des stocks ». L'objectif est de connaître les méthodes de calcul adaptés à votre secteur d'activité, élaborer une typologie des articles afin de choisir la meilleure méthode de calcul, savoir se servir des historiques de ventes et des prévisions pour optimiser les stocks, fixer les paramètres de la gestion des commandes, définir les indicateurs nécessaires à un meilleur pilotage des stocks. Cette formation est très axée sur la pratique. Les formules mathématiques et les concepts statistiques sont abordés avec pédagogie et uniquement avec les stagiaires qui le souhaitent. Cette formation est animée par Anas Sekkat, responsable du pôle Conseil Supply Chain chez Eurodécision. Il intervient également au sein des masters logistique & production de l'Université de la Sorbonne, des Arts et Métiers Paris, de l'IFP School (ENSPM) et de Centrale Paris.
Renseignements
et programme détaillé.
 
 
 
 
Météo
Chronopost
modélise
le risque
climatique
Les variations de température posent problème au transport de produits de santé. Un créneau sur lequel le spécialiste de la livraison express de colis s'est positionné dès 2005 avec son offre Chronomédical, avec 14 millions de colis médicaux transportés à la clé l'an dernier. Et son intérêt s'est vu confirmer par le rachat de Biologistic en juillet. Suite au renforcement de la réglementation du transport de médicaments en 2013, Chronopost s'est penché sur les questions de suivi de températures. En avril, cela s'est concrétisé par la mise en place d'un échantillon de 80.000 colis qui vont pendant un an remonter des données sur leur température, prise toutes les 15 minutes, via un boitier doté d'une puce RFID développée par la startup Innovmobile. Dans ce projet baptisé Colis Météo, l'expressiste s'est associé à Météo-France pour établir la corrélation entre ces mesures et ses propres analyses. « Les 1ers résultats démontrent une corrélation forte entre les variations de températures extérieures et celles des colis. La prochaine phase du projet nous permettra d'établir un modèle statistique et d'alerte à destination de nos donneurs d'ordre. L'objectif étant de proposer à nos clients un plan de prévention », précise Géraldine Devillers, Responsable du marché Santé chez Chronopost. MR
 
 
Frais
alimentaire
Maersk Line
veut booster
le Reefer
La compagnie maritime Maersk Line (qui appartient à la nouvelle division Transport et logistique de Maersk Group) a saisi l'opportunité du dernier SIAL, le salon de l'alimentation qui s'est tenu à Paris Nord Villepinte du 21 au 25 octobre, pour donner un coup d'accélérateur à son activité Reefer. En effet, la société a développé son parc de conteneurs réfrigérés : les 14.800 commandés cette année se sont ajoutés aux 30.000 acquis l'année dernière. Ce qui porte le parc dédié Reefer à 270.000 unités. Ces renouvellements ont fait passer l'âge moyen de la flotte Reefer, à « seulement » 7,9 ans, soit plus « jeune » que la moyenne (12 ans), selon la compagnie. De plus, tous les conteneurs intègrent la gestion du conteneur à distance (et de la marchandise qu'il contient) appelée RCM (Remote Container Management). Actuellement en phase pilote, cette technologie sera disponible pour tous les clients en 2017. En France, Maersk Line est présent sur l'export de produits laitiers et de viande congelée et l'importation de fruits et légumes, poissons et fruits de mer. SLG  
 
Support de
manutention
Une palette
de nominations
chez Chep
Trois changements de fonction sont intervenus
le 2 novembre chez le spécialiste de la gestion des supports de manutention. Entrée chez Chep France en 2000 côté finance, Latifa Gahbiche en prend la Direction générale, après avoir occupé pendant ces 4 dernières années la direction de la Supply Chain France. Olivier Legendre, son prédécesseur, assurera désormais la vice-présidence de Chep Europe de l'Ouest. A ce titre, il supervisera les activités en France et au Benelux, filiale qu'il avait également dirigée entre 2012 et 2014, mais aussi les équipes en charge des grands comptes européens. Et dans ce jeu de chaise musicale, c'est Badre El Otmani qui devient directeur de la Supply Chain France, une dizaine d'années après avoir intégré Chep. Depuis 2011, il était responsable des centres de service sous-traitants France. MR
 
   
  De gauche à droite : Latifa Gahbiche, Olivier Legendre et Badre El Otmani  
 
INFOS INTERNATIONALES  

Nations Unies
L'ONU
se penche sur
le sujet
du transport
Durable
Le Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-Moon a reçu des mains d'un comité d'experts composé de hautes personnalités des secteurs institutionnel et du transport (dont les dirigeants de Maersk et de DHL) un document de 69 pages qui liste 10 recommandations pour favoriser le développement du Transport Durable, en préambule d'une conférence internationale organisée par l'ONU sur ce thème les 26 et 27 novembre à Ashgabat au Turkmenistan. L'objectif de ce rapport : rendre le transport non seulement plus propre mais aussi en faire un vecteur du développement économique et social à l'échelle mondiale. Le comité a notamment recommandé d'établir des cadres de travail pour suivre et évaluer le transport durable, et développer des capacités d'analyse pour obtenir des statistiques fiables. Et de prévoir un cadre fiscal et des sources de financement pour encourager les initiatives en matière. Il propose également de promouvoir la recherche technologique à travers des investissements et des politiques gouvernementales basées sur les résultats et encourageant l'initiative du secteur privé. PM  
 

Danemark
Maersk
boit la tasse
au Q3
Tous les voyants sont dans le rouge pour Maersk Group au troisième trimestre. 9,177 Md$ de CA (-9%), 1,671 Md$ de cash-flow (-26%) et 438 M$ de bénéfices (-44%). Seuls les volumes de Maersk Line (+11% pour 5,4 Md$) sont épargnés par cette baisse généralisée des indicateurs ainsi que les bénéfices de Maersk Drilling et Maersk Oil. La cause invoquée : des tarifs de fret très bas, et qui ont chuté de 16% d'une année sur l'autre, même s'ils sont remontés de 5,5% par rapport au trimestre précédent, pour la première fois depuis Q3 2014. Le groupe continue donc de se focaliser sur la réduction des coûts, notamment ceux de Maersk Line, d'APM Shipping et APM Terminals. Il n'y a cependant pas péril en la demeure, Maersk Group conservant une situation financière enviable avec 11,8 Md$ de liquidités. PM  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr

Tom Sénateur
Chef de publicité
Tél : 01 80 91 56 30
tom.senateur@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées ou vous désabonner, adressez un e-mail à :
abonnement@scmag.fr
 
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
4 novembre 2016


NOVEMBRE 2016

Vendredi 4
Séminaire
du Club de la
Logistique
« Quelles
opportunités
pour
le fret fluvial
en Seine-
et-Marne ? »

Organisé par
Seine & Marne
Développement
Partenaire
SCMagazine
De 10h à 12h30
Médiathèque
Astrolabe
Melun



Lundi 7
COMPLET
Journée
de découverte
organisée par
SAP France
« SAP Integrated
Business Planning,
la nouvelle
plate-forme
intégrée de
gestion de la
Supply Chain
en temps réel »

Partenaire
SCMagazine
De 8h45 à 16h30
SAP Executive
Business Center
Levallois-Perret


Lundi 14 au
jeudi 17

Salon
ALL4PACK
Emballage &
Manutention
« Des solutions
pour tous
les secteurs
d'activités ! »

Paris Nord
Villepinte


Jeudi 17
WEBINAR SERIES
BEST PRACTICE
DYNASYS
« S&OP :
pratiques et
retours
d'expérience dans
l'entreprise »

De 17h00 à 18h00
Jeudi 15
décembre

« Pourquoi et comment optimiser vos appro-
visionnements»

De 17h00 à 18h00
Jeudi 26
janvier 2017

« Les meilleures
pratiques
de prévision
des ventes pour
un ROI rapide »

De 17h00 à 18h00


Mardi 22 et
mercredi 23

Salon
Supply Chain
Event
« Accélérez la
transformation
digitale »

Porte de Versailles
Pavillons 2.2
Paris


Mercredi 23
Déjeuner-
Conférence
SEI-ISTYATECH
« Du multicanal
vers l'omnicanal,
les impacts
sur votre
SI back office »

Témoignages :
ÏDKIDS et
LA REDOUTE
Partenaires :
ORACLE et
SCMagazine
De 11h30 à 14h00
La mezzanine
Monsieur Bleu
Palais de Tokyo,
Paris 16e


Mercredi 30
Conférences R2D
de Balyo
« Les enjeux de la
robotisation de
l'économie »

De 9h45 à 15h50
Moissy-Cramayel
Navette à partir
de Paris


Mercredi 30/11
Jeudi 1/12
Vendredi 2/12

Salon SIMI
« Salon
de l’immobier
logistique »

Palais
des Congrès
Porte Maiilot
Paris



DÉCEMBRE 2016

Jeudi 1
Webinaire
BOARD
« La puissance
du Décisionnel
au service de
la Planification
Industrielle »

Intervenant
Gilles ALAIS,
Country Manager
BOARD France
De 10h30 à 11h30


Jeudi 8 et
vendredi 9

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses
approvisionnement
pour une
meilleure gestion
des stocks ? »

EURODECISION
Versailles