Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 

Interpelez
les candidats
à la
présidentielle !
A l'approche des élections présidentielles, comment les candidats se positionnent sur les sujets transport et logistique qui vous préoccupent ? Pour le savoir, les organisateurs de la SITL (Salon du transport et de la Logistique) vont inviter le 14 mars les représentants des principaux candidats à s'exprimer lors de la séance inaugurale du salon, à Paris Porte de Versailles. Chaque intervenant devra se prononcer sur 5 thèmes issus d'un sondage (1) et correspondant aux principales préoccupations des professionnels du secteur. Le domaine du transport et de la logistique souffre d'un déficit d'image. Méconnu du grand public, il est indispensable à la vie économique du pays, et de son efficience dépend souvent la performance des entreprises industrielles et commerciales. Créateur d'emplois il représente environ 1,8 million de personnes. Pour ces raisons, il paraît normal, voire même souhaitable, que les candidats à la présidentielle y accordent une importance particulière. Cette conférence du 14 mars nous aidera à mieux comprendre ce qui les anime et les différencie. Un éclairage qui pourra avoir son importance, dimanche 23 avril, lorsque dans l'intimité de l'isoloir, il s'agira de choisir le bon candidat pour les 5 années à venir. JPG
(1) Un questionnaire (très court) vous sera adressé
dans les prochains jours

 
 
 
 
Immobilier
logistique
Une contre
performance
de la dorsale
en 2016




Au dernier trimestre 2016, la tendance déjà identifiée il y a trois mois par Cushman & Wakefield (voir NL n°2370) s'est confirmée : il y a bien eu l'année dernière un report de charge hors de la dorsale Nord Sud (Lille Paris Lyon Marseille) vers les « marchés secondaires ». Très clairement (voir infographie), en 2016, les transactions en France se sont réparties de manière quasi égale entre la dorsale et les autres localisations. Selon la société de conseil en immobilier logistique, les raisons de ce phénomène relativement rares sont à chercher du côté du redéploiement de la Supply Chain de la grande distribution, de la distribution spécialisée et du e-commerce sur le territoire national, mais également la réalisation « de nombreuses opérations de clé-en-main et de comptes propres pour des formats XXL (plates-formes de plus de 60.000 m²), notamment dans le Centre-Val de Loire, la Bretagne et l'Occitanie. Il est également intéressant de noter que 65% des opérations ont été réalisées en 2016 pour le compte de chargeurs (contre 35% pour les logisticiens). Cushman & Wakefield note un repli de -13% du volume d'activité des marchés de la dorsale logistique (1,7 million de m² en 2016, contre près de 2 millions en 2015) : l'Ile-de-France perd 22% à cause d'un « manque criant d'offres de classe A bien localisées et disponibles » et Marseille voit sa demande placée divisée par plus de deux (à 110.000 m²) après plusieurs années fastes en matière de clés-en-mai. Cela dit, la région lilloise gagne +15%, mais c'est surtout la région lyonnaise qui tire son épingle du jeu (+39%) avec plusieurs clés-en-main et opérations en compte-propre (dont Intermarché et Lidl). Autre particularité de l'année écoulée, côté investissements, la part des acquisitions en portefeuilles a fortement chuté, passant de 70% en 2015 et 40% en 2016. Autrement dit, la tendance était davantage au rachat de grands actifs unitaires, à l'image des acquisitions en région parisienne de Pantin Logistique par CNP Assurances (48 cellules de 3 000 m², pour un montant estimé autour de 140 M€) et du Parc Escoffier à Charenton-le-Pont par Tikehau IM (estimation : 90 M€). «Les fonds d'investissement, traditionnellement majoritaires sur le segment logistique, ont été moins dominants en 2016 (65% des volumes investis) qu'en 2015 ; ils sont aujourd'hui concurrencés par les compagnies d'assurances, aptes à s'engager sur de grands volumes d'acquisitions unitaires » explique Magali Marton, Directrice des Etudes de Cushman & Wakefield. JLR
Photo ci-contre :
Magali Marton, Directrice des Etudes
de Cushman & Wakefield

 
   
 
Logistique
urbaine
Coursier.fr
ajuste
son modèle
aux délais



Le monde de la course est celui de l'urgence, avec collecte à la demande et livraison dans la foulée. Une formule que Coursier.fr pratique depuis 20 ans, en s'appuyant aujourd'hui sur 200 coursiers salariés pour des besoins dans toute l'Ile-de-France. C'est celle qui sous-tend le test en cours pour développer la stratégie e-commerce d'une enseigne de mode comptant plusieurs boutiques dans la capitale, dans une logique « Ship from Store ». « Cela permet de livrer avec une réactivité maximale, plutôt que de s'appuyer sur un entrepôt pour une livraison J+1 ou J+2. Ce créneau du e-commerce urbain est une de nos priorités en 2017 », indique Mehdi Boudjemaï, commercial Grands Compte chez Coursier.fr. L'expérimentation illustre à la fois l'approche projet du prestataire, et son fort ancrage dans le milieu de la mode et du luxe, pour lequel il avait ouvert en septembre 2014 un Espace Logistique Urbain d'environ 300 m² dans un parking souterrain du 9e arrondissement. Un lieu discret et particulièrement sécurisé, doté d'un espace de tri et de 2 box de stockage temporaire. Baptisé « Shopping Center », cet ELU a introduit un principe de rupture de charge et de mutualisation peu commun dans ce monde de la course, pour massifier les échanges de vêtements et autres accessoires de mode entre créateurs, rédactions et studios photo. « Plutôt que d'envoyer une dizaine de coursiers à un même magazine féminin au fil de la journée, tout est regroupé pour une livraison unique dans la journée ou la demi-journée », poursuit-il. Environ 650 courses sur les 2.500 quotidiennes passent par cet ELU, avec pour le prestataire des gains de productivité de l'ordre de 20%, et pour les clients concernés une réduction moyenne de leur budget courses équivalente, voire très au-delà. D'autres services innovants ont fait leur chemin, comme celui mis en place il y a 2 ans suite à un appel d'offres du Printemps Haussmann. Pour éviter les déambulations de coursiers en magasin, un desk dédié s'est monté, avec un prestataire unique pour environ 150 courses quotidiennes liées au réassort de certains corners, ou à des livraisons clients. Un marché en passe d'être reconduit jusqu'en 2020. Et pour continuer d'élargir sa clientèle Coursier.fr mise sur sa transition numérique entamée fin 2016, et continue d'étoffer ses moyens. Les vélos et 2-roues restent très majoritaires, avec ou sans assistance électrique, mais sa flotte compte de petits utilitaires, dont des Kangoo ZE, et vient d'intégrer un fourgon électrique Nissan. Sans compter plusieurs 20 m³ pour assurer des envois de mobiliers ou même de palettes. MR
Photo ci-contre : Mehdi Boudjemaï, Commercial Grand
 
   
  Fin 2014, Coursier.fr s'est doté d'un ELU dans Paris Intramuros, au sein d'un parking souterrain. ©Coursier.fr  
 
 
 
Supply Chain
Magazine
Ne ratez pas
le numéro
spécial SITL !
A l'occasion du salon SITL-Intralogistics qui se déroule cette année du 14 au 16 mars à Paris, Porte de Versailles, Supply Chain Magazine vous propose un numéro spécial de 156 pages comprenant un guide des nouveautés présentées par les exposants lors de cette manifestation. Dans ce même numéro vous découvrirez également une enquête Retail qui évoquera les organisations mises en œuvre par les distributeurs dans le cadre des opérations de fusion-acquisition passées ou en cours de réalisation. Vous trouverez aussi un grand dossier dédié aux nouvelles approches dans le domaine de la planification (analytics, prédictif, prévisions collaboratives...). Quant à la rubrique « pour vos appels d'offre » elle sera consacrée aux plates-formes collaboratives « transport ». Ne ratez pas ce numéro, de mars, qui en plus de sa distribution aux abonnés, sera largement diffusé sur le salon.
Contact pour la publicité :
audrey.zugmeyer@scmag.fr / 01 41 79 56 21.

 
 
e-commerce
Oxatis
complète
son offre
de livraison
avec Boxtal
La plate-forme e-commerce Oxatis, utilisée par plus de
10.000 sites marchands de PME et TPE en Europe, a sélectionné Boxtal pour enrichir sa solution d'une offre de livraison de colis multi-transporteurs en France et dans plus de 190 pays. Le nouveau service permet aux e-commerçants de bénéficier de tarifs spécialement négociés (jusqu'à 75% d'économies par rapport aux prix publics proposés) et de 16 modes de transports à la solution, dont 10 nouveaux modes de livraison (Chronopost, Relais-Colis, UPS, Fedex, Colissimo, etc.). Boxtal (anciennement EnvoiMoinsCher.com) revendique à ce jour plus de 60.000 clients professionnels, dont 5.000 e-commerçants. JLR
 
 
INFOS INTERNATIONALES  

Suisse
Fast Picking
de Knapp
à nouveau
retenu par
Migros Zurich
Après la mise en œuvre de la solution de système Fast Picking pour le traitement entièrement automatique de sa gamme de fruits et de légumes, la coopérative Migros Zurich a choisi de faire appel une fois encore à l'équipementier Knapp. Dans ce nouvel entrepôt, les articles sont livrés dans des caisses Migros standardisées et des caisses pliables de prestataires externes sur des palettes. Leur traitement est entièrement automatisé. Les robots de dépalettisation ainsi que l'OSR Shuttle (pour le stockage) constituent les composants-clés de la solution. Lors de la dépalettisation, grâce à un processus de fractionnement spécial, les palettes complètes sont regroupées pour la livraison aux magasins. Les quantités restantes sont dépalettisées et transférées sur des plateaux modulaires pour leur stockage temporaire dans l'OSR. Celui-ci comprend 12 lignes de rayonnage et quelque 12.500 emplacements de stockage sur 7 niveaux. Les cartons sont déstockés pour l'expédition dans la séquence optimale puis dirigés vers les empileurs à haute performance. Le logiciel KiSoft Pack Master calcule, pour la constitution automatique des palettes, la configuration idéale, notamment pour l'empilement. Le système est conçu pour le traitement de 90.000 caisses par jour dans une fourchette de température de 1 à 4°C. La coopérative Migros Zürich est la plus grande entreprise suisse de commerce de détail avec un réseau de vente de 104 magasins, 25 marchés spécialisés, 47 restaurants et 11 partenaires en Suisse. JPG  
   
 

Brésil
Renforcement
du partenariat
Ceva
Mercedes
A la suite d'un appel d'offres, Mercedes-Benz Brésil a prolongé de trois années supplémentaires son contrat avec Ceva Logistics. Le 3PL intervient en effet dans l'usine de construction de Juiz de Fora, non loin de Rio de Janeiro, où il prend en charge la manutention, l'alimentation des lignes de production, et l'entreposage externe. Le prestataire néerlandais a par ailleurs signé deux autres contrats avec le constructeur allemand, ceux-ci concernent le packaging de pièces détachées destinées à la clientèle dans l'entrepôt de Campinas, près de Sao Paulo, et le transport de composants entre l'entrepôt et l'usine de Juiz de Fora. D'une durée de trois ans, ces contrats ont été confiés à Ceva en raison de la qualité du service fourni à Juiz de Fora, du succès du 3PL dans le domaine automobile avec d'autres constructeurs et de la robustesse de ces processus, lesquels se focalisent notamment sur l'optimisation des ressources et la réduction des coûts. Ces contrats se traduiront dans l'immédiat par l'embauche de 280 collaborateurs supplémentaires pour le 3PL. « Mercedes-Benz est le leader sur le marché des camions et bus au Brésil et c'est un grand honneur pour Ceva de poursuivre et d'étendre notre partenariat avec ce client stratégique » commente Fábio Mendunekas, VP Business Development chez Ceva South America, qui attribue ce succès à la rigueur opérationnelle et à la politique d'amélioration continue qui régissent le fonctionnement de Ceva Logistics. PM  
   
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
13 février 2017

MARS 2017

Mardi 14 au
Jeudi 16
Salon SITL
« Semaine
internationale
du transport
et de
la logistique »

Paris Porte de
Versailles
Pavillon 1



Jeudi 23

Séminaire
Supply Chain
Performance
DYNASYS/
WAVESTONE
« S&OP / IBP / :
un levier
de création
de valeur pour
l’entreprise,
dans un
environnement
turbulent »

De 8h30 à 12h15
Hôtel d'Aubusson
Paris 6e

Jeudi 23 et
Vendredi 24
Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses approvision-
nements pour
une meilleure
gestion
des stocks ?
»
Lieu :
Eurodecision
Versailles (78)