Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
Prise de
participation
SNCF Logistics
entre dans
le capital de
BLS Cargo


SNCF Logistics, la branche logistique et transport de marchandises du groupe SNCF prend une participation de 45% dans BLS Cargo, l'opérateur suisse de transport de marchandises par les corridors ferroviaires sur l'axe central européen nord-sud (qui traverse la Suisse). BLS SA en demeure le principal actionnaire à hauteur de 52%, les 3% restants étant toujours détenus par le groupe Ambrogio (IMT). Au plan international, SNCF Logistics possède déjà les entreprises Captrain Deutschland et Captrain Italia.
« Le groupe SNCF est un partenaire idéal »
, a déclaré Bernard Guillelmon, Président du conseil d'administration de BLS Cargo. « Nous allons pouvoir continuer à développer le trafic de marchandises à l'international sur le long terme ». De son côté, Sylvie Charles, DG du transport ferroviaire et multimodal de marchandises au sein de SNCF Logistics se félicite de cet accord : « Nous croyons beaucoup au potentiel de développement du couloir européen nord-sud », précise-elle.
« En renforçant la coopération entre BLS Cargo et nos
entreprises Captrain, nous allons pouvoir construire
des offres intégrées et optimisées pour les clients
sur ce couloir »
. Dans un communiqué les 3 actionnaires soulignent qu'ils « soutiennent le modèle économique de BLS Cargo basé sur son indépendance et sa neutralité au service de tous les clients ». La structure de la société et le site de Berne sont maintenus. JPG
Sylvie Charles, Directrice générale du transport ferroviaire
et multimodal de marchandises chez SNCF Logistics
©J-P.Guillaume

 
 
 
 
Digital
DB Schenker
investit
dans uShip

Après avoir signé un contrat de collaboration de cinq ans avec la plate-forme de réservation américaine uShip (voir NL n°2338), DB Schenker a décidé d'investir 25 M$ (24 M€) dans son capital. L'objectif est double, il s'agit d'une part de gagner des volumes de transport en facilitant la réservation pour l'affrètement de ses clients, mais aussi et surtout de prendre un virage décisif dans sa stratégie de digitalisation. « Approfondir ce partenariat qui fonctionne bien va accélérer et fluidifier la gestion du transport et nous aidera, en tant que leader du transport routier en Europe, à trouver des volumes de fret encore plus importants », explique Jochen Thewes, CEO de Schenker AG. « Nous avons par ailleurs l'intention de rapidement dénicher de nouvelles opportunités pour nous développer en dehors de nos modèles commerciaux traditionnels. Ceci représente notre plus importante prise de participation dans une société digitale à date et démontre combien nous prenons l'innovation au sérieux chez DB Schenker. Nous investissons pour façonner la logistique digitale du futur ». uShip est actuellement disponible dans 19 pays et a développé pour le 3PL allemand sa propre plate-forme Drive4Schenker (accès à quelque 30.000 transporteurs), lancée tout récemment en Europe après une phase de test initiale. PM
 
   
 
Gestion
d'entrepôt
De nouveaux
moyens
logistiques
pour le Groupe
Barba
Depuis cinq générations le Groupe Barba est spécialisé dans l'importation, la transformation et l'expédition en France et partout dans le monde de produits de la mer (thon, espadon, céphalopodes...) de grande qualité et dans le plus grand respect de l'environnement. Avec une croissance annuelle de 15%, ce groupe familial héraultais se donne les moyens logistiques en choisissant de s'implanter, début 2017, sur un terrain de 3 hectares à Villeneuve-les-Béziers. Le nouveau bâtiment de 6.000 m2 regroupe le siège, l'usine et comprend une plate-forme logistique comprenant une unité de stockage en froid négatif. Le site est équipé du WMS Spidy (de l'éditeur Negsys) en mode hébergé. Outre les fonctionnalités d'un logiciel de gestion des flux logistiques en entrepôt, Spidy permet également au groupe Barba de compléter son offre de services en proposant le stockage, la transformation, la préparation de commandes et la gestion des stocks pour le compte de tiers propriétaires. JPG
Photo : Barba Villeneuve ©Barba
 
   
 
 
 
Avant-première
SITL –
Intralogistics
Les deux
produits phares
de Dematic
seront exposés
sur le salon
Dematic participe cette année encore au salon Intralogistics Europe, qui se tient conjointement au SITL, du 14 au 16 mars. L'occasion de présenter deux de ses produits phares : d'abord l'Amcap, le robot de palettisation automatique qui permet de générer des palettes et caissons mixtes. Celui-ci a la capacité de manipuler plus de 15.000 références différentes (petites boîtes, canettes ou bocaux dans des plateaux en carton, cartons ouverts ou fermés, divers conditionnements de boissons, etc.) et de préparer des palettes personnalisées en fonction des besoins des clients. La palettisation est calculée à partir des données liées aux références comme la dimension, le poids, le conditionnement, etc. L'autre produit présenté à la SITL est le CrossBelt Sorter. Ce trieur à bandes croisées a été imaginé pour répondre à tout type de débit et de productivité. Capable de manipuler une large gamme de produits, allant de 150 millimètres de long à plus d'un mètre, de 50g à 50kg, il peut traiter jusqu'à 24.000 articles à l'heure répartis en lots regroupant plusieurs dizaines de commandes. Extrêmement silencieux, il offre un meilleur environnement de travail et une plus grande productivité. Il bénéficie également d'une maintenance réduite grâce à un petit nombre de pièces et à des systèmes d'entraînement novateurs. Enfin, il fournit des diagnostics en ligne et des statistiques de tri. A voir sur Intralogistics, stand D77, Parc des expositions de la Porte de Versailles. JPG
 
   
   
 
Automatisation
Un robot
de palettisation
compact
chez Flexlink
Le spécialiste de l'automatisation des flux de production Flexlink propose une nouvelle cellule de palettisation robotisée, en jouant la carte de la simplicité d'installation. A la différence des solutions traditionnelles, elle ne nécessite pas d'enceinte de protection, sans empêcher les opérateurs de travailler à proximité. L'avantage : un gain de place significatif, avec une empreinte au sol réduite de plus de 50%, et la possibilité de déplacer l'installation en fonction des besoins. D'autant que sa pompe à vide embarquée ne nécessite pas d'arrivée d'air extérieur et qu'elle se branche sur une prise 220V basique. L'ensemble peut être installé en quelques heures. En matière de performance, sa charge maximale de 8 kg, sa cadence de 8 cartons par minute et sa hauteur de palette allant jusqu'à 1,90 m la destinent aux besoins en petit volume. Notamment dans les secteurs de l'agroalimentaire, des cosmétiques ou de la pharmacie. Flexlink a également mis l'accent sur la simplicité d'utilisation, la tablette de pilotage sous Android assurant une configuration intuitive des schémas de palettisation. Derniers points forts : un fonctionnement plutôt silencieux (75 dB en production), et un ROI rapide, selon son constructeur. MR
Photo : Flexlink ©Flexlink
 
   
 
Enseignement-
recherche
Décollage
imminent pour
la plate-forme
Iomega à Albi
Près d'un an après le lancement de la chaire d'entreprise « Mines Albi Supply Chain Agile avec Pierre Fabre » (voir NL n°2261), la recherche avance au sein de l'école d'ingénieurs. Dernier projet mis en route : l'ouverture en son sein d'une plateforme de démonstration baptisée Iomega. Dotée d'équipements de pointe, elle permet d'expérimenter et d'illustrer les différents travaux menés sur l'agilité des Supply Chains dans un environnement complexe et multipartenaires, où les aléas deviennent la règle. « C'est-à-dire leur capacité à détecter les perturbations et à y réagir rapidement et efficacement en se réorganisant », expliquait à l'époque Matthieu Lauras, enseignant-chercheur et responsable scientifique de la chaire en question. Aujourd'hui, il voit dans cette plateforme de démonstration « un outil fondamental pour convaincre et diffuser les résultats de recherche auprès des entreprises ». En pratique, elle permet la simulation de chaines logistiques ou d'interactions des processus d'entreprise, ainsi que le développement d'outils d'aide à la décision. Notons que cette plateforme Iomega sera inaugurée le 14 mars prochain à l'occasion d'une conférence consacrée à l'Internet Physique, ouverte au public, et animée par Benoit Montreuil, Professeur à l'Université Georgia Tech, aux Etats-Unis. Une autorité sur le sujet, par ailleurs co-auteur de « L'internet physique, le réseau des réseaux des prestations logistiques ». MR
 
   
  La plate-forme de démonstration sera inaugurée
le 14 mars prochain
 
 
Engins de
manutention
Les batteries
au plomb
n'ont pas dit
leur dernier
mot
A l'heure où les constructeurs de chariots font les yeux doux aux batteries Lithium-ion (Li-Ion), le fabricant américain Enersys prêche pour des batteries plomb-acide d'un nouveau type, celles de sa gamme Nexsys, basées sur sa technologie TPPL (Thin Plate Pure Lead). Il vient de rendre publique une belle référence, Daimler AG, qui l'a choisi pour équiper en batteries ses chariots dans un nouvel atelier de production de son usine Mercedes Benz de Brême. Par rapport aux batteries plomb ouvert ou gel traditionnelles, les plaques positives et négatives sont quatre fois plus fines et bien plus nombreuses (d'où le terme « Thin Plate »), ce qui augmente la densité de puissance et d'énergie. Enersys précise aussi que la qualité du plomb de la grille conductrice (pur à 99,99%, donc « Pure Lead ») permet une amélioration de l'acceptation de charge et des capacités cycliques des batteries, une meilleure résistance à la corrosion et une plus longue durée de conservation des plaques. Selon lui, les batteries Nexsys ne nécessitent pratiquement aucun entretien (comme les batteries gel) et peuvent par ailleurs, comme les modèles lithium-ion, être rechargées de façon répétée sans risque d'endommagement, quelle que soit la profondeur de décharge (jusqu'à 80%). JLR  
   
   
 
INFOS INTERNATIONALES  

Chine
Signature
d'un partenariat
entre DHL
et Huawei

DHL Supply Chain et le fabricant chinois de smartphones et terminaux Huawei ont signé à Shenzhen un partenariat visant à développer ensemble une gamme de solutions basées sur l'Internet des Objets appliquées à la logistique. Reposant sur les appareils mobiles du constructeur et sur des capteurs à faible consommation d'énergie, ces services connecteront de grandes quantités d'objets sur de très longues distances pour apporter de la visibilité dans les opérations logistiques telles que le transport, la livraison du dernier kilomètre et l'entreposage. « L'investissement sur les solutions de logistique connectée doit plus que doubler d'ici 2020, et de nombreux prestataires logistiques dont DHL ont déjà commencé à explorer les applications IoT dans leurs Supply Chains, qu'il s'agisse du suivi amélioré des biens et de camions de livraison sans conducteur » déclare Markus Voss, COO et CIO Monde de DHL Supply Chain. « Cet accord va donner les moyens à Huawei et à DHL de faire face à de complexes challenges opérationnels avec la force combinée des terminaux mobiles, des réseaux télécom et de l'expertise de la gestion de la Supply Chain de bout-en-bout ». Les deux partenaires prévoient de commercialiser et de promouvoir ensemble le produit de leur effort d'innovation commun et de mettre rapidement en place des projets pilotes en Europe et en Chine. PM  
   
 

Croatie
Metro
externalise
sa logistique
à K+N
Déjà prestataire de Metro Cash & Carry en Italie et
en Turquie, Kuehne + Nagel prend dorénavant en main sa logistique en Croatie. Spécialisé dans la distribution en gros et à destination des professionnels, Metro confie au 3PL d'origine suisse, pour les cinq années à venir, la collecte des marchandises chez les fournisseurs, le transport, l'entreposage multi-températures, le contrôle qualité, le cross-docking ainsi que des services à valeur ajoutée, notamment la préparation et la consolidation des commandes passées par les enseignes Metro et leurs clients.
« Nous avons sélectionné K + N en tant que partenaire pour soutenir notre développement sur ce segment de la distribution afin de poursuivre notre processus de transformation et notre focalisation stratégique sur nos clients et leurs besoins »
commente Marc Carena, CEO de Metro Cash & Carry Croatia. Filiale ou groupe allemand Metro AG, Metro Cash & Carry est présent dans 25 pays en Europe, compte actuellement 751 magasins et réalise un CA de plus de 30 Md€. PM
 
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
16 février 2017

MARS 2017

Mardi 14 au
Jeudi 16
Salon SITL
« Semaine
internationale
du transport
et de
la logistique »

Paris Porte de
Versailles
Pavillon 1



Jeudi 23

Séminaire
Supply Chain
Performance
DYNASYS/
WAVESTONE
« S&OP / IBP / :
un levier
de création
de valeur pour
l’entreprise,
dans un
environnement
turbulent »

De 8h30 à 12h15
Hôtel d'Aubusson
Paris 6e

Jeudi 23 et
Vendredi 24
Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses approvision-
nements pour
une meilleure
gestion
des stocks ?
»
Lieu :
Eurodecision
Versailles (78)