Partager sur
LinkedIn Twitter Facebook
 

Comment
les grandes
entreprises
parlent de leur
Supply Chain

Comment la Supply Chain, est-elle perçue par les cadres dirigeants des grandes entreprises européennes ? Pour le savoir le cabinet bp2r a eu la bonne idée d'analyser les contenus des rapports annuels et RSE des grands noms de l'industrie et de la distribution. Si l'on considère que ces documents sont réalisés notamment pour les actionnaires, les partenaires et les grands donneurs d'ordre, les enseignements n'en sont que plus révélateurs. Ainsi on découvre que la Supply Chain est plus souvent mentionnée au chapitre de la responsabilité sociale et environnementale qu'au titre de son impact positif sur la compétitivité et le chiffre d'affaires. On notera également qu'elle est régulièrement citée « comme une machine complexe que le moindre accroc pourrait enrayer ». Perçue comme une source de risque, les entreprises n'hésitent pas à mentionner leurs plans de continuité en cas d'accident ou d'imprévu. Le risque est également évoqué sous l'angle financier : un grand acteur de l'aéronautique fait état d'une tour de contrôle visant à surveiller la viabilité financière des acteurs de la filière. Dans son document de synthèse, le cabinet bp2r déplore par ailleurs que la Supply Chain soit traitée dans ces rapports de façon discrète, « avec une certaine parcimonie ». Pire encore, elle est abordée de manière éclatée, sans vision globale et n'est jamais rattachée à la stratégie de l'entreprise. Si l'on prend le verre à moitié plein on pourrait se réjouir qu'elle soit citée régulièrement dans les rapports financiers. C'est sans doute une progression qui traduit son importance dans des activités opérationnelles (optimisation des transports, approvisionnements, traitement des déchets, gestion du packaging...) et dans des domaines plus large comme la RSE. Mais si l'on se veut réaliste, le chemin qui conduit vers une reconnaissance de la Supply Chain comme fonction stratégique est encore long. Très long ! JPG  
 
 
 
Etude
La gestion du
risque préoccupe
les directions
achats


Selon la 6e édition de l'enquête annuelle Deloite/Odgers Berndtson réalisée auprès des directions Achats de 480 entreprises dans le monde (dont 280 en EMEA), la gestion du risque devient une des grandes priorités du moment. Certes, sans surprise, la réduction des coûts reste en tête de la liste pour 79% des directeurs Achats, mais ils sont cette année 57% à placer la gestion des risques comme une de leurs préoccupations majeures, notamment en ce qui concerne risques globaux (faiblesse et volatilité des marchés émergents, risque géopolitique croissant, éventualité d'une nouvelle crise de l'euro, effet de contagion d'un ralentissement en Chine, incertitude générée par le Brexit). Sur les risques achat (volatilité des matières premières, les ruptures d'approvisionnement et les défaillances fournisseurs), ils sont 54% à avoir déclaré le suivre de près, contre 42% en 2014. « Tout comme d'autres décideurs confrontés à un contexte de risques économiques et politiques globaux, en 2017, les directeurs Achats continuent de se concentrer sur la gestion des coûts et des risques pour soutenir la croissance dans un marché encore incertain » analyse Magali Testard, Associée responsable Conseil Achats & Supply Chain chez Deloitte. JLR
Photo : Magali Testard, Deloitte
 
 
Prévisions/
planification
La version
11.1
d'Infor IBP
se met
aux scénarios
« what if »
« Supply + » figure parmi les nouveautés de la v11.1, d'Infor Integrated Business Planning (IBP), la suite logicielle (en mode cloud ou non) de l'éditeur américain Infor pour la prévision, la planification et le processus S&OP intégrant les données financières. Il s'agit d'une fonctionnalité d'aide à l'optimisation en permettant d'établir et d'évaluer des scenarios au niveau stratégique, tactique et opérationnel, sur différents horizons temporels (what if scenarios). « Chez Infor, nous observons de très près les besoins de nos utilisateurs, afin d'anticiper leurs attentes » souligne John Bermudez, Vice-Président d'Infor chargé du développement des produits. Autre amélioration de la v11.1, il est désormais possible dans la partie demand planning (Demand+) de créer simultanément des modèles de prévisions statistiques multiples, afin de pouvoir les comparer entre eux. JLR
Photo : John Bermudez, Infor
 
 
 
 
Invitation
Deux
conférences à
l'ESCP-Europe
L'ESCP-Europe organise le 7 mars à 18h en amphi Gélis :
« Commerce et urbanisme commercial, les grands enjeux de demain ». Le professeur Olivier Badot, doyen associé à la recherche, et le docteur Dominique Moreno, de la Chambre de Commerce et d'Industrie Régionale Paris Ile de France, apporteront une approche critique de la législation de l'urbanisme commerce, ainsi que des éléments de prospectives sur un secteur en pleine mutation. Le 28 mars à 18h30 en amphi Gélis, une autre conférence « Mode et Technologie : enjeux et défis de la 4e révolution industrielle », sera organisée par la Chaire Lectra et ses directrices académiques Céline Abecassis-Moedas et Valérie Moatti. Cette Table Ronde réunira des experts du sujet parmi lesquels : Daniel Harari, Lectra, Pascal Morand, Fédération Française de la Couture, du Prêt-à-porter des Couturiers et des Créateurs de mode, Youssef Senhadji, Decathlon, Moundir Rachidi, The Boston Consulting Group.
Pour s'inscrire
à la conférence du 28 mars

 
 
Identification
automatique
Timcod
poursuit
sa croissance
externe

Après sa participation majoritaire en 2015 dans Isicod (devenu Timcod Sud-Ouest, voir NL n°2118), le groupe Timcod vient de racheter la société Intercode Services, localisée à Aix-en-Provence. Le CA consolidé du nouvel ensemble avoisine les 20 M€ dans le domaine de l'intégration de solutions informatiques mobiles, avec un portefeuille de 3.000 clients, et un effectif de près de 90 collaborateurs répartis sur 6 implantations en France (Paris, Nantes, Strasbourg, Toulouse, Lyon, Aix-En-Provence) et 2 agences en Afrique du Nord (Tunis et Alger). « Notre objectif est de devenir un des leaders de l'informatique mobile et de la traçabilité tout en conservant nos valeurs qui ont fait notre succès : proximité, réactivité et qualité de service » a déclaré Jacky Voisine, le Président et fondateur de Timcod. Non seulement les effectifs seront maintenus, mais de nouveaux recrutements ont été lancés, selon le groupe. Emmanuel Verstraete, Président Fondateur d'Intercode Services occupe désormais la fonction de Directeur du Développement de Timcod. Intercode Services conserve sa raison sociale mais change son nom commercial en Timcod Sud-Est. JLR
Photo : Jacky Voisine, Timcod
 
 
 
 
Immobilier
logistique
PRD surfe sur
la dynamique
de la dorsale
Le bilan 2016 est très positif pour le développeur d'immobilier logistique, qui a franchi le cap des 3 millions de m² réalisés depuis sa création il y a 20 ans. Sur ce total, plus de 230.000 m² ont été livrés l'an dernier, essentiellement sur la dorsale Lille-Paris-Lyon-Marseille si l'on considère les 4 projets majeurs livrés clés en main par PRD. Les Hauts-de-France en ont accueilli 3 : à Amblainville dans l'Oise pour Habitat/Cafom (58.000 m2), et dans le Pas-de-Calais pour Orchestra (50.250 m² près d'Arras) et pour l'usine d'Ontex (30.000 m² à Dourges). Et c'est dans la plainte de l'Ain qu'a été développé le 4e, portant sur 30.000 m² livrés au distributeur de matériel électrique Sonepar. Le communiqué de PRD fait par ailleurs mention de 2 bâtiments développés en blanc pour le compte d'investisseurs, déjà loués avant leur livraison courant 2016, et de projets menés sur des « niches » régionales comme Angers ou Toulouse. Il souligne aussi une demande croissante de la part d'utilisateurs souhaitant acquérir les actifs immobiliers qu'ils exploitent. En 2017, les mêmes dynamiques sont à l'œuvre, et c'est en Rhône-Alpes qu'ont récemment été annoncés 2 contrats importants : une plate-forme clés en main de 84.000 m² pour Allopneus près de Valence (26), et une autre de 73.842 m2 à Pont d'Ain (01), louée à 60% à Descours et Cabaud puis vendue à AG Real Estate, qui soutient le développement du reliquat en blanc. Au total en ce début d'année, ce sont pas moins de 226.000 m² dont le développeur assure la construction sur l'ensemble de l'Hexagone. Et pour les prochaines années, « PRD travaille actuellement sur de nouveaux concepts qui marqueront le secteur », commente Pascal Aujoux, Directeur Général Associé de PRD, sans plus de précisions. MR
 
   
  La plate-forme de 58.000 m² livrée par PRD à Habitat/Cafom sera exploitée par XPO Logistics dans le courant du 1er semestre.  
 
Manutention
Des chariots
compacts pour
zones exigües
Toyota lance les BT Levio LWE130 et BT Staxio HWE100. Compacts, ces transpalettes et gerbeurs peuvent être embarqués à bord des camions. Côté performances, le transpalette LWE130 déplace sans effort des charges d'1.3 tonne jusqu'à 5.5 km/h ; le gerbeur HWE100 soulève quant à lui, des charges d'1 tonne jusqu'à 2 mètres de hauteur. Les BT Levio LWE130 et BT Staxio HWE100 disposent d'un chargeur intégré qui permet de les recharger rapidement et facilement via une simple prise électrique. Le LWE130 propose aussi (option) un système de charge à bord des camions pour recharger l'appareil à la demande lors des trajets. Les deux modèles sont dotés d'un moteur synchrone à aimant permanent, qui nécessite peu de maintenance et offre selon le constructeur, l'avantage d'être robuste, durable et peu gourmand en énergie. Autre amélioration, la capacité de franchissement des pentes de ces appareils, possible grâce au couple moteur plus élevé, à la garde au sol de 40 mm et aux électrofreins. Intuitifs, silencieux et paramétrables en fonction de l'expérience des opérateurs, les BT Levio LWE130 et BT Staxio HWE100 sont conçus pour assurer un confort optimal aux utilisateurs. Ils sont tous les deux compatibles avec l'outil de gestion de flotte I_Site qui pilote entre autres, les autorisations d'accès (via un code PIN), l'utilisation de la machine et détecte en temps réel les chocs sur le chariot. Le gerbeur HWE100 est proposé en option avec une cellule qui gère automatiquement la hauteur de la charge. JPG  
   
 
 
 
INFOS INTERNATIONALES  
Afrique
DHL lance
la livraison
On Demand
DHL Express annonce le lancement en Afrique subsaharienne (SSA) de « On Demand Delivery », un service pensé en particulier pour répondre aux besoins du e-commerce. « À l'échelle mondiale, nous avons constaté que la part des livraisons propres au e-commerce est passée d'environ 10 % en 2013 à plus de 20 % des volumes internationaux de DHL Express en 2016 », commente à ce sujet Hennie Heymans, DG de DHL Express pour l'Afrique SSA. On Demand Delivery offre aux expéditeurs et aux destinataires le choix parmi un éventail d'options de livraison standardisées : à domicile, en point de retrait, dans un Point de Service DHL, encore vers une autre adresse de leur choix. Les clients peuvent se rendre sur le site web, accessible via smartphone, tablette ou PC, et changer de méthode de livraison, voire demander à ce que leur colis soit mis en attente durant leurs vacances. Ils sont alors tenus informés par e-mail ou par SMS de l'état d'avancement des expéditions. Le service est dès à présent disponible sur six marchés à travers la région SSA (Afrique du Sud, Kenya, Nigeria, Éthiopie, Ile Maurice et Tanzanie), et devrait être étendu à d'autres pays d'Afrique subsaharienne au cours de l'année 2017. Il sera par ailleurs proposé avant la fin de l'année en plus de 45 langues et déployé dans plus de 100 pays à travers le monde. PM  
 
Freight
Forwarding
Combien coûte
la gestion
des tarifs de
transport ?
CargoSphere, éditeur américain d'une plate-forme de gestion des tarifs de fret, a chargé les consultants de Drewry Supply Chains advisors de réaliser une enquête sur le coût et le temps passé par les commissionnaires de transport pour trouver, comparer et gérer contrats et tarifs de fret. Après avoir interrogé des sociétés de petite, moyenne et grande taille, Drewy a conclu que les quelque 50.000 acteurs que compte le secteur passent un total de 24,4 millions d'heures chaque année à gérer les tarifs de transport pour un coût total, hors systèmes informatiques affectés à cette gestion, de 500 M$ par an. Selon le cabinet, un Freight Forwarder de taille moyenne dépense en moyenne 500.000$ sur cette tâche, le coût humain peut excéder le million de dollars pour les plus grandes sociétés. Si les petits forwarders dépensent proportionnellement moins que les autres, le coût de cette opération s'avère pour eux deux fois supérieure du fait de moyens techniques et humains plus limités. Notez que les 50.000 Freight Forwarders recensés par Drewy prennent en charge le transit d'environ 48,4 M de conteneur EVP chaque année. PM  
 

ABONNEMENT GRATUIT : CLIQUEZ ICI
Le lien quotidien qui vous relie à la communauté Supply Chain
Si l'on vous a transféré cette lettre, n'hésitez pas à vous abonner.
Si vous êtes déjà abonné, n'hésitez pas à abonner (ou à faire abonner)
vos collaborateurs et amis.

 
 
Jean-Philippe Guillaume
Directeur des rédactions
Faites profiter la communauté logistique de vos « scoops »

écrivez à la rédaction : jph.guillaume@scmag.fr
Cette Newsletter touche quotidiennement 50.000 lecteurs.
Son but est d'apporter une information rapide et synthétique
à l'ensemble de la communauté logistique.
 
Contacts, POUR FAIRE PARAÎTRE DE LA PUBLICITÉ
dans « Supply Chain Magazine » (sur le Web ou dans le mensuel papier)
 

Karine Dino
Attachée commerciale
Tél. 01 48 93 26 87
karine.dino@scmag.fr

Audrey Zugmeyer
Directrice de la publicité
Tél : 01 41 79 56 21
audrey.zugmeyer@scmag.fr
 
 
Pour modifier vos coordonnées, adressez un e-mail à : abonnement@scmag.fr  
Portail web : SupplyChainMagazine.fr
Supply Chain Magazine SAS - 19 rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort
 
 
27 février 2017

MARS 2017

Mardi 14 au
Jeudi 16
Salon SITL
« Semaine
internationale
du transport
et de
la logistique »

Paris Porte de
Versailles
Pavillon 1



Jeudi 23

Séminaire
Supply Chain
Performance
DYNASYS/
WAVESTONE
« S&OP / IBP / :
un levier
de création
de valeur pour
l’entreprise,
dans un
environnement
turbulent »

Témoignage RPC
De 8h30 à 12h15
Hôtel d'Aubusson
Paris 6e


Jeudi 23
Conférence AZAP
« Accompagner
efficacement sa
croissance en
pilotant mieux
ses prévisions
& ses appro-
visionnements
»

Témoignage :
Stokomani
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 11h00
Terrass'Kardinal
Paris 5e


Jeudi 23
Symposium
Européen
TXT Retail
« European
Planning event
Dedicated
to End-to-End
Merchandise
Lifecycle
Management »
Avec le témoignage
d’Adidas, Furla,
Pandora, DFS,
Sonae, NYDJ
Sofitel Legend

The Grand
Amsterdam


Jeudi 23 et
Vendredi 24

Formation
EURODECISION
« Comment
optimiser ses approvision-
nements pour
une meilleure
gestion
des stocks ?
»
Lieu :
Eurodecision
Versailles (78)


Mardi 28

Conférence
DIAGMA
« Comment
concevoir, mettre
en œuvre
& valoriser
votre stratégie
d'achat
transport ? »

Témoignages de :
Carrefour,
Tetrapak & Cabot
Partenaire :
SCMagazine
De 8h30 à 12h00
City Chateauform
Paris 8e


AVRIL 2017

Mercredi 19
Les rencontres
PROLOGIS
« Prenez de
la hauteur sur
la Supply Chain »

Partenaire :
SCMagazine
Sur invitation